FANDOM


Community-header-background Cet article, Lumière Purificatrice, a été écrit par Gorkaunot. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.

La planète Gotheatania fut colonisée dans les années 500 du 41ème millénaire par l’Humanité. C’est la planète la plus proche des limites de l’espace exploré par l’Imperium du sous-secteur Zunia. Rapidement la planète passa sous le contrôle de l’Ecclésiarchie devenant un des lieux de pèlerinage les plus éloignés de l’Imperium. Des corps de saints y sont conservés. Une bataille opposant le chapitre des Ryū of Kuraï à des forces chaotiques peu après la colonisation du monde contribua également à en faire un monde saint. Des centaines de statues de ces dragons humains furent érigées. Pour défendre cet endroit (et pour servir de base arrière à l’Ordo Xenos), un ordo minoris des soeurs de bataille fut créé: L’Ordre de la Lumière Purificatrice.

Histoire

À l’origine l’ordre était composé de sœur de la rose de sang, la distance et le temps finirent par en faire un ordre indépendant. Ses rangs comptent environ mille combattantes prêtes à purger l’hérétique, le mutant et le xeno. La première grande épreuve de l’ordre fut la flotte ruche Kraken. Elles aidèrent les mondes alentours de la faim des tyranides avec l’aide des Ryū of Kuraï et des Cigognes de Coniidae. Elles firent leurs preuves dans les flammes de la guerre. À la fin de la seconde guerre tyrannique, elles s'étaient bâti une solide réputation de guerrières indomptables aussi féroces qu’un space marine. 

Après cet événement, elles continuèrent de défendre Gotheatania et de servir l’Ordo Hereticus au cours de plusieurs enquêtes couronnées de succès et de purifications par le feu dantesque.

La grande faille plongea le monde chapelle dans la folie suite à une invasion de démons. Les sœurs et les Fratris Militias subirent des pertes effroyables mais ils repoussèrent les démons, les renvoyant dans l’enfer où ils étaient né avec l’aide d’un mystérieux personnage portant une armure noire et jaune qui figure sur la peinture du triomphe de la lumière de l’Empereur face aux ténèbres du warp. À peine remises de ce combat, elles durent de nouveaux combattre les ennemis innombrables du Secteur Vidar. Elles tiennent bon gré mal gré dans cette horreur perpétuelle grâce à leur fanatisme total et leurs armes. 

Organisation

L’Ordre de la Lumière Purificatrice possède un unique couvent sur Gotheatania. Théoriquement, l’ordre répond à son fondateur, l’Ordre de la Rose de Sang mais avant même l’ouverture de la cicatrix, elles ont toujours opéré dans une indépendance totale. 

La Chanoinesse la plus âgée dirige l’ordre, qui est actuellement dirigé par Sœur Sephiya.

Croyance

Les vierges de l’Empereur de cet ordre vénèrent la sainte Mina plus que les autres saintes car c’est elle qui fonda la rose de sang, l’ordre d’origine des soeurs. Tout comme elle, ces sœurs sont promptes à la colère vertueuse et impitoyable au combat. Elles vouent une haine sans pareil aux tyranides et les os de ces créatures ornent les chapelles des sœurs tandis que les crânes des plus grosses créatures sont accrochés aux véhicules. L’Ordre de la Lumière Purificatrice n’a encore jamais eu de sainte vivante touchée par la grâce de l’Empereur.

Relation avec les autres factions de l’Imperium

Adeptus Ministorum

Le monde-chapelle Gotheatania est géré par l’Adeptus Ministrorum bien que défendu par les vierges guerrières. La relation entre l’ordre et l’Ecclésiarchie est cordiale, chacun dépendant de l’autre pour vivre. Les Fratris Militias défendant autant le monde saint que l’ordre de guerrières.

Ordo Hereticus

L’Adepta Sororitas est la chambre militante de l’Ordo Hereticus et aucune demande d’aide de la part de ses inquisiteurs n’est ignoré. L’Ordre de la Lumière Purificatrice ne fait pas exception aidant l’Ordo dans sa traque de l’hérésie. De nature plus puritaine, il est arrivé que les soeurs se soient retrouvées impliquées dans les guerres internes de l’inquisition face à des radicaux qu’elles envoyèrent au bûcher.

Ryū of Kuraï

Gotheatania est parsemée d’immenses statues et fresques du triomphe des dragons face au chaos. Il est donc normal que les soeurs voient en ces guerriers génétiquement modifiés des sauveurs et des héros. Les rares combats qu’elles firent avec les guerriers de Kuraï, les vierges combattirent toujours avec une abnégation de leurs vies délirantes essayant de racheter le prix des vies perdues par les Space Marines sur leur mondes. Ils ont appris à respecter ces farouches guerrières dont les actes prouvent la foi. La relation entre les Ryū of Kuraï et l’Adeptus Ministorum est tendue, les guerriers ultimes de l’Empereur les voyant comme des déformateurs de sa parole cependant il n’en va pas de même pour les sœurs. Les saintes ont existé et existent encore comme sainte Célestine par exemple. Elles sont donc légitimes à parler en son nom car elles versent leur sang pour son trône contrairement aux prêtres qui restent cloisonnés dans leurs chapelles. Les clans de Kuraï viendront (et sont venus) toujours en aide à l’Ordre de la Lumière Purificatrice

Cigognes de Coniidae

Les loyaux soldats de Coniidae combattent régulièrement avec l’ordre, la combinaison de la vitesse et du nombre de la garde alliés à la force et au fanatisme des sœurs étant tout à fait redoutable. Bien que les Cigognes ne soient pas des fanatiques du crédo impérial, la vision du bras armé de l’Ordo Hereticus au combat a de quoi impressionner le moins pieux des gardes.

Adeptus Mechanicus

Le monde-forge Tekhnêtos produit et donne les armes, armures et munitions des guerrières dans un monopole absolu suite à la séparation de l’Imperium en deux. Elles évitent donc tout conflit théologique avec les prêtres de Mars, leur dépendance étant totale. Il est arrivé que des escouades de sœurs combattent sur le monde-forge lors d’invasions du chaos payant leurs matériel avec le prix du sang.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .