Community-header-background Cet article, Le Fratricide, a été écrit par Szazhen. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.

Le Fratricide est un Chevalier Renégat ayant juré allégeance envers Tzeentch.

C'est également un Psyker et un Sorcier très compétent, particulièrement expert dans l'invocation de Portails Warp.

Maraudant dans la galaxie depuis un millénaire, on suppose qu'il a fusionné corps et âme avec son Trône Mechanicum et que le cockpit du Chevalier n'abrite plus qu'un amas de chair et de métal atrocement muté.

Histoire

Jeune Prodige

Le jeune Jeroen Ouderling était un écuyer prometteur, un champion en devenir imbattable aux commandes de son Armiger Warglaive qui faisait la fierté de sa famille, de son maître d'arme et de ses précepteurs.

Tout le monde le voyait déjà adoubé et placé aux commandes d'un Questoris Errant, ou d'un brutal Gallant, et destiné à progresser rapidement pour, qui sait, peut-être un jour mériter de diriger une relique Cerastus de sa Maison.

Mais ce que tout le monde ignorait, Jeroen inclus, c'est que ses capacités innées d'apprentissage et son instinct sur-développé étaient les signes qu'il était un Psyker latent au potentiel très important.

Le mystère n'en fut plus un lorsqu'à sa majorité, Jeroen passa le rituel de l'adoubement sur le Trône Mechanicum.

Le choc de l'épreuve réveilla son potentiel à sa puissance maximale, ravageant par accident ce lieu sacré, tuant nombre de témoins et invoquant des créatures semblables à des feu-follets qui dévastèrent les défenses non-préparées de ce lieu réputé inaccessible, mais tandis qu'autour de lui tout n'était que dévastation, lui réussissait son épreuve et fusionnait son esprit avec le Trône.

Il était Chevalier, mais personne ne vint l'acclamer.

Il fut emprisonné, on l'accusa de Sorcellerie, de Possession et bien d'autres horreur, et on convoqua un prêtre pour l'exorciser. Jeroen savait qu'il allait mourir, mais ne comprenait pas pourquoi : "Je n'ai rien fais de mal" disait-il, mais lorsque la porte de sa cellule s'ouvrit, ce n'était ni un Prêtre, ni un Bourreau qui vint à lui, mais un individu... étrange.

"Un Inquisiteur est en route pour te tuer, tu peux rester ici et l'attendre, ou venir avec moi. Il y a un Dieu qui veille sur les gens comme toi, sers Tzeentch et tu vivras."
—Le Changeling

La Fuite

L'individu disparu comme une ombre lorsque Jeroen s'enfuit, courant jusqu'aux écuries, et vola le Questoris Errant de son père décédé durant son adoubement, mais sa fuite ne passa pas inaperçu et il fut retenu à la sortie de l'Onderkasteel par nulle autre que son frère aîné, Nikolaas à bord d'un Questoris Warden, déterminé à ne pas le laisser partir.

Leur combat fut aussi bref que brutal, car Nikolaas avait plus d'expérience, mais il n'avait pas le talent inné de son cadet pour le duel. Le Canon Gatling Avenger tirait des volées d'obus explosifs tandis que Jeroen le contournait pour éviter les tirs sans surcharger son Bouclier Ionique.

Le jeune homme orienta son fuseur d'épaule droit vers la tête de son adversaire pour occuper son Bouclier et obscurcir sa vue le temps qu'il le prenne de flanc, puis tira de son Canon Thermique droit dans l'articulation du genou, qui fut liquéfiée rapidement, faisant chuter Nikolaas et son Warden tandis que Jeroen les chargeait toujours, sa Tronçonneuse Reaper levée, prête à frapper.

Nikolaas, aidé de sa propre expérience et des conseils des esprits du Trône, bloqua la Tronçonneuse de son Gantelet Thunderstrike, puis l'arracha sommairement dans un claquement électrique... Mais ce n'était qu'une feinte, car la mort ne venait pas de la Tronçonneuse Reaper mais du Canon Thermique, maintenant à bout portant, pointé sous la portée effective du Bouclier Ionique droit contre la carlingue du cockpit.

Nikolaas eut à peine le temps de réaliser qu'il était happé par une vague de flammes et de métal fondu.

La suite de l'histoire est moins claire, on affirme que Jeroen s'empara du bras équipé du Gantelet Thunderstrike de son frère, tant comme trophée que pour remplacer sa Tronçonneuse perdu, puis il disparu dans les marais de Moeras.

On n'entendit plus parler de Jeroen le Fratricide pendant des mois, la rumeur prétendit qu'il trépassa de ses blessures, qu'il mourra de faim ou qu'il s'exila loin de Moeras dans un vaisseau de contrebandiers.

Le Fratricide

On ignore dans quel bourbier il se terra, mais lorsqu'il réapparu au grand jour, son armure était réparée, le Gantelet de son frère était installé à son bras gauche et l’œuvre de son sombre maître marquait déjà son esprit.

Sa légende naquit lorsque de plus en plus de Chevaliers disparurent, ne revenant jamais de battues et de chasses au gibier dangereux des marécages : les premiers disparus furent considérés comme des accidents de chasse, des victimes de monstres ou de malchance car il est connu de tout Moeran que les Marais ne pardonnent pas l'imprudence ; puis les disparitions se multiplièrent, devenant inquiétantes, puis troublantes, puis réellement problématiques.

Des enquêtes furent ouvertes, des battues organisées, mais jamais ils ne débusquaient le responsable de ces meurtres, ne trouvant que des carcasses de Chevaliers éventrées ou calcinées, et à chaque sortie disparaissait un volontaire, ou deux, ou trois... Happés par la soif de vengeance du Fratricide, qui à chaque victoire devenait sûr de lui et de la justesse de sa cause, et de plus en plus arrogant.

Avec les années, les pertes dans la Chevalerie de Moeras devinrent un véritable problème, car ils mourraient plus vite qu'ils ne formaient d'écuyers pour regarnir leurs rangs, mais tous savaient qui les terrassait, car le Fratricide ne se cachait plus, se présentant aux portes des châteaux et exigeant d'affronter leur champion en duel. Les Ouderling et leurs vassaux étaient coincés, leur propre code d'honneur utilisé contre eux, ils se devaient d'obéir aux lois du combat singulier et perdaient leurs meilleurs éléments les uns après les autres.

Même les puissants Cerastus finissaient réduits en scories face à la colère du Fratricide, qui repartait ensuite vers un autre château, ou exigeait un second adversaire, se prétendant humilié par la médiocrité du premier. Ce petit jeu dura jusqu'à l'effondrement total de plusieurs lignées ; les châssis étaient détruits plus vite qu'ils ne pouvaient en réparer ou en produire, et les Trône Mechanicum neufs, vides d'esprit car n'ayant jamais connu de pilotes, n'était d'aucune aide aux jeunes Chevaliers fraîchement adoubés pour contrer la menace, et qui mourraient comme les autres.

La Légende prétend que le Fratricide garda l'Onderkasteel pour la fin, et qu'il en défia chaque habitant un par un pendant des jours, c'est sans doute faux mais nous n'en avons aucune preuve puisque Moeras fut pris dans une Tempête Warp qui ne laissa derrière elle qu'une planète dévastée, vidée de ses habitants, et le Fratricide avait disparu.

Une Chasse Éternelle

La légende du Fratricide se répandit dans les étoiles à mesure qu'il voyageait de monde en monde, de bataille en bataille, pour tuer des Chevaliers et disparaître, ou pour défier des Champions des Dieux Sombres au cours de duels maudits aux objectifs obscurs.

Pendant un Millénaire il arpenta la galaxie tel un fantôme, voyageant par ses propres moyens à travers l'enfer du Warp pour apparaître là où sa quête impie l'appelait, tuer et poursuivre sa route.

Durant la seconde attaque des Emperor's Children sur Valgast, il accompagnait les servants de Slaanesh en tant que mercenaire grâce aux négociations menées par le Sorcier du Chaos de la horde. Durant la bataille qui suivit, les Lames de Valgast placèrent la marque de la rancune sur lui après qu'il eu tué le Haut-Roi Garen Ysgarst lors d'un duel que l'honneur interdisait de refuser.

Nombreux furent ceux qui prêtèrent serment de l'arrêter une fois pour toute ; certains tombèrent face à lui, d'autres ne parvinrent jamais à le rattraper, arrivant toujours trop tard, ou interceptés par d'autres dangers, et le Fratricide continuait à faire couler le sang noble.

La Croisade des Mondes de Sarbédia

On ignore ce qui l'a fait venir dans le Secteur Sarbédia, s'il a répondu à l'écho de la guerre à travers le Warp, à un appel psychique ou à un rituel d'invocation, mais la présence de nombreux Chevaliers sur les divers champs de bataille du Secteur garantie que la Joute sera sanglante. Les autres Questor Traitoris n'y sont pas plus à l'abri de sa chasse sans fin, car il faut se montrer persuasif pour l'empêcher de les défier un par un en duel au nom de Tzeentch pour prouver quel Dieu a le meilleur Champion.

Il recroisera la route de la Maison Midgard et croisera le fer avec Derosa Midgard.

On ignore s'il rencontra son destin sur l'un des Mondes de Sarbédia ou s'il survécu au conflit une fois de plus pour disparaitre dans le Warp.

Personnalité

Caractère

Lorsqu'il était encore Humain, il était aussi téméraire, arrogant et borné que ce que l'on peut attendre d'un Chevalier de l'Adeptus Mechanicus, un pur produit de la Chevalerie féru d'honneur et de logique, froid et impitoyable.

Des bribes d'honneur chevaleresque semblent persister dans son âme puisqu'il s'est toujours refusé à employer sa magie contre d'autres Chevaliers pour tirer un avantage surnaturel alors qu'on l'a vu user de sorcellerie contre des Régiments de la Garde ou des Astartes.

Opinions

Il se considère accusé à tort et trahi par les siens et ne survit plus qu'animé par un sentiment de vengeance perturbé par les illusions du Maître du Changement. Il n'obéit à personne hormis aux murmures des Démons qui chuchotent à son oreille en permanence, mais il n'est pas spécialement difficile pour un Seigneur du Chaos, un Champion de Tzeentch (ou du Chaos Universel), un Chef de Culte et encore moins pour un Sorcier de s'adjoindre ses services tant qu'il y a à proximité des Chevaliers à affronter.

Objectifs

Il traque les Chevaliers Impériaux partout où il va et se désintéresse de tout autre gibier. Il essaie généralement de les combattre seul à seul pour bénéficier de ses avantages de maître duelliste.

Concernant les autres ennemis à sa portée, il s'en désintéresse généralement et se contente d'éliminer rapidement toute opposition ou de quitter le champ de bataille.

Compétences et Capacités

Le Fratricide est un Chevalier Renégat solitaire, doublé d'un Sorcier du Chaos.

Le Chevalier

Maître dans l'art du duel, son tableau de chasse est interminable et terrifierait quiconque le consulterait, en admettant qu'une telle base de donnée existe et qu'elle soit à jour.

Le Sorcier

Expert dans le domaine des rituels d'invocations et des portails Warp, il se déplace sans vaisseau et est souvent accompagné de hordes de démons mineurs, et parfois de cultistes courageux, de Tzaangors ou de Space Marines du Chaos.

On murmure parmi les Sectes et les Hordes servant le Grand Conspirateur qu'en connaissant les bonnes incantations on peut appeler le Fratricide à travers le Warp et que seul un vrai dévot le verra répondre.

Son potentiel psychique est estimé quelque part entre Beta+ et Gamma, l'échelle est difficile à mesurer en raison de la dangerosité du Chevalier-Sorcier et de l'impossibilité de l'évaluer dans les règles. De plus, on ignore à quel point ce favori de Tzeentch voit ses capacités naturelles améliorées par sa divinité.

Les duels psychiques sont rares, car le Fratricide ressent la présence des Psykers et se charge de les faire disparaître rapidement sous une salve thermique, d'un missile Ironstorm, d'un coup de poing énergétique ou sous le plat de ses énormes pieds mécaniques.

Équipements & Matériel

Le Fratricide est un Chevalier Ouderling volé de classe Questoris, châssis Errant, armé comme suit :

  • un Canon Thermique
  • un Gantelet Thunderstrike
  • un Fuseur d'épaule
  • un Lanceur de Missiles Ironstorm

Il a usé de ses liens avec le Mechanicum Noir, de l'aide de Sorciers du Chaos et de ses propres facultés psychiques pour remplacer son Bouclier Ionique par un Bouclier Aetherique puisant directement son énergie dans le Warp.

Les effets en sont similaires, à l'exception que l'attention du Fratricide n'est pas requise à son orientation, les Éclairs de Force crépitants à la surface de l'armure s'agglomérant d'eux-mêmes pour bloquer les projectiles telle une barrière de foudre magique.

Si sa protection est plus efficace et lui permet de consacrer plus d'attention à son armement et à ses ennemis, elle n'est pas invulnérable car ne peut protéger partout à la fois, de même qu'un Psyker compétent peut tenter d'abjurer le sortilège pour ouvrir une brèche dans la barrière.

Description Physique

Son armure est d'azur et d'or terni, aux couleurs de la défunte Maison Ouderling, à l'exception de son blason personnel qui est inversé (Bleu et Or au lieu d'Or et Bleu), couverte de motifs chaotiques et de phrases d'incantation rédigés dans une langue maudite.

Sur sa surface courent des éclairs bleus qui en lèchent les contours comme une dangereuse barrière.

Relations

Alliés & Serviteurs

Lorsqu'il se déplace à travers les courants du Warp, le Fratricide est souvent accompagné de hordes de démons mineurs, et parfois de cultistes courageux, de mutants, de Tzaangors ou de Space Marines du Chaos. On murmure parmi les Sectes et les Hordes servant le Grand Conspirateur qu'en connaissant les bonnes incantations on peut appeler le Fratricide à travers le Warp et que seul un vrai dévot le verra répondre.

Ennemis Mortels

Nombreux sont les preux à avoir juré de mettre fin à l'existence du Fratricide, ceux qui n'ont pas abandonné sont morts en essayant, mais cela n'empêche pas, chaque année, de nouveaux Chevaliers de prétendre à cette quête. Parmi ceux-ci nous retrouvons :

  • Rexandre Eillen, ancien Freeblade ayant vu son mentor tomber face au Fratricide

Citations

"Ils m'ont accusé... de Trahison... ils m'ont accusé... de Sorcellerie... de Possession... de Parricide... Je n'ai rien fais de cela... Je n'ai fais que brancher mon esprit à ce foutu Trône Mechanicum comme tout le monde !... Ils m'ont traité de monstre... de meurtrier... ils ont voulu m'assassiner... mais le Seigneur du Changement m'a libéré... il m'a suffit d'un Chevalier pour tous les faire payer... mon frère le premier..."
—Le Fratricide
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .