Cet article, Malevolante, est un projet communautaire. Bien que vous soyez libre d'éditer, veuillez ne pas éditer ou supprimer quoique ce soit déjà écrit par un autre utilisateur sans sa permission. Cette page a été dernièrement éditée le 17/7/2020 par Szazhen.


Histoire

Le sous-secteur Malevolante est une vaste région du secteur Myos, situé dans le Segmentum Obscurus, qui fut perdu lors des terribles conflits de l'Hérésie d'Horus. La guerre civile qui déchira l'Imperium en deux, dévasta le sous-secteur et ses mondes durant des années. Oublié pendant près de quatre millénaires, il fut reconquis par le chapitre space marine des Imperial Ravens en 550.M35, envoyés sur place par l'Adeptus Ministorum avec l'aval de l'Inquisition, afin qu'ils puissent établir une tête de pont dans le secteur Myos en vue d'une reconquête futur du secteur. Le zèle des Anges de l'Empereur permis de reconquérir, reconstruire et stabiliser le sous-secteur rapidement et répandre la foi en l'Empereur-Dieu de l'Humanité. Malevolante devint également le domaine du chapitre, qui s'établit sur le monde-sanctuaire de Malevolancia. Cependant, l'instabilité du reste du secteur Myos, et la nécessité de maintenir une présence importante au sein du territoire récemment ramené dans le giron impérial, empêchèrent le chapitre de pousser plus avant. Le projet de reconquête fut mis en suspens suite aux troubles provoqué par les débuts de l'Âge de l'Apostasie. Myos fut donc laissé à l'abandon pendant presque un millénaire.

Attaque Initiale

Après le retour du Fils Vengeur et la défaite Mortarion lors de la Guerre de la Peste, le sous-secteur continuais de prospérer malgré les remous du warp et la fracture de l'Imperium. Cependant, cette prospérité attira la convoitise de nombreux ennemis du genre humain et bientôt le sous-secteur Malevolante se retrouva en état de siège en 108.M42. Que ce soit par les hérétiques ou les xénos, Malevolante est actuellement en proie aux flammes du pillage et du carnage irraisonné. Ses courageux défenseurs tentent, tant bien que mal, de contenir les différents ennemis, et cela, sur tous les fronts qui, chaque jour, sont de plus en plus nombreux à s'ouvrir. L’extrême dévotion envers le Credo Impérial et l'Empereur des défenseurs est à la fois sa meilleure arme, mais aussi, probablement, la raison de l'attaque initiale des Word Bearers accompagné des terribles Hell Crusaders, tout dirigés pour cette guerre religieuse, par le non moins célèbre Apôtre Noir : Erebus.

Cibles prioritaire

Le tacticae impérial du commandement du sous-secteur parvint à une conjecture estimée comme étant la plus probable de toutes même en l'absence de schéma systémique de progression de la part des Fils de Lorgar. Selon eux, les Word Bearer chercheraient à s'emparer du sous-secteur pour plusieurs raisons :

  • Detruire l'importance, rarement égalée, de la foi envers l'Empereur dans le sous-secteur pour raison idéologique.
  • Anéantir la région du secteur Myos la mieux défendu en premier lieu.
  • Obtenir des ressources importantes en âmes et matériels.
  • Avoir une tête de pont solide pour l'assaut du secteur Myos.

Toutes les institutions impériales sur place sont tombées d'accord sur le fait qu'il était hors de question de laisser l'ennemi prendre pied trop longtemps dans le sous-secteur et envoyèrent leurs conclusions à destination du reste du secteur Myos afin qu'il puisse se préparer en cas d'échec des défenseurs de Malevolante.

Institutions Impériale

Adeptus Ministorum

Un prêtre du Ministorum exhortant et encourageant les régiments de gardes impériaux à se battre.

Le Credo Impérial occupe une place prépondérante dans tout le sous-secteur Malevolante. Officiellement, l'administration du sous-secteur est sous la responsabilité du chapitre des Imperial Ravens, cependant, l'influence du Ministorum et la foi partagée avec le chapitre, fait que le sous-secteur est tout autant sous la domination de l'Ecclésiarchie que celle de l'Adeptus Astartes. L'origine de cette importante présence au sein du sous-secteur est à la base du fait des Imperial Ravens, souhaitant renforcer l'influence du Credo Impérial dans tout leur domaine. Les lieux de cultes fleurirent alors et le sous-secteur est depuis lors, probablement, le plus religieux de tout l'Imperium. Il est à noter que malgré tous ses efforts, le Ministorum n'est pas parvenu à étendre cette ferveur exemplaire au-delà de Malevolante. Cela peut être dû à l'absence des Imperial Ravens en dehors du sous-secteur. Une présence aussi importante du Ministorum permet de ralentir nettement la progression des hérétiques et de leurs corruption, tant chaque planète est consacrée régulièrement par ses prêtres.

Adepta Sororita

De nombreux couvent de soeurs de bataille, tel que celui-ci, fleurissent à travers le sous-secteur de Malevolante.

Tout comme les lieux de cultes fleurirent, l'apparition de nombreux couvents de sœurs de bataille dans le sous-secteur fut la suite logique à la présence exponentiel d'une dévotion toujours plus importante envers l'Empereur. La majorité des couvents considèrent le sous-secteur comme un modèle de spiritualité discipliné envers le Maitre de l'Humanité. Les plus sceptiques d'entre eux ne manquent pas de noter que, depuis l'arrivée des hérétiques et des xénos, aucun signe du retour d'une Sainte n'est ressentit. Certain commence déjà à prétendre que cette débauche de spiritisme n'est qu'un masque, cachant quelques choses de bien plus sombre, ayant attiré les fils du Primarque-Démon Lorgar. Malgré ces rumeurs, les sœurs de bataille ne manquent pas d'intervenir sur tous les fronts du sous-secteur pour repousser les envahisseurs. Particulièrement respectés par les Imperial Ravens, certains couvents s'arrangent pour rester loin du chapitre et de Malevolancia en général. D'autres couvents n'hésites pas à appuyer les petites formations astartes du chapitre et celles de la Deathwatch durant la majorité des affrontements sur tout les fronts.

Adeptus Astartes

Un Reclusiarque Primaris des Imperial Ravens

Un seul chapitre de l'Adeptus Astartes est recensé dans le sous-secteur Malevolante depuis le 35ème millénaire. Il s'agit des fervents Imperial Ravens qui permirent de ramener le sous-secteur dans le giron impérial avant de commencer à le stabiliser et d'y bâtir d'innombrables cathédrales et lieux de cultes dédiés à l'Empereur-Dieu de l'Humanité. Une fois les bases posées, le chapitre laissa le Ministorum s'établir et prospérer librement au sein du sous-secteur, appuyant leur influence par la leur systématiquement. Cette coopération entre les deux institutions fit de tout le sous-secteur une région extrêmement fervente et fidèle au Credo Impérial. La présence du chapitre, couplée aux forces de l'Ecclésiarchie, fait de Malevolante un lieu puissamment défendu contre toute agressions. Cependant, l'arrivée massive des hérétiques, accompagné par d'importantes incursions xénos en parallèle, fragilisèrent peu à peu la périphérie du sous-secteur et forcèrent les Imperial Ravens à se disperser sur la plupart des fronts s'ouvrant, toujours plus nombreux, jour après jour. Habitués à être déployé en faible nombre en ne s'appuyant que sur leurs auxilliaires mortelles telle que les F.D.P. ou le Mechanicus, le chapitre reste déterminant dans la défense de Malevolante.

Ordo Xénos

Le Fort de Veille d'Arante, non loin de l'anomalie "Daedalus Signifia"

Il fut rapidement mis à jour qu'un empire xénos extrêmement puissant et dangereux occupait le voisinage du secteur Myos. En effet, la Dynastie Sarkon occupe une vaste portion de territoire stellaire entre Myos et le secteur Gothic. Pour cette raison, entre autres, une forteresse fut établie par l'Inquisition, non loin de l'anomalie "Daedalus Signifia". De nombreux Imperial Ravens participèrent, avec enthousiasme, à étoffer les rangs de la Deathwatch lors des premiers mois d'existence de la forteresse, tout en refusant un quelconque poste d'importance. La Deathwatch ne cesse, depuis, de surveiller l'anomalie et tout ce qui pourrait en sortir tout en jugulant toute incursions xénos. Depuis l'arrivée des Fils du Primarque félon Lorgar, la forteresse d'Arante s'est mobilisé pour frapper les traîtres, là ou cela ferait le plus de dégâts. Ainsi, plusieurs interventions de la sorte permirent aux forces impériales d'en sortir victorieux. Cependant, la Deathwach doit faire face à de plus en plus de problèmes logistique suite à l'arrivée massive de xénos en tout genre dans le sous-secteur de Malevolante. Le maître de veille, François Opalin des Bloody Swan, redirigea ses efforts vers la périphérie du sous-secteur afin d'atteindre les systèmes les plus menacés par les incursions xénos. Ainsi le capitaine de veille Egon Augull, des Life Takers, mena avec succès plusieurs opérations de purge contre les Drukharis, Nécrons et d'autre xénos dont les informations sont gardés confidentiel pour d'obscures raisons.

Présences ennemis répertoriées M42

L'arrivée des Fils de Lorgar

Les premières années du deuxième siècle du Quarante-Deuxième Millénaire furent marquées par une campagne massive lancée contre plusieurs des Mondes de Recrutement du Chapitre des Imperial Ravens. Des batailles comme la Chute de la Lune-Cathédrale de Sionad ou l'Embuscade Stellaire de la Passe de Garwelt ayant opposé les courageux loyalistes de Malevolancia et les zélotes déments d'Azargal sont déjà célèbres dans les annales impériales. Il est fort probable que ce qui est attiré les hérétiques de la XVIIème légion dans le sous-secteur soit la puissance religieuse qui règne à Malevolante ainsi que le chapitre astartes à l'origine de cet état de fait. Leurs objectifs à long terme ne peuvent être que spéculé bien que plusieurs théorie est été émises par le haut-commandement du sous-secteur. Ainsi a-t-il été affirmé que les Hell Crusaders n'étaient que l'avant-garde d'une force encore plus importante, leur propension à convertir des planètes entières au Chaos pouvant correspondre à un travail de sape destiné à affaiblir les armées de l'Empereur dans l'attente de renforts. Le Colonel Answirth du 26ème Régiment de Garwelt Prime a formulé la possibilité selon laquelle l'apparition de Xenos en plus des Word Bearers et des Hell Crusaders pourrait ne pas être une coïncidence. Les pirates Drukhari et les androïdes de Sarkon pourraient être le poing destiné à s'enfoncer dans la plaie ouverte par les serviteurs du Chaos…

L'ombre de Sarkon

La subite apparition de la Dynastie Nécron Sarkon, en périphérie du sous-secteur, compromit toutes possibilités de stabilisation rapide de la région après les premiers raids des Hell Crusaders. Bien que leur présence soit, dans un premier temps, passé inaperçu, l'accès aux régions, initialement attaquée par Sarkon, fût rendu rapidement impossible dans les mois suivant. Les systèmes stellaire, considérés comme perdu, durent être livrés à eux même le temps de repousser les forces belligérante de Malevolante. Les autorités dirigeantes du sous-secteur sont depuis sans aucune nouvelle. Récemment, de plus en plus d'incursion de flottille nécrons sont détectés, mais disparaissent à peine un envoi de vaisseaux est effectué pour contrer l'avancée des xénos.

Raids Drukhari

Durant les millénaires d'occupation du sous-secteur par l'Adeptus Ministorum et les chapitre des Imperial Ravens, les Drukhari furent tenu éloignés des frontières de Malevolante et ses mondes prospère. Cependant, la venue des Fils de Lorgar redirigea dès lors les forces impériale vers les différents fronts ouverts par les hérétiques. Les xenos profitèrent de l'occasion pour piller et saccager les mondes de la périphérie et leurs richesses, qui leurs échappaient depuis si longtemps. Plus la guerre suit son cours et plus les hérétiques allaient en progressant, plus les Eldars noirs purent progresser vers les mondes du noyau. Les pillages sont encore aujourd'hui un fléau bien réel qui ne peut être ignoré plus longtemps.

Émergence du Culte secret

Une vrille de flotte ruche Tyranide fût détecté peu de temps avant l'arrivée des hérétiques Word Bearer. Celle-ci semblait se diriger droit vers le secteur Myos et de lourdes mesures de sécurité furent prisent. Ironiquement, ces mesures permirent de ralentir la progression des Fils de Lorgar, mais détournèrent l'attention des forces impériale de la vrille Tyranide. Au cours du conflit, des informations concernant l'émergence de sectes secrètes parvinrent jusqu'à Malevolancia. Plusieurs éminents spécialistes arrivèrent à l'inquiétante conclusion qu'il devait s'agir d'organismes d'avant-garde xénos, chargés d'affaiblir les défenses des mondes visés par le Grand Dévoreur. Ces information ne purent qu'être transmise à la Deathwatch en espérant que les chasseurs de xénos puissent s’occuper de se problème

Lieux Notables

Daedalus Signifia ou Labyrinthe Nexus

Nul ne sait exactement expliquer ce qu'est la Daedalus Signifia et sa réelle nature. Les choses sûr concernant cette anomalie de la nature sont les informations quantifiés et capitalisés par les divers libres marchants l'utilisant à leurs risques et périls. Rentrer en son sein est en effet ardu en soit de part la grande quantité d'anomalies gravitationnelles l'entourant. La taille des entrés ne permettent pas à de grande expédition d'être menée et s'y perdre est d'une facilité pour toute personne ne sachant réellement pas le chemin exact à emprunter. Une fois perdu, aucune machine arrière n'est possible et sauf exception, les malheureux finiront presque toujours par rejoindre les autres épaves.

Aussi nommé le Labyrinthe nexus par ses explorateurs du vide, cet ensemble étrange de carcasse de vaisseau semble lié certain système selon le chemin choisit est effectué en son seins. Il est noté que cela ne semble pourtant être en rien lié aux affres du warp et a ses traditionnels problèmes. Ceux étant rentré à bord des carcasses la constituant semble voué à disparaître. L'anomalie semble lié le secteur Sartarnos,le sous secteur Malevolante et d'autre encore d'après les informations de l'Inquisition fournit par Marco Ricardo Glaz.

Lune-Cathédrale de Sionad

Durant la période prospère post-reconstruction, l’essor du Credo Impérial fut exponentiel et le zèle dans la construction de monuments toujours plus gargantuesque atteint son paroxysme lors de l'achèvement de la Lune-Cathédrale de Sionad. Initialement pensée pour être une station spatiale de défense orbitale, la volonté des constructeurs d'honorer l'Empereur, l'Omnimessie et le Dieu-Machine, fit de la forteresse une véritable cathédrale spatiale de la taille d'un petit planétoïde. Lorsque les premiers affrontements contre les Word Bearer débutèrent, la Lune-Cathédrale de Sionad fut aux premières loges des affrontements spatiaux et permit de sécuriser pendant plusieurs semaines le système de Sionad contre la flotte hérétique. Au bout d'un mois, la Cathédral Spatial fut abordée massivement par téléportarium et via des brèches dans le tissu de la réalité par des milliers de cultistes corrompus et d'hereticus astartes des Hell Crusaders. C'est à ce moment là que les défenseurs de Malevolante purent constater la force malsaine par laquelle leurs ennemis étaient mûs. Beaucoup de récits contradictoires sont parvenus du front des combats s'étants déroulés sur Sionad mais tous mentionnent des combustions spontanées de soldats, des unités entières sombrant dans la démence, des cas de cannibalisme se manifestant subitement dans les rangs des F.D.P. et plus encore de défenseurs rejoignant les rangs des Forces du Chaos après avoir entendu l'un des sermons maléfiques du Prêcheur Noir, Sul Azargal. Malgré une défense acharnée et héroïque des forces skitarii et des F.D.P. de Sionad, les réacteurs à plasma de la station furent tous sabotés et surchargé afin de créer une réaction critique d'explosions en chaîne. La Lune-Cathédrale de Sionad fut réduite en poussière dans une explosion cataclysmique créant durant quelques instants un deuxième soleil dans le système.

La passe de Cantabile

La passe de Cantabile est une région du sous-secteur Malevolante, proche du système de Malevolancia. Cette position stratégique est donc lourdement défendue et comprend un important nombre de monde-sanctuaire. Les systèmes stellaires de Cantabile fournissent régulièrement des régiments de la garde impériale. La passe de Cantabile est considérée comme une zone de défense Primus Ultima, première zone de défense du dernier périmètre extérieur de Malevolancia. Lorsque les hérétiques Word Bearers portèrent les affrontements, en utilisant des artifices du warp pour esquiver les zones de fronts, à Cantabile et ses mondes, ce fut un massacre et des millions de citoyens furent convertit aux Dieux Sombres. En quelques mois, des foules de zélotes vinrent grossir les rangs des Hell Crusaders et des Word Bearers, lançant plusieurs attaques-suicides visant à détruire les installations défensives et les ravitaillement de ligne des Imperial Ravens. C'est de cette façon que Cantabile devint le premier enjeu de la Guerre des Fils de Lorgar : les loyalistes ayant l'avantage du terrain dans leurs manœuvres défensives, les traîtres gagnant chaque jour de plus en plus de chair à canon pour gêner leurs ennemis et protéger l'avancer de leurs Astartes ainsi que de leurs blindés. A l'heure actuelle, les Imperial Ravens ont remporté une victoire décisive sur les Hell Crusaders à Cantabile, mettant en fuite les hérétiques survivants dans les étendues de la planète ou à bord des vaisseaux du Chaos ayant réussi à échapper à la Flotte du Chapitre. Dans les rangs impériaux, l'espoir renaît depuis ce jour, les prêtres du Ministorum affirmant que la victoire de Cantabile est un signe de l'Empereur-Dieu lui-même et que les serviteurs du Chaos sont sur le point d'être anéantis. L'avenir seul pourra révéler si tel est bien le cas...

Islem IV

Le sous-secteur d'Islem, à l'origine, était partie intégrante du secteur Myos dans les archives de l'Imperium. Il fut, après l'hérésie d'Horus, utilisé comme zone fortifiée d’où plusieurs bandes de guerres du chaos pouvait lancer des raids dans les régions voisines. Islem fut le premier affrontement d'envergure mener par le chapitre des Imperial Ravens dans leur reconquête de Malevolante. Cette croisade était destiné, avant-tout, à sécuriser les frontières et chasser les hérétiques des environs immédiat du domaine du chapitre. La victoire fut éclatante et la population locale joua un rôle important dans la libération de Islem, dont les affrontements se conclure sur la quatrième planète du système capitale. Une fois la victoire acquise, les Imperial Ravens demandèrent que le sous-secteur soit rattaché à Malevolante, promettant ainsi que plus jamais les populations d'Islem se retrouverais confronté aux ténèbres. Le sous-secteur fut renommé Islem IV et devint aussi pieux que le reste de Malevolante. Outre la situation de plus, en plus incertaine à Cantabile, le coup le plus dur asséné aux Imperial Ravens lors du Siège de leurs domaines stellaires fut le Bûcher d'Iselm IV. Au contact de leurs irréductibles ennemis, les Hell Crusaders eurent tôt fait de comprendre quels points attaquer pour atteindre l'orgueil des loyalistes et les Mondes-Sanctuaire d'Iselm IV en faisaient partie. La Planète Éclat était un ancien monde s'étant fracturé suite à un redoutable bombardement orbital perpétré par la Légion Traîtresse des Word Bearers pendant l'Hérésie d'Horus. Beaucoup de mondes furent perdus dans les flammes de l'hérésie et la guerre y fait toujours rage. Des informations contradictoires proviennent actuellement de ce secteur. Des mondes en guerre sont annoncés pacifiés et des messages mentionnent des planètes n'apparaissant sur aucune carte de la région. Les rares expéditions lancées par la Flotte Impériale pour y mettre bon ordre n'ont jusqu'à présent donné aucune nouvelle. Certains affirment que le Bûcher d'Islem IV a provoqué une malédiction dans la région, d'autres que ces messages sont une tromperie employée par le malfaisant Apôtre Noir Sul Azargal et d'autres encore qu'il pourrait s'agir d'une autre menace, longtemps endormie dans le secteur Myos. Quoi qu'il en soit, Islem est encore loin d'en avoir fini avec l'Imperium ...

Particularités notables

  • Le sous-secteur comprend un très grand nombre de Mondes-Sanctuaires, érigés et administrés par le chapitre des Imperial Ravens.
  • Au cœur de la bordure oriental, se trouve une anomalie, occupant l'équivalent d'un système, sous la forme d'un champ d'astéroïde gigantesque ayant la particularité de perturber violemment les voyages warp, en fonction de la destination et direction prise pour lesdits voyages. Cette anomalie est nommée "Daedalus Signifia" mais certain libre-marchand lui donne le nom de "Labyrinthe Nexus".
  • L'Adeptus Ministorum entretient une présence importante au sein du sous-secteur. Présence encouragée par les space marines Imperial Ravens. Les deux entités se soutiennent mutuellement et entretiennent d’excellentes relations qui assurent un maintien élevé du Credo Impérial dans cette région de Myos.
  • La capitale du sous-secteur, Malevolancia, sert également de monde chapitral aux Imperial Ravens.
  • De nombreuses épaves et trésors technologique oubliés depuis l'Hérésie d'Horus ont été mis à jour suite à la reconquête du Secteur Myos en M37. Plusieurs fragments de SCS purent être redécouverts et décuplèrent la valeur du secteur aux yeux du Mechanicum.
  • Le sous-secteur Malevolante fut jumelé avec l'étendu d'Iselm IV. Bien que ces deux régions soient distantes, Iselm IV est officiellement sous la juridiction de Malevolancia.
  • La Lune-Cathédrale de Sionad fût, autrefois, le plus grand édifice jamais produit pour honorer l'Empereur-Dieu. Planétoïde artificielle capable de générer sa propre gravité et son climat, Sionad porte parfaitement son nom, car ce n'était rien de moins qu'une cathédrale faisant la taille d'une lune.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .