Community-header-background Cet article, Ryū of Kuraï, a été écrit par Gorkaunot. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.

Le chapitre "Ryū of Kuraï" date de la 23 Fondation, c’est un chapitre qui a élu domicile dans la Bordure Orientale.

Son histoire bien que jeune est déjà remplie d’actes héroïques et d’un honneur sans faille typique de leur planète natale.

Sommaire

Histoire

"Ils sont spéciaux et très éloignés des coutumes de Chogoris je te l’accorde, mais quand un seul d’entre eux se bat avec son sabre, tu verras tout de suite que le sang du Khan coule dans ses veines."
—White Scars à propos des Ryū of Kuraï

Les Ryū of Kuraï combattent depuis toujours dans la Bordure Orientale.

Ils se sont établis sur le monde féodal de Kuraï dont le mode de vie et les traditions des habitants allaient définir le chapitre pour toujours. La planète est située dans l’Ultima Segmentum plus particulièrement dans le désormais Imperium Nihilus. Comme tous les chapitres de la fondation sentinelle, les Ryū of Kuraï n’ont cessé de se battre depuis leur fondation. Situés dans le secteur Vidar régulièrement attaqué par les Xénos et les Démons, , ils combattent également dans toute la Bordure Orientale remplie de menaces. Les Nécrons de la dynastie Sautekh, les expansions de l’empire Tau, les vrilles de la Flotte-Ruche Kraken et les Orks font partie des menaces quotidiennes et courantes de la Bordure, menaces empirées depuis les événements de la 13ème Croisade Noire qui aboutit à la séparation de l'Imperium en deux parties. En raison de toutes ces menaces, le chapitre fut autorisé à disposer de 1200 Marines.

Depuis la Cicatrix

Quand la Cicatrix coupa la galaxie en deux, le chapitre était réuni sur son monde pour choisir un nouveau maître de chapitre, ce hasard du destin permit au chapitre d’éviter d’être dispersé et d’agir avec l’intégralité de ces forces. Juste après avoir pris ses fonctions, le nouveau chef du chapitre envoya ses forces aider les mondes qui pouvaient être atteints depuis Kuraï. Le chapitre en raison du peu de pertes subies ne reçut pas de Primaris mais uniquement la technologie, l’intégralité des Scouts de cette période fut donc transformés en Primaris, cet accord fit que les Primaris furent acceptés sans heurts.

Bien que le chapitre accepta cette nouvelle génération de guerriers de l'Empereur, il n’existe aucun Reivers ou Vanguard Primaris jugés trop éloignés des méthodes de guerre du chapitre.

Depuis l’ouverture de la Cicatrix, les Ryū of Kuraï ont notamment combattu dans le sous-secteur Zunia, le sous-secteur ou est établi Kuraï aux côtés de la Maison Basilic et du Monde-Forge Tekhnêtos. Le chapitre ne pouvant plus envoyer ses Techmarines sur Mars, ceux-ci ont donc conclu un pacte avec le monde-forge pour qu'ils forment leurs Techmarines.

Le Pacte des Trois Dragons

Le Pacte des Trois Dragons sous forme de sceau de pureté

Les Ryū of Kuraï, coupés de l'Imperium, ne peuvent compter que sur eux-mêmes et leurs alliés en ces heures sombres. C’est sans conteste dans le chapitre des Celestial Dragons que résident leurs alliés les plus fiables. Les deux chapitres, datant de la même fondation, avaient déjà combattu ensemble par le passé et se vouaient un respect mutuel.

Un pacte fut signé entre les deux maîtres de chapitres pour assurer une assistance mutuelle, promesse que les deux partis ont toujours tenue. Les fils du Khan ont livré d'innombrables campagnes ensemble depuis que ce pacte fut édité, et ce pour le plus grand bien des mondes de la Bordure Orientale qui se trouvent du mauvais côté de la Cicatrix Maledictum. On murmure dans ces contrées que des Dragons tombés des cieux viendront les sauver des ennemis de l'Humanité qui voudraient les persécuter.

Recrutement

"Je croyais que devenir un Bushi était la chose la plus dure au monde, les exercices physiques, les duels contre des hommes experts en armes contre un enfant, devoir rapporter les têtes des condamnés à mort et toute cette formation pour devenir un terrible guerrier...mais ceci n’était rien face à mon passage d’homme à Space Marine."
—Anonyme

Une fois qu’un futur frère de chapitre est remarqué, il est réuni avec cent autres néophytes et armé d’un katana. Les néophytes doivent alors se battre et seulement un seul d’entre eux quittera la pièce vivant. Le chapitre recrutant des milliers de personnes, ce premier test permet de rapidement éliminer les plus faibles.

Le survivant commence ensuite son ascension, son entraînement au sommet de la plus haute montagne du monde est particulièrement dur. Vivant dans des plaines, les néophytes sont peu habitués au manque d’oxygène des montagnes combiné à des efforts physiques colossaux.

Les recrues, étant déjà des bons archers et combattants, doivent sans cesse repousser leurs limites, enchaînant duel sur duel et tir sur cible à l’arc de plus en plus loin, la dernière étape avant d’être accepté comme un frère du chapitre à part entière est la plus difficile.

Lâcher sur l’île peuplée de terribles Ryū qui donnent leur nom au chapitre et d’autres bêtes comme des tigres, des serpents et d’autres créatures terrifiantes plus grandes que la normale et très dangereuses, le néophyte doit retrouver la forteresse-monastère.

Ceux qui y arrivent sont enfin acceptés dans le chapitre, jusqu’à ce jour aucun néophyte n’a tué de Ryū au cours de sa dernière épreuve contrairement à ceux-ci.

Doctrine de combat

"L’Honneur est la seule vertu digne de louange"
—Maxime des Ryū of Kuraï

La force du chapitre se trouve dans son infanterie, capable d'arracher la victoire au feu et au contact. Les Bushis de leur monde natal doivent être aussi compétents au corps-à-corps qu'au tir à l'arc, cet héritage se retrouve chez les Dragons troquant l'arc pour un Bolter. Tous les guerriers du chapitre portent un Katana énergétique, l'arme emblématique du chapitre lui ayant permis de vaincre tous ses ennemis. Au combat, le chapitre protégera toujours les civils de l'Imperium et n'utilisera pas des techniques d'embuscade, d'attaque surprise ou tout autre stratagème jugé "déshonorant" par les Ryū of Kuraï. Ce dévouement pour protéger les civils et pour l'honneur a souvent coûté cher au chapitre.

Un Land Raider du Chapitre

Traditions et culture

"L’honneur pour ci, l’honneur pour ça et encore l’honneur, ils ne parlent que de ça, mais s’ils jugent que tu en as, ils t’aideront et te suivront jusqu’au fin fond de l’Œil de la Terreur"
—Inquisitrice Cyrène

La vie d’un Ryū of Kuraï est régie par l’honneur, le respect et le courage.

Les ordres de la hiérarchie ne sont jamais remis en question, mais en cas de désastres, ce ne sera jamais la compétence du lieutenant sur place qui sera remise en cause, mais celle de son supérieur.

Quand un Ryū of Kuraï pense vivre dans la honte et le déshonneur ou bien qu’il soit condamné pour un acte déshonorant comme donner des ordres catastrophiques ou utiliser des techniques de guerre jugées indignes, il peut réparer son honneur en intégrant la 11ème compagnie, repeignant son armure en noir et blanc et il ne garde que son katana énergétique. Cherchant à mourir dans l’honneur pour effacer ses erreurs passées, il cherche les ennemis les plus mortels pour les combattre et les vaincre ou mourir en essayant.

Il arrive dans de rares cas qu’un Rōnin, comme on les appelle, puisse quitter la 11ème compagnie après un acte particulièrement héroïque comme sauver le maître de chapitre ou tuer un chef ennemi qui a vaincu le chapitre par le passé.

Un Rōnin

Les Ryū of Kuraï se voient comme des Bushis servant l’intégralité de la galaxie tout comme il servait leur province dans leurs anciennes vies.

Les Bushi servent leur seigneur et protègent son peuple. Le chapitre fait donc la même chose, le seigneur étant ici l’Empereur et son peuple étant disséminé dans toute la galaxie. Les mondes qui ont reçu l’aide de ces Astartes ne tardent pas à les vénérer, car peu de chapitres se soucient des civils lors de leurs briefings autant qu’eux.

L’Empereur est vu comme une figure divine, mais les seules personnes pouvant parler en son nom sont les Custodes, les Saints et les Saintes et dans une moindre mesure les Space Marines, le reste n’étant que des menteurs et des déformateurs de sa parole. 

Bien sûr, ils ne le diront pas à haute-voix, mais les relations restent tendues entre l’ecclésiarchie et le chapitre.

Les hérétiques sont détestés par les fils de Kuraï. Ils ont renié leurs serments à l’Empereur, renié leurs origines, renié leur humanité et leur honneur. Les pires des choses possibles pour des guerriers aussi respectueux de l’honneur et des serments.

Ceux qui fuient au combat ou qui se replient sont aussi maudits par le chapitre. Ceux qui s’attaquent à des hommes ou femmes non armés sont des faibles et ne méritent que la mort.

Le chapitre a eu des relations compliquées avec le reste de l’Adeptus Astartes car refuser de protéger le peuple est vu comme un déshonneur. En raison de toutes ces traditions d’honneur et de devoir envers l’humanité, le chapitre a eu de nombreuses tensions au cours de campagnes avec d’autres forces Impériales mais ses capacités, sa force et sa loyauté n’ont jamais pu être remises en cause et force le respect. Cependant ils restent des alliés extrêmement dévoué et ils respecteront toujours leurs promesses et leurs alliances comme le prouve les combats qu'ils ont mené avec les Cigognes de Coniidae, le monde-forge Tekhnêtos et les Celestials Dragons.

Les guerriers du chapitre portent des ornements typiques de Kuraï. En plus des signes de clan, il n'est pas rare pour un de ces combattants de l'Empereur de porter des dents de tigre, d'hydre voire même de Ryū en collier. Des phrases écrites dans leur langue sont inscrites sur leurs armures et leurs armes. Quand ils ne combattent pas, les dragons de Kuraï s'entraînent sans relâche, principalement au corps-à-corps ce qui fait que ce chapitre est rarement battu au corps-à-corps et il est encore plus rare qu'un champion de compagnie perd son duel.

Organisation

Clans Daimyõ Lieutenants Nombre de combattants Spécialité
État-Major Myamoto Shogun
Akuhei Torii Fukumoto, Fukaya 150 Adaptabilité
Ari Takamori Kaba, Tsujii 100 Ténacité
Doragon Shiro Tsukuda, Toyotomi 100 Assaut téléporté/Compagnie Dreadnought
Hebi Kenshin Pas de lieutenant 120 Reconnaisance
Kuma Shigetsuke Miyahira, Kentaro 100 Machine de guerre/Arme lourde
Neko Isami Kubo, Shinobu 100 Versatilité
Oushi Tsunetomo Iwakiri, Yasuda 100 Polyvalence
Rōnin Mushashi Pas de lieutenant 20 Missions Sucide
Sasori Minamoto Yasumoto, Koizumi 100 Guerre contre les Tyranides
Tora Yukimura Toyoda, Furutani 120 Escouade d’assaut
Washi Yabuta Pas de lieutenant 100 Hit & Run/Assaut aérien
Zou Tomoe Inai, Matsuo 100 Stratégie

Symbole du Chapitre

Les Ryū of Kuraï sont basés sur Kuraï, et plus particulièrement sur la forteresse-monastère du chapitre le Crâne du Dragon.

Le maître de chapitre actuel se nomme Myamoto Shogun. Il a sept gardes du corps avec lui, qui sont les meilleurs combattants du chapitre, chacun d'entre eux est une légende du chapitre, ayant accompli les actes les plus braves.

Pour devenir un Ryūgongādo comme ils sont nommés, ils doivent battre le plus gros Ryū de Kuraï au moment de leur nomination grâce à leurs lames. Les deux plus grosses griffes du monstre étant retravaillées pour devenir deux magnifiques katanas énergétiques encore plus coupant grâce aux griffes.

Les clans sont nommés par rapport aux animaux vivants sur Kuraï et ils sont dirigés par un Daimyõ, l’équivalent d’un capitaine qui doit s’assurer que son clan reste respecté par ces pairs tout en le couvrant de gloire sur le champ de bataille. La plupart des guerriers resteront dans leur clan jusqu’à leur mort et tous ont juré fidélité au Daimyõ et au clan, il n'est pas rare de voir le symbole de l'animal qu'ils représentent sur leur armure ou sur leurs armes. Les liens entre les membres sont très forts et la cohésion qui en résulte renforce chaque escouade. La rivalité entre chaque clan les pousse à se dépasser et à éviter le déshonneur. Chaque clan se doit d’être autonome en homme et doit pouvoir agir sans soutien extérieur.

Les Techmarines du chapitre portent le titre de Forgeron et ils sont liés à un clan, Le Maître des Forges porte le titre de Maître Forgeron.

Les Chapelains sont nommés Gardien de l'Honneur chez les Ryū of Kuraï. Ils sont eux aussi liés à un clan, Gardien des Reliques, est le nom donné au Maître de Sainteté. Ils accompagnent leurs clans au combat dans les mêlées les plus violentes ou ils accomplissent les actes de gloire les plus héroïques. Ils sont chargés de garder l'honneur et les traditions du clan et des Ryū of Kuraï.

Les Archivistes du chapitre portent le grade de Sōsarā, ils sont chargés de tenir l'histoire de leur clan et du chapitre, le Maître du Librarius porte le titre de Majishan.

Le Shogun et ses Ryūgongādo ne sont plus liés à leurs clans, mais uniquement au chapitre tout comme le Maître Forgeron, le Gardien des Reliques, le Majishan et le Gardien des Portes. Le Gardien des Portes est chargé de défendre le Crâne du Dragon. L'arsenal du chapitre ainsi que sa flotte sont répartis entre les différents clans, mais il ne leur appartient pas. Afin d'aider à gérer l'organisation du chapitre et de sa flotte, un Maître des Ressources est nommé et ce titre est décerné à un humain. On pourrait s’étonner que ce rôle soit donné à un mortel, mais cela permet de s'assurer que celui chargé des ressources du chapitre reste impartial et n'accorde pas plus de ressource à son ancien clan tout en économisant un guerrier et du temps au Maître Forgeron. C’est une femme nommée Kaiyou qui détient actuellement ce titre. Le chapitre contient de nombreux humains (homme et femme) dans son chapitre, ceux-ci servant d'écuyers et de serfs. Ils sont traités avec respect par les surhommes et les humains les servant avec une loyauté totale. On ne compte plus les histoires d'humains sauvant leur maître au prix de leurs vies. Les serfs sont aussi chargés du pilotage des aéronefs (voire des machines de guerre en cas de besoins) des Ryū of Kuraï.

Clans

Chaque Clan possède ces particularités, ces traditions, ces héros et une histoire propre, comme vous pouvez le découvrir dans les descriptions suivantes.

Clan Akuhei

Histoire

Pour un habitant de Kuraï, l’animal le plus dangereux est sans nul doute un Ryū. Juste derrière se trouve la terrifiante Hydre, animal à plusieurs têtes aussi terrifiant que dangereux. Tel fut l’animal choisi pour ces guerriers.

Le clan de l'Hydre est le clan le plus versatile des Ryū of Kuraï et son adaptabilité à toutes les situations en fait un adversaire redoutable contre n'importe quel ennemi. Ce clan est celui dont sont issus nombre d'anciens Shoguns. La liste des exploits du clan Akuhei est impressionnante et seule celle du clan Doragon parvient à l’égaler. Ils ont toujours combattu aussi bien dans la Bordure Orientale que dans le reste du Segmentum.

Organisation

Le clan Akuhei compte rien de moins que 150 membres, dont deux escouades de Sternguard et de Vanguard afin de bien signifier son prestige.

Le reste de la composition du clan contient un nombre égal d’unités destiné à l’appui (qu’ils soient rapprochés ou non) et d'unités de ligne. La spécialité du clan étant sa polyvalence, son organisation se doit de l’être également. L’ajout des lieutenants préconisé par Roboute Guilliman et des Primaris se fit sans grande difficulté. Les nouvelles stratégies possibles grâce à ces nouvelles unités apportèrent un grand nombre de victoires. Les lieutenants quant à eux servent de conseiller stratégique ou en cas de besoin peuvent chaque un diriger une partie du clan pendant que le Daimyõ se rend au combat avec son escouade et le plus souvent les autres compagnies de vétéran.

Tactique de guerre

Le clan de l'Hydre pense toujours en variante que ce soit au combat ou en dehors. Ainsi ils ne sont jamais pris au piège. Ils ne sont pas les plus grands stratèges du chapitre, car leurs plans de bataille reposent sur l’adaptation et les variantes plus que sur une stratégie claire et nette du début à la fin. Les scouts les plus prometteurs sont choisis pour porter le signe de l'Hydre, car telle est le privilège obtenu par leur histoire.

Clan Ari

Le clan Ari est clan inflexible qui n’abandonne jamais face à ses ennemis.

Histoire

Le clan de la fourmi est un clan réputé pour son refus à céder le terrain. Tout comme les fourmis portent des charges beaucoup plus lourds qu'elles, le clan Ari a vaincu des adversaires plus nombreux ou plus dangereux dans des situations sans espoir refusant de leur laisser la victoire. C’est dans ces moments que le clan montre sa vraie force. Fixer comme un roc, ils dispersent les marées d’ennemis voulant les détruire sous des tirs précis et mortelle. Quand celui ci arrive au corps à corps, les escouades d’assauts entre dans la danse, ils font voler les têtes et les membres avec leurs épées tronçonneuse.

Pendant ce temps, les escouades tactiques continuent de tirer avant d’être à cours de munitions et de rejoindre la mêlée, katana en main. Les escouades Devastators sont quand à elle en arrière tirant sans cesse jusqu’à que leurs pieds soient posé sur une marée de douille. C’est ainsi que le clan remporte sa victoire, en saignant plus fort et plus longtemps son adversaire jusqu’à son abandon ou sa destruction.

Organisation

Les 100 membres du clan sont bien répartie entre escouade tactique et de soutient. Les primaris permirent de renforcé ces escouades toute en apportant une puissance de feu bien plus grande. Les deux lieutenants sont par ailleurs issue de ces nouveaux guerriers de l’Empereur de même que le Company Ancient. C’est un rôle très important car jamais durant son histoire la bannière du clan n’est tombé ou fut prise par l’ennemi.

Mode de Pensée

Ses membres sont fiers de cette réputation de ténacité et veillent à la préserver. Ceux ci persévère là où d’autre abandonnerait que se soit sur le champ de bataille ou en dehors. Ainsi le Daimyõ du Clan Kuma en M39 mis au défit son confrère du clan de la fourmi de réaliser une armure aussi sublime que la sienne. Ainsi pendant 5 ans, il s’acharna sur ce travail jusqu’à façonné une armure d’artificier tellement sublime qu’elle deviendra la relique porté par chaque Daimyõ après sa mort. Bien d’autre histoire de ce genre circule parmi les Ryū of Kuraï comme celle du festin qu’ils préparèrent au Clan Oushi ou lorsque qu’ils voyagèrent jusqu’à la zone du halo suite à une dispute les opposants au clan Tora. Mythe ou réalité ? Peu importe la véracité de ces propos, ils soulignent tous la même chose, que le clan de la fourmi est intraitable et têtu envers et contre tout.

Les gardiens d’honneur de ce clan (nom donné au chapelain chez les Ryū of Kuraï) ont toujours été des parangons de ces vertus. Chantant des litanies de haine, ils ont toujours su maintenir la combativité des guerriers au plus haut à grand coup de Crozius ou de discours. L’actuel gardien d’honneur est bien entendu semblable à ces ancêtres. En raison de ce zèle, il est souvent arrivé que le Gardien des Reliques (ce qui équivaut au maître de sainteté) ait porté la marque de la fourmi avant d’attendre ce rang.

Clan Doragon

Histoire

Un membre du clan Doragon le seul clan portant des armures terminators

Le clan le plus illustre de tous, ses membres sont choisis dans les autres clans parmi les vétérans, ils sont cent. Cent membres d’élite ayant survécu aux combats les plus rudes et aux duels les plus terribles, ils sont donc digne de revêtir une armure Terminator. Les Ryū of Kuraï ont en effet assez d’armures Terminators pour l’intégralité des membres de ce clan.

L’emblème du clan est un dragon, car tout comme le Ryū règne sur Kuraï, les Terminators règnent sur le champ de bataille, invisibles, majestueux et plus dangereux que n’importe quel ennemi. Chaque membre du clan doit tuer un Ryū pour intégrer cette élite prestigieuse et son crâne orne l’épaulière gauche de l’armure. Le clan Doragon combat en support aux autres clans bien que ses vétérans occupent souvent le premier rôle en tuant l'élite adverse et le chef adverse.

Organisation

La moitié du clan est constitué de Terminator d’Assaut et l’autre de Terminator basique. On ne compte toujours pas de Primaris dans les rangs du clan du Dragon même après un siècle de service. Une escouade a le devoir de défendre la forteresse-monastère jusqu'au retour de leurs frères, cette tâche sacrée est vue comme un grand honneur pour les guerriers choisis.

Outre les Terminators, le clan compte deux Dreadnought Vénérable abritant deux des plus grands héros du clan (et du chapitre). L’un se nomme Amai Le Dragon de Feu et le deuxième porte le nom de Mawatari Le Dragon Assoupi. Le nouveau corps métallique d’Amai a permis de fixer la bannière de son clan afin qu’il puisse la "porter". On peut aussi noter que les spécialistes portant la marque du Dragon portent également une armure Terminator que ce soit le Techmarine ou l´Apothicaire. Les deux lieutenants ont reçu en plus de leurs obligations, la mission sacrée de trouver après la bataille, les potentielles erreurs stratégiques du Daimyõ afin qu’il les corrige, car le clan Doragon doit montrer sa supériorité en ne commettant aucune erreur, aussi minime soit-elle.

Tactique de guerre

Comme dit précédemment, le clan Doragon est composé des vétérans les plus héroïques des autres clans. Après avoir été choisis, ils doivent accomplir l’exploit de vaincre un des Ryū vivant sur Kuraï. Le crâne de la bête sera ensuite fièrement porté par ces guerriers d’exception. Une fois acceptés dans les rangs de cette confrérie, les anciens liens avec son précédent clan sont remplacés par celui-ci. Tous ces guerriers d’exception combattent en soutien des autres clans, ils sont là pour anéantir l’élite et le chef adverse ou pour les missions les plus cruciales possible uniquement avec une armure aussi solide que celle des escouades Dreadnought. Peu d’ennemis peuvent résister à leurs tirs de Bolter Storm où à leurs coups de poing énergétiques et leurs griffes éclairs fabriquées avec les griffes des Ryū.

Clan Hebi

Le Clan du Serpent regroupe les Scouts du chapitre, les Ryū of Kuraï recrute autant que possible pour maintenir les effectifs de ce clan au plus haut dépassant souvent les 100 membres. Les Scouts doivent faire leurs preuves pour devenir des vrais guerriers du chapitre et mériter leurs katanas. N'étant pas considérés comme des guerriers, ils sont autorisés à utiliser des techniques de guerre qui comptent sur la surprise et la discrétion. Ils combattent avec d'autres clans et servent d'éclaireur.

Clan Kuma

Histoire

Les Ryū of Kuraï dus à leur éloignement géographique ne peuvent compter que sur leurs Techmarines et le Monde-Forge Tekhnêtos pour fabriquer armes, véhicules et armures. C’est dans cette optique que le clan Kuma fut fondé afin de porter assistance aux Technoprêtres. Ainsi ils combattirent aux côtés des chevaliers impériaux de la maison Basilic, des Titans de la Legio Bellum Canis et bien entendu avec les hordes de Skitarii portant l’héraldique du Monde-Forge.

Ils combattirent également sur leurs Mondes Miniers, durant leurs expéditions et même sur la surface de Tekhnêtos afin de protéger les intérêts de l’Adeptus Mechanicus. Alors que les ténèbres obscurcissaient la lumière de l’Astronomican, le Monde-Forge et le Chapitre de l’Adeptus Astartes sont plus seuls que jamais et le pacte entre eux est devenu d’une importance cruciale, car les Techmarines des Ryū of Kuraï sont désormais formés sur Tekhnêtos. Le clan Kuma vaincra tous les ennemis des Prêtres de Mars pour assurer au chapitre son approvisionnement en équipement.

Organisation

Le Clan de l’Ours est composé de cent guerriers, ils combattent avec un grand nombre de machines de guerre et d’unités d’appui feu. Ses Sternguards sont considérés comme les meilleurs du chapitre et ils sont au nombre de deux remplaçants l’unité de Vanguard. Les Devastators et désormais les unités Primaris d’Aggressors et de Hellblasters sont le cœur du clan Kuma. C’est sous un déluge de balles qu’ils remportent leurs victoires. Les deux Lieutenants de Compagnie jouent chacun un rôle spécifique en plus de leurs charges habituelles. Le premier mène les unités d'Aggressors, armés de lance-flammes, sur la ligne de front tandis que le second dirige les Vétérans du Clan aux côtés de son Daimyo. Le Forgeron du clan se doit d’être particulièrement brillant pour s’occuper des machines de guerre réquisitionnées au chapitre et les rendre dans le meilleur état possible. Ainsi un nombre non négligeable de Maîtres Forgerons étaient au service du Clan de l’Ours. Le Forgeron a aussi une autre grande responsabilité, les Technoprêtres de Tekhnêtos ayant l’habitude de parler en binaire et presque plus en gothic impérial, il sert souvent de traducteur au Daimyõ.

Mode de Pensée

En dehors des combats, les guerriers de la confrérie possèdent un certain talent dans l’artisanat, ils s’occupent eux-mêmes de maintenir leurs équipements en état pour que le Forgeron puisse s’occuper des véhicules. Les armes et armures de ce clan sont donc souvent ornées de symboles et de gravures pour les sublimer.

Les recrues choisies pour porter la marque du Clan de l’Ours se doivent d’être de bons tireurs ou posséder des talents manuels. Ces guerriers ont souvent remplacé volontairement un membre de leurs corps par une prothèse métallique. Cette attitude provient de leur long contact avec l’Adeptus Mechanicus.

Le clan Kuma est respecté par les autres clans pour le sacrifice de sa liberté afin de permettre la survie du chapitre grâce à l’accord avec Tekhnêtos et pour la beauté de ses armes ou armures.

Clan Neko

Histoire

Le clan Neko est le moins prestigieux se tous en raison de sa mission.

Tout comme les chats peuplant Kuraï, le clan Neko est chargé d'exterminer la vermine peuplant les mondes de l'Imperium pour en protéger ses citoyens. Ils combattent donc les cultes hérétiques et xénos, les soulèvements et tout ce qui pourrait menacer la population comme, par exemple, des raids Drukharis.

Ces combats, bien qu’essentiels, n’apportèrent jamais une gloire et un prestige important au clan du chat et à ces membres aux yeux du chapitre. Pour les habitants du sous-secteur en revanche, ils sont adulés voir prier. On ne compte plus les statues érigées en leurs honneurs tout comme les tableaux représentant leurs victoires sur un infâme culte du Chaos.

Organisation

L’organisation du clan est faite pour vaincre n’importe quelle menace de loin où de près. Les deux Dreadnoughts du clan sont de classe Redemptor et avant l’arrivée des Primaris, ils n’en possédaient pas en raison de leurs manques de héros. Depuis deux héros ont été placés dans les sarcophages blindés bien que personne ne sache encore l’affreux sort qui attend ceux placés dans un Redemptor. Les Primaris furent acceptés avec joie, de même que le système de lieutenant. Le clan possède à l’heure actuelle l’unique Daimyõ issu des rangs des nouveaux Space Marines créés par Belisarius Cawl.

Le clan Neko en plus de sa mission de protection du peuple du sous-secteur a une deuxième mission, ils doivent protéger la lune de Kuraï. Celle-ci est en effet d’une importance capitale pour la défense du Monde Chapitral et le clan du chat l’a toujours défendu (bien que cela les mit encore dans les récits du chapitre en second plan). Ils sont les seuls à posséder une partie de la flotte du chapitre sous leur contrôle permanent qui est assigné à la défense de la lune.

Mode de Pensée

Les recrues choisies pour rejoindre le clan Neko n’ont rien de particulier, ils ne sont pas plus intelligents ou forts que les autres. Les membres de la confrérie ont bien conscience de leurs missions cruciales et ils l’accomplissent malgré le manque de gloire qu’ils reçoivent en retour. Sans eux, la lune de Kuraï serait sans toute tombée et par la même occasion Kuraï. De même, les planètes du sous-secteur Zunia doivent toutes leurs survies un moment ou un autre par l’intervention de clan des Ryū of Kuraï. Ceci plus leurs préoccupations encore plus importantes des civils que le reste du chapitre leur faut une certaine forme de vénération du peuple.

Les guerriers du clan du chat sont passés maîtres dans la guerre les opposant à des rebelles, culte xénos ou chaotique et raids de pillards ennemis de l’Imperium en tout genre. Ainsi ils vouent une haine féroce aux korsaires Orks, corsaires Aeldaris et leurs sombres cousins. Face à une rébellion du peuple ne présentant pas de signe de corruption chaotique, ils sont étonnamment cléments, ne massacrant pas l’intégralité de la population dans une orgie de violence. Il est même arrivé qu’ils les aident à renverser un gouverneur planétaire particulièrement tyrannique.

Clan Oushi

Histoire

Jovial, force et respect. Tels sont les mots pouvant décrire ce clan. Nombre de victoires des Ryū of Kuraï sont dues à l'aide de ce clan, ils ont également souvent aidé d'autres chapitres de l'Adeptus Astartes ou de l'Astra Militarum. La force de ces guerriers est également souvent saluée que ce soit au combat ou au cours d'une épreuve. Ce clan a combattu le plus souvent dans le sous-secteur Zunia ou avec d’autres clans (notamment le clan Neko). Ils ont également souvent défendu Kuraï.

Organisation

Le clan est organisé pour combattre n’importe quel type d’ennemi comme chaque clan des Ryū of Kuraï. Il possède le même nombre d’escouades d’appui-feu que d’appui rapproché ou de ligne. Ces frères de batailles adorent les épreuves de force et les Space Marines venant d’obtenir ce titre qui sont envoyés dans ce clan sont souvent les plus forts physiquement.

Tradition et Mode de Vie

La tradition veut que le Daimyõ du clan Oushi soit chargé des victuailles et de l’organisation des (rares et énormes) festins du chapitre. Il est courant que des festins soient organisés entre ce clan et un autre pour fêter une victoire. Pour toutes ces raisons, on dit qu’il s’agit du clan le plus convivial et joyeux de tous. Comme pour renforcer ce titre, ils combattent rarement seuls, préférant venir en aide aux autres frères du chapitre ou à d’autres organismes de l’Imperium (le plus souvent l’Astra Militarum). Cependant, prenez garde à ne pas manquer de respect à ces guerriers d’une manière ou d’une autre, car, pour eux, cette vertu dépasse celle de l’honneur. S’ils sont prêts à pardonner les mortels, on compte nombre de duels d’honneur entre eux et un autre membre de l’Adeptus Astartes (et ceux-ci finissent rarement sans une vilaine blessure et défaite pour l’imprudent leur ayant manqué de respect).

Clan Rōnin

Le clan Rōnin regroupe ces êtres en quête de rédemption, c'est le clan le moins nombreux en raison de ses membres, bien que leurs nombres peuvent varier, il ne dépasse que rarement plus de trente membres. Ils combattent avec d'autres clans en menant des missions suicides. Le clan est représenté par une dalle noirci au hall central de la forteresse-monastère pour marquer leur déshonneur.

Clan Sasori

Le clan Sasori est chargé d’éliminer les vrilles restantes de la Flotte-Ruche Kraken.

Histoire

L’histoire du clan Sasori avant l’arrivée de Kraken n’a rien d’extraordinaire. Ce clan combattait comme tous les autres les menaces de la Bordure Orientale. Ces guerriers combattaient le plus souvent en soutien d’un autre clan.

Ce fut lors de la Seconde Guerre Tyrannique que tout changea.

Aux côtés des Celestial Dragons et d’une autre partie du chapitre, ils combattirent vaillamment. Lorsque la Flotte-Ruche fut vaincue, le Shogun chargea Minamoto Daimyõ (qui est toujours le chef du clan du scorpion à l’heure actuelle) de détruire les vrilles restantes de Kraken. Ainsi depuis ce jour, il combat les Tyranides, les purgeant dans les flammes et les Bolts. Cette mission coûte cher à ses guerriers et seule l’arrivée des Primaris empêcha l’extinction du clan Sasori. Depuis l’arrivée de ces renforts, un grand nombre de victoires furent engrangées grâce aux nouveaux guerriers et leur armement. Les Intercessors les broyant sous leurs tirs avant de dégainer leurs katanas tandis que les Hellblasters visent les plus grosses créatures et que les Aggressors avancent au cœur de l’ennemi, lance-flamme activé. Ce n’est qu’une des nombreuses possibilités tactiques offertes par ces unités.

Organisation

Le clan est presque exclusivement composé d´unité Primaris car, peu avant leur arrivée, le clan fut presque exterminé purement et simplement. Ainsi il ne reste que les vétérans (et bien évidemment les deux Dreadnoughts) qui sont issus de la première génération de guerrier ultime de l’Empereur. Afin de mieux utiliser ces nouvelles unités, les deux lieutenants sont issus des Primaris.

Mode de pensée

Les Space Marines de ce clan sont tous des spécialistes de la guerre contre les Tyranides. Dans les rangs de ces vétérans, beaucoup ont servi dans la Deathwatch, revenant ainsi avec leurs expériences. Certains vétérans servaient au moment où le clan faillit disparaître, revenant peu après regarnir les rangs de leur clan.

Les Primaris sont aussi devenus des redoutables exterminateurs après plusieurs campagnes éprouvantes.

Une particularité des munitions de ces guerriers sont qu’elles sont trempées dans les venins des scorpions de Kuraï. Bien que cela soit loin d’égaler les charges Hellfire (ou bien qu’elles aient une réelle utilité), on continue de le faire plus par tradition que par réelle utilité tactique.

Pour un Ryū of Kuraï, la protection des civils est quelque chose de très important. Ainsi les guerriers portant la marque du scorpion ont défendu des planètes qu’ils auraient mieux fallut abandonner juste pour protéger ses habitants. Cette attitude héroïque a toujours coûté chère mais mieux faut la mort que le déshonneur. Cette attitude et leur mission cruciale leur faut le respect éternel du reste du chapitre.


Clan Tora

Histoire

Le clan du Tigre est le plus agressif de tous, ses membres ont troqué leurs katanas pour une épée tronçonneuse en dents de tigre toute en portant des colliers et des peaux faites à partir de cet animal totem. Les tactiques du clan Tora sont directes et brutales impliquant des corps-à-corps violents. Ces escouades d'assauts et surtout ces Vanguard Veteran sont réputés dans tout le chapitre.

Selon les légendes (car les archives du début du chapitre sont incomplètes), ce fut le guerrier légendaire Sun Jian, Le Tigre Enragé qui fonda le clan Tora. Depuis ces débuts, les guerriers du Tigre ont vaincu dans le sang et les tripes leurs ennemis tout en étant aussi éloignés de Kuraï que possible, car, contrairement à ses confrères, cette confrérie ne met quasiment jamais les pieds sur son Monde Chapitral. "Toujours en lutte ou en mouvement" est un mantra qui décrit à merveille le clan Tora. Avant la Cicatrix Maledictum, des frères portant la marque du Tigre étaient vus même dans le Segmentum Obscurus au cours d’expéditions téméraires et brutales. Malgré cette brutalité exacerbée, ils restent des Dragons de Kuraï et ils protégeront toujours les civils. Actuellement le clan se bat contre les Orks issus des multiples WAAAGH revendiquant le titre de Grand Tyran de Jagga qui envahissent la Bordure.

Organisation

L’organisation du clan est faite pour qu’elle puisse affronter n’importe quel type d’ennemis. On note malgré tout une importance claire donnée aux unités portant des réacteurs dorsaux et l’absence de Sternguard au profit d’une deuxième unité de Vanguard. Les Primaris furent acceptés avec joie notamment les Inceptors. Une fois son passage chez les Scouts du clan Hebi terminés, les Space Marines les plus agressifs et qui ont soif d’aventure sont envoyé dans ce clan.

Tradition et Mode de pensée

Les membres du clan Tora plus que leurs confrères des autres clans s’identifient presque complètement à l’animal qui les représente. Collier en dent de tigre, peau de la bête sur leurs armures sans parler de leurs épées tronçonneuses qui leur donne ce style si unique dans un chapitre portant le sabre sont la marque de fabrique de ces individus. Colériques au combat et festifs au repos, ces guerriers sont des invités de choix pour le clan Oushi et ses banquets. En effet les histoires racontées par ces énergumènes voyageant dans toute la galaxie valent le coup d’être entendues. Bien qu’en ces heures sombres, leurs déplacements soient limités, ils voyagent plus loin que le reste du chapitre pour affronter les Orks, leurs ennemis presque naturels. La race des peaux-vertes adorant le corps-à-corps tout comme les guerriers portant la marque du Tigre, ils sont devenus au fil des siècles l’adversaire principal du clan Tora. Le fait que le Tigre Furieux soit mort à cause de ces xénos n’a fait que renforcer cette haine. Ainsi ils les combattent aussi souvent que possible.

Clan Washi

Histoire

De tous les clans, il est celui qui se rapproche le plus de son géniteur, le Khan. "Sauvage et indomptable", telle est le clan de l’Aigle. Comme les White Scars, ils combattent principalement en moto. Outre leurs unités de motard, les guerriers portant la marque de l’aigle se déploient le plus souvent en utilisant des aéronefs combinés à un assaut en Drop Pods pour faire de redoutables largages d’assaut chirurgicaux. En résumé, ils combattent comme les aigles de Kuraï en fondant sur leurs proies avec rapidité. Il arrive fréquemment qu’ils doivent combattre dans l'espace. Le clan combat partout où il le peut, quittant rapidement le champ de bataille pour fondre sur un autre ce qui explique leurs nombreux accrochages dans l’espace.

Organisation

Il n’y a pas d’unité de Vanguard et de Sternguard dans le clan Washi, à la place, les vétérans même l’escouade de commandement) combattent en moto comme une grande partie de ces guerriers. Outre l’absence des unités habituelles de Vétérans, le clan de l’Aigle ne possède pas de Dreadnought. L’arrivée des Primaris n’a pas bouleversé ce schéma.

Les lieutenants n’ont pas été ajoutés, car le Daimyõ actuel prétend ne pas avoir besoin de main droite pour l’aider dans ses tâches. Bien que la réponse puisse paraître arrogante et qui lui fallut un duel contre l’interlocuteur à qui il répondit ceci avec dédain (duel qu’il remporta), les lieutenants n’ont toujours pas fait leur apparition au sein de clan Washi.

Mode de Pensée

Les Space Marines du clan de l’Aigle sont vifs comme les White Scars et doués du sens de l’honneur de leur chapitre. Aucun d’entre eux n’a envie de finir dans un Dreadnought, privé des sensations de vitesse et enfermé dans une prison d’acier, ce qui explique l’absence de Dreadnought dans le clan. Les recrues envoyées dans le clan sont les meilleurs pilotes de motos, car ils passeront la majorité de leur vie en selle. Le naginata est une arme très appréciée pour ces pilotes, car elle permet de frapper avec une meilleure allonge, mais certains préfèrent garder leur katana qu’ils maîtrisent à la perfection. Le clan aime voyager dans l’espace, mais contrairement au Clan Tora, ils restent dans la Bordure Orientale. Ils leurs est arrivés d’aider des Rogues Traders voulant explorer la bordure alors en plein combat spatial contre des xénos ou des hérétiques. Des flottes du monde-forge Tekhnêtos ont aussi reçu de l’aide de ces aigles surgissant du vide. Ils ne reviennent sur Kuraï que pour refaire le plein de guerriers et de matériel avant de reprendre leurs guerres dans l’espace, les cieux et la terre.

Clan Zou

Histoire

Le clan de l'Éléphant a compté et compte toujours dans ces rangs, les plus illustres stratèges et tacticiens du chapitre. Bien que ces guerriers n’aient jamais vraiment occupé une place majeure au cours de l’histoire du chapitre (à l’exception de l’époque où Sugita le dirigeait), l’histoire du clan compte très peu de défaites. Ils combattent souvent en soutien, ces avis stratégiques étant écoutés avec attention. Ils ont notamment beaucoup combattu avec les Cigognes de Coniidae, la coopération entre ces surhommes et des humains normaux apportant de grandes victoires. Les Cigognes étant une force certes moins puissante que celle du clan Zou mais bien plus mobile.

Organisation

Le clan compte cent guerriers repartis entre unités de ligne et de soutien. Il compte deux unités de Vanguard et deux unités de Sternguard car le chapitre est constitué de vingt escouades de cinq. L’ajout des lieutenants se fit sans problème. Ils sont chargés de mener le combat de front pendant que le Daimyõ s’occupe de coordonner les escouades. Les Primaris permirent de développer de nouvelle stratégie grâce à leurs équipements et leurs véhicules. La plupart des nouveaux écrits du Codex furent adoptés par le clan Zou car ils voyaient la sagesse de ces choix. Afin d’aider à l’intégration des Primaris, les deux lieutenants sont issus de cette nouvelle génération de guerriers. Le Chapelain et l’Apothicaire sont des Primaris. Ceux-ci ont si fortement impressionné le Daimyõ qu’il est convaincu qu’ils représentent le futur de l’Adeptus Astartes. Rien de moins que quatre Dreadnought appartiennent à l’Éléphant, deux sont des Redemptors, les deux autres sont un Ironclad et un Dreadnought classique. À l’arrivé des Primaris, ils reçurent ces deux Dreadnoughts Redemptors car le Clan Washi les avait refusé.

Mode de pensée

Là où un sergent, lieutenant ou Daimyõ du Clan Akuhei penserait en variante et improviserait au fur et à mesure, les gradés du clan de l’Éléphant obéissent aux ordres du Daimyõ sans improviser.. Le Daimyõ du clan se doit donc d’être un grand tacticien. Pour toutes ces raisons, le chef du clan de l’éléphant est généralement le meilleur tacticien du chapitre, un être capable de concevoir les plans de bataille les plus imparables toute en lisant dans la stratégie adverse. Les recrues choisies pour rejoindre ce clan sont donc logiquement les plus intelligentes et logiques. Un entraînement à des jeux et simulations impliquant la logique et la réflexion est plus souvent pratiqué que ceux destinés à la force et au maniement des armes chez les guerriers qui portent la marque de l’Éléphant. Bien qu’ils respectent grandement le Codex Astartes écrit par le Primarque des Ultramarines, ils ne se limitent pas aux stratégies préconisées par Roboute Guilliman. Ils leur arrivent fréquemment de collaborer avec l’Astra Militarum (surtout les Régiments de Coniidae comme dit plus haut) et ils sont capables de les utiliser aussi bien qu’un général de l’Imperium (mais avec plus d’empathie pour limiter leurs pertes).

Figures du chapitre

Hyou le Gardien des Portes

Hyou est un ancien vétéran du clan Zou. Âgé de 600 ans, il est l’un des plus vieux guerriers du chapitre. Il a besoin d’une canne pour se déplacer suite à une vie de combat qui ont profondément marqué sa chaire. Mais ceux qui le sous-estiment à cause de cette particularité feront leur dernière erreur. Sa canne-épée et son habilité avec celle-ci tailleront vite en pièce son adversaire. Ce n’est pas son habilité aux armes qui lui permet d’obtenir la victoire cependant, mais plutôt son sens tactique commun au clan Hyou. Sa connaissance des tunnels et son esprit brillant lui permettent de rapidement flanquer et détruire ceux assez fous pour attaquer Kuraï.

Kaiyou

Kaiyou est une femme de 150 ans occupant le titre de Maître des Ressources. Elle s’occupe d’aider à gérer l’horreur logistique que représente l’approvisionnement des Ryū of Kuraï et la répartition des ressources. Recrutée sur Kuraï pour ses capacités hors norme concernant ces questions, elle remplaça son prédécesseur mort suite à une attaque contre le Crâne du Dragon. On dit que son caractère force le plus têtu des guerriers des clans à la respecter.

Depuis qu’elle est en poste, jamais les Dragons de Kuraï n’ont eu de problème logistique et le Maître Forgeron n’a jamais eu autant de temps pour s’occuper des autres problèmes. Sa dévotion au chapitre est totale et gare à ceux qui la prennent de haut, car on la dit plus féroce que n’importe quel Ryū peuplant son monde natal.

Kiou

Kiou est un Ryūgongādo. Champion du chapitre, il est la plus fine lame des Ryū of Kuraï (même si certains murmurent que ce serait en réalité Mushasi). Ancien champion du clan Kuma, il accomplit brillamment le défi de tuer le plus gros Ryū vivant sur Kuraï. Cependant au lieu de forger deux katanas avec les griffes de la créature comme la tradition le veut, il façonna avec une partie de ses os un magnifique Naginata. Cette arme aussi belle que mortelle fut perçue par certains comme un affront à l’armement ancestral et générique des Ryūgongādos. Cependant, comme le rappela Kiou à la suite de quelques réflexions des anciens du chapitre, rien n’interdit de faire une autre arme avec le corps du dragon. C’est ainsi qu’avec son Naginata qu’il se hissa au rang de Champion du Chapitre malgré les plaintes des plus conservateurs des Ryū of Kuraï. C’est un véritable prodige du corps-à-corps et il est entièrement versé dans cette discipline. Quand il ne combat pas les ennemis de l’Empereur, il passe son temps à affronter les monstres de Kuraï ou ses frères Ryūgongādo pour s’entraîner.

Myamoto Shogun

Myamoto est le Shogun des Ryū of Kuraï et il possède un passé glorieux : ancien Ryūgongādo et très bon tacticien, il gagna maintes fois les louanges du chapitre.

Quand l’ancien Shogun fut tué, Myamoto se tenait à ses côtés et fut le dernier Ryūgongādo encore debout, bien que trop blessé pour pouvoir sauver son chef. Le Shogun dans son dernier souffle remercia Myamoto pour ses services et fit de lui son successeur avant de rendre l'âme. Malgré les paroles du défunt Maitre de Chapitre, un Ryūgongādo qui n’a pas réussi à sauver celui qu’il garde a normalement déshonoré sa tâche et doit devenir un Rõnin, rendu inéligible à la tâche qu'on lui avait confiée. Mais en vue de ses blessures, il ne pouvait combattre, cela serait donc la faute du clan Doragon qui arriva trop tard, ce dernier ne pouvant sauver que Myamoto ?

Toutes ces questions forcèrent le chapitre à se réunir sur Kuraï pour trancher. C'est à la suite de plusieurs longues heures de pourparlers que prit fin le conseil des Daimyõ. La conclusion fut simple et claire : Myamoto était le Shogun légitime et n'avait en aucun cas déshonoré son serment de Ryūgongādo. Il en fut de même pour le clan Doragon, acquitté de la responsabilité du sauvetage tardif. Par un curieux hasard, ou simplement l'humour malsain des Dieux Noirs, la Cicatrix s’ouvrit au même instant que la sentence fut prononcée et le nouveau leader du chapitre dut affronter des heures bien sombres. Désormais, Myamoto aide autant que possible l’Imperium Nihilus et ses habitants. Il a déjà tout d'un grand Shogun et tout porte à croire que son règne marqué par des événements aussi terribles que grandioses qui secouent la galaxie ne fait que commencer et sera très dur. Jusqu'à aujourd'hui, Myamoto a réussi tous ces défis dans l’honneur et rien ne peut briser sa volonté.

Légendes des Clans

Clan Akuhei

Torii Daimyõ

L’actuel dirigeant du clan est un guerrier légendaire. Quand il n’était qu’un scout, il réussit à vaincre une dizaine de Kommando Orks avec son fusil sniper et son Wakizashi. Une fois accepté dans les rangs de l’Hydre, il continua à accomplir des actes de bravoure. Il sauva notamment la vie de son Daimyõ des mains d’un Master of Executions. Cet exploit lui permit de rejoindre les rangs des Sternguards après 70 ans de service actif. Il passera 30 ans chez les vétérans toujours en accomplissant des hauts faits remarquables. Après avoir combattu plus d’un siècle, il fut accepté dans l’escouade de commandement de son clan. Il y resta 50 ans. 50 ans à combattre avec ardeur tous les ennemis de l’Humanité jusqu’à ce que son chef meurt lors d’un duel d’honneur des mains d’un traître. À sa mort, il fut nommé pour le remplacer et il continue encore aujourd’hui de guider son clan vers la gloire et la victoire. Jusqu’à l’ouverture de la faille warp coupant l’Imperium en deux (soit 10 ans de lutte), il ne remporta que des victoires à un rythme interrompu. Bien que cela saigna grandement son clan, l’honneur qui en resurgit fut immense pour l´Hydre prouvant aux yeux de tous sa place de second. Bien qu’il perdit des combats depuis, il reste un leader d’exception et peu d’ennemis arrivent à lui résister.

Clan Ari

Takamori Daimyõ

Portant l’armure d’artificier relique du clan, un katana et un bolter, Takamori une fois équipé de cette arsenal peut partir à la guerre. L’actuel Daimyõ de ce clan est à son image. Inflexible, refusant tout compromis et ne lâchant rien. Lors d’une bataille où il n’était pas d’accord avec le plan du Daimyõ du Clan Doragon, il refusa leurs aides au combat et jura qu’en cas de défaite, il prêterait le serment du rōnin. Il remporta bien évidemment la victoire mais il frôla le désastre. Biens d’autres exemples de ce type peuvent être cité mais ceux ci sont bien trop long (et souvent bien trop puérile) pour être cité ici. Takamori fut lors du conseil du chapitre chargé de décider du statut de Myamoto (le futur shogun du chapitre), ils devaient jugé si celui ci s’était déshonoré ou non. Takamori fut son plus grand détracteur mais au jugement final, il dût se plier au jugement collectif. Étonnamment, au fil du temps il lia un profond lien d’amitié avec le nouveau shogun. Celui ci lui à souvent confier des missions cruciales et Takamori les as accomplit, peu importe les pertes ou les sacrifices.

Clan Doragon

Shiro le Dragon Lunaire

Shiro est le chef incontesté du clan Doragon depuis plusieurs siècles, il fut promu ce rang pendant la guerre contre la WAAGH boutd’monde, une guerre légendaire dont peu de Ryū of Kuraï actuels se souviennent. Engoncé dans son armure Cataphractii (la seule du chapitre), armé de son Stormbolter et de son katana énergétique Croc du Dragon, une relique du chapitre que chaque Daimyõ du clan Doragon a porté, il a toujours surmonté les défis que l’univers a pu lui offrir. Le clan Doragon étant le plus respecté des clans, il est de son devoir de maintenir cet état de fait. Toutes ses actions ont mené à de brillantes victoires pour le chapitre et surtout des grands succès pour le clan. Il s’assure toujours les lauriers en vainquant l’élite adverse et tuant personnellement leur leader malfaisant.

Tous les ennemis des Ryū of Kuraï ont appris une chose: quand le clan Doragon arrive sur le champ de bataille avec Shiro à sa tête, les chances de victoire sont très faibles.

Mais avant d’être ce leader brillant, charismatique et sûr de lui, Shiro n’était qu’un guerrier parmi les autres. Il n’était même pas âgé d’un siècle quand il fut promu au rang de Terminator. En effet alors qu’il n’était qu’un Space Marine d’assaut, il sauva son Shogun de la mort en le portant sur son dos alors qu’ils étaient tous deux au bord de la mort après une terrible bataille où seuls le dirigeant du clan et Shiro survécurent avant l’arrivée des renforts. Le Shogun lui-même le nomma dans les rangs du clan Doragon pour lui avoir sauvé la vie. Bien qu’il n’était pas un vétéran de plusieurs siècles de bataille, le futur Dragon Lunaire se battait aussi bien que le reste de son escouade. En dehors des combats, il était renfermé sur lui-même, nonchalant à l’allure triste. Au combat par contre il était son exact opposé, c’est pour cette raison qu’on le surnomma "le Dragon Lunaire". Quand son Daimyõ mourut au combat durant la campagne contre Zogg Orkientale Gitz, il fut nommé pour le remplacer et encore aujourd’hui il le dirige après plusieurs siècles. Son ancien caractère n’est plus, seul subsiste son ancien surnom.

Vénérable Amai le Dragon de Feu

Amai fut le Champion du clan lors de sa fondation selon les légendes, car les archives sont largement incomplètes sur cet ancêtre de plusieurs millénaires. Quoi qu’il en soit, toutes les mentions d’Amai au combat le mentionnent comme le Dreadnought Vénérable que nous connaissons actuellement. Il ne peut pas nous éclairer, car son esprit a depuis longtemps perdu la raison. Il ne murmure plus que des phrases incohérentes de duels, de batailles oubliées, de son rang de champion et de mystérieux Dragons d’Acier. Il est réveillé pour les combats les plus violents, là où sa rage ancestrale montre à tous qu’il mérite son surnom de "Dragon de Feu". Il est armé d’un poing énergétique, d’un canon d’assaut et d’un lance-flamme. Son nouveau corps est magnifique, orné d’inscriptions de ses hauts faits, de seaux de pureté et d’une représentation vraisemblablement de lui-même (bien que l’armure soit grise et non des couleurs des Ryū of Kuraï) en train de combattre un immense dragon.

Vénérable Mawatari le Dragon Assoupi

Mawatari fut le Daimyõ du clan durant le 39ème millénaire. Ces exploits sont compilés dans plus de dix tomes des archives des Ryū of Kuraï. Il rencontra son destin peu avant le début du 40ème millénaire après plus d’un millénaire de service. Depuis il n’a combattu que deux fois, les Techmarines ayant eu toutes les peines du monde à le réveiller. Cependant le carnage purificateur qu’il apporta fut si terrible qu’il compense largement son sommeil fort peu troublé. Il est armé d’un canon laser jumelé, d’un poing énergétique et d’un Bolter Storm. Un immense dragon endormi est représenté sur le sarcophage qui le maintient en vie.

Clan Hebi

Kenshin Daimyõ

Kenshin est l’exception qui confirme la règle dans son chapitre car il est le seul guerrier à utiliser des techniques de guerre déshonorante. En temps que Daimyõ du clan Hebi, il mène les scouts à la guerre de façon brillante et exemplaire. Sa tâche sacrée de former le futur du chapitre lui évite tout reproche de lâcheté des autres Daimyõs. Il est bien le seul de son chapitre à regretter l’absence des Reivers et des Vanguards Primaris. Son rôle bien que honorant est bien triste car être le chef du clan du serpent c’est être isolé du reste de son chapitre et de ses valeurs, ainsi il ne connaît la joie qu’au cours de ses missions et lorsque qu’il voit ses "élèves" accéder au rang de guerriers.

Clan Kuma

Shigetsuke Daimyõ

Shigetsuke est le meilleur tireur du chapitre. Son adresse est légendaire, chaque tir de son Bolter Stalker de grand maître qu’il a lui-même conçu touche sa cible. Ses deux bras ont depuis longtemps été remplacés par deux prothèses afin d’empêcher tout tremblement involontaire. Son œil droit est également artificiel et il vise avec celui-ci. Il dirige son clan depuis un demi-siècle, il a passé la majorité de cette période à combattre sur la surface de Tekhnêtos ou d’Encarmine, à lutter contre les adversaires du Dieu Machine. Il n’a pas encore marqué l’histoire de son clan par d’innombrables actes héroïques, mais vu la situation de l’Imperium au 42ème millénaire cela ne saurait tarder.

Clan Neko

Le clan du chat n’a jamais eu de grande légende durant son histoire, ils occupaient le second rôle. Ce manque de héros exaltant fut une autre raison de son manque de prestige confirmant son rang de clan le moins prestigieux du chapitre. Mais au 42ème millénaire ce constat est en train de changer sous la direction du Daimyõ et de ces deux lieutenants.

Isami Daimyõ

Isami fut l’un des premiers Primaris à servirent chez les Ryū of Kuraï. Il réussit à devenir le Daimyõ du chapitre devenant le premier Primaris à attendre ce rang. Depuis qu’il a atteint ce rang, il fait tout pour que son clan soit enfin accepté à sa juste valeur. Sous son commandement et avec l’aide de ces deux lieutenants, il a débusqué des cultes du chaos dirigé par l’Alpha Legion, détruit des flottes de korsaires et arraché le cœur d’un archonte Drukhari. Grâce à ces efforts, lentement mais sûrement son clan commence à gagner gloire et prestige.

Clan Oushi

Tsozuki Daimyõ

Le Daimyõ Tsozuki fut le meilleur allié et ami du Tigre Souriant, ils combattirent ensemble presque à chaque fois que le clan Tora était dans la Bordure Orientale toute en organisant des banquets pour écouter les anecdotes de ses frères. Tsozuki adorant les histoires venant du bout de la galaxie, rapportées par le Tigre. Celui-ci étant jeune comparé au Daimyõ du clan du Boeuf, Tsozuki le voyait comme une sorte de petit frère prometteur. Sa mort le plongea dans la mélancolie jusqu’à sa mort au combat lors qu’il défendit Kuraï d’une attaque des Heretekhs. Au combat, il était armé d’un Marteau Tonnerre qu’il maniait à la perfection.

Tsunetomo Daimyõ

L’actuel Daimyõ est considéré comme un allié extrêmement fiable. Ce guerrier âgé de 200 ans a accompli un grand nombre d’actes de bravoure jusqu’à atteindre le titre de Daimyõ. Son exploit le plus fameux fut de décapiter un Prince Tyranide en combat singulier. Depuis la séparation de l’Imperium en deux, lui et son clan n’ont cessé de venir en aide aux civils et mortels de l’Imperium Nihilus. Les autres clans ont aussi pu remercier Tsunetomo pour son aide à de multiples reprises. Toutes ces aides finissant par un buffet pour fêter la victoire. Au combat, il porte le marteau de Tsozuki, une arme ancestrale et puissante.

Clan Rōnin

Mushasi le Maudit

Ryu Ronin shoulder logo.png

Mushasi le Déshonoré, le Démon de Noir et de Blanc, et encore bien d’autres surnoms sont donnés au Daimyõ Rōnin. Plus personne ne sait ce qui l’a poussé à prononcer le serment du Rōnin, ni depuis quand il l’est. Il a tué d’innombrables monstres et duellistes extrêmement dangereux, mais la mort ne veut toujours pas de lui. Avec son katana, il a vaincu plus d’adversaires que l’intégralité des Ryūgongādo selon certains. Mushasi est le Daimyõ qui a servi cette fonction le plus longtemps ce qui est paradoxal en raison de sa compagnie. Si la mort ne veut pas de lui, il reste donc une force non négligeable du chapitre, car peu d’adversaires peuvent résister à ses capacités de bretteur et de duelliste. Le Daimyõ du clan Rōnin a la mission de traquer et de tuer les ennemis ayant vaincu le chapitre ou fuit face à celui-ci et Mushasi rempli ce rôle avec brio. On ne compte plus les têtes de ces ennemis spécifiques qu’il a rapporté à la forteresse-monastère.

Clan Sasori

Minamoto Daimyõ le Chasseur

Minamoto Daimyõ est un guerrier massif, couvert de cicatrices dues à ces combats contre les Tyranides et dont la moitié du visage fut brûlé par l'acide. Son corps et son esprit sont marqués par les combats l’opposant au Grand Dévoreur.

Le Chasseur comme on le surnomme fut celui qui reçut la mission qui changera le destin de son clan à jamais. Depuis, il a apporté la mort à des petites vrilles restantes de Kraken aussi souvent que possible. Mais face à une vrille plus imposante que la moyenne, il mena un combat désespéré avec le reste de son clan. Il ne dut sa survie qu’a l’intervention du clan Oushi. Le banquet de la victoire ne fut cependant pas joyeux, mais baigné d’une ambiance morose. Il ne restait au Daimyõ que son escouade de commandement, son escouade de Vanguard et de Sternguard à commander. Heureusement pour lui, peu après les Primaris firent leur arrivée et il put repartir en guerre. Il combat avec un Bolter et au lieu d’un katana, il porte deux haches énergétiques plus petites, mais qu’il peut tenir à une main. Au combat, il est animé d’une détermination d’acier et lorsque qu’il se bat les deux armes à la main, il est possédé par une colère sourde toute en découpant dans les essaims de Gaunts.

Clan Tora

Sun Jian le Tigre Furieux

Sun Jian est la seule légende du chapitre qui semble provenir de sa fondation. Il semblerait que les archives de son clan aient réussi à garder son histoire quasiment entière. Il est décrit comme plus âgé d’un siècle que tout autre combattant au début des archives. Il est décrit comme un guerrier redoutable et un leader charismatique venant de fonder son propre clan. En dehors des combats cependant, ces camarades le décrivent comme un homme renfermé sur lui-même comme hanté par des événements terribles, essayant tant bien que mal de cacher cet aspect de sa personnalité à ses amis sous un air festif. Les raisons de son introversion resteront sans doute à jamais inconnues. Une autre excentricité du Tigre Enragé était son habitude à éviter Kuraï, préférant combattre le plus loin possible de la Bordure comme le prouvent les nombreuses batailles qu’il mena dans des endroits extrêmement variés et lointains, ne rentrant sur Kuraï uniquement pour recruter de nouveaux guerriers. Cette habitude (bien que pas aussi extrême que Sun Jian) dure encore de nos jours. Ce guerrier dirigea 400 ans son chapitre, tuant des ennemis monstrueux et toute sorte d’exploits dignes de louanges. La mort le cueillit cependant face à une WAAAGH dans le Segmentum Tempestus. Il se sacrifia avec ses gardes du corps et les deux unités de Vanguard Veteran pour permettre à des civils de la planète de se replier d’une citée-ruche. On le retrouva à genoux entouré des cadavres de ses frères, tenant la tête du Big Boss dans ces mains. Sa statue le montre dans cette position et un énorme tableau montrant la scène en intégralité orne toujours le hall du Crâne du Dragon dédié au Clan Tora.

Amai le Tigre Souriant

Le Tigre Souriant est presque aussi légendaire que son prédécesseur, le fondateur du clan. Très jovial et amical, Amai était tout le contraire de l’ancien Daimyō. Alors qu’il n’avait qu’une trentaine d’années, ses exploits lui permirent d’acquérir le rang de Vanguard Veteran après plusieurs missions couronnées de succès notamment lors qu’il vaincu un Lord of Execution des World Bearers en combat singulier. Il fut le seul survivant du combat qui vu la mort de son Daimyō. Au cours de ce combat, il fut encerclé par des Strormboyz et c’est la fureur de sa mort qui lui permit de vaincre dans un élan de haine et de tristesse sans précédent. En tant que seul survivant des vétérans, on le nomma Daimyō à 40 ans. Il allait le diriger pendant 60 ans, couvrant ce clan de gloire et lui-même par la même occasion. Sa première décision fut de limiter le clan Tora au Segmentum Ultima et de rentrer plus souvent sur son monde natal tout en entretenant des liens plus étroits avec les autres clans. Sa nature joviale et sa nature malicieuse étaient grandement appréciées par les autres Daimyôs, le considérant comme un petit frère plus que prometteur notamment avec le clan Oushi qui l’invitait toujours pour qu’il vienne raconter ses histoires, le Daimyô Tsozuki adorant ses histoires et sa personnalité ayant tout les deux beaucoup de points communs. Il apporta son aide aux autres clans aussi souvent que possible ainsi qu’aux Celestial Dragons. Il fut le premier Ryū of Kuraï à rencontrer ce chapitre et le secteur Magnas Murus. Il noua de puissants liens d’amitié mêlés à une rivalité aboutissant à plusieurs duels d’honneur. Malheureusement, après une centaine d’années à batailler, à voyager et à festoyer, le plus très jeune et amical Tigre Souriant perdu la vie face au la Lame du Vent de Biel-Tan. Sa perte fut terrible autant pour le clan, pour son chapitre que pour les Celestial Dragons. On dit que depuis jamais plus les halls du clan Tora et du clan Oushu ne seraient si joyeux. Depuis sa mort, plus aucun Daimyõ ne reçut un surnom de tigre, car plus personne n’en est digne.

Yukimura Daimyõ

Yukimura est le Daimyõ actuel du clan Tora, guerrier massif, il est armé de deux épées tronçonneuses. Ses tactiques sont relativement simplistes, mais elles ont toujours porté leurs fruits par sa simple présence. En effet Yukimura arrive toujours au moment le plus critique et son charisme pousse ses guerriers à se surpasser. Au combat, il est toujours accompagné des deux escouades de Vanguard, les vétérans du clan Tora qui, combinées au talent du Daimyō, sont la principale raison du succès du clan. Leurs assauts sont aussi rapides que brutaux et visent toujours l’élite adverse. Équipé de ses deux épées Tronçonneuse "Croc" et "Griffe", Yukimura est un tsunami de violence mue par la colère. Cette colère ne le submerge pas, il l’a transformé en arme et, contrairement aux autres membres de son clan, il ne parle presque pas au cours des combats. Il mène actuellement ses guerriers contre les Orks dans des mêlées sanglantes où il excelle tout comme le reste de son clan. Plusieurs Big Boss sont déjà tombés contre ses lames.

Clan Washi

Yabuta Daimyõ

Motard d’exception tout en étant relativement arrogant, Yabuta est l’actuel Daimyõ du clan Washi. Il combat avec un nakinata nommé "Serre", une arme portée par chaque chef du clan. Outre cette arme, il est constamment suivi de deux aigles de Kuraï qu’il a apprivoisés. Ces créatures capables de tuer un homme en quelques coups de bec ou de serres le suivent depuis son entrée dans le clan quand il les retrouva au bord de l’agonie sur le sol du Crâne du Dragon. L’un des aigles perdit son œil qui fut remplacé par un artificiel. Grâce à cet œil artificiel, Yabuta peut donc observer depuis son casque le champ de bataille à travers l’œil de la créature, ce qui lui permet de rapidement s’adapter aux déplacements adverses. Face à des kultes d’la vitesse, cet avantage lui a permis de les contourner puis de lancer plusieurs charges terribles, terrassant les Orks à coup de nakinata pendant que le deuxième aigle les attaquait avec ses serres et son bec.

Clan Zou

Sugita Daimyõ le Génie

Alors que le Tigre Souriant devenait le Daimyõ du clan Tora, Sugita au même moment devenait celui du clan Zou. Nul ne savait alors qu’il deviendrait l’un des plus grands héros du chapitre et que rien de moins que trois tableaux du hall central du Crâne du Dragon sont dû à son génie. Il a dirigé son clan pendant quatre siècles. Il reportait ces batailles uniquement par sa stratégie et son esprit. L’Éléphant faillit même dépasser le clan Doragon en termes de prestige et de gloire grâce à ce héros. Tout cela prit malheureusement fin à sa mort durant sa dernière victoire face à des Aeldaris. Ironie de l’histoire sa statue fut placée à côté de celle du Tigre Souriant, les deux ayant marqué l’histoire du chapitre à jamais. Le clan Zou vécut son apogée grâce à Sugita et jamais plus il ne brillera aussi fort.

Tomoe Daimyõ

L’actuel Daimyõ du clan Zou est un grand tacticien dont les conseils stratégiques sont écoutés même par le Shogun. Tomoe dirige le clan depuis un siècle environ et il a combattu le plus souvent en soutien d’autres clans, comme le clan Sasori pour vaincre des Tyranides ou les motards du clan Washi. Il a aussi participé à la défense de Coniidae face à un assaut des sombres cousins des Craftworlds. Il fut grandement impressionné par les Primaris et il est persuadé qu’ils représentent le futur du chapitre.

Armes spécifiques au chapitre et reliques

L’Armure du Shogun

L’armure de tout les Maîtres de Chapitre est une MKVIII d’Artificier. Cette relique symbole du pouvoir de son porteur ne lui a jamais fait défaut, lui permettant de charger sous les tirs les plus sévères pour combattre (et parfois mourir) la lame à la main.

Bushido

Bushido est le nom donné au Deimos Predator Executioner qui sert le chapitre depuis sa création.

Véritable destructeur de char, cette relique n’est déployée qu’en cas de menaces extrêmes pour le chapitre où son armement permet d’assurer la supériorité du chapitre contre les véhicules ennemis.

Croc du Dragon

Croc du Dragon est une arme vraisemblablement créée à partir de la dent du plus gros Ryū ayant vécu sur le monde chapitral, le simple fait qu’une dent permette de faire un katana en dit long sur la taille du monstre. Cette arme magnifique est devenue la relique portée par chaque Daimyõ du Clan Doragon.

Épée et Poing Tronçonneuse en Dent d’Animaux

Les habituelles dents de ces armes ont aussi été remplacées par de vraies dents d’animaux. Les tigres, hydre et celle des Ryū les plus petits les ont donc remplacées, les rendant plus tranchantes et uniques. Les Épées tronçonneuse sont uniquement utilisées dans les escouades d’assauts (à l'exception du Clan Tora) qui préfèrent cette arme au traditionnel sabre Kuraïsien.

Griffes éclairs de Ryū

Les griffes de ces créatures sont réutilisées par les forgerons du chapitre pour remplacer les griffes éclairs habituelles, ainsi ces armes sont encore plus tranchantes que leurs homologues et sont propres au chapitre.

Katana en griffe de Ryū

Arme réservée au Ryūgongādo, ces sabres sont extrêmement tranchants grâce à la griffe de la créature monstrueuse. Combiné à la vitesse et au talent de son possesseur, il est possible de couper une armure Terminator en deux d’un seul coup bien placé.

Katana énergétique

L’arme emblématique de Kuraï. Tous les Ryū of Kuraï en possèdent un même ceux qui ne sont pas destinés au combat rapproché. C’est une arme qui tranche facilement tous les matériaux si elle est bien maniée et combinée à la force d’un Astartes. Il existe un modèle de katana de force pour les Archivistes. On ne compte plus les victoires que le chapitre a gagné grâce à cette arme. Cette arme peut également exister en arme de force pour les Psykers.

La Lame du Jugement

Le katana de Mushasi a pris la vie de nombreux adversaires. Cette lame est une fusion entre la griffe d’un Ryū, de l’acier et d'un métallurgiste d’exception. Comment une arme aussi exceptionnelle a pu arriver entre les mains de ce rōnin, nul ne le sait, mais ce qui est sûr, c’est qu’avec elle, il est sans doute la plus fine lame du chapitre. Ce katana est léger et capable de couper presque tout ce qui passe à sa portée.

Naginata

Un autre héritage des White Scars fut la lance énergétique ici adaptée en une autre arme venant de Kuraï. Utilisé principalement par les motards (notamment le clan Washi), c'est une arme qui a fait ses preuves au combat.

Saihai

Saihai

Saihai est le nom donné au Land Raider Proteus du chapitre présent depuis ces origines si on en croit les légendes. Quand il est déployé, ce véhicule sert à transporter le Shogun et ses gardes d’élite toute en servant de QG mobile. Son armement est également meurtrier.

Wakizashi

Remplaçant le couteau de combat habituel des Space Marines, ces katanas miniatures sont parfois faits en dent de Ryū pour l’état-major de la compagnie ou du chapitre.

Campagne Notable du chapitre

La WAAAAGH boutd'monde

En M41, une terrible WAAAGH s'abat dans le sous-secteur Zunia. Venus d'une autre galaxie, les peaux-verts s’abattent tel le poing de Gork contre l'Imperium. L'intégralité du chapitre est appelée en renfort pour protéger Kuraï. Le Monde-Forge Tekhnêtos et le Monde Chevalier Encarmine sont également attaqués par la colossale invasion xénos.

Un Space Marine portant les couleurs des Ryū of Kuraï

Malgré les forces de la Maison Basilic, la Legio Bellum Canis, les Skitariis du monde-forge et les Dragons de Kuraï, l'invasion Orks est quasiment inarrêtable, ravageant de nombreux mondes et poursuivant la guerre sur qui résiste.

Les Ryū of Kuraï appellent leurs alliés à l'aide, pour rayer définitivement de la carte les Orks et leur Big Boss "Zug Orkientale Gitz", cette terrible campagne fut vite le récit de combat plus terrible et épique les uns que les autres jusqu'à la mort du terrible Zug. De nouveaux héros apparurent durant ces combats et d'anciennes légendes furent terrassées.

La défense de Hision

Hision est un monde ruche du sous-secteur Zonia qui fut attaqué par des Drukharis. Les forces de défenses planétaires furent rapidement dépassées, heureusement le 5ème régiment des Cigognes de Coniidae était présent sur le monde en raison d’une attaque Ork qu’ils avaient exterminée sous leurs chars. Ils opposèrent une résistance farouche aux ravisseurs notamment grâce à leurs auxiliaires qui disposaient d’Hydra. L’arrivée du Clan Neko permit d’arracher la victoire et le cœur de l’Archonte de la main d'Isami. Quand le gouverneur planétaire remercia les Space Marines pour les avoir sauvés, Le Daimyõ affirma que le gouverneur devait alors remercier l’Astra Militarum, car ils s’étaient battus avec honneur bien plus longtemps que lui et son clan. Cette déclaration fut accueillie avec joie par les Cigognes de Coniidae.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.