Cet article ne respecte pas la Police de Qualité du Wiki.

Cause(s): Capacité temporelle supérieur aux capacités établies d'un Cryptek, voir à ceux d'une Crypte Tesseract. Le contrôle de plusieurs échardes aussi puissantes est hors de portée d'un seul Cryptek, surtout en employant des versions miniaturisés d'une Crypte.
Si le problème n'est pas réglé d'ici un mois, l'Administration risque de conclure que l'article doit être supprimer.

(Note: Retirer ce Modèle sans la permission d'un Administrateur est une offense à notre Police de Bannissement)

Community-header-background Cet article, Meneptarkh le Refaçonneur, a été écrit par Reyn la Marmotte. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.
"Fascinant, suite à la manipulation temporelle, le sujet a pu être effacé et les conséquences de ses actions passées dans la réalité ont totalement été annulées … Je gage que la phase de test va requérir davantage d'échantillons de ces entités mais je reste optimiste quant aux applications de ma méthode."
—Journal vocal du Cryptek Meneptarkh

Surnommé le Modeleur, le Refaçonneur ou encore le Maître de la Réalité par ceux qui le craignent le plus, le mystérieux Cryptek connu sous le nom de Meneptarkh est un savant Necron doté d'une puissance incommensurable. Dans sa quête de savoir et d'ordre parfait il a pu effacer de nombreux mondes de l'existence comme de simples individus et son œuvre est encore loin d'être terminée ...


Description

Le Cryptek Necron connu sous le nom de Meneptarkh est une créature à la fois singulière et proche de ses semblables. Comme ses éminents confrères, il arbore un œil unique et une carapace ainsi qu'un éventail de puissants techno-artefacts Necrons. Son armure dorsale arbore le blanc de la Dynastie Arkhost dont il a protégé plusieurs Mondes-Tombeaux durant le Long Sommeil à la tête de nuées de Constructs Canoptek. Cependant, la ressemblance avec les autres Cryptek s'arrête là concernant Meneptarkh.

Aspect

Ce technosavant arbore un exosquelette renforcé par de très nombreux artefacts technologiques fixés directement dessus et reliés au cortex engrammatique du Cryptek par un savant système de câblage. D'autres, toujours connectés à son esprit, gravitent autour de lui selon un schéma de trajectoire précis et parfaitement calculé. Cette technologie lui permet d'activer et de déchaîner la puissance colossale qu'il emprisonne dans ces armes. En effet, Meneptarkh garde prisonnières de nombreuses Echardes C'tan dans son arsenal, utilisant leurs pouvoirs divins pour influer sur la réalité, souvent dans une optique scientifique mais aussi dans un contexte martial, les deux allant parfois de paire pour le Cryptek. Bien que ce pouvoir ait un coût terrible, il peut faire de Meneptarkh l'un des êtres les plus puissants de la Galaxie.

Personnalité et aspirations

Cependant, le Refaçonneur ne cherche pas le pouvoir pour le pouvoir, ses objectifs étant bien plus nobles et ambitieux. Meneptarkh est un être dont l'orgueil, aussi démesuré que son intelligence et sa curiosité, ne repose pas sur sa puissance mais sur ses accomplissements techniques et scientifiques. Il a réussi à modifier la technologie des Labyrinthes Tesseract pour en faire des outils, utilisant la puissance des êtres enfermés à l'intérieur. Ces outils, il les utilise pour effacer et reconstruire la réalité, pas selon ses désirs mais selon ce qu'elle devrait être selon ses calculs uchroniques. Ainsi, bon nombre de civilisations et de planètes ont pu disparaître mystérieusement tandis que d'autres sont apparues, fruits du travail minutieux et périlleux du Cryptek. En effet, malgré son orgueil, Meneptarkh se sent très concerné par le devenir de l'univers et de ce fait, il voit la contamination de la réalité par le Warp comme une rupture intolérable qui ne devrait pas être.

Pour Meneptarkh, la réalité ne doit comprendre aucune anomalie surnaturelle. De ce fait, les conséquences de l'apparition de Failles ou de Tempêtes Warp doivent être effacées ou modifiées de façon à ce qu'elles ne puissent elles-mêmes ne pas avoir de répercussions dans le futur. Le Refaçonneur possède le savoir et le pouvoir de rendre son harmonie à la Galaxie et rien ne le détournera de cette tâche ...

Aptitudes C'tan

Des prérogatives et non des pouvoirs

Bien que le Refaçonneur soit appelé parfois le "Maître de la Réalité" pour sa propension à chercher à la modifier à l'aide des puissantes capacités que lui octroient ses Générateurs Tesseracts la vérité diffère de la légende. L'utilisation d'autant d'Echardes C'tan en même temps et surtout avec une méthode considérée comme encore expérimentale par de nombreux Crypteks n'est pas sans risque, à la fois pour Meneptarkh dont l'exosquelette se désagrège sous le poids d'autant de puissance mais également pour le continuum espace-temps. Le Refaçonneur n'est véritablement puissant que théoriquement car il lui est impossible d'utiliser son plein potentiel sans provoquer de catastrophe inimaginable. Chaque déchaînement de puissance est mesuré minutieusement et fait l'objet d'une pesée du pour et du contre. Meneptarkh est peut-être l'un des seuls membres de sa race à comprendre que chaque pouvoir s'accompagne de responsabilités d'un poids équivalent à la force que cela accorde.

Capacités connues du Refaçonneur

Au fur et à mesure de ses apparitions, Meneptarkh a été observé par ses alliés comme par ses adversaires et chacun a pu témoigner de schémas récurrent quant à l'utilisation des pouvoirs C'tan. Quatre formes semblent revenir fréquemment mais les Seigneurs de l'Ordo Xeno ayant eu affaire au Refaçonneur suspectent qu'il cache encore quelques tours dans sa manche ...

Contrôle de Temporalité

A plusieurs reprises, que ce soit pour refermer un portail Warp ou soigner une blessure grave qu'il aurait subi, Meneptarkh a fait appel à cette étrange capacité. Le Refaçonneur est en effet capable d'isoler puis d'inverser ou d'accélérer la temporalité d'un objet ou d'une forme de vie précise dans son champ de vision. Ainsi, un blindé ennemi pourra tomber hors d'usage subitement par désagrégation ou à l'inverse un allié blessé pourra voir ses blessures cicatriser et son armure se reformer, sans qu'aucun souvenir de la blessure ne soit conservé par le sujet. Les experts de l'Ordo Xenos avancent l'hypothèse selon laquelle la quantité d'énergie déployée par cette aptitude serait proprement colossale puisque jamais Meneptarkh ne l'aurait employée plus d'une fois par bataille.

Etirement spatial

Cette capacité du Refaçonneur est très étrange puisqu'elle lui permet comme son nom l'indique d'étirer une zone donnée de l'espace que l'on estime actuellement entre 25 et 30 m2 environ, toujours dans son champ de vision. Le Cryptek a pu s'en servir pour échapper à des poursuivants sans qu'il lui soit nécessaire de se déplacer dans un premier temps. Il est à noter que cette capacité fonctionne également dans le sens inverse, permettant au Refaçonneur d'attraper un objet loin de lui. Les observateurs de l'Ordo Xenos affirment que la durée de ce phénomène ne semble pas excéder plus de quelques secondes bien qu'un rapport mentionnerait une occurrence d'une minute.

Compression gravitationnelle

Cette capacité a été identifiée comme la seule uniquement offensive employée par Meneptarkh. Elle permettrait au Cryptek de prendre le contrôle du champ gravitationnel des mondes ou objets stellaires sur lesquels il se trouve sur une petite zone donnée dans le champ de vision du Refaçonneur. De cette façon, Meneptarkh aurait à de maintes reprises littéralement broyé ses ennemis sous une pression de gravité accrue. Il est à noter que tous les objets présents dans la zone d'effet seraient affectés par ce pouvoir.

Maîtrise de la Réfraction

Ce mystérieux pouvoir permet au Refaçonneur de maîtriser la lumière elle-même. On ignore à ce jour comment mais Meneptarkh peut dévier, au moins en partie, la course des rayons de lumière des yeux de ses ennemis, lui permettant de dissimuler plusieurs objets, dont lui-même à leur vue. Des bataillons entiers s'étant retrouvés aux prises avec le Cryptek se sont soudainement retrouvés pris de cécité temporaire. Il est à noter que cette capacité n'affecterait cependant pas les Nécrons ni les Démons du Warp.

Histoire

Suppositions

Peu de choses sont connues du passé de Meneptarkh, encore moins de son existence d'avant le Biotransfert. Il existe bien quelques traces du passage d'un Cryptek portant le même nom enregistrées dans les archives de différents Conclaves de ces Technosavants mais en dehors de quelques études et expériences sur la miniaturisation à l'échelle quantique, aucun élément ne peut confirmer qu'il s'agit bien là de la même personne. Toujours est il qu'il y aurait bien eu un Meneptarkh désigné parmi les ingénieurs ayant façonné les armes destinées à trahir les C'tan après leur victoire aux cotés des Necrons sur les Anciens et peut-être aussi sur le projet des Labyrinthes Tesseracts. Si tel est bien le cas, il semble ironique que ledit Cryptek se soit retrouvé par la suite à collecter les Echardes des Dieux des Etoiles. Certaines mauvaises langues, des confrères Technosavants jaloux probablement, auraient insinué qu'à cette époque, Meneptarkh aurait pu déjà avoir pensé à utiliser les C'tan fragmentés pour son usage personnel. Ces allégations ont toujours reçu pour réponse un silence dédaigneux de la part du Cryptek. D'autres hypothèses avancent qu'il aurait pu appartenir, ou du moins collaborer avec le Conclave proscrit des Technomandrites, des façonneurs d'armes si destructrices que plusieurs Dynasties se seraient liguées pour les vaincre, par crainte du pouvoir de ces érudits Necrons. Seuls quelques survivants auraient réchappé du massacre. L'armement dévastateur de Meneptarkh est le principal élément ayant excité ces théories.

Au service de la Dynastie Arkhost

Les premières traces officielles mentionnant le Cryptek Meneptarkh apparaissent dans les archives de l'austère Dynastie Arkhost récemment éveillée. Le Technosavant aurait été recruté avant le Long Sommeil par le Chambellan du Monarque Blanc, le Phaëron de la Dynastie, pour garder trois de ses Mondes-Nécropoles et veiller au bon état des installations et des légions qui y dormaient. Ces trois mondes, situés dans la bordure nord est de la Galaxie, sont connus sous le nom de Mées, Argon VI et Pathmos. Meneptarkh se serait visiblement bien acquitté de cette tâche, les effectifs et machines de guerre d'Arkhost ayant pu reconquérir en quelques mois une grande partie de leur empire dans les étoiles, infligeant au passage plusieurs défaites au chapitre space marine des Life Takers. On sait cependant que la veille de Meneptarkh a pu être perturbée par au moins deux évènements : l'Ouverture de l'Œil de la Terreur et la visite d'une Kill Team de la Deathwatch.

La découverte du Chaos

La Chute de l'Empire Aeldari a eu pour conséquence catastrophique d'engendrer la redoutable Tempête Warp connue sous le nom de l'Œil de la Terreur. Même sur les mondes dont il avait la charge, pourtant éloignés du point d'éclatement de cette déflagration, Meneptarkh a pu en ressentir durement les effet. Ses rapports envoyés aux Tétrarques de la Dynastie mentionnent l'attaque d'entités extradimensionnelles dont la présence altérait la réalité de façon anarchique et endémique. Meneptarkh aurait eu à combattre ces Démons à la tête de ses Constructs Canoptek et aurait constaté les dégâts infligés à l'espace réels par les pouvoirs du Warp. Bien sûr, les horreurs du Chaos n'ont pu qu'être repoussées si l'on en juge par l'état impeccable des Mondes de Mées et de Pathmos qui ont été touchés par l'attaque, et naturellement, des Matrices de Champs de Négation ont été installées sur le conseil de Meneptarkh pour que jamais un pareil cataclysme ne se reproduise mais pour le Cryptek, de plus amples mesures devraient être prises. C'est sans doute au moment de la Chute que Meneptarkh a pris conscience de la menace que faisait peser le Chaos sur l'univers et qu'il a alors décidé de réagir ...

La venue de la Deathwatch

Les évènements ayant conduit à la redécouverte du chapitre perdu des Life Takers à laquelle ont largement contribué les recherches de l'Inquisiteur Orthis ont lancé une vague d'expéditions d'exploration aux alentours des fiefs des space marines. Fatalement des questions ont commencé à être posées suite à la disparition des Magos Explorators envoyés sur les mondes gardés par Meneptarkh. Quelques rapports confus auraient fait état de vestiges Xenos et de techno-horreurs insectoïdes. Il n'en a pas fallu beaucoup plus à l'Ordo Xeno pour dépêcher la Kill Team Ignitus de la redoutable Deathwatch sur Argon VI, là d'où avaient été émis les précédents rapports. Le seul survivant ayant réussi à quitter le Monde-Nécropole pour sauver les Glandes Progénoïdes de ses frères, l'Apothicaire Ménélas des Iron Snakes a conté un étrange récit à ses supérieurs. Il y aurait été question de portails menant à des laboratoires situés sur des mondes lointains, peut-être situés dans d'autres Segmentae. Dans les geôles du maître des lieux, des Demons du Chaos, des mutants et des Astartes Renégats auraient été emprisonnés et soumis à d'étranges tortures que l'Apothicaire n'a pas réussi à décrire. S'il faut en croire le rapport du frère Ménélas, le gardien de ces laboratoires aurait été un Necron correspondant au signalement correspondant à celui de Meneptarkh. Le space marine a lourdement insisté sur l'étendue des pouvoirs du Cryptek et sur la nécessité d'envoyer au plus vite une nouvelle Kill Team pour mettre fin à la menace potentielle que le Refaçonneur pourrait faire peser sur l'Imperium de l'Humanité.

Les Recherches

Le rapport du frère Ménélas a pu révéler un point intéressant concernant Meneptarkh : le Cryptek n'est pas demeuré inactif depuis sa rencontre avec les Forces du Chaos. Des laboratoires ont été construits pour étudier le Warp et ses créatures. De même, les capacités du technosavant, influant sur l'espace, le temps la gravité ou encore la lumière telles que décrites par l'Apothicaire de la Deathwatch ne correspondent pas à la puissance, bien plus réduite dont pouvait bénéficier Meneptarkh lors de la première attaque des entités de l'Immaterium sur Mées et Pathmos. Entre la Chute et l'expédition de la Kill Team Ignitus, plus de soixante millions d'années se seraient écoulées, des éons au cours desquels Meneptarkh aurait interrompu sa veille pour se préparer à un combat autrement plus important.

Etudier l'Anomalie

Partant du postulat selon lequel connaître son ennemi est le meilleur moyen de le détruire, Meneptarkh s'est lancé dans une quête d'échantillons du Chaos à l'insu de ses suzerain endormis. Pour le Cryptek, absolument tout ce qui porte la Marque des Dieux Sombres ou qui y serait lié de près ou de loin devrait être minutieusement étudié dans le carde d'une batterie de tests et d'expérimentations sans fins visant à connaître les moindres secrets du fonctionnement du Warp et ce jusqu'à l'échelle subatomique. Meneptarkh aurait donc commencé par se construire diverses Tombes-Forteresses dédiées à ses recherches sur des mondes reculés, vierges et inhospitaliers possiblement grâce à l'appui de certaines Dynasties avec lesquelles il aurait collaboré. Des glyphes et des troupes de la Dynasties Nekhertiene auraient été observées sur des Mondes Vierges loin de l'empire habituel des nobles de Nekhertiene, confirmant peut-être leur aide dans les travaux du Refaçonneur, si toutefois il s'agit bien de ses mondes. Ceci fait, sa quête d'artefacts du Chaos, d'entités démoniaques et de mutants aurait alors commencé. A ce jour, seul Meneptarkh pourrait expliquer précisément ce qu'il a fait subir à ces sujets et pendant combien de temps ses recherches démentes ont duré mais il semble établi que son objectif ait changé après ses premiers millénaires d'expérimentations secrètes. En effet, le Refaçonneur ne cherche plus à comprendre le Warp, seulement à l'effacer pour rétablir ensuite la réalité telle qu'elle aurait dû être à un lieu et à un moment précis sans l'apparition du Chaos. Peut-être cette décision pourrait être due à une absence de résultats et à l'urgence de a situation ou peut-être à une absence de moyens techniques pour pousser les recherches au point qui aurait satisfait Meneptarkh. Toujours est il qu'à un moment donné, il est passé de ses théories à la pratique pour régler le problème du Chaos ...

Reconstruire la Réalité

Il serait réducteur d'affirmer que le Refaçonneur se serait contenté de chercher le plus de Labyrinthes Tesseract possible pour se les approprier et les modifier de façon à pouvoir détruire les anomalies Warp. Le travail minutieux de Meneptarkh a consisté il est vrai à retrouver des Echardes C'tan pour les asservir grâce à sa technologie et utiliser leurs pouvoirs à ses propres fins mais leur utilisation ne se fait jamais à la légère entre les mains de fer du Cryptek. En effet, l'annulation d'un évènement ou son effacement pour rétablir une continuité normale nécessitent d'abord l'établissement d'un arbre de probabilités partant du postulat selon lequel l'anomalie ne serait pas arrivée. Selon les différents scénarii et leur degré de probabilité, Meneptarkh devra choisir et appliquer celui qui influe le moins possible sur la continuité dans laquelle il se trouve tel quel, de préférence sans que cela n'engendre d'autres anomalies. Autrement, il pourrait disparaître ou ne plus avoir, ni la puissance des C'tan, ni souvenir de sa mission. Il a en effet pu arriver que l'effacement d'un événement ou d'une anomalie puisse en générer d'autres, allongeant la besogne déjà colossale du Refaçonneur. Sa préférence va bien évidemment à la fermeture pure et simple de Failles Warp mais alors, il doit s'y prendre suffisamment tôt pour que l'Immaterium n'engendre pas de conséquences désastreuses sur dans l'espace réel.

Le Prix du pouvoir

Pour faire usage des pouvoirs des Dieux des Etoiles il faut d'abord pouvoir les capturer et les asservir, une opération extrêmement risquée et difficile. Même lorsque ces derniers sont déjà piégés dans des Labyrinthes Tesseract, leurs propriétaires sont rarement enclins à les abandonner aux mains d'un étranger. De cette façon, Meneptarkh a pu entrer en conflit ouvert avec différentes Dynasties, en particulier les Nihilakh de Gheden, très attachés à leurs antiques trésors. Un autre problème de taille lié à la mission que s'est donné le Cryptek reste le pouvoir qu'il utilise et qu'il lie à son exosquelette. Une telle puissance n'est pas faite pour être contenue par un exosquelette Necron, si sophistiqué soit il. Bien que piégées dans les Réservoirs Tesseract améliorés de Meneptarkh, les Essences des C'tan le détruisent lentement mais sûrement et un usage trop excessif de leurs pouvoirs libère toujours un surplus d'énergie qui peut occasionner de graves dommages au Cryptek. Au cours des millénaires, Meneptarkh s'est construit des corps de secours capables de résorber sa conscience en cas de destruction et a réussi à améliorer ses Protocoles de Réanimation de façon à pouvoir se régénérer mais même ces mesures ne garantissent pas une absence totale de tout risque. Le Refaçonneur doit alors user de son incroyable pouvoir avec parcimonie sous peine d'en mourir ou d'éteindre les Echardes C'tan en les poussant à bout de leurs forces.

Contacts avec l'Humanité ?

Considérant démons, mutants et artefacts Chaotiques comme des phénomènes à part entière à étudier au même titre que les Tempêtes Warp, Meneptarkh a pu observer les événements de l'Hérésie d'Horus avec un certain intérêt. Ses recherches peuvent être considérées comme une explication plausible de la disparition de certains Astartes des Légions Renégates bien que rien ne vienne le confirmer. Ce sont notamment certains des guerriers de la Death Guard et des Night Lords comptant parmi ceux qui avaient attaqué le monde de Styx, proche des domaines de la Dynastie Arkhost qui auraient pu être faits prisonniers par le Cryptek. En dehors de ce possible événement, plusieurs Investigations Létales ont été lancées pour éliminer le Refaçonneur par la Deathwatch suite à l'échec de la Kill Team Ignitus. Certaines ont pu l'endommager mais il est toujours revenu. Une opération visant à le capturer, conduite par l'Inquisitrice Lethe Hamlocke de l'Ordo Xeno aurait donc été montée en conséquence. L'enlèvement de Meneptarkh en 996 M.41, alors qu'il devait sans doute repartir à la recherche de nouvelles Essences C'tan semble avoir été un succès même si beaucoup de rapports d'inquisiteurs et de space marines de la Deathwatch présent parlent d'une résistance minime et d'une coopération presque immédiate du Cryptek. Le Xeno aurait été interné dans la Forteresse du Guet de +++censuré+++ suite à sa capture. Dès lors il aurait rencontré à de nombreuses reprises l'Inquisitrice Hamlocke durant des entretiens surveillés. L'objet de leurs conversations reste connu seulement de l'inquisitrice et éventuellement de certains de ses collaborateurs bien que quelques brefs enregistrements aient été conservés de ces rencontres. Les choses auraient pu en rester là si une attaque Necron de grande envergure sur la forteresse n'avait pas semé la confusion parmi les gardiens et les inquisiteurs suffisamment longtemps pour que Meneptarkh ne s'échappe. Son devoir envers la Dynastie Arkhost ayant été accompli suite à l'éveil de cette dernière, la position actuelle du Refaçonneur reste inconnue de l'Inquisition.

Addendum : Extrait de l'enregistrement du +++censuré+++ème entretien avec le sujet n° +++censuré+++ mené par l'agent Lethe +++censuré+++

  • L.H. : Sujet n° (brouillage de censure), bonjour.
  • ??? : Ah ... Inquisitrice. Prête pour une nouvelle leçon ?
  • L.H. : Il n'y a rien qu'un humain ne puisse apprendre d'un Xeno, sujet n° (brouillage de censure). Je suis ici pour les coordonnées de vos laboratoires.
  • ??? : Vos chiens de garde. Les premiers qui m'ont attaqué ont pénétré dans mes installations. Je crois que l'un d'entre eux s'est enfui. Peut-être aura t-il laissé des indications à ce sujet. Après tout, vous m'avez bien trouvé.
  • L.H. : Vous parlez de l'Apothicaire (brouillage de censure) ?
  • ??? : J'avoue ne pas lui avoir demandé son nom.
  • L.H. : Revenons en à ce que je vous ai demandé. Nous savons que votre antre ne se trouve pas sur le monde de (brouillage de censure) mais qu'il y avait seulement une aire de téléportation qui y menait.
  • ??? : Inquisitrice, ces installations sont précieuses. Nous savons pertinemment vous et moi ce qui arrivera si vous en découvrez la localisation. Je vous ai dit ce que j'y faisais. Cela ne vous suffit il pas pour vous prouver que mes intérêts ne vous menacent pas plus qu'ils ne menacent votre empire ?
  • L.H. : Si vous "réparez la réalité" comme vous vous plaisez à le répéter, cette technologie que vous utilisez sera plus utile entre les mains de l'Inquisition et de l'Adeptus Mechanicus. Nous serons plus rapide à plusieurs pour la développer que vous en agissant seul.
  • ??? : Loin de moi l'idée de vous insulter mais je ne crois pas. Nous parlons d'artefacts influant sur le déroulement du temps, sur la gravité, la vitesse et de nombreux autres éléments. Une mauvaise manipulation et l'univers se retrouverait déséquilibré de façon peut-être irrémédiable.
  • L.H. : La lutte contre le Warp est un enjeu qui concerne l'Inquisition, sujet n° (brouillage de censure) ! Vous ne sortirez pas d'ici tant que nous n'aurons pas quelque chose à confier à nos ingénieurs !
  • ??? : Regardons les choses en face, Inquisitrice. Je ne sortirai pas d'ici même si je devais consentir à vous révéler la position de mes installations, révélation dont les conséquences seraient trop hasardeuses pour que je puisse prendre un tel risque de toute façon. En revanche, je puis vous fournir autre chose que ma technologie.
  • L.H. : Autre chose ? Quoi ? Quelle technologie alors ?!
  • ??? : La vôtre. Envoyez vos technosavants sur le monde de (brouillage de censure). Je pense que cela vous intéressera.

+++Fin enregistrement+++

Chronologie des actions attribuées au Refaçonneur aux 41ème et 42ème Millénaires

  • 303 M.41 : Assaut sur le Monde Exodite d'Hoër et capture de la population pour alimenter les Essences C'tan
  • 319 M.41 : Elimination du Big Boss Deathkilla' lors de son attaque sur le monde de Mées
  • 441 M.41 : Capture d'Yg'Dratha l'Intemporel, une Essence C'tan ayant ravagé les Mondes Nécropole d'Asymbès Prime et de Nephru
  •  ??? - 495 M.41 : Effacement du Monde Démon d'Anthroc suite à la modification antérieure d'une série d'évènements passés
  • 569 M.41 : Défense de Patmos contre une incursion des World Eaters alliés à une violente secte dévouée au Dieu du Sang
  • 614 M.41 : Affrontement avec les Aeldaris du Vaisseau-Monde d'Ulthonaï pour la récupération d'une Echarde du Deciever
  • 672 M.41 : Destruction forcée de l'Agri-Monde de Sciox et de sa population entière pour empêcher une suite d'évènement qui aurait conduit à l'ouverture d'une Faille Warp
  • 761 M.41 : Fermeture de la Faille Warp surplombant les mondes de Thromos quelques heures après son ouverture
  • 799 M.41 : Alliance avec les troupes de la Dynastie Oruscar pour contrer l'infestation du Monde Nécropole d'Angelis par une Vrille de la Flotte-Ruche Ourobouros
  • 822 M.41 : Affrontement avec le Tétrarque Ophrakht de la Dynastie Nihilakh pour la possession de son Labyrinthe Tesseract personnel
  •  ??? - 847 M.41 : Effacement de la Tempête Warp "Hell Fang" suite à la modification d'une suite d'évènements antérieurs avec l'aides de l'inestimable Chronomancien Orikan le Devin
  • 898 M.41 : Elimination de la Kill Team Ignitus à l'exception de l'Apothicaire Ménélas, l'Imperium prend alors connaissance de l'existence de Meneptarkh
  • 919 M.41 : Destruction du Space Hulk "Oath of Death" avec l'aide de la Flotte de la Dynastie Atun
  • 926 M.41 : Assassinat de Meneptarkh par la Kill Team Decimation, le Cryptek prend un corps de secours et récupère ses artefacts Tesseract
  • 933 M.41 : Alliance avec les forces de la Dynastie Nekhertiene et affrontement contre les Orks de la Tribu des Evil Sunz sur Monde Mort de Magar
  • 948 M.41 : Défense du Monde Nécropole d'Argon VI contre une incursion démoniaque menée par le Prince Démon Uzthizarr
  • 962 M.41 : Assassinat de Meneptarkh par l'Inquisiteur Olaus Mefarax, le Cryptek prend un corps de secours et récupère ses artefacts Tesseract
  • 977 M.41 : Elimination d'un Culte du Chaos sur le Monde Mort de Phodras, intervention imprévue du justicier Amadis Valcar
  • 981 M.41 : Affrontement avec Cabale du Meurtre Vivant sur le monde d'Aulkes aux cotés des forces de la Dynastie Nekhertiene
  • 984 M.41 : Effacement de la Faille des Monde de Chorion ainsi que des planètes gravitant autour
  • 995 M.41 : Défense du Monde Nécropole de Mées face au raid massif des la bande de guerre du Chaos des Duskborn
  • 996 M.41 : Capture de Meneptarkh par les forces combinées de la Deathwatch et des Doomsday Bringers sous le commandement de l'Inquisitrice Lethe Hamlocke puis évasion après quatre semaines de captivités
  • 999 M.41 : Ouverture de la Cicatrix Maledictum, la déflagration achève l'éveil de la Dynastie Arkhost, Meneptarkh est délivré de son serment de servitude par le Monarque Blanc qui est le Phaëron de la dynastie et se voit accorder des troupes permanentes sous son commandement
  • 012 M.42 : Défense du Monde-Laboratoire de Ptolexos contre une Vrille de la Flotte-Ruche Kraken
  • 038 M.42 : Tentative d'Assassinat de Meneptarkh par la Kill Team Excoriation
  • 055 M.42 : Effacement de l'Arme-Démon "Fléau de l'Esprit" suite à un long et éprouvant technorituel
  • 073 M.42 : Massacre des Cohortes du Magos Explorator Megalesios lors de son expédition sur le Monde Laboratoire de Zothar IV
  • 104 M.42 : Participation à la campagne de la Dynastie Nekhertiene contre les Exodites du monde de Khayal
  • 116 M.42 : Affrontement avec Trazyn l'Infini venu dérober plusieurs artefacts chaotiques contenus dans les laboratoires secrets de Meneptarkh pour les ajouter à sa collection
  • 120 M.42 : Effacement du Monde-Ruche d'Aphor VII après qu'une incursion du Chaos ait été lancée dessus
  • 129 M.42 : Affrontement spatial avec la Flotte d'Exploration du Sept de Sa'Cea ayant pénétré sur le territoire stellaire de Meneptarkh
  • 137 M.42 : Prise de position en faveur des nobles de Nekhertiene souhaitant l'éveil de leur Phaëron, affrontement possibles avec les partisans du sommeil

Equipement

La Technocarapace Tesseract

Meneptarkh a grandement amélioré son corps mécanique pour supporter la puissance colossale et dévastatrice des Echardes C'tan qui y sont emprisonnées. Plusieurs Réservoirs Tesseract sont sertis dans l'armure du Cryptek et pour que l'énergie dont ils irradient ne ronge pas son corps, Meneptarkh a réussi à augmenter l'efficacité de ses Protocoles de Réanimation, mesure complétée par l'usage de minuscules Contructs Canoptek destinés à l'entretien de son exosquelette et grouillant dessus en permanence. Les Réservoirs Tesseracts lui permettent de stocker la puissance des C'tan et d'invoquer leurs pouvoirs pour remodeler la réalité telle qu'elle devrait être ou, en cas d'affrontement, pour combattre.

Le Sceptre C'tanoïte

Ce puissant Bâton de Lumière ornementé est un symbole de l'autorité et de l'orgueil de Meneptarkh le Refaçonneur. Toutefois, plus encore qu'un attribut de prestige, c'est une arme puissante améliorée par le Cryptek pour capter l'énergie de ses Réservoirs Tesseract et la redistribuer sous forme de pouvoirs C'tan à l'envie. Cette arme octroie à Meneptarkh un meilleur niveau de maîtrise de la puissance divine des Dieux des Etoiles bien qu'elle n'atténue pas pour autant leurs effets néfastes sur son porteur. Il est rarissime que le Refaçonneur parte accomplir son long labeur sans cette puissante relique entre les mains.

Le Suaire Canoptek

Cette Cape Canoptek lie Meneptarkh à un construct antigrav lui servant de garde du corps mais qui se charge également d'assurer une production régulière des petites technocréatures chargées de compléter l'entretien de l'exosquelette de leur maître.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .