Community-header-background Cet article, Legio Menetios, a été écrit par Szazhen. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.

Les halles des antiques cités Squats enfouies profondément sous la surface du Monde Forge Etna accueillent les complexes de hangars d'une petite Légion composée d'une dizaine de Titans, la Legio Menetios, qui se remet actuellement de lourds dommages infligés au combat par la Waaagh Skrotuz.

Histoire

Création

La Legio Menetios fut forgée au cours de la Grande Croisade, à une période où la logistique des forces coalisées derrière l'effort de guerre de l'Empereur commençait à s'étirer plus que de sagesse, nécessitant l'établissement de postes de ravitaillements et de réparations, notamment pour les Legionnes Titanicus de Mars.

Découverte

La découverte de ce monde Squat désaffecté et abandonné, peuplé uniquement de prédateurs naturels, était une aubaine : des installations toutes prêtes et très bien équipées attendaient les flottes du Mechanicum, qui n'eurent que très peu de modifications à faire pour établir des hangars à Titans lourdement fortifiés, tandis que la surface de la planète allait accueillir mines de métal et Manufactorum pour la production de pièces détachées nécessaires à l'entretien des flottes Impériales.

Après l'Hérésie

Pendant longtemps, tandis que les Forges d'Etna n'étaient qu'à leurs balbutiements, les hangars ne servaient qu'à l'entretien, le garage, le ravitaillement et la réparation des Legionnes entre deux assauts ; ce n'est qu'après l'Hérésie d'Horus et les troubles qui s'ensuivirent que le Monde Forge se mit a constituer sa propre Legio à partir de carcasses de Titans détruits et de pièces détachées produites sur place.

Un démarrage lent

Il fallut quelques siècles pour que la Legio Menetios rassemble une dizaine de châssis de tous tonnages et soit prête au combat, dès lors elle participa à de nombreux combats, essentiellement dans le Segmentum Pacificus, plus rarement au-delà lorsque sonnait l'appelle à la Croisade.

Organisation

Arsenal

Dû à son histoire et à l'espace limité à l'intérieur des anciennes forteresses souterraines des Squats, la Legio Menetios a très peu de Titans dans ses rangs, une dizaine tout au plus :

Classe Warhound

(4 châssis, 2 en réparation)

  • Canis Ardenti, Princeps Berito Martis (rep)
  • Jester Cerberos, Princeps Ikhenae
  • Lupus Glory, Princeps Arystaios (rep)
  • Stalker Lykos , Princeps Orio

Classe Reaver

(3 châssis,1 en réparation)

  • Frozen Thanaton, Princeps Palestros
  • Persès Paladin, Princeps Enyalus (rep)
  • Stellar Moros, Princeps Enyos

Classe Nemesis

(1 châssis Warbringer, en réparation)

  • Omnissian Drums, Grand Master Apollyos (rep)

Classe Warlord

(2 châssis,1 en réparation)

  • Janus Dexter, Princeps Alexiarès (rep)
  • Janus Sinister, Princeps Anicetos

Casse

Ces faibles effectifs combattants opérationnels sont contrebalancés par la quantité considérable de techno-prêtres, de techniciens et d'ouvriers experts en réparation de châssis endommagés, recyclage d'épaves et récupération de débris sur les champs de bataille du Segmentum Pacificus.

Sous traitance

A la suite de conflits apocalyptiques ayant saigné leurs propres Légions Titaniques, il arrive que certains Monde Forge sous-traitent la réparation d'une partie de leurs Titans aux ateliers d'Etna, afin de reconstituer leurs forces plus vite qu'avec leurs seuls moyens.

Ces situations sont excessivement rares en raison de l'égoïsme et de l'avarice des Monde Forges, refusant pour la plupart de prêter ne serait-ce qu'un instant leurs précieux dieux mécaniques, mais lorsqu'urgence fait loi, le pragmatisme peut parfois l'emporter.

Trésors enfouis

Les casses de Titans renferment des pièces aussi rares qu'anciennes, certaines datant de l'Ère des Luttes ou des combats de l'Hérésie d'Horus, et subissent quotidiennement des rituels de purification pour retirer la corruption de leurs épaves.

On raconte qu'il y aurait de quoi assembler la moitié d'un Titan Imperator, mais que le manque de place rendrait ce chantier impossible. Le canon Fournaise provenant de cette précieuse collection équipe, depuis l'Hérésie d'Horus, l'Ordinatus Etna, dit "Hephayston".

Croyances

La Legio Menetios, comme de nombreuses autres, voit ses géants de métal comme des incarnations du Dieu-Machine dans toute sa puissance destructrice, et la possibilité d'en piloter un comme un honneur divin.

Recyclage

Mais les Titans ne sont pas que destruction, le Dieu-Machine est immortel et il est du devoir de ses serviteurs de ressusciter chaque colosse qui serait tombé au combat, de détruire tout ceux qui profaneraient leurs tombes sacrées et de purifier ceux que l'ennemi a marqué de sa souillure corruptrice.

Réparer des Titans, c'est rendre la vie aux Dieux, qui en remercient l'Humanité en détruisant Ses ennemis par le feu et de leur colère froide, aveugle, mais juste.

Faits d'armes notables

  • Grande Purge - M31 : La Legio Menetios, restée loyale à l'Empereur, intercepte une manipule d'une Légion Titanique traîtresse, alors à la recherche d'un point de chute pour effectuer des réparations de fortune. Un rapide et sanglant combat met fin à la fuite des traîtres et donne à la Legio Menetios une quantité précieuse de débris de Titans à purifier pour augmenter ses effectifs.
  • Guerres de la Bête - M32 : La Legio Menetios participe aux durs combats pour repousser les Orks, elle est quasiment exterminée et ne doit sa survie qu'au talent de ses équipes de réparation, qui reconstituèrent ses forces à partir des restes de ses machines, des tonnes de pièces d'épaves de leurs stocks et de pièces détachées directement sorties des Manufactorum d'Etna.

--- Données manquantes dans les archives impériales ---

  • Nova Terra Interegnum - M35-36 : Ni le Monde Forge Etna, ni la Legio Menetios, ne se sentirent concernés par la sécession du Segmentum Pacificus du reste de l'Impérium, ne reconnaissant nulle autre autorité que Mars et l'Omnimessie, mais lorsque les troubles politiques firent place à la guerre civile et à l'hérésie, les Titans furent déployés pour nettoyer les mondes les plus sévèrement corrompus du Secteur Poseydos.
  • Âge de l'Apostasie - M36 : Durant toute la durée de cette ère de fanatisme et de guerres civiles, Etna mobilisa toutes ses forces pour résister aux hordes en pleine guerre sainte cherchant à purger le Monde Forge de son culte jugé hérétique. On dit qu'il y eut tellement de cadavres abandonnés à la surface que la faune sauvage s'est multipliée par dix.
  • Âge de la Rédemption - M37 : Lorsque les troubles de l'Apostasie prennent fin et que l'Impérium reprend le contrôle, de nombreuses planètes sont purgées pour pacifier le territoire. La Legio Menetios envoie avec une certaine joie ses Warhound nettoyer les cibles désignées par les Hauts Seigneurs de Terra et en profite pour régler ses comptes avec les mondes ayant organisé des Croisades contre Etna.

--- Données manquantes dans les archives impériales ---

  • Croisades Machariennes - M41 : la Legio Menetios répondit à l'appel à la Croisade du Seigneur Commandeur Solaire Macharius pour la reconquête du Segmentum Pacificus, ils firent parti de l'arrière-garde et ne combattirent que sur les pires champs de bataille, lors de sièges difficiles ou furent utilisés comme force d'intimidation pour forcer des mondes à la reddition.
  • Hérésie Macharienne - M41 : lorsque les généraux de Macharius se disputèrent les territoires conquis par le Seigneur Commandeur Solaire après la mort de ce dernier, la Legio Menetios se replia vers Etna pour ne pas être impliquée dans ces luttes de pouvoir insignifiantes. Elle dût malgré tout combattre lorsqu'un seigneur autoproclamé clama sa suzeraineté sur le Monde Forge et envoya ses armées pour mâter les Techno-Prêtres. Ce fut sa dernière erreur.
  • Waaagh Skrotuz - M41 : lors de l'ouverture de la Cicatrix Maledictum, les coupures de communications généralisées et le chaos ambiant permit à toutes sortes d'ennemis, Xenos ou servants du Chaos, d'assaillir l'Impérium de toute part. En ce qui concerne le Sous-Secteur Eole, c'est une Waaagh qui déferla contre ses défenses et ravagea de nombreuses planètes avant d'être stoppée. La Legio Menetios s'illustra dans un combat difficile sur Aquileia pour y détruire les Gargants du Warboss Skrotuz jusqu'au dernier. La Legio paya ces combats acharnés par la mise hors service de la moitié de ses effectifs, mais elle accomplit sa mission en détruisant les machines de guerre Xenos.
  • Croisade de Sarbédia - M41 : meurtrie mais pas vaincue, la Legio Menetios répondit à l'appel de la Croisade pour reconquérir le Secteur Sarbédia en mobilisant deux Titans pour l'effort de guerre, accompagnés par deux Cohortes de Guerre Skitarii de la 1ère Macroclade de la Legio Pallas, sous les ordres du Megastrategos Justinus.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .