FANDOM


Community-header-background Cet article, Metaguardians, a été écrit par Szazhen. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.

Les Metaguardians sont un Chapitre mystérieux de l'Adeptus Astartes dont le passé à été effacé des Archives Impériales, il leur est interdit de tenir un Librarium ou de former des Archivistes.

Affectés aux confins de la galaxie à la surveillance les frontières sauvages, instables et mal explorées entre l'Impérium et les Astres Fantômes, ils y mènent une lutte acharnée pour contribuer à protéger l'Humanité des horreurs qui s'y cachent.

Ils semblent avoir des relations privilégiées avec l'Adeptus Mechanicus qui tient une Station de Recherche au-dessus de leur Monde Chapitral, Perdition.

Histoire du Chapitre

Origines

Le Chapitre des Metaguardians naquit au cours de la 4ème Fondation, durant les années de troubles et de terreur où l'Impérium se relevait difficilement des ravages causés par la Guerre de la Bête.

Premières Assignations

Ils effectuèrent leurs premiers siècles de service comme force mobile de retour à l'ordre, avec sérieux et efficacité, avant d'être assignés à la défense des frontières extrêmes de l'Imperium face aux vagues de migrations Hruds provenant des Astres Fantômes, où leur histoire fut plusieurs fois mise en péril, réécrite, avant d'être définitivement classifiée.

Sans Passé

Leurs archives ont été mises sous clé et emportées loin de leur juridiction, certains de leurs Dreadnoughts ont été sabotés pour réécrire leur mémoire ou pour les condamner au silence, les chapelains furent briefés pour empêcher leurs frères d'évoquer le passé, il fut interdit d'entretenir un Librarium ou de former des Archivistes... Il ne suffit que de quelques générations pour que leur passé leur soit totalement oublié.

Oublié, mais pas effacé, car des observateurs extérieurs de l'Ordo Astartes et de l'Adeptus Mechanicus continuaient de tout compiler pour eux.

Monde Chapitral

La vérité n'est connue que de quelques personnalités haut placées, mais la rumeur persistante suppose qu'ils changèrent au moins deux fois de Monde Chapitral et que le dernier en date, Perdition, provient d'un accord entre l'Adeptus Mechanicus et les Hauts Seigneurs de Terra.

Perdition, classifié Monde Hostile, est un enfer tectonique aux confins de l'Impérium où le sol bouge en permanence, rendant toute cartographie et installation durable impossible à l'exception d'un point mystérieusement fixe et à l'abri de toute perturbation, appelé "l'Œil du Cyclone", dont chaque mètre carré de terrain a été fortifié pour constituer la Forteresse Monastère du Chapitre.

"L'Œil du Cyclone est sûr par la Grâce de l'Empereur, tout questionnement de Ses miracles serait blasphème, tout blasphème est hérésie, toute hérésie est punie de mort."
—Tabou fixé par les Seigneurs Inquisiteurs S. Tyber de l'Ordo Machinum, K. Maxymilion de l'Ordo Astartes et P. Carrygan de l'Ordo Xenos, en présence du Cyberexplorator Extremis P. Von Kurios

De grands travaux ont été réalisés pour que la Forteresse soit entourée sur des kilomètres de champs de mines, de chausse-trappe, de caches d'explosifs télécommandés, de détecteurs de présence et d'abris piégés, afin qu'aucun assiégeant ne puisse trouver de zone de sureté pour s'organiser.

Metaguardians Capitaine

Aucune vie humaine n'existait sur ce monde avant l'arrivée des Astartes, mais ils amenèrent avec eux quantité de serfs et d'auxiliaires qui cohabitent avec eux dans l'enceinte de l'Œil du Cyclone, qui les servent et les assistent au quotidien, à l'unique exception de la "Saison Blanche" ; période de l'année durant laquelle la planète passe au plus près de son soleil, faisant monter les températures et le taux de radiation bien au-dessus du supportable pour un être Humain pendant plusieurs semaines.

Il est admis qu'au cours de la Saison Blanche, les serfs et auxiliaires Humains du Chapitre quitte la planète pour rejoindre la sécurité de la Station Mirage ; les Metaguardians les suivent parfois par commodité, mais leur constitution supérieur leur permet largement de supporter ces conditions extrêmes s'ils souhaitent rester sur leur Monde.

Particularités notable

Une mission secrète

Mars recherchait un Chapitre de "volontaires" pour effectuer sur le terrain les tests des prototypes d'armements et d'équipements issus de SCS récemment redécouverts ou de provenance plus troubles, parfois xeno-technologiques, afin de mesurer leur efficacité, leur dangerosité et leur compatibilité avec les standards qui séparent la technologie sanctifiée de l'héré-technologie.

Pour cela il leur fallait des Astartes vigoureux, sacrifiables, coopératifs et loin de la civilisation pour opérer discrètement et isoler toute menace issue d'un test raté ; les Metaguardians, avec leur résilience naturelle issue de leur patrimoine génétique, leur éloignement et la dangerosité des ennemis qu'ils affrontaient, étaient parfaits pour remplir ce rôle.

Station Mirage

Station de Recherche de l'Adeptus Mechanicus bien cachée dans la ceinture d'astéroïde principale du même système que Perdition, son éloignement par rapport au soleil la rend moins fragile face aux fortes radiations de l'étoile et plus sûre pour ses occupants.

La Station poursuit deux buts :

  • Premièrement, elle a un rôle d'espionnage et de station d'écoute, ses senseurs dirigés vers les Astres Fantômes pour guetter toute tentative d'invasion ou mouvement suspect.
  • Deuxièmement, elle possède un atelier d'assemblage miniaturisé permettant de créer en petit nombre des objets, armes et technologies issus de n'importe quel SCS qui y serait connecté. Les objets ainsi produits seront tout d'abord testé en laboratoire (bien souvent, sur un astéroïde de la ceinture pour éviter d'endommager la station) par des Serviteurs, puis par des Skitarii de la garnison locale, puis expédiés aux Metaguardians afin qu'ils effectuent le test de l'équipement en condition de combat réel.

Par mesure de sécurité, aucune arme n'est testé directement dans la Station et aucun SCS n'y est conservé plus longtemps que nécessaire : chaque Magos Dominus voulant faire expertiser une technologie par la Station Mirage est invité à faire escorter une copie du SCS et à organiser son rapatriement sitôt les tests terminés. Ainsi, tout ennemi qui prendrait possession de la station n'y trouverait rien dont la perte serait préjudiciable à l'Impérium.

L'énorme majorité des prototypes testés par la Station Mirage et les Metaguardians sont détruits car jugés impurs, dangereux, peu fiables ou inférieurs à une technologie déjà approuvée.

Particularités au sein du chapitre

Primaris Astartes

Des millénaires de service irréprochables sans jamais avoir trahi le secret autour de leurs attributions particulières permettent quelques avantages, aussi il peut arriver que les Compagnies du Commandor testent plus que de l'armement "matériel" ; si bien que lorsqu'un certain Archimagos Belisarius Cawl arrivait à proximité de Perdition à bord du Zar-Quaesitor, personne ne posait de question lorsque les Techmarines du Chapitre revenaient à la Forteresse Monastère suivis d'escouades muettes d'Astartes peu ordinaires, plus grands, dans des armures d'un type jamais vu, équipé d'armes rappelant de loin celles testées au fil des générations, afin que ces étranges guerriers soient soumis à un baptême du feu en situation extrême.

On ignore combien de générations de prototypes de ce qui allait devenir les Primaris Astartes furent testés afin de mesurer les progrès de l'Archimagos dans son projet génétique, mais lorsque la Croisade Indomitus débuta, les Metaguardians étaient déjà accoutumés aux renforts qu'ils reçurent, si ce n'est que ceux-ci étaient en plus grand nombre qu'ils n'avaient jamais été et qu'ils pouvaient parler avec leurs frères de bataille sans contraintes.

Organisation du Chapitre

Les Metaguardians suivent avec peu d'enthousiasme les enseignement et limitations du Codex Astartes et divergent en de nombreux points de l'organisation rigide prescrite dans l'ouvrage du Primarque des Ultramarines, leur éloignement géographique et leur isolement dans les secrets de l'Inquisition et de l'Adeptus Mechanicus font que le reste de l'Impérium ne leur tient pas vraiment rigueur pour leur "originalité".

Structure Éphémère

Leur organisation est changeante, et il n'est pas rare que le Chapitre soit entièrement réorganisé lorsqu'un nouveau "Commandor" (dénomination du Maître de Chapitre) en prend la tête.

Organisation actuelle tel qu'établie par le Commandor Stalos :

# Rôle Surnom Titre du Capitaine Effectifs
1ère Vétérans de Ligne Metachampions Metabaron 100
2ème Compagnie Blindée Line Crushers Maître du Guet 100
3ème Compagnie d'Artillerie Thunderers Maître de l'Arsenal 100
4ème Compagnie Aéroportée Fire Hawks Maître de la Flotte 100
5ème Cavalerie Mécanisée Steel Angels Maître de la Marche 100
6ème Infanterie Mécanisée Front Breakers Maître des Rites 100
7ème Réserve de Ligne ------------------- Maître des Victuailles ~80
8ème Réserve d'Appui Rapproché ------------------- Maître Exécuteur ~30
9ème Réserve d'Appui Feu ------------------- Maître des Reliques ~70
10ème Scouts Magos's Meat Maître des Recrues ~220
11ème Espionnage / Abduction Metawanderers Maître Vagabond ~80

Omnissiah et quae videt

Possédant un nombre énorme de véhicules et des liens "privilégiés" avec l'Adeptus Mechanicus, le Chapitre dispose de Techmarines en masse, mais ceux-ci sont vus avec suspicion par leurs Frères, considérant qu'ils en savent plus qu'ils n'en disent sur le passé oublié du Chapitre, sur les plans de Mars, les prototypes testés au combat et sur l'avenir des Metaguardians.

Ces soupçons sont encore renforcés par le fait qu'en absence de Librarium, ce sont les Techmarines qui remplissent les rapports que leurs frères ne voient jamais avant qu'ils soient envoyés à la Station Mirage. Les Dreadnoughts échappent au décompte des effectifs des Compagnies, ils seraient une centaine, de tous les châssis possibles et imaginables, approuvés ou non, mais moins de la moitié serait en état de combattre.

Recrutement

Perdition n'ayant aucune population indigène et l'état de servitude des Humains vivant avec le Chapitre ne permettant pas à des générations de combattants prometteurs d'émerger, le Chapitre recrute en majorité par abductions dans les systèmes voisins de tout le Secteur, voir des Secteurs adjacents.

Lorsqu'un Metaguardian est trop âgé ou trop diminué par ses blessures pour continuer à combattre en service actif, le choix lui est accordé entre le rattachement à un sarcophage de Dreadnought ou l'incorporation au corps des Metawanderers.

Les Metawanderers sont ainsi un groupe d'Astartes plus ou moins "à la retraite", envoyés avec un équipement léger à travers les étoiles et chargés d'arpenter les mondes sauvages pour y trouver des foyers de population prometteurs pour y enlever des recrues potentielles pour le Chapitre.

Il est rare que les Metaguardians prélèvent des populations deux fois au même endroit, aussi leur patrimoine génétique et culturel est-il très varié, certains frères de bataille venant de tribus barbares, d'autres de mondes féodaux, de flottes pirates ou encore de planètes carcérales.

Doctrine de Combat du Chapitre

Les Metaguardians étant sur un front calme mais instable, leur service se résume souvent à attendre qu'il se passe quelque chose à la frontière, effectuer des attaques préventives lorsque les rapports signalent les préparatifs d'invasions ou mener des guerres totales pour repousser les invasions qui n'ont pu être prédites à l'avance.

Par conséquent, le Chapitre combat le plus souvent en nombre, rassemblant des effectifs et une puissance de feu considérable pour porter la mort à l'ennemi avant qu'il ne soit trop tard pour les contenir.

Il est difficile de parler de méthode de combat courante, car le Chapitre change régulièrement de structure et de modèle tactique ; actuellement, le Commandor Stalos organise sa ligne de bataille comme suit :

  1. La 10ème Compagnie effectue des reconnaissances pour localiser l'ennemi, déterminer ses effectifs et identifier les leaders, puis notifie le territoire le plus propice à l'affrontement. Elle peut éventuellement piéger le terrain et établir des positions de sniper.
  2. Une Ligne de Front principale est établie, tenue par la 1ère, la 7ème et la 9ème Compagnie, pour tenir le champ de bataille, repousser l'ennemi et épuiser ses premières vagues d'assaut, elle est appuyé par le feu de la 3ème Compagnie, placée en retrait.
  3. Un Fer de Lance est formé par la 2ème Compagnie, appuyée par la 4ème depuis les cieux, suivie par la 6ème et la 8ème, dans une charge droit à travers les lignes ennemies pour en briser la cohésion et le moral tandis que la 5ème les contourne par les flancs.

L'efficacité tactique du Chapitre est rendue aléatoire par la présence en moyenne d'une vingtaine d'armes de natures expérimentales distribuées à des Frères de bataille soigneusement sélectionnés par les Techmarines responsables de l'expérience en situation de combat réel.

Croyances du Chapitre

Privés de leur héritage, de leurs souvenirs et de leur passé, condamnés à des vies brèves (pour des Astartes) et à réaliser des exploits qui ne seront jamais répétés, les Metaguardians ont développé une philosophie de l'instant présent assez extrémiste :

Les Metaguardians croient dur comme fer que rien n'est fait pour durer et qu'il appartient à chacun de revendiquer sa juste place s'il en est digne, pour eux un système trop figé risque de céder à toute sorte de faiblesses, comme le péché d'orgueil ou l'excès de confiance, et qu'un roulement est nécessaire au renouvellement de l'expérience et des capacités martiales du Chapitre (et de tout l'Impérium).

Leur mépris s'étend jusqu'au Codex Astartes, qu'ils considèrent comme un exemple de stagnation menant à la perdition ; selon eux, il suffirait à un adversaire de mémoriser les stratégies et manœuvres "recommandées" par l'ouvrage et aveuglément suivies par certains de leurs cousins des autres Chapitres pour apprendre à les contrecarrer et mener les Astartes à leur perte.

On ne sait pas d'où provient cette tradition, mais il semble qu'un Metaguardian ne peut progresser dans la hiérarchie qu'en prouvant sa supériorité sur son officier supérieur direct, que ce soit par ses prouesses martiales ou ses capacités mentales. Ainsi, chacun est encouragé à tenter sa chance s'il se croit capable de faire mieux que ses supérieurs, et à tirer les leçons de son échec s'il a surestimé ses capacités.

Parmi les origines supposées de cette tradition, on retrouve entre autre le mépris pour la faiblesse issue d'un patrimoine génétique Iron Hand supposé, la nécessité de faire face à des adversaires échappant à la compréhension, certains capables de faire vieillir artificiellement les Space Marines (et donc de les diminuer physiquement), une éventuelle défaillance génétique qui pourrait influencer négativement leur longévité, une influence culturelle issue du peuple d'un de leurs anciens Mondes Chapitraux, ou pire, une influence extérieure.

Arsenal et Flotte

Tous les Dreadnought du Chapitre ont été sabotés en des temps immémoriaux par des agents de l'Ordo Astartes, que ce soit afin que la mémoire de l'Astartes aux commandes se dégrade au fil du temps ou pour les condamner au mutisme en détruisant les synthétiseurs vocaux ; cet outrage fut perpétré pour empêcher ces preuves vivantes du passé de narrer aux jeunes générations les souvenirs de ce qu'ils ont vu ou fait

  • "Vorace", Dreadnought massif et extrêmement puissant, résultant d'un châssis expérimental proche du Leviathan, il est connu pour dévorer ses pilotes et semble conserver une partie de la personnalité de chacun d'entre eux, un peu à la façon d'un Trône Mechanicum déréglé. Il est armé d'un canon d'assaut, d'un lance-missile cyclone, d'un lance-flamme et d'un poing énergétique.
  • "Grand-Père", Dreadnought Contemptor retrouvé seul dans un Space Hulk par le Chapitre des Metaguardians, ne se rappelant plus qui il est ni d'où il vient et en état de troubles de stresse post-traumatique avancé ; il déclara être poursuivit par des Eldars camouflés et qu'ils ne l'auront pas comme ils ont eu son escouade. L'absence totale de signes de présence Aeldari présente ou passée laisse à penser qu'il s'agit d'une réminiscence d'un souvenir plus ancien, comme la tragédie qui l'amena à être enfermé dans ce sarcophage.

--- Données manquantes dans les archives impériales ---

Tech Jodorov

Frère Jodorov, Techmarine de la Deathwatch

Personnages Notables du Chapitre

État-Major du Chapitre

  • Stalos, Commandor du Chapitre

Capitaines de Compagnies

--- Données manquantes dans les archives impériales ---

Héros du Chapitre

1ère Compagnie - Metachampions

  • Alerandr Friss (décédé), Vétéran Sternguard de la 1ère Compagnie "Metachampions", Devastator de la Deathwatch, Kill Team Persecutor

Auxiliaires

Apparence et Marquage

L'armure des Metaguardians est divisée en deux, la moitié gauche en rouge et la moitié droite en blanc. La bordure des épaulières, les coudières, les genouillères, les gants, les bottes et l'aquila pectorale en jaune. Les casques des gradés font exception, la moitié gauche étant noire. Dernière exception, l'armure des Capitaines voit son jaune remplacé par un plaquage doré.

Leur emblème est une enclume au centre d'une roue crantée, blanches sur fond rouge.

Le Chapitre ne suit que très partiellement les enseignements du Codex Astartes ; en ce qui concerne le marquage de Compagnie et d'escouade, elles sont identifiées par des chiffres rouges sur le genou droit.
Chapter Metaguardians

Relations

Alliés

Lié au secret, le Chapitre n'a que peu d'alliés et encore moins d'amis, il n'est connu que de quelques membres privilégiés de l'Inquisition et de l'Adeptus Mechanicus.

L'absence de Librarium rend les communications avec d'autres composantes de l'Impérium complexes et ils passent souvent inaperçus au cours des conflits auxquels ils participent, ou du moins dans les rapports officiels, faute d'avoir pu signaler leur présence à l'Astra Telepathica.

Ennemis

--- Données manquantes dans les archives impériales ---

Citations

"Le Magos Benar a donné à tester aux Metaguardians un blindé Heretek capturé à l'Ennemi, je pense qu'il est devenu fou. Le Lieutenant Garos aurait répondu « Merci, mais non merci ! », je pense qu'il est encore fiable, pour l'instant."
—Inquisiteur Martin, Ordo Machinum
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .