FANDOM


Community-header-background Cet article, White Guardians, a été écrit par Reyn la Marmotte. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.
Techno-Prêtre Cet article, White Guardians, est actuellement en construction. L'auteur s'excuse pour le dérangement.

Les White Guardians sont un chapitre de Space Marines renommés pour leur discipline et la coordination presque surnaturelle de leurs forces déployées sur le champ de bataille. Leurs doctrines de combats figureraient parmi les plus élaborées de tout l'Adeptus Astartes, prévoyant toutes les situations critiques dans lesquelles les White Guardians pourraient se trouver et apportant une réponse au moins pour chacune d'entre elles.

"Lorsque le nombre et la supériorité technologique vous font défaut sur le champ de bataille, n'oubliez jamais qu'il vous reste la discipline."
—Armenicus Pandor, Maître du Chapitre des White Guardians


Description

Les White Guardians sont un Chapitre Space Marine loyaliste successeur des Imperial Fists basés sur le Monde-Forteresse désertique de Centaurus dans l'Ultima Segmentum et datant de la 15ème Fondation. Ces guerriers sont réputés pour l'incroyable esprit de corps qui anime leurs escouades et leur propension à référencer toutes les situations de combat dans lesquelles ils peuvent se trouver. A de nombreuses reprises dans la longue histoire de l'Adeptus Astartes, les White Guardians ont été cités comme des exemples de discipline et de self-control sur le champ de bataille. Nombreux ont été les affrontements où l'organisation des Guerriers de Centaurus et la parfaite coordination de leurs escouades ainsi que de leurs véhicules ont fait la différence entre victoire et défaite.

Aspect

Ceux qui ont eu l'honneur de combattre aux cotés des White Guardians parlent de géants taciturnes en armure immaculée aux bordures aussi noires que leur Aquila perctoral et aux marquages d'un rouge cramoisi. L'emblème de ces Space Marines serait une couronne de lauriers noirs. Les White Guardians arboreraient assez souvent une ligne rouge sur le front de leur casque, indépendamment du grade qu'ils occuperaient sans que la signification de ce marquage soit connu en dehors du Chapitre.

Héritage

En tant que successeurs des Imperial Fists, leurs gènes sont stables bien que le Mucranoïde et la Glande de Betcher soient absents de leur patrimoine génétique. Ils semblent parfaitement suivre les doctrines du Codex Astartes bien qu'au fur et à mesure des siècles ils aient ajouté à celui-ci leurs propres doctrines de combat prévoyant plusieurs dizaines de solutions à adopter face à chaque type d'ennemi ou d'armes employés contre eux. Le chapitre frappe par la coordination exemplaire de ses guerriers sur le champ de bataille, réagissant tous somme un seul homme et ne se laissant désorganiser par rien ni personne.

Comportement

Cohésion extrême

Les Escouades White Guardians semblent réagir de deux manières face à l'ennemi : bouger pour accomplir une manœuvre d'encerclement ou d'évitement ou bien tenir leur position en déversant sur leurs adversaires une grêle de Bolts ininterrompue. De manière générale, les Guerriers de Centaurus semblent préférer les fusillades au combat rapproché bien qu'ils demeurent des adversaires aussi redoutables que n'importe quel Space Marine au corps à corps. Ces techniques ont révélé leur efficacité lors de nombreuses campagnes, préservant les guerriers du chapitre tout en réduisant drastiquement le nombre de leurs ennemis.

Primarisation

L'arrivée des renforts Primaris suite au Décret Ultimaris du Seigneur-Commandeur Roboute Guilliman n'a fait qu'accroitre la puissance et le prestige des White Guardians. En retour, ces derniers n'ont pas manqué d'accompagner le Fils Vengeur lors de la Croisade Indomitus et même jusque sur les champs de bataille de Vigilus à en croire les rumeurs circulant sur ces Astartes.

Origine et Histoire

Première apparition

Les mystères de la Croisade de Parmenum

Les premiers documents historiques encore en état au 41ème Millénaire attestant de la présence des White Guardians dans l'Imperium font mention de leur implication tardive mais décisive dans la Croisade de l'Etendue de Parmenum vers la fin du VIIIème siècle du 35ème Millénaire. De cette campagne, peu d'informations semblent avoir filtré à moins qu'elles n'aient été perdues. On ignore actuellement pour quelles raisons les Hauts Seigneurs de Terra avaient ordonné une mobilisation massive vers cette région de l'Ultima Segmentum mais il est établi que plusieurs Chapitres Astartes appartenant comme les White Guardians à la Quinzième Fondation auraient y été envoyés. Les noms de ces Chapitres ont cependant été perdus et il n'existe officiellement plus aucune trace d'eux dans les Archives Impériales. Etrangement, peu d'enquêtes sur le sujet semblent avoir été ouvertes par l'Inquisition et les White Guardians, baptisés à l'époque les "Derniers de Parmenum" restent muets sur les événements ayant eu lieu là-bas.

Les Derniers de Parmenum

La Victoire par la Discipline

De rares témoignages partiellement censurés comme celui du Commissaire Cassian Rhürig du 612ème Régiment de Cadia ont néanmoins permis d'établir que les techniques de combat des White Guardians basées sur une cohésion et une discipline extrême étaient déjà largement employées par le jeune Chapitre à Parmenum. Ce serait cette attitude et la propension de ces Space Marines à privilégier le combat à distance, notamment avec l'emploi d'Escouades Devastators qui aurait permis aux Forces Impériales restantes de remporter la victoire sur le terrain. La coordination parfaite, presque surnaturelle, tant des membres de chaque Escouade que des Escouades entre elles est fortement soulignée par le Commissaire Rhürig. Des batailles comme celle de la Passe de Grimrocks sur le Monde Sauvage d'Iphor Secundus, parties pour être des débâcles Impériales se seraient en un instant changées en embuscades mortelles pour les Ennemis de l'Humanité grâce aux White Guadrians. On ignore toujours toutefois les circonstances exactes de ces batailles et même jusqu'à l'ennemi que combattaient les Croisés de Parmenum.

Centaurus et Mundis Recorda
Les Premiers Seigneurs de Centaurus ?

La fin de la Croisade de l'Etendue de Parmenum vit l'établissement des White Guardians sur le Monde Sauvage désertique de Centaurus. A la vérité, plusieurs éléments semblent indiquer que la planète avait déjà servi de Monde de Recrutement pour le Chapitre lors de la Croisade comme en témoignent plusieurs peintures rupestres sur les parois des cavernes et sur les sommets des Montagnes-Totems de Centaurus. On y trouve des Space Marines venant du ciel pour aller à la rencontre des populations locales. Cependant, nombre de ces représentations présentent des Astartes aux couleurs différentes de celles des White Guardians ainsi que des créatures d'aspect étrange ne correspondant à aucune espèce Xenos connue à ce jour.

La demeure des héros

C'est sur ordre de Calum Lothos, le premier Maître du Chapitre des White Guardians recensé que furent fondés les deux Tours Polaires de Centaurus et la Citadelle de Mundis Recorda, la troisième des quatre Lunes de la planète et la plus imposante. Ces édifices marquèrent la propriété du Chapitre sur les lieux et tout ce dont ils recelaient. C'est également avec cet acte que fut officiellement prononcée la fin de la Croisade de l'Etendue de Parmenum. Tandis que la Citadelle de Mundis Recorda serait la demeure du Chapitre et de ses reliques les plus saintes, les Tours Polaires de Centaurus seraient de puissantes casernes fortifiées, destinées à l'entraînement intensif, tant des Recrues que des Marines adoubés et oints pour préserver leur discipline spartiate. Ainsi commençait l'Histoire des White Guardians.

La Défense d'Iron Reach

La Croisade de l'Etendue de Parmenum étant voilée de mystère et encore évoquée aujourd'hui avec crainte, beaucoup d'Historiens Impériaux ont longtemps préféré dater la première apparition des White Guardians vers 835 M.35, lorsque le Chapitre s'illustra sur le Monde-Capitale d'Iron Reach contre les Orks et les Drukhari.

Un Sous-Secteur devenu zone de non-droit

A l'origine de l'anarchie

Comprendre le conflit du Sous-Secteur de Thrymand dont Iron Reach était le centre politique et commercial nécessite de se plonger d'abord dans l'étude du contexte précédant la guerre qui a éclaté. Depuis des siècles, l'Oligarchie d'Iron Reach, le Grand Conseil dirigeant les Mondes de Thrymand avait conclu un accord avec les Corsaires de la Bordure Nord Thrymandienne, établissant un clientélisme avec les Pirates en échange d'une impunité pour ces derniers. Cet accord, ratifié en 807 M.35 fut baptisé la "Charte Noire" et c'est cet événement qui provoqua la décadence puis la chute du Sous-Secteur Thrymand. En effet, forts de leur charge de nouveaux chiens de garde de l'Oligarchie d'Iron Reach, les Corsaires se mirent rapidement à abuser de leur pouvoir sur chaque planète du Sous-Secteur, mettant en place leurs propres impôts en plus de ceux exigés par les Oligarques. En quelques années, la pauvreté et la misère s'étaient abattues sur les sept planètes vassales d'Iron Reach. L'Oligarchie n'intervenait pas, prélevant sa part dans les impôts supplémentaires et voyant l'appauvrissement des gouverneurs locaux de chaque Monde-Serf comme un moyen d'empêcher une rébellion de ces derniers contre Iron Reach. Ils avaient tort. Très vite, le crime se généralisa sur les planètes de Thrymand et la société se fragmenta en des centaines de clans mafieux s'affrontant pour la nourriture et le carburant. Thrymand, emboubée dans une spirale de corruption et de violence était devenu une proie facile pour les Ennemis de l'Humanité, et cela le Voïvode Drukhari Esychral de la Cabale du Sang Venimeux l'avait très bien compris...

La venue du Xeno

Le cerveau derrière l'attaque de Thrymand fut le Voïvode Esychral, l'un des huit Seigneurs de la Cabale du Sang Venimeux, un vieux renard Drukhari réputé à Commorragh pour sa sévérité et sa cupidité. Par ses espions chez les Corsaires de Thrymand, il avait entendu parler de la situation catastrophique du Sous-Secteur. Le Voïvode avait donc mis au point un plan d'invasion simple et efficace consistant à profiter de la confusion des Mondes de Thrymand pour s'en emparer et réduire toute leur population en esclavage jusqu'au dernier enfant. Le plan d'Esychral comportait néanmoins une petite subtilité : ce ne seraient pas ses Guerriers Kabalites qui déferleraient les premiers sur le Sous-Secteur mais une Waaagh ! Ork chargée d'anéantir les éventuels défenseurs encore en état de Thrymand, permettant à la Cabale du Sang Venimeux de rafler tous les survivants sans trop d'efforts. En effet, le Voïvode n'eut qu'à faire injecter le terrible poison ayant fait la renommée de sa Cabale au Big Boss Iron Krusha' dirigeant ladite Waaagh ! et à lui en promettre des doses de l'antidote en retour pour l'avoir en son pouvoir. Iron Krusha' dirigea sans tarder sa Flotte vers Thrymand. L'histoire aurait pu s'arrêter là pour le Voïvode mais il y avait une chose que le Drukhari ignorait concernant son vassal Peau-Verte : Iron Krusha' et ses forces étaient traquées la Flotte du Chapitre des White Guardians.

La colère des Gardiens

Les White Guardians et Iron Reach

La trace des Peaux-Vertes avait mené la Quatrième Compagnie des White Guardians, commandée par le Seigneur-Centurion Segimerus Hyparch jusqu'au Sous-Secteur Thrymand. Les Orks s'étaient déjà répandus sur les planètes vassales d'Iron Reach qui était la seule à résister encore et efficacement aux Xenos. Hyparch était un commandant à l'esprit froid et analytique. Quelques escarmouches lui permirent de constater que mis à part le Monde-Capitale, aucune des planètes de Thrymand ne disposait des ressources nécessaires pour bouter les aliens et ramener l'ordre, le chaos régnant encore plus dans les rangs des humains à la surface de ces mondes dévastés que dans ceux des Peaux-Vertes. Les Space Marines laissèrent donc les Mondes-Vassaux à leur triste sort pour se concentrer sur celui qui était encore debout. Segimerus Hyparch dissolu l'Oligarchie et fit surveiller ses membres, l'extrême richesse non déclarée de ces nobles paraissant plus que suspecte aux yeux des Astartes. Il est d'ailleurs possible que les White Guardians aient fini par comprendre les raisons générales de la déchéance de Thrymand. Hyparch, en tout cas, consolida les défenses d'Iron Reach. La bataille qui déciderait du sort de ce qui restait du Sous-Secteur allaient pouvoir commencer.

Le raz-de-marée vert

Iron Krusha' s'étant lassé des victoires faciles sur des clans de survivants humains désorganisés, les Orks commencèrent à se concentrer davantage sur la seule planète de Thrymand qui les défiait véritablement. Leurs vaisseaux se mirent à pulluler dans l'orbite d'Iron Reach et alors la tempête qui s'était amoncellée au cours des mois précédents éclata. Le combat fut mené tant sur terre que dans l'espace. Les Peaux-Vertes surpassaient largement les Astartes et les Forces de Défense Planétaire en nombre mais les défenseurs d'iron Reach avaient pour eux la discipline et la connaissance du terrain, refusant aux Orks le corps à corps dont ils étaient friands, les obligeant à diviser leurs troupes au sol en entamant des retraites stratégiques de tout coté sans cesser un instant de tirer sur les Xenos. Dans l'orbite, le rapport de force jouait cependant davantage du coté des Peaux-Vertes qui emportèrent dès les premières minutes plusieurs vaisseaux de la Quatrième Compagnie. Néanmoins, cet avantage finit par se retourner contre les Orks, les navires Astartes restants tirant parti du grand nombre et de l'indiscipline de leurs adversaires pour les faire se gêner les uns les autres. De plus, nombreux et emmêlés comme ils l'étaient, les vaisseaux aliens étaient systématiquement touchés par tous les tirs des puissants bâtiments Space Marines. La bataille dura plus de deux jours mais à la fin, le poison qui rongeait Iron Krusha' finit par le tuer alors qu'ils combattait en duel contre le Copiste Falco Merador. Au final, les White Guardians avaient à déplorer un peu plus d'une dizaine de morts et quatre Escorteurs mal en point. Cependant, si les Orks avaient été repoussés, les Drukhari les suivaient comme une ombre et ceux-ci ne comptaient pas laisser de répit aux Anges de la Mort.

Les Vautours au Sang Venimeux
La mort vient du ciel

Un autre chef de guerre qu'Esychral, le Voïvode à la tête des forces Drukhari aurait pu se contenter des esclaves capturés à la suite du passage de la Waaagh ! Iron Krusha' mais c'était compter sans la cupidité et l'orgueil du maître de la Cabale du Sang Venimeux. Iron Reach était le monde le plus riche et le plus peuplé de Thrymand. Tous les autres n'étaient que des tas d'ordures stériles en comparaison. Dans l'esprit d'Esychral, renoncer à Iron Reach, revenait à renoncer à plus de la moitié du butin qu'il escomptait et il s'y refusait purement et simplement, malgré la fin brutale des Orks. Les Eldars Noirs déferlèrent alors un peu plus d'une journée après les Peaux-Vertes. Esychral se méfiant des défenseurs au sol avait tenu à envoyer d'abord l'aviation de sa Cabale, composée majoritairement de Razorwings et de Fléaux suivis par des groupes d'Héllions s'étant invités dans la campagne du Voïvode. Cette décision mit en difficulté les White Guardians, ne disposant pas d'autant de véhicules aériens à opposer à leurs ennemis. Pendant presque une semaine, un ballet mortel s'engagea entre les rapides et agiles aéronefs Drukhari et les puissants Thunderhawks et Stromravens de la Quatrième Compagnie dont les pilotes durent s'armer de patience, n'éliminant surtout que l'Infanterie Autoportée ou pas plus d'un ou deux appareils par engagement.

Le Pugilat d'Iron Reach

Esychral ne s'était contenté que de la guerre d'attrition aérienne dans les premiers jours de son attaque, espérant faire croire que ses forces se résumaient à son aviation. Ainsi, maintenant l'attention sur ses appareils volants, il décida de faire débarquer ses troupes au sol discrètement en un lieu opposé sur la planète. Les premiers jours de pillage furent fructueux pour les Guerriers Kabalites qui ne rencontrèrent presque aucune résistance mais qui trouvèrent également bon nombre de quartiers et blocs d'habitation des hautes ruches presque complètement désertés, devant s'enfoncer profondément vers le Sous-Monde d'Iron Reach pour trouver de nouveaux captifs. C'était exactement ce que voulaient les Astartes. Les White Guardians avaient fait déporter les habitants de la surface vers leurs propres baraquements fortifiés et avaient suivi à bonne distance la progression des Drukhari vers les bas quartiers qui se transformèrent en coupe-gorge quand les Devastators de la Compagnie firent pleuvoir la mort sur les Xenos depuis les niveaux supérieurs du Sous-Monde. Les Eldars Noirs furent dispersés et forcés de mener individuellement ou par petits groupes une guérilla urbaine sanglante contre les Space Marines et contre les Gangs des Bas Fonds. Cet épisode de la Défense d'Iron Reach est retenu encore aujourd'hui sous le nom du "Caniveau de Sang". C'est lors de cet événement que les White Guardians perdirent le plus de leurs effectifs face à des Drukhari acculés et enragés mais qui furent néanmoins vaincus et abandonnés par leur Voïvode qui, sentant le vent tourner, décida de retourner à Commorragh sans demander son reste mais se promettant un jour de se venger. Iron Reach avait été sauvée mais le Sous-Secteur Thrymand était en ruines. Les White Guardians décidèrent alors d'en faire un protectorat, utilisant les Mondes-Vassaux d'Iron Reach comme des Planètes de Recrutement, le survivalisme y faisant désormais loi.

L'Âge de l'Apostasie

De nombreux témoignages et documents historiques tendent à prouver que les White Guardians, comme beaucoup d'autres Chapitres de l'Astartes refusèrent l'autorité de Goge Vandire et se constituèrent un royaume indépendant jusqu'à la fin du Règne de Sang. Certaines versions parlent d'une alliance défensive organisée avec d'autres Chapitres, dont possiblement les Ultramarines de Macragge mais aucune preuve solide ne vient étayer cette affirmation. Du reste, le Maître de Chapitre Theodoricus Mandor et son successeur le Seigneur Thumelicus Vendarch tinrent à camper sur leurs positions, ne cherchant pas l'offensive contre l'Imperium de Vandire même si des affrontements frontaliers contre les armées de Gouverneurs Militaires à la solde du tyran eurent lieu.

"L'Imperium, c'est nous"

Mandor le Pugnace

L'irascible Mandor considérait de toute façon le Senatum Imperialis avec beaucoup de mépris, considérant depuis son plus jeune âge que le Conseil de l'Empereur était depuis longtemps passé aux mains de nobles intéressés uniquement par leur propre pouvoir qui ne voyaient aucun champ de bataille de leurs existence ou peu s'en fallait. Sous son magistrat, il fut communément admis par le Chapitre et ses domaines constituaient ce qui devait être considéré comme l'Imperium, l'empire de Vandire étant vu comme un vaste royaume décadent et appelé à se démanteler tôt ou tard. Il n'est pas dit si les autres enclaves Space Marines avaient quelque valeur ou légitimité aux yeux de Theodoricus Mandor mais il est probable que sa maxime "L'Imperium, c'est nous" ait été prononcée davantage à l'encontre des partisans de Vandire qu'à celui de ses frères des autres Chapitres.

La Vengeance d'Esychral

Quoi qu'il en soit, le Maître de Chapitre Mandor fut mortellement blessé lors d'un assaut frontalier des troupes du Seigneur de Sang appuyé secrètement par les Drukhari d'Esychral de la Cabale du Sang Venimeux. Depuis plus de mille ans le Voïvode avait guetté l'opportunité de frapper les White Guardians et sa patience avait payé. Prenant les Space Marines à revers lors de leur bataille contre les troupes de Vandire, Esychral planta sa lame empoisonnée dans la gorge du Maître du Chapitre. Ce dernier se serait effondré après avoir étranglé à mort son agresseur mais certains témoignages tendent à prouver que le Voïvode serait encore vivant à l'heure actuelle. Quelle que soit la vérité, Theodoricus Mandor fut incarcéré dans un Sarcophage Dreadnought et ce fut le Premier Seigneur-Centurion Thumelicus Vendarch qui lui succéda.

La Quête de Vendarch

Le Morgethum

Si Theodoricus Mandor a laissé le souvenir d'un Maître de Chapitre stoïque ne faisant aucun compromis au début de l'Âge de l'Apostasie, son successeur le Seigneur Thumelicus Vendarch est entré dans la légende comme le vainqueur du Morgethum, un très ancien Space Hulk aux origines nébuleuses. Le Morgethum hantait les domaines de l'Etendue de Parmenum lorsque débuta l'Âge de l'Apostasie. Occupé à repousser les attaques frontalières, le Maître de Chapitre Mandor avait suivi de loin les déplacements du Space Hulk, projetant de l'explorer mais n'en faisant pas sa priorité. La politique de Vendarch fut l'inverse. Les Archivistes du Chapitre avaient à de nombreuses reprises reçu des visions du Morgethum et interprétaient son exploration comme étant la volonté de l'Empereur. Thumelicus Vendarch délégua la protection des domaines des White Guardians pour pouvoir se concentrer avec la Première Compagnie sur le cas du Morgethum.

La venue des White Guardians

On ignore exactement combien d'abordages ont été menés sur le Morgethum par ordre du Maître de Chapitre Vendarch mais il est admis que plusieurs opérations ont été menées par les White Guardians. Peu d'éléments ont filtré des archives du Chapitre mais cela n'a pas empêché les rumeurs d'aller bon train. Ainsi, on raconte que les Terminators commandés par Vendarch auraient affronté d'immenses machines insectoïdes, des doubles d'eux-mêmes, des parasites Genestealers et auraient dû endurer d'étranges pièges au cours de leur progression. La plus fameuse de ces légendes veut que Thumelicus Vendarch soit lui même entré dans le Morgethum avant d'en sortir presque une journée plus tard, blessé et unique survivant de la troupe de vétérans qui l'accompagnaient, peu avant que le Space Hulk n'explose. C'est après cet épisode que le Seigneur Vendarch fut surnommé le "Vainqueur du Morgethum" bien qu'il ne semble en tirer aucune fierté. Quoi qu'il en soit, les sombres secrets du Space Hulk comme la raison de l'obsession que semblait lui vouer le Maître des White Guardians semblent avoir disparu avec lui bien des années plus tard, à moins qu'ils ne soient dissimulés quelque part dans les archives du Chapitre sur Mundis Recorda.

L'Imperium se relève

La fin du Règne de Sang marqua par conséquent celle des protectorats Space Marines, dont celui mis en place par les White Guardians. Thumelicus Vendarch fut confirmé dans ses droits et titres par le nouveau Seigneur-Ecclésiarque Sebastian Thor. Cependant ce n'était pas tout à fait le dénouement heureux que les White Guardians appelaient de leurs vœux. L'Empereur seul sait comment mais le nouvellement formé Ordo Hereticus avait entendu parler de l'affaire du Morgethum et il ne fallut guère de temps avant que plusieurs membres de l'Inquisition ne viennent sur Centaurus pour y questionner le Maître de Chapitre. Vendarch resta longtemps muet face aux interrogations de l'Inquisitrice Lannista Cereis qui commandait les autres Agents du Trône. La situation manqua de dégénérer jusqu'au moment le Seigneur Thumelicus Vendarch décida de faire une contre-proposition à son interlocutrice en échange de la permission de conserver son secret. On suppose que Lannista Cereis accepta. Ce qui est sûr c'est que Vendarch et plusieurs Vétérans de la Première Compagnie disparurent subitement peu après le dernier entretien du Maître du Chapitre et de l'Inquisitrice.

Le Fléau Tyranide

Si la Première Guerre Tyranique épargna les domaines des White Guardians, tel ne fut pas le cas de la Deuxième. Le raz-de-marée alien s'abattit sans aucune pitié sur la quasi-totalité des Mondes du Chapitre. A l'issue de cette guerre, les White Guardians allaient perdre les deux tiers de leurs planètes et la moitié des leurs. Tel fut le prix à payer pour stopper l'avancée de l'engeance du Grand Dévoreur.

Les Tyranides sont à Parmenum !

Préparatifs

Les Vrilles de la Flotte-Ruche Kraken ne mirent pas longtemps à atteindre les fiefs stellaires des White Guardians, toutefois, l'implantation des Tyranides, bien que violente, ne fit pas aisément. Les guerriers du Chapitre avaient maintes fois questionné leurs propres défenses après la victoire des Drukhari sur le Maître de Chapitre Mandor. En dignes Fils de Dorn, ils avaient réfléchi à de nombreuses possibilités d'invasion et s'étaient entraînés dans l'éventualité où leurs craintes se confirmeraient. Lorsque les premiers Tyranides arrivèrent dans le Sous-Secteur Parmenum, les White Guardians, bien que surpris, étaient prêts à les recevoir… Du moins, les premières vagues.

La Mâchoire et l'Acier

Les Xenos se heurtèrent à des planètes lourdement fortifiées et des places fortes de Ferrobéton perchées en des lieux très difficilement accessibles. Ceux qui parvenaient à passer les grandes portes des Bastions du Chapitre devaient évoluer dans des coursives étroites où les plus grosses bêtes de l'Essaim ne pouvaient pas passer et où une poignée de Marines pouvaient faire un carnage presque sans avoir besoin de viser leurs ennemis. Des victoires telles que Denthos IV, Luna Urimenides ou Tranoch asséchèrent presque les effectifs des quelques Bio-Vaisseaux arrivés à Parmenum. En cinq mois standards, la première vague d'assaillants avait été vaincue. Cependant, il y a deux choses que les White Guardians ignoraient quant à leur ennemi : les Tyranides sont innombrables et ils ne connaissent pas le désespoir.

La deuxième vague

Parmenum tombe

Si les White Guardians avaient vaincu les premiers éléments de la Flotte-Ruche envoyés sur leurs fiefs, ils ne se doutaient pas hélas qu'ils s'agissait davantage d'éclaireurs destinés à informer l'Esprit de la Ruche de l'état des défenses de ses proies que de l'armée en elle-même. Les Biomorphes arrivèrent de tous les côtés à Parmenum et s'y répandirent comme une traînée de poudre. La discipline et la préparation des White Guardians jouèrent encore à leur avantage au début mais le raz-de-marée de leurs ennemis semblait tout simplement infini. Les Tyranides étaient tout simplement trop nombreux et ne laissaient jamais le temps aux Astartes de réparer leurs murs ou leurs véhicules. Nombreux furent les Mondes-Vassaux comme Uranoth ou Cresallis Secundus qui finirent vidés de toute vie lors de l'assaut massif lancé par la Deuxième Vague. En quelques mois, les tentacules de la Flotte-Ruche Kraken s'étaient enroulés autour de tous les mondes de Parmenum et les White Guardians menaient une lutte désespérée pour survivre un jour de plus.

La Retraite de Sang
Le Plan de Lord Leandor

La situation devenant un peu plus critique chaque jour, le Maître de Chapitre Cadmerus Leandor prit la décision difficile d'organiser une retraite massive de tous les White Guardians et d'un maximum de leurs serfs vers Centaurus et Mundis Recorda. Cet exode visait à affaiblir les Tyranides en les piégeant sur des planètes sans vie humaine et à regrouper toutes les forces dont pouvait disposer le Chapitre. Des Vétérans de la Première Compagnie jusqu'au dernier des enfants des serfs humains. Ainsi, Leandor prévoyait de fortifier le Monde-Forteresse du Chapitre comme jamais auparavant, espérant peut-être ainsi affaiblir suffisamment les Tyranides pour que ceux-ci ne trouvent plus leur compte à sacrifier tant de Biomorphes pour une poignée d'humains le ralentissant plus qu'autre chose.

Vers Centaurus !

Le plan de Leandor rencontra un succès mitigé. Si effectivement sur plusieurs Mondes appliquèrent la stratégie à la lettre en anéantissant les Bio-Vaisseaux et en laissant leur contenu perdu au sol, un certain nombre de navires humains furent hélas interceptés et dévorés par les Xenos. Ceux qui arrivèrent à bon port, soit un peu moins des deux tiers de ce qu'attendait le Maître des White Guardians, étaient les plus combatifs des Space Marines et des Serfs du Chapitre. Ils n'y parvinrent qu'au prix de sanglantes batailles spatiales, la pire d'entre elles étant sans doute celle de l'Amas d'Ernabas qui fut une victoire à la Pyrrhus pour les Forces Impériales, ayant dû sacrifier plus de la moitié de leur contingent pour s'extirper de leurs agresseurs aliens. Ainsi, de nombreux soldats Tyranides s'étaient retrouvés bloqués sur des mondes sans ennemis à dévorer même si le nombre de combattant valide jouait encore largement en leur faveur. De leur côté, les White Guardians et leurs Serfs avaient perdu presque la moitié de leurs forces ainsi que des vaisseaux précieux. Beaucoup étaient blessés ou exténués cependant ils se trouvaient sur Centaurus et Mundis Recorda, les forteresses les mieux défendues du Chapitre. La Retraite de Sang était terminée. La Bataille de Mundis Recorda allait commencer.

La Bataille de Mundis Recorda

Les Murs de Mundis Recorda

Bien que le combat eut lieu tant sur Centaurus que sa Lune, on retient l'engagement décisif de la guerre des White Guardians contre les Tyranides sous le nom de "Bataille de Mundis Recorda". C'est en effet sur la Lune-Forteresse des White Guardians que les affrontements se firent les plus longs et les plus terrifiants. Sur les ordres du Maître de Chapitre Leandor, les vaisseaux restants de la Flotte de Parmenum s'étaient écartés. Désormais trop peu nombreux pour empêcher les Xenos de débarquer, le Seigneur de Centaurus leur avait ordonné de laisser passer la Flotte alien dans un premier temps mieux harceler ses flancs et son arrière-garde.

Sur le sol de la Lune, un siège violent avait débuté. Plusieurs monstrueuses Exocrines avaient été déployées avec des Tyrannofex pour endommager les murs du Bastion du Chapitre. Par dessus ces mêmes fortifications volaient des Harpies suivies par des essaims de Gargouilles cherchant à prendre les défenseurs à revers. Beaucoup se heurtèrent aux incessants barrages de tirs des Chars Hunters et Stalkers du Chapitre ainsi qu'à ceux des Escouades Devastators en positions sur les remparts. La Première Compagnie effectuait des raids dans les rangs ennemis en y téléportant ses Escouades de Terminators afin d'anéantir le Bio-Arsenal Xenos. Cependant, cette dernière tactique ne s'avéra plus payante au bout d'une journée de combat et le jour suivant, deux brèches avaient été ouvertes dans les défenses de la Forteresse.

La Guérilla du Bastion
Derrière les murs le piège

On pourrait croire que tout était perdu pour les White Guardians quand l'ennemi pénétra leurs murs mais d'une certaine façon, les Tyranides avaient signé leur arrêt de mort. Un assaillant faisant davantage appel à la raison qu'à l'instinct et doté d'impératifs différents aurait sans doute opté pour une guerre de position avec les Space Marines, les laissant utiliser toutes leurs munitions et leurs Serfs mourir de faim pour ensuite prendre le Bastion. Toutefois, l'Esprit de la Ruche qui commandait aux Tyranides cherchait simplement à se nourrir de la Biomasse que renfermait le Bastion et ce sans attendre. C'est pour cette raison que les murs avaient été percés et lorsque les Xenos s'engouffrèrent dans les crevasses, les White Guardians, déjà au fait de l'état de leurs fortifications depuis un moment et sachant qu'ils n'auraient pas l'opportunité de les réparer avec leur ennemi à l'extérieur décidèrent de le laisser faire, préparant un grand nombre de pièges à grand renfort de Mines, de Servo-Tourelles de défense et de troupes embusquées, principalement des Devastators. Très vite, la seule victoire à laquelle pouvaient désormais prétendre les Tyranides fut de pouvoir poser un pied dans l'enceinte de la Forteresse. Le jeu commençait à se rééquilibrer. Des Dreadnoughts équipés d'Autocanons, de Canons à Plasma et de Canons Laser furent également déployés pour repousser les aliens. Sur les remparts, les Serfs du Chapitre, armés de Lance-Grenades faisaient pleuvoir la mort sur l'Essaim massé contre leurs murs. Durant presque deux journées de combat, les forces de la Vrille se heurtèrent au premier véritable obstacle auquel elles avaient été confrontées depuis leur arrivée à Parmenum.

Nul répit

L'entrée en scène d'un véritable bataillon de Gardes du Tyran lourdement protégés par leurs carapaces chitineuses permit aux Tyranides de sécuriser une tête de pont dans le Bastion mais non sans le payer des trois quarts de leurs monstrueux Gardes. Dès lors, les Biomorphes se répandirent dans la forteresse quoique difficilement car les pièges posés par les White Guardians prélevaient toujours leur tribut de créatures de l'Essaim. La dimension des combats se rétrécit alors, les batailles devenant des combats de couloirs. Les White Guardians avaient l'avantage du terrain et leur discipline à toute épreuve pour eux. Avec ces atouts ils menèrent une guérilla sanglante dans les couloirs de leur Bastion, attirant les Tyranides dans des embuscades et réduisant chaque jour un peu plus leur nombre. Cependant, ces affrontements n'étaient qu'une diversion, un spectacle sanglant destiné à distraire et enrager l'Esprit de la Ruche pendant que le Maître de Chapitre Cadmerus Leandor préparait le coup fatal qui le débarrasserait de ses ennemis. Pendant toute la période de guérilla, des messages astropathiques avaient été envoyés pour avertir de la position des Tyranides. Dans le même temps, la Première Compagnie se préparait à un assaut sur le Vaisseau-Ruche principal dans le but de le saboter et de tuer la Reine-Norne de la Vrille.

Ainsi fut fait. La Flotte Impériale sortit du Warp pour prendre à revers les monstrueux navires Tyranides tandis que 79 Vétérans de la Première Compagnie, commandée par le Seigneur-Centurion Germanicus Palandor donnèrent leur vie pour vaincre enfin l'ennemi qui avait failli écraser les White Guardians. La victoire avait été coûteuse pour le Chapitre. Ses Serfs ne se comptaient plus que par centaines, ses mondes étaient rasés ou tyrannoformés selon le cas et ses effectifs avaient été réduits à peau de chagrin. Tel avait été le prix pour sauver Centaurus et Mundis Recorda.

Après la Tempête...

Les années qui suivirent furent consacrées à la reconquête du Sous-Secteur Parmenum ainsi qu'à la reconstitution du Chapitre. La tâche ne fut pas aisé car des Tyranides étaient demeurés sur place et avaient entrepris de tyrannoformer plusieurs anciennes planètes de Parmenum. L'exploration et la purification de ces mondes donnèrent lieu à ce que l'on considère être la seule véritable entorse faite au Codex Astartes par les White Guardians, la création des Marines Climatiques. Il s'agissait ni plus ni moins d'unités de Space Marines entraînés et équipés d'Armures Energétiques améliorées pour braver sans effort les environnements extrêmes. Ce nouveau corps de guerriers devint très vite populaire au sein du Chapitre et la résistance légendaire de ces combattants ainsi que les tactiques spécifiques qu'ils développèrent permirent d'accélérer drastiquement l'exploration des planètes Tyranides en vue de leur reconquête. On ignore comment furent découverts les SCS d'amélioration permettant de convertir les Armures Energétiques MK.8 du Chapitre en Armures "Extremis". Une Théorie veut que la destruction de l'une des planètes de Parmenum par les Xenos de la Flotte-Ruche Kraken aurait pu révéler l'entrée d'une Technocrypte datant du Moyen-Âge Technologique dans laquelle attendaient les plans nécessaires pour fabriquer l'équipement des Marines Climatiques. Il est également murmuré que ces SCS auraient pu être transmis aux White Guardians par l'Inquisitrice Lannista Cereis en échange du Maître de Chapitre Vendarch. Enfin, il est tout à fait possible que ces plans aient été découverts durant la Croisade de Parmenum, à l'aube de l'Histoire du Chapitre. Quoi qu'il en soit, les Marines Climatiques étaient devenus le symbole de la nouvelle aube qui se levait difficilement mais sûrement pour les White Guardians.

La Treizième Croisade Noire

Des temps troublés

L'Infestation Tyranide du Sous-Secteur Parmenum avait laissé les White Guardians exsangues. Malgré une importante campagne de recrutement que l'on suspecte fortement d'avoir été menée bien au delà de la juridiction du Chapitre, les White Guardians avaient surtout reconstitué leur Compagnie Scout pendant les quelques années séparant la Deuxième Guerre Tyrannique de la Treizième Croisade Noire d'Abaddon. Certes, les Compagnies de Réserve et les Compagnies de Combat du Chapitre avaient pu bénéficier elles aussi de quelques nouvelles recrues mais il aurait encore fallu des décennies sans conflit trop important pour que les Défenseurs de Centaurus puissent reconstituer pleinement leurs effectifs. Ainsi, leur implication dans le conflit qui déchirerait littéralement la Galaxie en deux reste très indirecte, voire anecdotique pour certains.

L'Incursion du Ravageur

Les déprédations de Varagon
L'orgueil du Ravageur

Peu avant la Bataille de Cadia, les puissantes forces de la Black Legion s'étaient rassemblées en divers points de la Galaxie pour répondre à l'appel de leur maître, Abaddon le Fléau. Le destin voulut que la Bande de Guerre des Black Rampagers, une Faction de la Black Legion, commandée par le brutal Lord Varagon, surnommé "le Ravageur", se réunisse dans le Quadrangle de Sarmathis, une région relativement déserte comprenant seulement quelques Mondes Morts et un Monde Sauvage. Hélas pour les serviteurs de l'Archi-Ennemi, cette planète, répondant à la dénomination de Darro, bien que ne faisant pas partie des fiefs des White Guardians, avait été sélectionnée comme Monde de Recrutement provisoire pour pallier à la destruction de ceux de Parmenum pendant la Deuxième Guerre Tyrannique. Les White Guardians surprirent ainsi Varagon et ses lieutenants en pleine jonction de leurs forces respectives. Le Ravageur était un individu tyrannique et violent, ne crachant jamais sur une occasion de tuer des loyalistes, a fortiori quand il s'agissait de Space Marines. A la vérité, le Seigneur du Chaos possédait même à bord de son vaisseau un reliquaire rempli d'épaulières et de bannières d'Astartes loyalistes. C'était une collection macabre et mal acquise clamant les succès de Varagon sur plusieurs dizaines de Chapitres, aussi lorsqu'il vit que l'emblème de ses ennemis ne correspondait à aucun d'entre ceux qu'il possédait déjà, la tentation fut trop forte pour le Ravageur.

De Blanc et de Noir

Varagon redirigea sa flotte contre les White Guardians. Ceux-ci n'avaient envoyé à Darro qu'un seul Croiseur d'Attaque épaulé par deux Escorteurs, ne s'attendant pas à croiser une Flotte de guerre du Chaos au grand complet. Un jeu de chat et de la souris mortel s'engagea alors entre les Serviteurs de l'Archi-Ennemi et ceux de l'Empereur dans tout le Quadrangle de Sarmathis. De brefs affrontements eurent lieu pendant les quelques jours qui suivirent la rencontre des loyalistes avec les traîtres mais ils ne résultèrent que sur la destruction de l'un des Escorteurs et celle de deux Vaisseaux de Ligne du Chaos. Le Seigneur-Centurion Reginaldus Thelmarch de la Dixième Compagnie qui commandait le Croiseur d'Attaque avait cherché à gagner du temps pour contacter le Chapitre et obtenir des renforts qui ne tardèrent pas à rejoindre Sarmathis. Le jeu avait été rééquilibré.

La fin des ravages

L'Affrontement du Quadrangle de Sarmathis fut rapide mais dévastateur. Il serait légitime de parler d'épiphénomène mais l'absence de Varagon et de ses troupes à Cadia, bien que ne contrariant pas les plans de l'Archi-Ennemi comme l'Histoire tendrait à le prouver, força néanmoins le Fléau à repenser ses plans concernant les Black Templars présents aux cotés des défenseurs. Varagon était un tueur de Space Marines et son expertise dans ce domaine aurait grandement servi son maître lors de la Chute de Cadia. Cependant, même s'il ne fut pas présent lors de la bataille qui allait changer la Galaxie à jamais, Varagon ne s'illustra pas moins de la plus sanglante des manières face aux White Guardians. Le Ravageur s'était laissé surprendre par l'arrivée des renforts loyalistes et cela lui avait coûté plusieurs vaisseaux rien que durant les premières minutes de l'affrontement. Cependant, Varagon commandait des guerriers qui avaient combattu les Forces de l'Imperium depuis dix mille ans et qui, sous sa férule étaient devenus des chasseurs d'Astartes ayant chacun son propre râtelier à trophées. Le Seigneur du Chaos remarqua très vite que ses ennemis cherchaient à rester à distance pour faire parler les canons, ne tentant aucun abordage ou éperonnage. Le Ravageur mit à profit cette information et fit charger sa Flotte vers les lignes ennemies, faisant fi des pertes. La manœuvre du Seigneur du Chaos, bien que coûteuse eut l'effet escompté et força les White Guardians à se disperser, faisant de leurs vaisseaux des proies faciles et isolées pour les forces renégates. De cette façon, les White Guardians perdirent plusieurs navires, ayant un instant perdu la cohésion légendaire qui avait fait leur réputation. Toutefois, la manœuvre audacieuse de Varagon passée, les vaisseaux loyalistes réussirent à se reformer. Le Ravageur tenta à nouveau une charge mais, grisé par le succès de la première, il en avait oublié le prix. Trois vaisseaux du Chaos arrivèrent au contact, les autres avaient soit fui, soit été détruits. On raconte néanmoins que Varagon réussit à lancer un abordage sur le Croiseur d'Attaque Immortal Will. Les White Guardians, toujours disciplinés et parant à la moindre éventualité furent confrontés à la sauvagerie des Space Marines du Chaos mais cette fois, le nombre, la connaissance du terrain et la coordination jouaient en faveur des loyalistes et les serviteurs du Warp furent tous vaincus excepté leur maître.

La Vengeance du Ravageur

Le corps du Seigneur du Chaos Varagon le Ravageur ne fut pas retrouvé parmi ceux des traîtres. A dire vrai, la confusion de la bataille n'avait pas permis de s'attarder véritablement sur les morts ennemis qui furent tout simplement jetés au vide de l'espace. Ce fut une erreur fatale car une fois revenu en orbite de Mundis Recorda, l'Immortal Will explosa dans une déflagration monumentale, entraînant trois vaisseaux du Chapitre avec lui et en endommageant plusieurs autres. Les Réacteurs Warp du Croiseur d'Attaque avaient été sabotés. Finalement, Varagon le Ravageur avait avant de trépasser ajouté les morts d'un dernier Chapitre Space Marine à sa collection. Et comme si cet événement funeste n'avait pas assez affaibli des White Guardians de nouveau moribonds, la Cicatrix Maledictum éclata un jour après la destruction de l'Immortal Will, initiant une ère de ténèbres sur toute la Galaxie.

L'Âge de la Cicatrix

La Ruine de Parmenum

La fin du 41ème Millénaire ne fut pas tendre avec les White Guardians. Leurs fiefs avaient été ravagés par les Tyranides, leur Chapitre avait perdu plus de la moitié de ses guerriers et alors qu'il se relevait à peine de sa lutte acharnée contre les Xenos, un coup, un seul coup porté par un traître vindicatif leur avait pris plusieurs vaisseaux et presque une centaine de guerriers. Pourtant les malheurs des White Guardians n'étaient pas terminés. L'ouverture violente de la Cicatrix Maledictum fut le dernier coup qui mit le Chapitre à genoux. La Grande Faille passait partiellement par le Sous-Secteur Parmenum. Toute la section nord du royaume des White Guardians fut engloutie dans le Warp avec les guerriers du Chapitre présents sur place pour superviser la reconstruction dont le Seigneur Cadmerus Leandor, le Maître du Chapitre en personne. A cela s'ajoutèrent les Démons du Chaos qui sortirent de la Cicatrix pour déferler sur les mondes de Parmenum restant et défendus en tout et pour tout par à peine plus de 300 Space Marines.

Les Guerres Démoniques

Pandor se lève

Alors que les White Guardians vivaient leur heure la plus noire, assiégée de toutes parts par les Entités du Warp et les Space Marines du Chaos, une figure raviva l'espoir au sein de ceux que l'on nommait alors les "Trois Cents de Centaurus". Il s'agissait du Seigneur-Centurion Armenicus Pandor de la Septième Compagnie. Pandor était l'un des derniers Vétérans du Chapitre que la destruction de l'Immortal Will ou la Grande Faille n'avait pas emporté. C'était un ancien frère de la Deathwatch et un héros de la guerre contre les Tyranides. Le Seigneur-Centurion avait été pris avec son vaisseau dans le tourbillon maléfique de la Cicatrix lorsque celle-ci se fut ouverte. Pourtant il y avait survécu avec quelques Serfs et Frères du Chapitre pour mener son Croiseur d'Attaque hors de la monstrueuse Faille. Les Archivistes et les Chapelains des White Guardians parlèrent d'un miracle de l'Empereur et d'un signe que leur lutte devait continuer envers et contre tout. Pandor confirma leurs dires lorsqu'il annonça qu'il avait reçu une vision de l'avenir en sortant du Warp : si les White Guardians survivaient à l'épreuve des Démons, ils se relèveraient plus forts que jamais. L'espoir était né à nouveau sur Centaurus.

Combattre en frères...

Trois années durant, les White Guardians, commandés par le Seigneur-Centurion Armenicus Pandor durent faire face à l'horreur éructée par la Cicatrix Maledictum sur les restes de leurs domaines. Cette période fut baptisée "Les Guerres Démoniques" et leur souvenir est plus qu'amère pour les White Guardians car ils faisaient face à un adversaire encore plus insidieux que les Drukhari rencontrés à Iron Reach. Les Démons du Warp s'amusaient à perturber l'esprit des White Guardians quand il était impossible de les vaincre sur le champ de bataille. Il en résultat ainsi des discordances dans la coordination habituellement parfaite des Space Marines de Centaurus. Des conflits éclatèrent et certains Marines perdirent la raison purement et simplement, rendus fous par les murmures incessants des Démons. Les White Guardians devaient aussi assurer la pérennité de leur Chapitre. Sur les ordres de Pandor, de petites expéditions, parfois composées uniquement de Serfs, furent dépêchées hors de Parmenum pour rapporter de possibles initiés à Mundis Recorda. Les Scouts qui furent produits en ces temps difficiles furent mis en situation directement sur le champ de bataille pour reprendre les Bolters de leurs aînés morts au combat. La guerre fut l'entraînement de ces jeunes recrues qui figurèrent parmi les plus endurcies qu'ait jamais compté le Chapitre. Les White Guardians, désormais concentrés presque uniquement sur la préservation de leur Monde-Forteresse parvinrent à maintenir leurs effectifs légèrement au dessus de 300 Astartes malgré le nombre croissant de Démons. En effet, les Archivistes du Chapitre découvrirent d'importants points de concentration Warp. Des démons et des vaisseaux du Chaos semblaient y apparaître en nombre. Ces points de regroupement, proches de Centaurus ne signifiaient qu'une seule chose : un assaut général allait être donné sur la Forteresse-Monastère des White Guardians.

...Mourir en frères

Les Archivistes ne s'étaient pas trompés, l'assaut vint. En trois ans, les Démons avaient jaugé les défenses des White Guardians. ils avaient testé leur résistance mentale et physique tout en se renforçant en vue d'un assaut final qui promettait de ne pas laisser une pierre sur l'autre, que ce fut sur Centaurus ou Mundis Recorda. Les Space Tyrants, les maléfiques Marines-Esclavagistes du Maelstrom s'étaient joints aux créatures du Warp pour la curée. Face à eux se dressaient les Trois Cent de Centaurus. Les chroniques du Chapitre gardent secrets les événement qui se déroulèrent le jour où les Forces du Chaos se jetèrent sur la Forteresse-Monastère des White Guardians. Il est simplement dit que ces guerriers à la discipline de fer tinrent leur position. Ceux qui furent présents lors de cette bataille titanesques savent que par six fois les Serviteurs de la Ruine chargèrent les White Guardians et que par six fois les abominations furent repoussées. Les Guerriers de Centaurus avaient retenu les leçons durement apprise face aux Tyranides et aux Black Rampagers de Varagon. Dans un ordre parfait, l'armée Space Marine esquiva les charges ennemis en se séparant en deux pour éviter le corps à corps tout en déchaînant la fureur de leurs Bolters. Les Démons étaient poussés par de violentes pulsions comme les Tyranides mais à la différence de ces derniers, ils n'avaient aucune espèce de discipline, se battant même entre eux pour assurer les intérêts de leurs Sombres Maîtres. On raconte que c'est à la septième charge que le miracle se produisit, alors même que les Serviteurs du Chaos allaient enfin arriver au contact. Roboute Guilliman, le Primarque Ressuscité, le Fils Vengeur et Seigneur-Commandeur de l'Imperium était apparu sur le champ de bataille à la tête d'un petit détachement de Gardiens de l'Adeptus Custodes et de plusieurs dizaines de Space Marines Primaris arborant l'armure blanche des White Guardians.

Le Décret Ultimaris

La vision d'Armenicus Pandor s'était réalisée. Les White Guardians avaient tenu bon et étaient ressortis de l'enfer des Guerres Démoniques plus forts qu'ils ne l'avaient été depuis longtemps. Pour avoir guidé la résistance de ses frères face aux créatures du Warp et mené la bataille contre les Serviteurs du Chaos, Pandor fut adoubé Maître du Chapitre des White Guardians par le Seigneur-Commandeur en personne. Les Primaris du Chapitre furent introduits auprès de leurs frères aînés qui les reçurent avec joie et soulagement. Alors que les White Guardians étaient passés tout près de l'extinction, ces nouvelles recrues, déjà prêtes pour le combat allaient définitivement changer la donne. Il est possible que Guilliman, qui menait alors la Croisade Indomitus poussa la générosité jusqu'à aider les White Guardians à reconquérir et sécuriser quelques uns de leurs mondes proches de Centaurus avant de repartir, laissant derrière lui un Chapitre renaissant de gardiens indéfectibles dont les yeux et les armes resteraient braqués sur la Cicatrix Maledictum. Les White Guardians avaient désormais prêté au Primarque le serment d'une veille éternelle sur toute leur section de la Faille, un serment qu'en dignes Fils de Dorn, ils respecteraient tous jusqu'au dernier.

Centaurus la Blanche

Le Monde-Forteresse de Centaurus

Géographie

Centaurus est un Monde Désertique aride et implacable. Ses dunes et ses étendues rocailleuses ne sont ponctuées que par de gigantesques crevasses et des chaînes de montagnes continentales. C'est dans les cavernes qui s'y trouvent que l'on peut parfois trouver d'antiques peintures rupestres représentant des Space Marines que l'on suppose être les White Guardians même si les couleurs employées dans certains cas ne coïncident pas avec le schéma adopté par le Chapitre. En outre, les fresques présentes sur les parois des profondes crevasses dépeignent des êtres étranges d'aspect monstrueux ayant autrefois régné sur la surface de Centaurus en y bâtissant des cités cyclopéennes. Cependant, aucune cité de ce type, même en ruine n'a été découverte sur la planète pas plus que les hypothétiques restes des créatures anciennes ainsi dépeintes.

Outre ses déserts et ses montagnes, Centaurus dispose d'un différent au niveau de ses pôles Nord et Sud. Ces deux régions glaciaires sont chacune entourées d'une zone plus tempérée. C'est dans ces bandes de terre circulaires que se concentre la majorité de la population sédentarisée de la planète.

Population

Les Centaurains Polaires

Les peuplades installées près des Pôles de Centaurus sont baptisés les Polaires. Ce sont des individus sédentaires qui constituent la grande majorité de la population de la planète. Refusant de vivre dans les déserts au Sud ou aux extrémités glacées de la planètes, les Tribus des Polaires sont extrêmement concentrées et proches géographiquement les unes de autres dans un espace aux ressources limitées. Les conflits motivés par la faim ou l'espace vital sont donc devenus courants chez ces barbares qui sont prompts à entrer en guerre les uns contre les autres. Beaucoup des leurs apprennent très tôt à se battre en conséquence, fournissant un terreau parfait pour former de futurs Space Marines.

Culturellement, les Centaurains Polaires sont un ensemble de populations aux caractéristiques communes. Ils utilisent les mêmes cottes de mailles, travaillent le métal de la même façon, utilisent un alphabet runique commun quoique de façon différentes selon chaque Tribu et tous vouent un culte à Bor, le Maître du Ciel qui est en vérité l'Empereur. La religion de ces Centaurains accorde également une place non négligeable aux "Géants des Etoiles" qui ne sont rien de moins que les White Guardians eux-mêmes.

Les Centaurains Secs

Moins belliqueux et moins nombreux que leurs cousins des Pôles mais bien plus endurants, les Centaurains Secs arpentent les déserts de la planète sans relâche. Ce sont des peuplades nomades ayant appris à résister aux ardentes radiations de l'étoile autour de laquelle gravite Centaurus. Basanés et musculeux, ils se sont fait une spécialité de la récupération et du recyclage de débris, qu'il s'agisse d'ossements ou d'antiques pièces de technologie perdues depuis bien longtemps dans les déserts de la planète. La survie est le credo de ce peuple et c'est sans doute pour cette raison que les White Guardians leur accordent une attention toute particulière en vue d'en faire leurs Recrues.

Les Centaurains Secs prient différents esprits du désert et de la pierre censés leur apporter la fortune dans leurs recherches d'objets à récupérer. Comme les Centaurains Polaires, ils vouent un culte aux White Guardians qu'ils considèrent comme de puissants esprits protecteurs. Les légendes sur les Défenseurs de Centaurus vont bon train au sein des caravanes des Centaurains Secs qui décrivent ces Space Marines comme des libérateurs venus mettre un terme au joug qu'un mal ancien faisait peser sur la planète des millénaires auparavant.

Les deux Tours

A chaque Pôle de Centaurus est située une gigantesque Spire fortifiée et équipée de Champs de Force ainsi que de puissants Canons Orbitaux. Ces donjons sont considérés comme des demeures divines par les populations locales. Pour les White Guardians, les Deux Tours sont autant un centre de formation pour leurs Initiés qu'une puissante double base arrière défendable et difficile d'accès pour un envahisseur. Il est possible, quoiqu'invérifiable, que ces édifices soient deux fois plus profonds qu'ils sont hauts, s'enfonçant profondément sous la surface de Centaurus. Si tel est le cas, il est envisageable que les antiques cryptes situées sous les Pôles recèlent les secrets les plus anciens du Chapitre, notamment ceux datant de la Croisade de Parmenum et peut-être aussi ceux liés à l'exploration du Space Hulk Morgethum.

Mundis Recorda, le Bastion du Chapitre

La Lune-Forteresse de Mundis Recorda est le véritable Bastion du Chapitre. C'est à même les parois des Montagnes-Cratères de ce satellite naturel de Centaurus que la Place Forte des White Guardians a été bâtie, se constituant de plusieurs murs d'enceinte circulaires concentriques ponctués de tours équipées de Silos à Missiles et de Macro-Canons. Le Ferrobéton succède aux Champs de Force et au Ferrobéton succèdent les nombreux pièges et systèmes de défense avancés du Chapitre. Même les innombrables Tyranides se sont brisés en pénétrant dans cette forteresse qui jusqu'à présent n'est jamais tombée aux mains des ennemis de l'Empereur.

Du Fort de Mundis Recorda s'élèvent plusieurs donjons bâtis sur le modèle des Deux Tours de Centaurus. Ces édifices sont chacun destinés à l'une des grandes institutions du Chapitre : l'Apothecarion, l'Arsenal, le Reclusiam, le Librarius et la Tour du Trône où siège le Maître du Chapitre sur le Trône de Marbre, symbole ultime de la domination des White Guardians sur leurs domaines stellaires. Ces puissantes Spires disposent chacune de leurs propres défenses et peuvent se lier les unes aux autres par des sas rétractables. Autour d'elles gravitent dix tours plus petites appartenant chacune à une Compagnie du Chapitre. Plus encore qu'une Forteresse, le Bastion de Mundis Recorda est le symbole des White Guardians.

Organisation du Chapitre

Organisation Codex

Les conformités

Les White Guardians suivent scrupuleusement les doctrines enseignées par le Codex Astartes et pendant très longtemps, il leur a paru invraisemblable d'en dévier une seule seconde. Le Chapitre comprend ainsi un millier de guerriers en excluant les officiers et les pilotes de véhicules. Ces mille combattants sont répartis en dix Compagnies d'une centaine de Space Marines. La Première se compose des Vétérans du Chapitre ayant obtenu leur Crux Terminatus, la Huitième des Forces d'Assaut, la Neuvième de la plupart des Devastators du Chapitre et la Dixième des Recrues. Chacune de ces Compagnies est commandée par un Capitaine assisté d'une Escouade de Commandement, d'un Apothicaire et d'un Chapelain. En ce qui concerne les Marquages Tactiques préconisés par le Codex Astartes, ceux d'identification et de numérotation des Escouades sont utilisés par le Chapitre.

Les particularités

Outre des différences de terminologie des grades propres aux traditions guerrières de leur Chapitre, les White Guardians ont au cours de leur histoire fini par développer des différences face au modèle standard d'organisation Astartes. Tout d'abord, peu de reliques des White Guardians sont des Armes Energétiques pour la simple et bonne raison que les Défenseurs de Centaurus préfèrent le combat à distance. Cette préférence a conduit les différents Maîtres de Chapitre à placer progressivement des Escouades Devastator au sein de chaque Compagnie d'Attaque en plus de la Neuvième. En outre, les Escouades d'Assaut sont plus promptes à utiliser les Grenades, les Armes à Fusion, les Armes Lance-Flamme ou même parfois les Fusils à Pompe que les Epées-Tronçonneuses. De plus, la fin de la participation des White Guardians à la Deuxième Guerre Tyrannique a initié le développement d'unités spécifiques au Chapitre : les Marines Climatiques. Il s'agit d'unités d'Astartes en Armure MK.8 lourdement améliorées pour explorer sans effort les environnements extrêmes tels que les Mondes Polaires, les Mondes tyrannoformés ou encore les Space Hulks.

Les Marines Climatiques

Développés par les White Guardians après la Deuxième Guerre Tyrannique pour reconquérir les planètes tyrannoformées du Sous-Secteur Parmenum, les Marines Climatiques peuvent remplir le double rôle d'Escouades de Reconnaissance et d'infanterie lourde. Il s'agit pour la plupart de Vétérans détachés de la Première Compagnie bien que des combattants issus de formations moins prestigieuses, s'ils manifestent une motivation sans faille et les compétences adéquates peuvent suivre l'entraînement des Marines Climatiques. Ces guerriers sont reconnaissables à l'Armure Energétique "Extremis" qu'ils sont les seuls à pouvoir porter. Il s'agit d'une variante de l'Armure Energétique MK.8 "Errant" dont les jambières, le plastron et les brassards ont été fortement renforcés. Pour éviter que leur poids ne gène trop l'utilisateur de l'Armure Extremis, de puissants servomoteurs sont placés aux articulations des bras et des jambes. En outre, malgré ces épaisseurs, l'Armure peut automatiquement réguler sa température interne dans le cas où il serait question d'évoluer sur une zone volcanique ou en plein blizzard. Les casques sont tous dotés de très nombreux optiques d'une "trompe" les reliant à une réserve à oxygène de secours. D'autres optiques, parfois remplacés par des Servo-Crânes sont placés sur le Pack Dorsal, garantissant une vision panoramique au porteur de l'Armure. Des Lance-Grappin sont également installés sur les poignets de ces armures, permettant à leurs porteurs d'escalader des surfaces que d'autres Space Marines seraient forcés de contourner. Enfin, les Marines Climatiques sont tous armés de Lance-Flammes, de Fuseurs ou dans de plus rares cas de Gravitons, leur permettant de venir à bout d'obstacles ou d'adversaires coriaces sans devoir nécessairement envisager de combattre au corps à corps en premier lieu.

Les Trois Cents de Centaurus

Sans être véritablement une unité spécifique au Chapitre, ni même une unité tout court, les survivants des Guerres Démoniques ayant précédé l'arrivé de Roboute Guilliman à Parmenum sont considérés avec respect et admiration, indépendamment de leurs grades. Ces combattants arborent tous un crâne de démon brisé en lieu et place de leur Marquage Tactique. On dit de ces Space Marines qu'alors qu'ils affrontaient le Chaos incarné lors de ce qu'ils pensaient être la dernière guerre du Chapitre, leur volonté est devenue imperméable à la corruption. Tous sont considérés comme des exemples de vertu et de pugnacité qui inspirent les White Guardians à redoubler d'efficacité, particulièrement lorsqu'ils affrontent les Serviteurs du Chaos. Si au 42ème Millénaire, le nombre de ces héros a commencé à se réduire progressivement, il n'en demeure pas moins que les survivants constituent un véritable phare d'espoir et de volonté nécessaire aux White Guardians dans leur veille.

Organisation post-primarisation

L'intégration des Space Marines Primaris au Chapitre des White Guardians donna un nouvel élan à ces derniers. Les renforts Primaris furent rapidement acceptés et les tactiques qu'ils apportaient avec eux assimilés avec enthousiasme, notamment dans le cas des Aggressors et des Hellblasters semblant s'accorder avec les tactiques favorites du Chapitre basées sur une discipline de fer et le suremploi de la puissance de feu. L'arrivée de ces nouvelles recrues initia une réorganisation de chaque Compagnie, à l'exception de la Première et de la Dixième. Désormais, les Compagnies d'Attaque et de Réserve comprendraient chacune entre la moitié et un tiers d'effectifs Primaris dont les morts seraient remplacés en priorité. De cette façon, les White Guardians, alors moribonds suite aux déprédations des Tyranides et des forces du Chaos se relevèrent à nouveau, formant enfin un Chapitre d'un millier de Space Marines après des décennies de survie ardue.

Traditions et Doctrines de combat

Coutumes du Chapitre

Vie commune

En Escouade

Les White Guardians ont un mode de pensée assez atypique. Peu d'entre eux font preuve d'individualisme ou d'initiative personnelle qui sont vus comme des comportement indisciplinés, s'en remettant davantage aux tactiques apprises par cœur à l'entraînement intensif. La grande majorité de ces guerriers pense en tant que membre d'une Escouade. Les armures, armes et véhicules affiliés appartiennent davantage à l'Escouade et à la lignée de combattant qui s'y sont succédés qu'à un seul individu. Ce schéma se répète à l'échelle d'une Compagnie puis du Chapitre. Tous les membres d'une même Escouade vivent au même rythme, s'entraînant et accomplissant leurs rituels tous ensemble comme un seul homme. Ceux qui présentent des discordances de coordination avec leurs frères sont considérés comme ayant gravement fauté et sont châtiés par des séances d'entraînement supplémentaires aux cotés de leur Escouade. En effet, il n'y a pas de Marine meilleur que les autres au sein d'une équipe pour un White Guardian. Les frères réussissent ensemble ou échouent ensemble.

En Compagnie

De la même façon, les différentes Escouades qui composent une Compagnie doivent se coordonner entre elles avec une précision minutée. Souvent, des répétitions de mouvements sur le champ de bataille sont organisées à l'improviste par les officiers en plus des entraînements habituels. Il est également possible que des troupes de Servitors de Combat soient mises sur pied pour tenter de prendre les Compagnies par surprise. Si tel est bien le cas, les guerriers doivent alors réagir avec la discipline et l'organisation qui leur ont été inculquées, généralement pour se regrouper dans un premier temps avant de repousser tous ensemble leur adversaire.

Distinctions

Spécialisation

Même si les White Guardians évoluent en suivant une dynamique de groupe, ils gardent à l'esprit que chaque Marine est différent de ses frères, à l'image des différents organes dont doit se composer un corps pour vivre et se mouvoir. La spécialité de chaque Astartes doit être découverte durant son noviciat par le Seigneur-Centurion de la Dixième Compagnie qui testera sans cesse ses Scouts et les observera jusque dans leur intimité pour cerner leur personnalité et leurs préférences martiales. Ainsi, lorsqu'un White Guardian est adoubé et intronisé dans le Chapitre, il sait déjà immédiatement dans quel corps de combattants il sera intégré, qu'il s'agisse des Marines Tactiques, des Marines d'Assaut, des Devastators, des Pilotes ou, pour quelques rares sujets particulièrement brillants et endurant, des Marines Climatiques. Concernant les affectations à des postes de commandants spécialisés tels que les Apothicaires, les Archivistes, les Chapelains, ou les Techmarines, les Initiés présentant les aptitudes requises pour les intégrer subissent une formation parallèle à celle des Scouts et qui se prolongera encore plusieurs années après leur adoubement.

Promotions

S'élever parmi ses frères est difficile, voire impossible et impensable pour un White Guardian. Les succès d'un frère rejaillissent sur toute son Escouade car bien souvent, c'est la discipline et la coordination de tous les frères qui permettent d'accomplir un exploit. Il n'y a que la mort d'un officier qui puisse obliger les Guerriers de Centaurus à désigner l'un des leur pour les commander. Généralement, s'il s'agit d'un commandant d'Escouade, les dix combattants qui la composent auront entre une journée et une heure pour débattre et élire celui d'entre eux qui prendra la succession de leur chef. S'il s'agit d'un Seigneur-Centurion, le Champion de Compagnie de son Escouade de Commandement prendra la tête des forces de son prédécesseur. Si le Champion lui-même est mort alors il incombera à tous les officier de la Compagnie d'élire leur nouveau Capitaine qui désignera son Champion de Compagnie. On ignore comment procèdent les Apothicaires, Chapelains, Archivistes et Techmarines pour désigner les Maîtres de leurs Ordres respectifs mais il y a fort à parier qu'ils procèdent d'une façon similaire même s'il est également possible que dans leur cas, l'ancienneté l'emporte automatiquement. Le Maître de Chapitre, quant à lui, sera désigné par un vote incluant tous les Space Marines du Chapitre durant trois jours au maximum. La seule exception à ce procédé connue à ce jour est le Maître Armenicus Pandor qui fut désigné par le Seigneur-Commandeur Roboute Guilliman.

Titres du Chapitre

Même si leur chaîne de commandement reste conforme à celle présentée par le Codex Astartes, les White Guardians utilisent des dénominations différentes de celles employées habituellement par les Space Marines en ce qui concerne les grades. Si les termes tels que "Capitaine" ou "Sergent" peuvent être encore employés par des étrangers au Chapitre, aucun White Guardians ne les utilisera plus, se référant à la seule terminologie de sa confrérie.

Terme Codex Terme White Guardian
Maître de Chapitre Maître de Chapitre, Suzerain de Centaurus
Maître-Archiviste Seigneur-Aruspice
Archiviste Archiviste, Aruspice
Haut-Chapelain Haut-Chapelain, Maître-Adjurateur
Chapelain, Réclusiarque Chapelain, Réclusiarque, Adjurateur
Maître de la Forge Architechmarine
Techmarine Techmarine
Maître-Apotichaire Maître-Apothicaire, Gardien des Glandes
Apothicaire Apothicaire
Capitaine Seigneur-Centurion
Champion de Compagnie Optione
Lieutenant Préfet de Compagnie
Sergent Sergent, Décurion

Le Serment du Gardien

Lorsque les White Guardians furent sauvés de l'annihilation par le Seigneur-Commandeur, celui-ci leur confia une tâche : maintenir une veille constante sur la section de la Cicatrix Maledictum s'étendant de la frontière occidentale du Maelstrom jusqu'à Iron Reach plus à l'Ouest, inscrivant ainsi les White Guardians dans un réseau de Forces Impériales destinées à devenir la première ligne de défense de l'Imperium face aux horreurs vomies par la Grande Faille. Ainsi, les Défenseurs de Centaurus jurèrent d'employer la force nouvelle que représentaient leur renforts Primaris à l'accomplissement de cette mission. Désormais, les Initiés du Chapitre apprennent et récitent le Serment du Gardien le jour de leur adoubement, marquant le début de leur veille.

Les termes de ce serment sont les suivants :

"Nous faisons face à l'horreur et jamais ne lui tournerons le dos.

Nous tenons face à l'abysse et jamais ne le laisserons nous prendre.

Nous nous battons face au Démon et jamais ne le laisserons vaincre.

Nous sommes le Rempart de l'Ordre.

Nous sommes le Blanc Bouclier de l'Humanité.

Nous sommes le Poing inébranlable de l'Empereur.

Nous combattrons en frères et nous mourrons en frères;

Dans la Guerre de la Cicatrix comme dans toutes celles à venir."

La Discipline la plus pure

La coordination absolue

Combattre ensemble

Dès leur noviciat, les White Guardians apprennent à bouger ensemble, à faire mouvement ensemble et à penser ensemble. Un guerrier du Chapitre n'est considéré comme prêt à être intronisé que lorsqu'il fait parfaitement corps avec son Escouade et il ne sera adoubé que lorsque tous ses frères en feront autant. Cette doctrine vise à forger des liens indestructibles entre les frères du Chapitre et à créer une puissante dynamique de groupe entre eux. Pour les White Guardians, une bataille n'est jamais que la confrontation d'un système de pensée à un autre et le meilleur a toujours plus de chances de l'emporter indépendamment de tous les autres facteurs comme le nombre ou la supériorité technologique. Pour peu que tous réagissent ensemble de la bonne façon au bon moment, rien ne peut arrêter les Défenseurs de Centaurus.

Une réaction pour une situation

Au cours de leur Histoire sanglante, les White Guardians ont dû faire face à un grand nombre d'ennemis puissants sur un vaste éventail d'environnements différents à chaque fois. Toutes ces situations de combat ou d'investigations ont été scrupuleusement observées et notées par les officiers du Chapitre qui n'ont pas manqué de les analyser en détail et de tirer leurs propres conclusions pour optimiser l'efficacité de leurs troupes si un jour celles-ci devaient à nouveau faire face à de semblables dangers. Ainsi, les White Guardians apprennent ils par cœur des routines tactiques comprenant de nombreuses sous-routines de secours en cas d'imprévu et ce pour chaque ennemi et sur chaque terrain. De cette façon, les Space Marines du Chapitre sont prêts à réagir face à un vaste panel de situations. L'inconvénient de de ce procédé reste cependant l'absence de place qu'il laisse à l'imagination ou à l'initiative pour les Escouades White Guardians.

Le tir plutôt que le corps à corps

Dans la même optique, l'encouragement de l'utilisation d'armes à feu plutôt que d'Epées-Tronçonneuses a été choisi à dessein. Le corps à corps est une forme de combat beaucoup plus personnel et lorsque les combattants s'y jettent, généralement le désordre de la mêlée met à mal la discipline. C'est pour cette raison que les White Guardians préfèrent les Bolters, Lance-Plasma, Fuseurs et Lance-Flammes aux épées, haches et masses. Pour eux, de telles armes, loin d'être déshonorables ou rabaissantes, devraient davanatge être utilisées dans une optique défensive et non offensive. Les Armes de Tir, de par la distance qu'elles imposent de prendre avec l'ennemi, permettent de manœuvrer plus librement tout en infligeant des dégâts et c'est précisément ce que doit rechercher chaque White Guardian.

Chronologie des exploits des White Guardians

L'établissement à Parmenum

  • circa 790 M.35 : Les White Guardians sont mobilisés pour finaliser la Croisade des Mondes de Parmenum.
  • estimé entre 795 et 800 M.35 : Les White Guardians achèvent la Croisade des Mondes de Parmenum et s'établissent sur le Monde Désertique de Centaurus et sa Lune, Mundis Recorda.
  • circa 805 M.35 : Les White Guardians établissent des bastions et des installations sur les Mondes de Parmenum.
  • 835 M.35 : Les White Guardians défendent le Monde-Capitale d'Iron Reach contre les Orks et les Drukhari avant de prendre le contrôle du Sous-Secteur de Thrymand dont Iron Reach était le centre politique.

L'Âge de l'Apostasie

  • 241 M.36 : Le Maître de Chapitre Theodoricus Mandor marque officiellement la rupture des fiefs de Parmenum avec l'Imperium de Goge Vandire.
  • 244 M.36 : La Quatrième Compagnie des White Guardians écrase le soulèvement de Beracium provoqué par un Culte du Chaos dédié à Nurgle.
  • 247 M.36 : Les derniers éléments du Culte de Beracium sont éradiqué mais leurs maîtres ouvrent une Faille Warp leur permettant d'invoquer leurs maîtres de la Death Guard. La Flotte de la Quatrième Compagnie est vaincue et la Death Guard ravage encore deux mondes avant que les Deuxième et Troisième Compagnies des White Guardians ne repoussent définitivement les Hérétiques.
  • 250 M.36 : Apparition du Space Hulk baptisé le "Morgethum" dans le Sous-Secteur de Parmenum.
  • 251 M.36 : Le Maître de Chapitre Mandor est terrassé par la traîtrise des Drukhari de la Cabale du Sang Venimeux alors que les White Guardians sont enlisés dans un conflit frontalier avec les Force de Vandire. Le Seigneur Thumelicus Vendarch devient le nouveau Maître du Chapitre.
  • estimé entre 251 et 265 M.36 : Plusieurs incursions sont lancées à bord du Morgethum. Vers 265 M.36, le Space Hulk s'autodétruit après une mission menée à bord par le Maître de Chapitre Vendarch.
  • 269 M.36 : Les White Guardians lancent plusieurs forces commandées par le Seigneur-Centurion Ingomarus Helmador appuyer les Imperial Fists et les Black Templars sur Terra pour assiéger le Seigneur Vandire.
  • 281 M.36 : Le Maître de Chapitre Vendarch disparaît suite à un entretien avec l'Inquisitrice Lannista Cereis. Le Seigneur-Centurion Magnaricus Volthos est élu Maître de Chapitre.

Dans les Ténèbres d'un Lointain Futur

  • 764 M.41 : Affrontement entre les White Guardians et les Aeldari du Vaisseau-Monde de Biel-Tan sur le Monde Mort d'Imrados.
  • 777 M.41 : Affrontements spatiaux avec les Orks de l'Empire de Charadon.
  • 792 M.41 : Les White Guardians occupant la Lune-Cathédrale de Circea en sont assassinés par le Culte Genestealer des Psyélus. La Deathwatch enquête sur la disparition des Space Marines.
  • 815 M.41 : Exploration du Monde-Tombeau d'Etarkha, premier contact du Chapitre avec des Nécrons.
  • 839 M.41 : Affrontement contre les Drukhari de la Cabale du Sang Venimeux sur les Mondes du Sous-Secteur Taloch.
  • 840 M.41 : Traque des Drukhari de la Cabale du Sang Venimeux à travers l'Etendue de Coranith.
  • 867 M.41 : Exploration du Space Hulk identifié comme le Doom of Darknesses.
  • 884 M.41 : Affrontement spatial avec les Korsairs Orks de l'Etendue de Coranith.
  • 903 M.41 : Croisade des Mondes du Sous-Secteur d'Eurimedus pour contrer l'avancée des Tau du Sept de Mang'oi.
  • 911 M.41 : Assassinat du Maître de Chapitre Atticus Arcador par un groupe d'Harlequins. Le Seigneur Voranicus March prend la succession et lance des représailles dans la Toile. Aucun White Guardian ne revient.
  • 934 M.41 : Affrontement spatial avec la Flotte de la Dynastie Nécron de Mhynos pour le contrôle de la Passe des Astéroïdes de Gorivast.
  • 953 M.41 : Répression du soulèvement de Denthos IV initié par un Culte Genestealer non identifié.
  • 955 M.41 : Affrontement avec les Aeldari du Vaisseau-Monde d'Elsianar sur le Monde-Forge d'Arma-Cypharum.
  • 966 M.41 : Affrontement avec les Iron Warriors alliés à l'Escouade Maledictor sur le Monde-Démon d'Orghustheim.
  • 983 M.41 : Alliance avec les Cohortes de l'Adeptus Mechanicus pour la reconquête du Monde-Forge de Moracast III alors aux mains du Mechanicum Noir.
  • 990 M.41 : Défense du Monde-Ruche d'Irmandos Secundus contre les raids d'une alliance des Night Lords et des World Eaters.
  • 993 M.41 : Défense du Sous-Secteur Parmenum, puis de Centaurus et de Mundis Recorda contre l'Infestation d'une Vrille de la Flotte-Ruche Kraken. Les Marines Climatiques son développés à l'issue de la guerre contre les Xenos.
  • 999 M.41 : Affrontement avec la Bande de Guerre des Black Rampagers issus de la Black Legion. Par vengeance, le Seigneur Varagon commandant les Black Rampager provoque la surchauffe des Réacteurs Warp de l'un des Croiseurs d'Attaque des White Guardians. L'ouverture de la Cicatrix Maledictum provoque la disparition de toute la Section Nord du Sous-Secteur Parmenum.

Le Temps de la Veille

  • 000 M.42 : Retour du Seigneur-Centurion Armenicus Pandor de la Cicatrix et ralliement des derniers White Guardians. Les Guerres Démoniques débutent.
  • 002 M.42 : Affrontement avec les Space Tyrants alliés au Buveur de Sang Kharthanothoa l'Hurlant sur l'ancien Monde-Sanctuaire d'Aurul V. Chute du Monde-Bastion de Tranoch.
  • 003 M.42 : Bataille du Fort de Mundis Recorda. Le Seigneur-Commandeur Roboute Guilliman intervient pour renverser le cours du combat et amener les Space Marines Primaris au Chapitre des White Guardians. Armenicus Pandor est nommé Maître du Chapitre et prête le Serment du Gardien.
  • 012 M.42 : Les "Mondes Emergés" de Parmenum, non engloutis par le Warp sont tous reconquis et fortifiés.
  • 057 M.42 : L'incursion du Seigneur du Chaos Azor Lykaon des Space Tyrants est repoussée.
  • 061 M.42 : L'incursion démonique menée par le Gardien des Secrets Esslivath l'Amoral est repoussée. On soupçonne les Chevaliers Gris d'avoir prêté main forte aux White Guardians lors de cet affrontement.
  • 089 M.42 : Affrontement avec les forces de la Dynastie Mhynos ayant attaqué Centaurus.
  • 104 M.42 : L'infestation tentée par la Flotte-Ruche Apophis sur le Sous-Secteur Parmenum est repoussée.

Vaisseaux identifiés de la Flotte des White Guardians

  • Invincible Crown, Barge de Bataille;
  • White Fist, Croiseur d'Attaque rattaché à la Première Compagnie;
  • Iron Leviathan, Croiseur d'Attaque rattaché à la Troisième Compagnie;
  • Gladius Aeterna, Croiseur d'Attaque rattaché à la Septième Compagnie;
  • White Lightning, Destroyer Hunter rattaché à la Deuxième Compagnie;
  • Tyrant Slayer, Destroyer Hunter rattaché à la Quatrième Compagnie;
  • Old Vengeance, Frégate Gladius rattachée à la Troisième Compagnie;
  • Arcus, Frégate Gladius rattachée à la Troisième Compagnie;
  • Orestus, Frégate Gladius rattachée à la Huitème Compagnie;
  • Sword of Thunder, Frégate Nova rattachée à la Sixième Compagnie;
  • Unsuilied Shield, Frégate Nova rattachée à la Septième Compagnie;
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .