Community-header-background Cet article, Lucian Felricaph, a été écrit par Alexander Tiberius. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.
Segmentum Pacificus.jpg
Cet article, Lucian Felricaph, a été écrit par Alexander Tiberius. Il s'agit d'un article d'Univers Étendu. Le fluff s'étend sur un élément établi du canon ,mais ne le contredit pas.


Techno-Prêtre.jpg Cet article, Lucian Felricaph, est actuellement en construction. L'auteur s'excuse pour le dérangement.

"Vint alors, des steppes désertique de Gemmae, le géant. Cape au vent et barbe tout autant, celui tombé dans l'oublie mais à jamais dans leurs cœurs inscrit. Venu sauver une dernière fois celui qui chantera ses sagas. "
—Extrait tiré du recueil "Sarbédia : Prélude vers l'Abysse"

Lucian Felricaph est un astartes originaire du chapitre des Storm Wardens. Son stoïcisme au combat, malgré les pires situations, et sa franche camaraderie hors du champ de bataille, couplé à son accent à couper au couteau et son usage approximatif du gothique en fait un personnage atypique. Il se révélera être un ami précieux pour beaucoup de ses frères et un outil indispensable pour la Deathwatch. Il est encore aujourd'hui considéré comme le frère de veille sur lequel on peut se reposer sans crainte.

Biographie

Le chapitre des Storm Warden ayant des compagnies basé sur une flotte et arpentant la galaxie au gré des appels à l'aide des domaines de l'Empereur, ils furent amenés à recruter sur le monde gelé de Valhalla. Le petit Lucian fut alors confié par sa famille au chapitre dans l'espoir d'en faire un astartes. Cependant, étant le dernier fils d'une longue lignée de noble très influent sur la planète, les Mac Felricaph ne firent que se débarrasser d'un poids mort. Lucian était encore un peu jeune pour se rendre compte de cela et vécu ce brusque changement comme un sacrifice nécessaire pour que les Mac Felricaph puissent prospérer. Il ne se rendra compte que bien plus tard qu'il avait été jeter comme un déchet inutile. Cette compréhension ne l'affecta pas outre mesure mais lui fit prendre conscience de la dur réalité de l'Imperium. Cela dit, il ne faudra pas attendre bien longtemps après le départ du jeune Lucian pour que la famille des Mac Felricaph ne s'écroule, absorbé par une famille noble rivale. Ce qui advint d'eux suite à cette fusion ne laisse que peu de place aux doutes.

Une initiation difficile

Au cours de son initiation sur Sacris, Lucian ne brilla pas particulièrement parmi ses pairs néophyte. Il était discret et ne percevait pas bien l'honneur et la chance que cela était pour lui d'être entraîner pour devenir, peut être, l'un des meilleurs guerriers de la galaxie. Un certain fatalisme accompagnait les rares paroles que le néophyte prononçait. Inquiet qu'un initié puisse se laisser aller à la morosité, le jeune Felricaph fût envoyé devant le chapelain de compagnie, mais rien ne ressortit de cette énième leçon de catéchisme. Le chapelain ne pourra s'empêcher, malgré tout, de faire part du grand potentiel que possédait le néophyte à ses supérieurs.

Un aîné salvateur

Ce n'est qu'après une mission de reconnaissance en tant que scout, mal exécuté par son chef d'escouade, que Lucian trouva un but. En effet, son escouade de néophyte fut décimée par des peaux-verte et il dut porter sur ses épaules son sergent, privé de ses jambes par une mine, mais vivant. Après un mois à parcourir la surface d'un monde dont il ne connaissait pas le nom, transportant son supérieur sur son dos, que le scout rejoignit finalement le QG de campagne du chapitre. Là, il déposa le sergent sur la civière que les serfs du chapitre apportaient. Puis vint l'Apothicaire en chef du chapitre qui procéda à diverses manipulations sur le corps inconscient de l'astartes qui fascinèrent Lucian. La dextérité et la maîtrise de l'apothicaire révélèrent au jeune scout ce pourquoi il était fait. Être utile, sauver ses frères, ne plus jamais être considéré comme un déchet.

Un scout prometteur

À partir de ce moment, Lucian devint bien plus assidu, concentré sur sa tache sans jamais s'en détourner. Son fatalisme se transforma en stoïcisme face à toutes les situations. Ce sang-froid à toute épreuve, associé à sa propre légende naissante, de scout ayant survécut et sauvé son sergent contre vents et marées, firent qu'il gravit les échelons du chapitre très rapidement. Il était toujours volontaire pour les missions les plus dangereuse. Toujours là pour ses frères au combat, Lucian acquit bien vite la réputation du roc sur lequel on pouvait se reposer sans crainte. Sa réputation grandit tout aussi vite et le suivait comme son ombre. Il fut dès lors toujours envoyé sur les campagnes les plus dangereuse, chose qu'il acceptait sans se faire prier. Alors même qu'il n'était qu'un scout, Lucian faisait déjà figure de modèle pour les initiés qui l'accompagnaient

Demande de formation

Une fois devenu un astartes à part entière, Lucian alla trouver ses officiers et demanda expressément à suivre la formation d'apothicaire. Malheureusement, cela lui fût refusé. En effet, il avait prouvé mainte fois son efficacité sur le terrain et le chapitre n'avait nul besoin d'un apothicaire en plus. Fidèle à lui-même, Lucian resta de marbre, mais maudissait intérieurement ses propres exploits. Malgré ce refus, le Storm Warden passa de nombreuse heures en compagnie de l'Apothicaire en chef qui le prit sous sa tutelle pour lui apprendre les rudiments du Medicae. Bien que cela ne fut pas officiel, Lucian sentait son objectif se rapprocher et en était satisfait, se contentant de ces leçons improvisées avec celui, qu'il appelait désormais, son "Maitre".

De plus en plus de pertes

Au cours des dizaines d'années qui suivirent sa désillusion, Lucian fut envoyer sur plus de front et contre plus d'ennemis qu'il puisse en compter. Régulièrement, il se retrouvait parmi les escouades d'avant-garde. Un honneur pour certain, une appréhension de plus en plus pesante pour Lucian. Et pour cause, le Storm Warden faisait preuve d'une résistance physique et d'une chance au delà du raisonnable, ce qui faisait de lui souvent l'un des rares survivants d'escarmouches et autres pièges tendu par les ennemis de l'humanité. Il arrivait malgré tout parfois à ramener certain frères blessés à l’abri avant de retourner affronter ses ennemis pour venger la mort de ces défunts amis. Cette récurrence pesait de plus en plus sur l'esprit du Storm Warden vieillissant.

Dernier survivant

Au cours d'une mission de défense d'un monde attaqué par une flotte-ruche Tyranide, l'escouade de Lucian fut prise en embuscade par un Prince Tyranide et son cortège infini de monstruosité au cours d'une opération d'évacuation de poste avancé. La créature gigantesque décima les frères de Lucian jusqu'à ce qu'il ne reste plus que lui. Voyant l'apothicaire de son escouade déchiqueté, le Storm Warden resta figé l'espace d'un instant. Puis, il se dirigea vers les corps mutilé de ses frères afin de récupérer une Claymore de Sacris brisé et le Reductor encore intact du frère apothicaire agonisant. Ses armes en main, Lucian pointa le Reductor vers le Prince Tyranide et hurla son défi, de toutes ses forces, à la créature gargantuesque.

Une affaire d'honneur et de vengeance

Le Storm Warden déchaîna toute sa fureur pour se frayer un chemin jusqu'au Prince qui semblait le narguer depuis sa position. La claymore brisée lui servant à se dégager une voie et le Reductor frappant avec précision ses assaillants, Lucian arriva jusqu'à son ennemi et, sans plus de cérémonie se mit à l'attaquer sauvagement. Le combat fut rude et l'agilité du Storm Warden lui sauva la vie à de nombreuses reprises au cours de l'affrontement. Toute la frustration et la colère que Lucian avait accumulée au cours de sa vie servirent de carburant à son corps, qui s'enflamma sous la haine qu'il ressentait à l'instant. Après plusieurs minutes éprouvante de combat, Lucian fut projeté dans les airs avant de finalement se réceptionner sur la tête de la créature, transperçant son crâne avec son Reductor. Le Prince Tyranide s'effondra, vaincu. Le reste des créatures retrouvèrent leur instinct sauvage et se dispersèrent.

Un combat légendaire et un traumatisme

Gravement blessé et à bout de force, Lucian préleva les glandes progénoïdes de ses frères tombés grâce au savoir transmis par son maitre et au Narthecium du frère apothicaire, qui avait rendu son dernier souffle durant le duel de Lucian. Il finit par retourner péniblement vers les défenses impérial ou les membres du chapitre l'accueillir en héros ayant réussi un combat impossible et ramené le patrimoine de ses frères. Mais le cœur de Lucian n'était pas à la fierté, car il était, encore une fois, le Dernier Survivant. Celui qui subsiste et voit ses frères mourir les uns après les autres. Celui qui reste pour venger et honorer la mémoire de ceux tombés au combat. À partir de ce jour, Lucian devint d'autant plus stoïque sur la mort de ses frères de bataille, vengeant leur trépas avec un sang-froid à toute épreuve. Le Storm Warden put finalement suivre la formation d'Apothicaire avec son Maitre, mais il n’éprouva aucune satisfaction au fait d'accomplir son but grâce à la mort d'un frère respecté.

Opération Hammerfall

Alors engagé aux côtés du maitre de chapitre Lorgath Maclir durant les premières années de la croisade Achilus dans l'étendu de Jericho, les Storm Warden durent stopper leur progression face aux Tau pour recevoir des renforts supplémentaires. Malheureusement, une succession de rebellion et d'opérations de sabotage sur les mondes récemment repris au xénos, bloquèrent Lucian et ses frères et les empêchèrent d'amorcer un repli ou de recevoir les renforts attendu. Après plusieurs mois de combat éreintant les Storm Wardens purent se replier finalement alors même que la flotte-ruche Dagon commençait à dévaster la percée de Canis.

Engagement dans la Deathwatch

Les exploits de Lucian ne passèrent pas inaperçue et il fut recommandé pour rejoindre les frères de la Deathwatch afin d'accumuler savoirs et expériences pour le chapitre. Le Storm Warden eut, une fois de plus, l'impression d'être un poids mort dont on se débarrassait alors qu'il n'en était rien. En tant qu'apothicaire, son arrivée à la forteresse d'Erioch dans l'étendue de Jericho fût accueillit chaleureusement. Mais, très vite, les particularités de Lucian l'isolèrent de ses autres frères. En effet, sa mauvaise maitrise du langage courant et son stoïcisme glacial le rendirent impopulaire pour beaucoup de frères de veille de Erioch. Cependant, certains frères tels que Sammael Noctil et Quelric Oldyoung trouvèrent un ami indispensable chez Lucian, qui développa alors un comportement bien plus fraternel et bon vivant en dehors des missions sur le terrain. Il fraternisa égalment avec certain frères apothicaire avec qui il était amené à travailler, notamment le Angel of Absolution Septimus.

Source de Savoir mutuel et nouvelles amitiés

Sammael Noctil passa beaucoup de temps avec Lucian afin de profiter de son savoir et de son expérience tandis que le Raven Guard faisait profiter le Storm Warden de sa méthodologie et sa rigueur dans ses comptes-rendus de missions. Quant à Quelric Oldyoung, Lucian trouva un ami avec qui il partageait beaucoup de points commun. Le Storm Warden appréciait beaucoup la présence du Space Wolf avec qui il s'entendait comme larrons en foire. Son respect pour ce nouvel ami, qui faisait fi de ses particularités, allait croissant. Ce respect se mua en gratitude le jour ou le Space Wolf vint le trouver pour lui demander son aide au sein de la Kill Team Immodesta. Lucian eut l'impression de renaître et devint vite un élément apprécié au sein de la Kill Team.

Un guerrier respecté

Au sein de la Kill Team Immodesta, Lucian devint très vite un élément apprécié pour plusieurs raisons. Tout d'abord, il était l'apothicaire qui faisait cruellement défaut à la Kill Team. Ensuite, il savait être prudent sur le terrain afin de ne pas mettre en danger la première raison. Pourtant, les membres d'Immodesta se rendirent très vite compte du fantastique guerrier que pouvait être le Storm Warden, capable d'attirer toute l'attention sur lui d'un simple cri de guerre et d'encaisser toutes les attaques, même les plus destructrice avec un flegme frisant l'insolence. Ce genre de situation était très rare, car Lucian restait souvent en arrière à attendre le moment opportun pour arriver en soutient à ses frères. Il n'empêche que plus d'une fois, alors que la situation tournait au désavantage de l'équipe, Lucian se posa en cible à abattre pour ses ennemis, cela afin de faire gagner un temps précieux aux autres astartes d'Immodesta. Il parvenait à résoudre des problèmes, sans solutions apparente, de façon déconcertante, comme le jour où il hurla un flot d'imprécations et de menaces, sur le vox d'escouade, pour réveiller le frère Dak'ir, victime d'une hypnose xenos. Cette spontanéité mêlé à son instinct lui permettent de répondre à la plupart des situation auxquelles Lucian et ses frères se retrouvent confronté.

Descriptions

Physique

Lors de son entrée au sein de la Deathwatch, Lucian est déjà vieux selon les standard astartes, approchant quasiment les 800 ans. Son crâne rasé et sa barbe fournie encadrent un visage buriné par les combats. Ses traits tirés sont inexpressifs la plupart du temps, bien que l'on puisse facilement lui arracher un sourire sincère avec les bonnes paroles. Ses yeux aigue-marine sont observateurs et concentré sur l'objectif en cours. Il dépasse la moyenne de taille des autres astartes d'une demi-tête, renforçant la force de sa présence. Intimidant au premier abord, il se révèle bien différent de ce que peux laisser supposer son apparence.

Psychologique

Lucian Felricaph est un astartes écrasé par le poids des années et son propre passé. Il est persuadé d'être condamné à vivre éternellement, privé du glorieux combat qui lui permettra enfin d'être celui qu'on venge et plus celui qui le fait pour les autres. Cet état de fait le pousse parfois à chercher à éprouver les limites de ce qu'il appelle "Sa Malédiction" en se mettant volontairement en danger, ou en n'esquivant pas des attaques ennemis alors qu'il en aurait l'occasion. Étrangement, ce comportement est perçu comme étant de la vantardise, de la foi ou de la stupidité selon quel astartes est témoin de ces actes. Mais jamais cela n'est perçut comme un fatalisme, une résignation ou une profonde souffrance. Il a une compréhension instinctive de la plupart des problèmes auquel il est confronté et est capable d'y fournir une réponse original, à défaut d'être approprié.

Un ami sincère

Il est extrêmement facile de se faire ami avec Lucian, tout comme il est très difficile de vouloir s'en faire un ennemi. Sa sociabilité ne l'empêche pourtant pas d'être un être très solitaire au sein d'Erioch pour des raisons diverses mais souvent aussi peu justifiable que le mépris pur et simple. Une fois son amitié acquise, Lucian se battra jusqu'au bout pour protéger ses amis, vivant dans l'angoisse de revivre des événements de son passé et de se retrouver encore une fois le Dernier Survivant.

Équipements

Lasracha

Lance-flammes ornementé porté par Lucian avant même son entrée à la Deathwatch. Lorsque quelqu'un lui demande pourquoi un apothicaire utiliserait une telle arme, il répond simplement qu'il est trop mauvais avec un bolter et qu'un lance-flamme, ça peut cautériser une plaie, contrairement aux armes à bolts.

Claymore de Sacris

Comme tout Storm Warden, Lucian excelle à la manipulation de ces lourdes épées à deux mains. Il n'a cependant pas autant d'attache à celle venant de Sacris que les autres membres de son chapitre. C'est pourquoi il n'hésite pas à remplacer la sienne par un modèle énergétique, bien plus dangereux.

Armure énergétique

Lucian porte une antique armure énergétique Mk4 "Maximus". Les jambières, en revanche, sont originaires d'un modèle Mk6 "Corvus", les anciennes ayant subi des dommages irréparables. A peine arrivé à la Deathwatch, le Maitre de Veille confia à Lucian une relique de son chapitre : Fureur Implacable, des brassards blindés rendant n'importe laquelle de ses attaques, même désarmée, d'autant plus meurtrière. Le Storm Warden porte cette relique avec respect et en prend le plus grand soin.

Esprit de la machine

L'armure de Lucian est parfaitement entretenue et rutilante, et cet état de fait semble satisfaire l'esprit de la machine capricieux qui habite les circuits du vénérable modèle "Maximus". En revanche, dès que l'armure se retrouve salie, endommagée ou perd de sa superbe pour une raisons ou une autre, l'esprit de la machine devient dès lors récalcitrant et ralentit les mouvements de Lucian. Le Storm Warden est depuis longtemps habitué à ces caprices et fait son possible depuis pour satisfaire l'égo de son harnois. Ce défaut est, cependant, légèrement compensé par les jambières Mk6, qui augmentent sensiblement l'agilité de Lucian au combat.

Connaissances

Deathwatch

  • Sammael Noctil : L'un des premier astartes à avoir fraternisé avec Lucian plusieurs années après son arrivée à Erioch. Lucian le considère comme le plus malin et dangereux de ses frères, mais aussi comme le plus enclin à partager l'intégralité de ses connaissances afin d'améliorer l'efficacité de ses frères. La disparition de Sammael sur le Mortis Thule marquera Lucian et renforcera sa conviction d'être maudit.
  • Reor Maukra : Rencontré récemment, Lucian avait pourtant déjà entendu parlé de lui en de bons termes par son ami Sammael. La confiance que lui portait le Raven Guard suffisait à Lucian pour en faire de même et le considérer comme un ami avant même qu'il ne le rencontre. Ce dernier point ne manqua pas de surprendre le Carcharodons lorsqu'ils se rencontrèrent.
  • Horion Baltus : Lucian n'est pas de ceux ayant des difficultés avec les membres du Mechanicum ou les Techmarines et leurs implants. Il voit son frère Horion comme le puissant guerrier robotisé qu'il est. Son savoir immense et son zèle dans l'accomplissement de son devoir technologique impressionnent à chaque fois le Storm Warden. Il observe alors, dans un silence religieux, Horion s'affairer à la tâche, que ce soit pour l'étude d'un artefact que pour la destruction de ses ennemis.
  • Quelric Oldyoung : Probablement le frère dont il est le plus proche. C'est Quelric qui aborda Lucian dans sa solitude et l'en extirpa. Depuis ce jour, Lucian ressent une grande gratitude et un respect tout aussi grand pour le Space Wolf. Lucian finira par transmettre son savoir d'apothicaire à Quelric, qui cherchait à devenir un Prêtre-Loup. Ce fut une grande joie pour le Storm Warden, qui continue d'épauler le Space Wolf autant qu'il le peut.
  • Maxus Haxenjager : Le Black Templar amuse beaucoup Lucian, car ce dernier perçoit toute l'intelligence et la subtilité caché derrière son masque de brutalité et de fanatisme. Lucian ne doute pas des croyances de Maxus, mais le soupçonne d'être plus malin qu'il ne veut bien le laisser paraître. Maxus et Lucian semblent s'entendre parfaitement, ce qui est typique du Storm Warden : fraterniser même avec les astartes jugé les plus "difficiles".
  • Gaël Vogar : Lucian ne sait pas trop quoi penser du King Fangs, mais apprécie sa volonté de tuer tous les ennemis de l'Empereur grâce aux armes les plus destructrice. Parfois, Lucian aide Gaël dans sa récolte de tête de xenos en montrant au King Fang la meilleure façon de trancher les vertèbres de certains spécimens, conseil qui semble être apprécié par Vogar.
  • Da'Kir : Le Salamanders est toujours une source d'amusement pour le Storm Warden, qui cependant n'hésite jamais à remettre en place d'une claque bien sentie sur le casque. La maladresse de Da'Kir l'amena un jour à perdre son marteau qui termina sa route dans la tête de Lucian. Depuis ce jour, le Storm Warden cherche un moyen, aussi inventif que le Salamander, pour essayer de le taper sur la tête sans le toucher directement.

Inquisition

  • Inquisiteur Vils Andarion : Lucian ne sait que très peu de choses sur cet inquisiteur qui, au premier abord, lui semblait insupportable. Au final, le Storm Warden appréciera l'inquisiteur, avec qui il passera du temps à discuter xénoarchéologie. Lucian lui sauva la vie et l’évacua d'un monde hostile lors de leur première mission conjointe.
  • Inquisitrice Adrielle Quist : Lucian respectait l'inquisitrice pour ses tactiques audacieuse, mais il sentait bien que ses propres particularités faisait lever un sourcil à l'inquisitrice. Malgré cela il se montra utile pour elle et continua de collaborer de nombreuse fois avec Quist. Il supporta avec conviction ses plans consistant à faire ratifier un cessez-le-feu temporaire avec les Tau, alors que beaucoup d'opposant cherchais à faire échouer ce plan.

Humain

  • Unknown-1592140568.png
    Aiolos Thiey'rie : Lors d'une mission avec Immodesta sur le monde de Baraban, la Kill-Team sauva des griffes des orks un homme et un enfant, fait prisonniers par les xenos. Maxus annonça qu'il ferais de l'enfant un space marine, tandis que l'adulte serait transformé en servitor. Lucian s'opposa fermement à cela, et sauva l'adulte de ce sort funeste. L'apothicaire lui promis un avenir meilleur que celui de garde, et lui assura sa protection s'il acceptait de servir en tant que serf. Aiolos accepta de bon cœur et Lucian l'entraina pour en faire un allié sur qui il puisse compter. Une estime ainsi qu'une patience réciproque existe entre les deux alliés, qui se protègent mutuellement lors des campagnes qu'ils doivent mener .

Particularités

"Toi voir Reductor ? Bien ... Moi laisser toi deviner où est-ce qu'il va finir ..."
—Apothicaire Lucian Felricaph. M41
  • Bien qu'il soit un très bon apothicaire, ayant de très vastes connaissances sur de nombreux sujets, il n'en reste pas moins que Lucian ai une façon bien à lui d'exercer son art, notamment en utilisant certains outils médicaux de façon non-conventionnelle. Ainsi, et sous l'impulsion de Sammael Noctil et Quelric Oldyoung, il est l'auteur de plusieurs thèses médical sur l'utilisation du Reductor, servant à l'extraction des Glandes Progénoïdes, comme outil chirurgical de précision sur le terrain. Ces thèses furent controversées, mais pourtant considérées comme une référence en la matière au sein du fort de veille d'Erioch.
  • Lucian a une façon bien à lui de s'exprimer. Il semble utiliser une variante du gothique, entrecoupé d'expressions typique de son monde natal. Cette particularité lui vaudra le mépris de certains membre de la Deathwatch, tandis que d'autre le jugeait juste comme trop stupide pour savoir s'exprimer correctement. Lucian considère que cette façon de parler lui est propre et n'a pas l'intention de faire plus d'effort, cela lui permettant de vite différencier ceux l’appréciant réellement de ceux ne voulant rien d'autre que le rabaisser.
  • Comme tout les Storm Warden, Lucian est un duelliste expérimenté et redoutable. Il manie la claymore avec dextérité et précision. En mission, il n'est pas rare de voir l'apothicaire provoquer en duel le commandant ennemis afin d'éprouver ses talents. Cela, couplé à sa résistance exceptionnel, en fait un adversaire particulièrement dur à abattre en face à face.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .