FANDOM


Community-header-background Cet article, Nídhögg, a été écrit par Rynprith. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.


Techno-Prêtre Cet article, Nídhögg, est actuellement en construction. L'auteur s'excuse pour le dérangement.
"À chaque fois que nous en abattions un, il se relavait presque immédiatement, comme si rien ne s'était passé. Seule la cicatrice qu'ils arboraient désormais était la preuve que nous l'avions bel et bien touché."
—Anonyme

La Flotte-Ruche Nídhögg est arrivée dans la galaxie il y a très peu de temps. Apparue dans la Bordure Orientale lors de la Seconde Guerre Tyrannique, elle suit les traces de la pernicieuse Flotte-Ruche Kraken et de la brutale Flotte-Ruche Béhémoth. Arrivée dans la galaxie en 979.M41, elle se confronta d'abord aux bestiaux Orks et aux jeunes T'au. La biomasse que les Tyranides de la Flotte-Ruche engrangèrent en affrontant ces deux peuples les influencera grandement, jusqu'à en faire la force de destruction qu'ils sont aujourd'hui.

Le carnage mené chez les T'au et les Orks, leur apporta une quantité absolument folle de biomasses, mais ils continuèrent à aller toujours plus avant vers des réserves de biomasses au cœur de l'Imperium. La menace du Grand Carnassier avança inlassablement, vidant tout monde pourvu de la moindre biomasse sur son chemin, jusqu'à ce qu'à sa grande surprise, une race inconnue vint à l'attaquer.

Telle fut la première rencontre de la Flotte-Ruche avec l'antique, mais redoutable civilisation Nécron. Combattant contre un ennemi mécanique, la Flotte-Ruche ne put engranger que de misérables fragments de la vie qui se trouvait sur les planètes, cependant, elle ne manqua pas de dévorer les restes des cadavres de la Flotte-Ruche Béhémoth ainsi que ses propres cadavres afin d'accumuler le plus de savoir sur ces êtres mécaniques. Une fois toute la biomasse des planètes absorbées, les Tyranides de Nídhögg détruisirent nombre de Nécrons avant de retourner dans leurs bio-vaisseaux et poursuivre leur quête mue par leur faim insatiable et terrifiante.

Aux côtés, ou plus précisément dans le sillage des vrilles de la Flotte-Ruche Kraken, la Flotte-Ruche Nídhögg fit preuve d'une remarquable violence et d'une puissance incroyable. Forçant avec une brutalité incommensurable les défenses de ses Mondes Proies, la Flotte-Ruche Nídhögg a engagé de très nombreux combats et a vu ses premières défaites apparaitre lors de ses combats contre l'Imperium.

L'ouverture de la Cicatrix Maledictum est apparue comme une véritable aubaine pour la Flotte-Ruche qui sut profiter intelligemment des évènements afin de se renforcer, jusqu'à atteindre le paroxysme de sa puissance et reprendre le combat pour l'assimilation de toute la biomasse de la galaxie.

Histoire

Premier contact

Arrivée par l'Est de la Voie Lactée en 979.M41, la Flotte-Ruche Nídhögg collecta de la biomasse onze années durant dans la Bordure Orientale, se nourrissant d'Orks, de T'au et autres Xenos qui passaient à portée des gueules affamées des monstres Tyranides. Les Orks et leur stratégie suicidaire permirent à Nídhögg d'accumuler énormément de biomasses et de produire de puissants guerriers capables de rivaliser avec l'imposante stature de la Bête Peau-Verte, puis dû ensuite apprendre à combattre la redoutable Caste du Feu T'au.

Dans la Bordure

La première assimilation avec des signes de résistance se déroula dans la Bordure Orientale. Alors que jusque-là, les seules menaces que rencontraient les Tyranides de Nídhögg étaient des bêtes sauvages ou encore les fluctuations du climat, ils ne tardèrent pas à s'approcher d'un lieu qui sera leur première grande bataille : l'Empire Ork de Gutbreakah Eul'Gris. Ce Big Boss Ork possédait une puissante Waaagh! et s'était établi un empire dans la Bordure. Nul Ork n'osait lui tenir tête tant il était puissant et le monde qui lui servait de résidence était Urrtidrek Gorrot. Ce monde, richement peuplé en Peaux-Vertes de tout genre attira la Flotte-Ruche jusqu'à lui.

Lançant l'invasion de ce monde, Nídhögg rencontra de vrais adversaires pour la première fois. Face à de tels monstres qui se battaient contre absolument tout ce qu'ils trouvaient, les premiers parasites de la Flotte furent exterminés. Cependant, envoyant toujours plus de Tyranides sacrifiables, Nídhögg parvint enfin à dévorer quelques Orks en plus de réassimiler sa propre biomasse en dévorant les cadavres des troupes qui étaient tombées. S'enfonçant loin dans le sol, les Voraces laissèrent les Gargouilles déverser leur flot de mort puis ressurgirent pour assimiler toute la biomasse qu'ils pouvaient avant que les Peaux-Vertes se ressaisissent.

Avec la quantité prodigieuse de biomasses ingérée, la Flotte-Ruche envoya le tout premier prototype de Guerriers qui plus tard et feraient sa force. Dotés d'une régénération accrue, les premiers Guerriers massacrèrent les hordes d'Orks qui bien vite se retrouvèrent presque anéanties. De son côté, le Big Boss Gutbreakah rassembla ses forces et lutta avec acharnement contre l'envahisseur Tyranide. Plus le temps passait et plus le nombre d'Orks grandissait, mais plus Nídhögg dotait ses Guerriers des caractéristiques des belliqueux Orks, tant et si bien que personne ne prit le dessus sur l'autre. Les Hordes vertes étaient presque infinies et pourtant, même si toujours plus d'Orks naissaient, pour les Tyranides, cette guerre sans faim n'était rien de plus qu'un gigantesque festin qui ne ferait que les nourrir encore et encore.

Alors que la guerre s'éternisait, ce furent finalement les Orks qui causèrent leur propre perte. Renversant et tuant Gutbreakah, qu'ils jugeaient désormais trop faibles, ils anéantirent leur dernier espoir de résistance. Les dissensions dans les rangs Orks les menèrent tout droit vers leur déchéance. Complètement désorganisés, ils furent submergés et dévorés par les forces Tyranides. C'est ainsi qu'un empire Peaux-Vertes s'éteignit, pris dans le sang et les flammes.

L'assimilation des T'au

Dans ses premiers temps d'existence dans cette galaxie, la Flotte-Ruche a continuellement dévoré des centaines et des centaines de mondes. Au départ, la flotte se contentait des Orks et de tout ce qu'elle pouvait trouver jusqu'à la découverte des T'au.

Tactique de Nídhögg

Les Tyranides de la Flotte-Ruche Nídhögg suivent une tactique fort spécifique qui n'est pas sans rappeler un mélange bâtard entre les assauts Orks et les tactiques T'au de la Caste du Feu. En effet, bien avant de rencontrer les forces de l'Imperium, la Flotte-Ruche Nídhögg a combattu et assimilé la biomasse des Orks et des T'au durant onze années.

La stratégie de Nídhögg est simple : les Mondes Proies sont noyés sous de violents assauts menés par des milliers de Tyranides affamés.

L'ombre de Nídhögg

La Flotte-Ruche Nídhögg, mue par sa faim et guidée par sa stratégie de frappes rapides se trouve à l'opposé de Kronos. Là où cette dernière semble être un véritable trou noir dans le Warp, Nídhögg est à peine plus qu'une zone mal éclairée. Son ombre est si faible qu'elle permet à ses victimes de lancer sans trop d’encombres des signaux de détresse ou de recevoir de puissants renforts. Cependant, cette faiblesse semble également être sa plus grande force, car, là où les autres flottes sont limitées par la biomasse des mondes assaillis, Nídhögg recevra continuellement de la nourriture jusqu'à ce qu'un Exterminatus ne la stoppe. Mais jusqu'à présent, jamais une telle force n'a pu être employée face à la Flotte-Ruche.

Morphologie

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .