Community-header-background Cet article, Whitefaces, a été écrit par Szazhen. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.

Les Whitefaces apparaissent comme des fous suicidaires, même par rapport aux autres Orks. Ils sont animés d'une foi envers leur propre immortalité qu'on ne retrouve chez aucun de leurs congénères, foi qui semble avoir des répercussions réelles sur leur endurance ; les Whitefaces ayant la faculté de se remettre de blessures qui tueraient un Ork ordinaire.

Histoire

Le Klan est né des suites de la légende du Warboss Jork eul' Gueulard qui serait revenu d'entre les morts sous l'éclat de la Lune Blanche au milieu du champ de bataille où sa tribu avait été massacré par... par qui ? Il ne s'en souvenait plus, mais c'était pas important, l'important c'est qu'il y vit un signe qui remit sa vie entière en perspective.

En langue Ork, la Lune se dit Naz, glyphe qui représente également la richesse, le brillant et la couleur blanc ; et il existe un autre mot Ork pour dire blanc : Krann, glyphe qui symbolise également les rochers, les ossements, les crânes et la mort.

Pour Jork, le constat était simple : Gork, ou peut-être Mork, avait été impressionné par sa puissance et avait dû utiliser l'éclat blanc de la lune pour le ramener d'entre les morts. Pourquoi ? Parce qu'il est l'élu qui doit lever la plus grande Waaagh qu'on ait jamais vu !

Il se mit à couvrir sa peau d'une poudre blanche, pour porter jusque dans sa chair la couleur de la mort qu'il avait vaincu, se rebaptisa Immortan Jork et commença à rassembler des partisans parmi les Orks de toutes les origines ayant pour point commun d'être tous perdus comme lui dans les confins inexplorés du Nord-Ouest de la Galaxie, et sa Waaagh grandit à mesure que se propage la rumeur psychique de sa légende.

Jork cumule les partisans encore et encore, les galvanisant en les envoyant piller des colonies humaines mal défendues, affronter les créatures bizarres des Mondes du Halo ou faire leurs preuves lors de la "Gross' Baston" sur le Monde Désertique d'Hudris où des guerriers-machines sortent des sables par vagues encore et encore dans un carnage permanent.

Tandis qu'Immortan rassemble ses forces dans son trou perdu, sa légende se propage et des Orks de toute la galaxie commencent à se couvrir de peinture blanche et à défier la mort comme lui pour devenir à leur tour des légendes mortes-vivantes !

Spécificités et traits de caractères

Croyances

Les Whitefaces sont persuadés que le légendaire Warlord Immortan Jork est immortel et qu'eux-mêmes peuvent le devenir, alors ils se blanchissent la peau à l'aide de poudres ou de peintures de guerre, certains qu'en portant la couleur de la mort ils ne peuvent plus mourir.

Si la plupart des Orks ne pensent jamais à leur propre mort et n'en éprouve aucune crainte, les Whitefaces sont persuadés de pouvoir s'en immuniser et foncent donc au combat dans des charges suicidaires avec une folie furieuse et un zèle fanatique qu'on ne retrouve pas chez leurs cousins des autres Clans.

Dans les faits, pour un observateur extérieur, une charge de Whitefaces ressemble énormément à une charge de Gofs : des vagues de Boyz, de Nobz et de marcheurs blindés fonçant droit vers l'ennemi avec beaucoup trop d'enthousiasme, à ceci près que les Whitefaces cherchent moins à taper le plus possible qu'à se faire taper dessus le plus possible, encaisser le plus de blessures pour prouver leur force et leur résistance, et éventuellement mourir au combat pour essayer de ressusciter ensuite.

Whitefaces Nob.png

Conséquences

Opportunités Médikaniaks

La quantité colossale d'Orks mutilés récupérés sur le terrain après ces charges meurtrières font que les Médiko et les Mékaniaks ne manquent jamais de "volontaires" pour remplir les nombreux Dred eud'la Mort du Clan, ni de "patients" prêts à payer une fortune en dents pour remplacer les morceaux perdus en devenant des Cyborks pour retenter leur chance de ressusciter.

Unité Spécifique : Deffboyz

Leur fanatisme religieux et leurs tactiques particulières ont vu l'émergence dans leurs rangs d'une unité inédite spécifique au Klan : les Whitefaces qui se sont vu infligés des blessures mortels et qui sont parvenus à "revenir" sont appelés les Deffboyz. Rendus fous par le miracle de leur renaissance, ils se considèrent comme les élus d'Immortan, ceux qui ont réussi à suivre sa voie, et ils sont intimement persuadés de leur invulnérabilité. Par conséquent, les Deffboyz ne portent ni fling' ni protections, ils n'en ont pas besoin, et se rendent au combat pratiquement nus, le corps entièrement blanc, armés de kikoup et de frag à manche.

Une Foi Contagieuse

Les Orks Whitefaces étant focalisés sur le combat, que ce soit contre un ennemi ou contre eux-mêmes pour passer le temps, ils s'entourent de meutes de Gretchins considérables pour piller les champs de bataille à leur place et trier les prises de guerre. Ceux-ci étant plutôt bien traités par rapport à ce qui leur est infligé par d'autres clans, la foi Whitefaces s'est répandue jusque dans les rangs des Grots, parmi lesquels s'élèvent des prêcheurs et de démagogues galvanisant les hordes et prédisant la venue de Skwi, le Grot Éternel, une figure messianique.

Héraldique

Le Klan est très à cheval sur les symboles et utilisent principalement trois glyphes très importants pour eux :

Naz

Naz : la Lune, la richesse, le brillant et le blanc

Naan

Naan : marqueur du négatif

Krann

Krann : la Mort, la roche, les ossements et le blanc

Krannaan

Naan et Krann sont combinés ensemble pour former Krannaan, la Non-Mort et glyphe personnel du Klan, et revendiquer leur immortalité supposée.

Comme leur nom l'indique, les Whitefaces se caractérisent par des hordes blafardes où des nuances de blanc plus ou moins sales se mélangent à de clinquantes armures brillantes, lustrées avec soin par des légions de Grots. Les meilleurs "ékuyés" reçoivent en récompense des vêtements, de meilleures armes et parfois même de quoi bricoler des armures sommaires, tandis que les pires reçoivent de violentes corrections et sont rétrogradés vers les pires corvées du camp.

"C'est c'que t'appelles brillant ? C'est c'que t'appelles chromé ? Si tu sais pas faire briller tu sers à rien ! Et tu sais c'que Raggat fait au Grot qui sert à rien ?"
—Raggat, avant de lancer son ékuyé dans la fosse à Squigs.

Les véhicules des Whitefaces bénéficient du même traitement exceptionnel, arborant des jantes et des blindages d'un éclat chromé scintillant très perturbant pour les autres civilisations, plus habituées aux piles de déchets rouillées ambulantes qu'à de vrais engins de guerre entretenus avec soin.

Les Whitefaces insistent pour que leur ferraille brille pour rendre hommage à la lumière de la Lune Blanche et augmenter leurs chances d'attirer son attention et ressusciter au cœur du champ de bataille.

Jork.jpg

Waaagh, Tribus et Orks célèbres

Waaagh Immortan

Immortan Jork

Autrefois connu sous le nom de Jork eul' Gueulard, nul à part Jork lui-même ne sait à quel Klan appartenait celui qui allait devenir le Warlord de la Waaagh Immortan et le tyran d'un petit territoire dans les étendues inexplorées du Secteur Herydias, au Nord-Est de l'Impérium, et chaque Klan suppose qu'un Boss aussi légendaire ne peut être issu que de ses propres rangs. On le dit immortel et lui-même est persuadé de posséder ce pouvoir.

Il n'a pas conscience d'avoir été l'objet des manipulations du Cryptek Ashakhmet le Bourdonnant, qui a injecté des milliers de nano-Scarabées Canoptek sous sa peau pour le manipuler à distance et régénérer ses blessures indéfiniment. Il ignore également que sa grande Waaagh n'est qu'un projet de diversion à très grande échelle établie par le Némésor Ranhurkaär, qui lui fournit en permanence des Décuries à combattre pour inciter les Orks à venir toujours plus nombreux et dissimuler sous leur ombre le réveil de la Dynastie Erytraär toute entière ; et parmi les ordres intégrés dans son subconscient figurent la traque systématique de tout vaisseau approchant des frontières de la Dynastie tant que celle-ci n'aura pas retrouvé toutes ses forces.

Bien protégé dans sa mégarmure armée jusqu'aux dents, il mène sa Waaagh depuis son Chariot de Guerre ou depuis le pont de son Kroiseur Kitu entouré d'une puissante escorte de Méganobz fanatiquement dévoués.

Nulle ne sait ce qu'il adviendra lorsque Ghazghkull Mag Uruk Thraka entendra parler de la légende d'Immortan, mais nulle doute que ce jour-là il n'aura de cesse que de venir confronter cet autre "élu de Gork et Mork"...

Riktuz eul' Groding

Speedboss Evil Sunz converti, il commande l'ékurie d'Immortan et mène l'avant-garde lors des attaques au sol. Il est fanatiquement dévoué à Jork qu'il croit béni de Gork et Mork.

Riktuz est aussi puissant qu'il est stupide et crédule, ce qui en fait un excellent vassal pour Immortan, obéissant à chacun de ses commandements comme s'ils venaient des dieux en personne.

Riktuz Groding menant à fond la caisse ses Fondus d'la Vitesse au volant de son Chariot de Guerre ; le Kraz'monde

eul' Pâl'Gob

Créature vile et retorse, il est ce qui se rapproche le plus d'un démagogue pour les hordes innombrables de Gretchins Whitefaces. Serviteur personnel d'Immortan, il est Son représentant et le porteur de Sa légende parmi les masses grouillantes et caquetantes des Grots.

Waaagh Skrotuz

Skrotuz eul' Vicelard

Warboss charismatique, craint et extrêmement vindicatif (même pour un Ork), cet ancien Goff est plus grand qu'Immortan et son principal rival. La rumeur dit qu'il a déjà tué Jork une fois, mais qu'il est revenu, a humilié Skrotuz et l'a gardé à ses côtés, autant comme commandant en second que comme exemple pour les prochains qui voudraient prendre sa place : inutile d'essayer, on peut pas tuer le Boss immortel.

Quelques années plus tard, la frustration d'être le second poussa Skrotuz à quitter la Waaagh Immortan avec ses suivants et à partir effectuer des raids de piraterie à travers le Segmentum Pacificus, où il commit des pillages terrifiants, d'abord au nom de la Waaagh Wazdakka, puis en son nom propre ; profitant d'un Impérium affaiblit par l'ouverture de la Grande Faille et l'extinction temporaire de l'Astronomican.

Son règne de tuerie prit fin lorsqu'il fut vaincu par le Chapitre des Emperor's Saints sur Elysion et chassé hors du Sous-Secteur Eole. C'est alors qu'il disparu avec les survivants de sa Waaagh vers une destination inconnue.

Waaagh Jagga

Jagga Er'not

Eul'Brise Gargant, eul'Méga Cybork

Ancien Goff converti très tôt, le Dredboss de la Waaagh Jagga dans le Secteur Sarbédia est un fanatique parmi les fanatiques, bravant la mort en permanence. Son corps brisé en grande partie a subit des quantités considérables de réparations, dépassant depuis longtemps le stade de Cybork.

Il s'est fait greffer à un Dred eud'la Mort, auquel il a retiré le blindage avant pour continuer d’exhiber ses muscles et sa face blanche à moitié cyborkisée, sans que quiconque dans sa horde ne remette en question son autorité tant il est craint et respecté.

Guerrier redoutable, il doit son titre de Brise Gargant à un fait d'arme considérable : sa victoire au corps à corps contre un Titan du Chaos, qu'il escalada à l'aide de ses quatre bras mécaniques avant de découper tout ce qu'il voyait à l'aide de ses pinces énergétiques et de ses scies surdimensionnées.

StormGrodz

Blitzulk Rabote-Faces

Eul' Kolonel

Autrefois un fier Blood Axes ruzé comme pas deux, le Flyboss des StormGrodz s'est converti à la Foi des Whitefaces après avoir vu une torpille d'abordage pleine de Deffboyz exploser dans l'espace et ses occupants en sortir brûlés mais vivants pour sauter vers le vaisseau impérial "à pied", sans combinaison spatiale, et y arriver pour se faire exploser et ouvrir une brèche dans la coque.

Eul'Kolonel guide sa flotte dans le Segmentum Obscurus, traquant tel un vautour les régions dévastées par le Chaos pour aller les dévaster à son tour avant que de nouvelles défenses n'y soient construites par les envahisseurs. Ses instincts de mercenaire Blood Axes toujours présents, il n'hésite pas à vendre ses services de Korsaire à l'Impérium pour occuper les lignes de ravitaillements Hérétiques.

Campagne de Condrya, entre la Waaagh Gulbad et les Knights of Aryith

Waaagh Gulbad

Gulbad Grimsquig

Warboss des jungles de Condrya II, cet Ork Sauvage et sa tribu se convertirent à la Foi d'Immortan lorsque Gulbad assista à la naissance d'un Squiggoth albinos peu après le crash d'un Kroizeur Kitu Whitefaces dans ses montagnes, ce qu'il vit comme un signe de Gork.

Il rassembla ses Wildboyz et Squigboyz et parti à la conquête du monde, qui fut rapidement ravagé ; les technologies capturées furent bien vites assimilées et une Waaagh sortie de nulle part s'attaqua au Système Condrya, obligeant l'Impérium à organiser des contre-mesures pour répliquer et endiguer la menace avant qu'elle ne prenne des proportions incontrôlables.

Gulbad rentra dans la Légende du Klan en mourant et revenant pas moins de trois fois lors du duel final contre le Capitaine Inferus, de la 3ème Compagnie des Knights of Aryith. Gulbad fut définitivement tué par l'explosion d'une Grenade à Plasma enfoncée profondément dans la gueule du Warboss et maintenue au fond de son gosier par le bras de l'Astartes, qui perdit les deux bras dans l'affrontement : l'un arraché par Grimsquig, l'autre désintégré par l'explosion plasmique.

Kaptaine d'Ékipaj Freakin'Gitz, peu après sa conversion à la Foi d'Immortan.

Freakin'Gitz

Origines

Les Freakin'Gitz forment une flotte de mercenaires connus pour être particulièrement prolixes, ce sont des baratineurs hors pairs qui noient leurs clients sous un flot de parole leur faisant bien souvent oublier le propos du deal et accepter n'importe quoi, qu'ils soient Orks, Humains ou de quelque autre civilisation que ce soit. La rumeur prétend qu'ils pourraient causer des migraines à un Aeldari. Une bonne proportion d'entre eux se sont convertis à la Foi d'Immortan par opportunisme.

Korsaires au rabais

Les premiers rapports sur les Freakin'Gitz les catégorisent comme charognards, ferrailleurs et chapardeurs fouillant les cimetières spatiaux résultants de batailles auxquelles ils ne participaient pas du tout, ou tardivement pour capturer et achever les fuyards tout en restant loin des combats. On les a aussi observé tendre des embuscades aux vaisseaux isolés, poser des champs de mines ou attaquer des stations spatiales mal défendues. Ces rapports sur leur compte ont causé beaucoup de remous auprès de l'Ordo Xenos tant leur comportement tranche avec la brutalité insouciante habituelle des Orks, au point que des théories ont établi qu'il s'agissait plus probablement de renégats et de pirates humains aux commandes de vaisseaux volés.

Gross'têtes

Les Freakin'Gitz, comme tous les Korsaires, sont des parias et des anomalies de l'Orkitude : ces fous de la gâchette, ravis de tirer avec n'importe quoi sur n'importe quoi et relativement peu enthousiastes lorsqu'il s'agit d'en venir au Kikoup, sont étonnement couards pour des Orks et sont connus pour foutre le camp en vitesse quand la situation n'est pas à leur avantage.

En revanche, ils ont développé à l'extrême la capacité naturelle des Orks à justifier n'importe quoi, probablement en raison de capacités intellectuelles accrues. En effet, la majorité d'entre eux semble capable de compter jusqu'à 10 avant d'en venir à employer le chiffre "Beaucoup" :

"J'comptais sur mes doigts, pis j'ai vu que j'avais deux mains, alors j'me suis dis qu'je pouvais compter deux fois jusqu'à cinq, sauf que ça sert à rien. C'est là qu'j'me suis dis Bog, si tes deux mains c'était qu'une seule main et qu't'y comptes les doigts, ben ça fait vachement plus de doigts !"
—Bog, Runtherd Freakin'Gitz

Aucune trace écrite n'existe pour le prouver, mais l'on suppose que cette armada fut fondée avec une majorité de Bad Moons et de Deathskulls, et que c'est de là que viendrait leur cupidité sans pareille ainsi que leur amour du dakka, du marchandage et de la rapine.

Bouleversement et conversion

L'ouverture de la Cicatrix Maledictum a été vécue comme un choc par les Freakin'Gitz, leur petit univers simple et insouciant se transformant en cauchemar, et il y eut un sursaut d'extrême violence dans leurs rangs à la vision du Sourire de Gork. L'écho psychique de la Waaagh Jagga, dans le Secteur Sarbédia, les atteint et un grand nombre de Korsaires se mit à se couvrir de peinture blanche avant de ressortir les Kikoup des Koffr' de Boukanier.

Grubbark Nar'Rip-off

Eul'Morkiral

Kap'taine des Freakin'Gitz, il doit à son opportunisme, à sa chance et à un certain génie de sa part un grand nombre de victoires et la capture d'une Arche Mechanicus de grande valeur, le Magnarimor, qu'il renomma sobremant "Ark Mekaniak" et qu'il laissa aux soins des meilleurs Mékaniaks du Segmentum Ultima pour kustomiser sa prise de guerre ; lui ajoutant entre autre une épaisse mâchoire à l'avant pour percuter ses proies au corps à corps, et énormément de canons.

L'Adeptus Mechanicus considère cette situation comme un affront insupportable et un odieux blasphème à l'Omnimessie, aussi n'est-il guère étonnant que le Cyberexplorator Extremis Protemus Von Kurios promette une rançon sans commune mesure à quiconque reprendra ce précieux appareil sans l'endommager et qui lui ramènera le Magnarimor pour qu'il soit purifié et remis en service.

La légende prétend que Grubbark aurait tenté de "ramener" son vaisseau pour repartir avec la récompense SANS rendre son vaisseau amiral, mais les archives Impériales démentent ces rumeurs absolument non fondées ; quant à ceux qui les propagent, ils sont traqués pour sédition et hérésie.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .