FANDOM


Community-header-background Cet article, Valiant Sons, a été écrit par Szazhen. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.

Les Valiant Sons étaient un Chapitre de Space Marines loyalistes descendant des Ultramarines créé lors de la Septième Fondation. Après des millénaires de service, ils disparurent complètement, eux, leur flotte et leur monde, happés lors de l'ouverture de la Cicatrix Maledictum. Un seul d'entre eux demeure en vie et en service, sauvé de l'oblitération par son service dans la Deathwatch. Plus tard, des survivants réapparurent sous la forme de bandes de guerres renégates lors des Guerres de la Peste : la Nihil Cohort et les Bells of Apocalypse.

Les Valiant Sons ont évité de peu d'être déclarés Excommunicate Traitoris et ont été reformés lors de la Fondation Ultima.

Histoire du Chapitre

Origine

Chapitre fondé à la hâte en des temps troublés, les Valiant Sons héritèrent d'équipements et véhicules hétéroclites, sans aucune cohérence, issus des surplus des Chapitres existants et des stocks de pièces usées ou détruites envoyées en réparation.

L'unité qu'ils n'avaient pas dans leur arsenal, ils l'appliquèrent dans leur doctrine, suivant le Codex Astartes à la lettre pendant des millénaires, sans jamais aucune initiative personnelle ni remise en question des enseignements du Primarque.

Ils accomplirent leur devoir avec bravoure durant une éternité, mais ne se firent jamais assez remarquer pour entrer dans l'Histoire comme les Héros que sont leurs Primogénitors.

Monde Chapitral

Parangon était un Monde Féodal unique dans tout l'Imperium pour ses paysages défiants l'imagination et dont les splendeurs semblaient n'avoir aucune limite, chaque territoire de chaque région était radicalement différent des autres, comme s'il y avait en ces lieux un exemplaire de chaque curiosité naturelle de l'univers. Sa population, fière et héroïque, entretenait un idéal chevaleresque galant et nombre de conflits se réglaient dans un duel au premier sang entre deux Champions sous le regard distant de la Forteresse Monastère des Valiant Sons.

Le Néant

Vailant Sons totor schema

Maître de Chapitre Alan Atlas

Tout cela s'acheva lorsque l'Œil de la Terreur s'ouvrit et que la Cicatrix Maledictum trancha la Galaxie en deux, avalant des milliers de mondes. Parangon fut disloquée et aspirée lentement et inéluctablement par la Faille Warp, avec toute sa population et tous ses défenseurs. Toutes les tentatives de combattre les invasions démoniaques, de repousser la Tempête Warp ou d'évacuer la planète furent vaines, rien ni personne ne parvint à s'échapper, tout fut englouti.

Héros Solitaire

Hartak Hatreyu, Champion de la Première Compagnie, incarnait tous les espoirs de grandeur du Chapitre, et sa grande expérience du combat en fit un vétéran régulièrement sélectionné par la Deathwatch pour des missions périlleuses. Afin de représenter au mieux les Valiant Sons auprès de l'Inquisition et de leurs frères Astartes des autres Chapitres, Hatreyu était équipé de ce que Parangon avait de mieux : une armure Terminator Cataphractii, relique de la Grande Croisade, un combi-fuseur et un gantelet tronçonneur de maître artisan.

Paradoxalement, il était tellement un concentré de ce que son Chapitre avait de mieux à offrir qu'en comparaison ses frères de bataille avaient l'air encore plus miteux, même le Maître de Chapitre Alan Atlas devait se contenter d'une "simple" armure Terminator Indomitus sans guère d'autres distinction qu'une paire de gantelets énergétiques.

C'est à la Deathwatch qu'Hatreyu dû sa survie, occupé qu'il était à broyer des Orks lors d'une mission secrète, il n'était pas présent lorsque Parangon et tout son Chapitre furent engloutis par le Warp.

Lorsque ses frères réapparurent des années plus tard sous la forme de renégats de la Nihil Cohort ou des Bells of Apocalypse, Hartak Hatreyu en fut dévasté de colère et jura qu'il n'aurait de répit tant que justice n'aura pas été rendue aux traîtres, mais il dû bien vite reconnaître que seul, il n'en avait pas les moyens.

La seule chose qui restait à faire pour lui, il le savait, était de retourner à la Forteresse du Guet et de déposer sa demande officielle pour devenir Bouclier Noir afin d'expier les fautes de son Chapitre en silence et en solitaire jusqu'à son dernier souffle.

Renaissance

Trois Compagnies de Primaris étaient prévues par la Fondation Ultima pour s'ajouter aux Valiant Sons lors de la Croisade Indomitus ; la perte de Parangon et la défection de la Nihil Cohort failli entraîner leur répartition parmi d'autres descendants du Primarque Roboute Guilliman, tandis que le Chapitre allait être déclaré Excommunicate Traitoris.

Ce destin fut évité par l'intervention du Chapelain Ortan Cassius des Ultramarines, vétéran de la Deathwatch ayant combattu aux côtés d'Hartak, il savait qu'un Valiant Son expérimenté avait survécu et était à même de reprendre le commandement du Chapitre.

Il avait cependant perdu sa trace lorsque le survivant avait abandonné son nom pour servir comme Bouclier Noir, aussi interféra-t-il auprès du Primarque pour retarder la sentence le temps de retrouver Hatreyu et d'organiser sous son commandement la refondation du Chapitre des Valiant Sons Primaris.

Le Bouclier Noir fut finalement retrouvé lorsque le bruit courut qu'un Astartes répondant à son signalement revenait d'une mission d'extermination dans l'Empire T'au (les armures Cataphractii sont suffisamment rares, surtout dans la Deathwatch, pour en retrouver les porteurs assez rapidement). Il fut difficile à convaincre, mais les arguments du Chapelain et l'assurance de l'appui du Primarque en personne aidèrent à le persuader d'accepter le poste.

Un serment de Bouclier Noir ne se rompant pas facilement, même avec l'accord du Maître du Guet, on simula grossièrement la mort du guerrier anonyme pour permettre au vétéran Hatreyu de réapparaître dans une mise en scène si improvisée qu'elle ne pourrait convaincre que les archives, mais c'était bien là l'objectif essentiel recherché.

Chapter Valiant Sons

Organisation du Chapitre

Valiant Sons Capitaine

Suivant le Codex scrupuleusement, les Valiant Sons ne se distinguaient d'aucune façon du point de vue structurel, pas même avec des personnalisations mineures comme l'adaptation d'un Titre à la culture locale. Bien au contraire, toute déviation du Codex était vu avec un profond dégoût et comme une preuve de manque de lucidité pour l'auteur de la déviance.

Cette organisation rigide fut bousculée à la refondation du Chapitre, intégrant les nouveautés apportées par le Codex Imperialis ainsi que des déviations mineures issues du modus operandi de la Deathwatch.

Recrutement

Valiant Sons
Les Valiant Sons recrutaient de nouvelles générations d'Astartes parmi les plus prometteurs des jeunes Chevaliers de Parangon : les plus braves, les plus pieux, les plus fins combattants et les plus enclins à l'apprentissage ; afin d'en faire la fine fleur des soldats de l'Impérium de l'Humanité.

Les Initiés effectuaient une formation extrême sur les terrains les plus étranges de la planète, et surtout les plus loin de ce à quoi ils étaient habitués. Lorsque les aléas du terrain ne les gênait plus, ils étaient promus au rang de Scouts.

Bien qu'il n'avait plus que des Primaris Astartes à son service lorsqu'il refonda son Chapitre, Hartak Hatreyu insista pour continuer la formation d'Astartes "traditionnels" en complément, faisant pression sur Mars pour obtenir une partie des Progénoïdes envoyés depuis des siècles pour l'inspection génétique afin de former de nouveaux Space Marines.

N'ayant plus de planète où effectuer des recrutements, les nouveaux Valiant Sons appliquèrent un temps les méthodes des Chapitres nomades avant partir en Croisade en plein Imperium Nihilus afin de s'y établir sur un nouveau monde.

Loin d'être reconstitué, le Chapitre comptabilise actuellement 4 Compagnies, dont une Compagnie bâtarde rassemblant pêle-mêle un mélange de bleus et de Scouts.

Croyances du Chapitre

"Les innocents existent jusqu'à ce qu’ils deviennent inévitablement des coupables… Comme vous… l’innocence et le vice, c’est une affaire de patience."
—Inquisiteur Rico

Les Croyances du Chapitre ont évolué entre ses deux itérations, d'un respect strict du Crédo Impérial tel que défendu par les Chapelains à leurs origines, jusqu'à une réelle Foi en la Rédemption aujourd'hui.

Les Valiant Sons Primaris se considèrent comme des avatars de la seconde chance accordée à l'Humanité par la volonté de l'Empereur, ceux qui ramèneront la justice et rendront l'honneur et la gloire à leur nom en traquant et châtiant ceux qui ont fauté.

Par conséquent, ils ont tendance plus que beaucoup d'autres Chapitres à faire des prisonniers et à ne pas punir tout le monde pour les fautes de quelques uns, rétrocédant régulièrement le pouvoir de planètes corrompues à ceux qui y défendaient encore la bannière impériale au lieu de tuer tout le monde, au grand déplaisir de certains membres de l'Inquisition qui y voit une perte de temps.

Tactique de Combat du Chapitre

Sans surprise et sans imagination, telles pourraient être qualifiées les tactiques du Chapitre ; appliquant à la lettre les règles d'engagement recommandées et approuvées, telles qu'elles sont édictées sans jamais ni en dévier ni les remettre en question.

Cet absence de sens de l'initiative ou d'indépendance distinctive sont sans doute l'une des raisons de l'anonymat relatif des Valiant Sons malgré l'ancienneté de leurs états de service, la gloire revenant toujours à d'autres Astartes plus "spectaculaires" lors de conflits majeurs où leurs Compagnies côtoyaient d'autres Chapitres, et les Archives de Parangon ne mentionnent aucune Croisade où un Valiant Son pris le commandement d'autres Chapitres, tandis que les exemples inverses pullulent.

Fondation Ultima

Depuis la refondation du Chapitre, ses méthodes ont beaucoup évolué, le Maître de Chapitre Hartak Hatreyu s'inspirant de sa longue expérience de la Deathwatch et des nouvelles possibilités offertes par ses Primaris Astartes pour créer de nouvelles méthodes de combat beaucoup plus brutales, rapides et détonantes, avec une net spécialisation contre les Xenos et les servants de Nurgle.

Personnages Notables du Chapitre

Pré-Cicatrix Maledictum

État-Major du Chapitre

  • Alan Atlas - Maître du Chapitre, inconditionnel du corps à corps, il aimait commander ses troupes depuis la mêlée, entouré de Terminator, ses énormes poings énergétiques couverts de pulpe de Xenos, Mutants et Hérétiques. Personne ne l'a vu manier une arme à feu depuis un siècle. Il s'illustra lors de la Purge des Tricéphales en étant celui qui ôta la vie de Peroun Khan. Sa vie s'achève (du moins le croit-on) lorsqu'il se laisse emporter par le Warp lors de l'oblitération de Parangon. Son âme est aujourd'hui prisonnière de la carcasse d'un Métabrutus de la Nihil Cohort.

Capitaines de Compagnies

  • Wusch Wusul - Capitaine de la 4ème Compagnie, Maître de la Flotte, il s'illustra lors de la Purge des Tricéphales en reprenant le commandement de la flotte de Croisade disloquée par des querelles intestines et la destitution du Capitaine þriðja Stjörnu des Void Reapers occupant précédemment ce post.
  • Grao Graman - Capitaine de la 6ème Compagnie, Maître des Rites, il s'illustra lors de la Purge des Tricéphales en organisant la ligne de front qui tailla en pièce les Dreadnoughts renégats.

Héros du Chapitre

  • Mondray Morla - "le Vénérable", il fut autrefois un Héros de la toute première génération de Valiant Sons lors de la 7ème Fondation. Incarcéré dans le sarcophage d'un Dreadnought de classe Castraferrum à la suite d'un acte de courage et de sacrifice, il dort depuis dans les entrailles de la Forteresse Monastère du Chapitre sur Parangon, dont il n'est extrait que lorsque son expérience ou sa sagesse sont requis. Comme de nombreux membres anciens du Chapitre, son esprit est empoisonné de sombres pensées emplies de désespoir. On ignore ce qu'il est advenu de lui lorsque Parangon fut détruite et absorbée par le Warp pour devenir le Great Nothing.
  • Hartak Hatreyu - Champion de la 1ère Compagnie, vétéran de la Deathwatch

Post-Cicatrix Maledictum

État-Major du Chapitre

  • Hartak Hatreyu - Maître de Chapitre des Valiant Sons refondés, il a refusé de franchir le Rubicon Primaris et continuera de le refuser tant qu'il n'aura pas châtier ses traîtres d'anciens frères jusqu'au dernier ou qu'il ne sera pas mort en essayant.
  • Kunrad Kuryandr- Maître Archiviste Primaris, il a pris sur lui la responsabilité de reconstituer l'Histoire de son Chapitre malgré la perte des archives de Parangon.

Apparence et Marquage

L'armure des Valiant Sons est turquoise et bleue nuit, les deux couleurs s'alternant à chaque pièce. Leur emblème est une pieuvre turquoise aux yeux d'onyx sur fond bleu nuit, ce choix illustrant les capacités d'adaptation du Chapitre. Le Chapitre suivait à la lettre les enseignements du Codex Astartes ; en ce qui concerne le marquage de Compagnie et d'escouade, comme en toute chose.

Relations

Alliés

Les vieilles alliances liant les Valiant Sons au reste de l'Impérium furent perdues lorsque Parangon fut happée par le Warp, à l'exception de deux d'entre elles :

  • Les Ultramarines de Roboute Guillimane, à qui le Chapitre doit sa naissance, ainsi que sa résurrection
  • La Deathwatch, qui doit bien des victoires et des hauts faits au Maître de Chapitre Hartak Hatreyu, véritable fléau des Xenos, qui n'oublie pas qu'il leur doit sa survie. Nombre de Valiant Sons Primaris au potentiel jugé suffisant sont envoyés à la Deathwatch en guise de remerciement.

Ennemis jurés

La Quête de Vengeance du Chapitre est lancée, et elle dépasse n'importe quel autre objectif ; nul ennemi n'attire plus la fureur et l'intervention des Valiant Sons que leurs faux-frères corrompus :

  • La Nihil Cohort, aux ordres de Gmork, le "Héraut du Néant", le "Loup de la Fatalité" et autres sobriquets ridicules
  • Les Bells of Apocalypse, aux ordres de l'abject Prince Démon Ungywok "l'Enthousiaste"

Leur besoin de vengeance est devenu une véritable Croisade de Rédemption, mais elle rend le Chapitre malheureusement peu fiable pour des coalitions Impériales, les Valiant Sons ne s'occupant de rien d'autre que leurs cousins maudits, interférant parfois à travers les stratégies de leurs alliés.

Citations

"La Pieuvre doit s'adapter selon son territoire, jeunes gens, vous ne saurez jamais sur quel terrain la Volonté de l'Empereur vous guidera !"
—Sergent Instructeur Amine Falchur
"On dirait... de bonnes grosses mains... pleines de vigueur... n'est-ce pas ?... J'ai toujours cru... qu'elles étaient ainsi... ... Mes chers petits amis, le Techno-Prêtre avec son snail-bot de course... le Halfling... et même ce stupide Jokaero... Je n'ai pas pu les retenir... Le Néant... me les a arraché des mains... J'ai échoué... ... Écoute... le Néant... sera là d'un instant à l'autre... Je vais rester ici... et le laisser m'emporter... ... On... dirait... de bonnes grosses mains... pleines... de vigueur... n'est-ce pas ?"
—Maître de Chapitre Alan Atlas des Valiant Sons, dernières paroles
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .