FANDOM


Segmentum Pacificus
Cet article, Le Destin de Jericho, a été écrit par Farseer Aradrel. Il s'agit d'un article d'Univers Étendu. Le fluff s'étend sur un élément établi du canon ,mais ne le contredit pas.
"L'opportunité qui nous est offerte est trop importante pour être ignorée. Une brève incursion, utilisant les ressources du Secteur Calixis, pourrait étendre la gloire de l'Empereur-Dieu aux millions qui recherchent sa lumière et rapporter d'incalculables richesses et gloire à Scintilla."
—-Tiber Achilus, dans sa demande pour le commandement de la Croisade vers l’Étendue de Jéricho.

Avertissement : Cette Campagne est une suite (et conclusion nous l’espérons) de la Croisade Achilus dans l’Étendue de Jéricho, qui sert de théâtre d'opération au Jeu de Rôle Deathwatch écrit par Flight Fantasy Game. Cette Campagne ne dispose d'aucune conclusion canon, et cette histoire n'est en rien officielle. Pour tout vous dire, elle dépend entièrement des aventures de deux Kill Teams de joueurs...particuliers. Ne considérez donc pas cette page comme une référence.

La Croisade Achilus est une Croisade Impériale lancée en 777.M41 à la suite de la découverte d'une Porte Warp dans le Secteur Calixis, reconnectant l'Impérium avec le Secteur Jéricho, perdu lors de l'Âge de l'Apostasie, durant le 36ème Millénaire. Comme toute Croisade, les Haut-Seigneurs de Terra ordonnèrent le rassemblement de plusieurs régiments de la Garde Impériale, détachements Astartes et Ordres de Sœurs de Bataille, de participer à la reconquête de monde perdu à l'Impérium depuis des millénaires.

L’Étendue de Jéricho est également le théâtre d'une mission plus obscurs, menés par les guerriers de la Deathwatch depuis la Forteresse de Veille Erioch. Depuis leur bastion dans l'espace, ces Astartes triés sur le volet soutiennent les forces impériales tout en se préparant pour une sombre menace qui, une fois éveillée, pourrait menacer l'Impérium et le repousser de cette portion de la Galaxie. En attendant que cette menace se révèlent, les guerriers de la Deathwatch affrontent les Tyranides de la Flotte-Ruche Dagon, les Tau du Sept Velk'Han et les Space Marines du Chaos avec toute la ferveur et le zèle qui caractéristique les Anges de la Mort.

L’Étendue de Jéricho

"Il est né dans les ténèbres et dans le sang, et dans les ténèbres et dans le sang il reviendra."
—Mots énoncés durant une lecture du Tarot de l'Empereur durant le lancement de la Croisade Achilus.

L'Etendue de Jéricho est une région de l'espace depuis longtemps perdus pour l'Humanité. Elle a succombé aux ténèbres et à la barbarie, a été infestée par les xénos et corrompue par les Puissances de la Ruine. Se tenant proche des Étendues Orientales de la Galaxie, la zone connue sous le nom d'Etendue de Jéricho a autrefois fait parti de l'Impérium, et le fut pendant plusieurs millénaires avant de sombrer dans un âge d'isolation, désintégration et malheur. Une découverte particulièrement significative changea le statut de la Région : elle contient une Porte Warpn qui connectent deux des extrémités de la Galaxie. Maintenant, l'Impérium rêve de nouveau de reprendre l’Étendue, mais sa tentative s'est rapidement couverte de sang et ses espoirs se sont transformés en cauchemars.  

La Croisade Achilus est une guerre de reconquête menée sur trois fronts. C'est un conflit sauvage mené avec chaque arme que l'Impérium possède, et ses commandeurs ont jurés de ne pas échouer. En Dépit de tel serment, la Croisade Achilus pourrait bien tomber en ruine. L'Empire Tau a jeté son dévolu sur ces mondes et ressources et envoie toutes ses forces pour s'en emparer.  

Sur des mondes depuis longtemps oubliés par l'Impérium, les esclaves des Dieux Noirs règnent et au coeur de l'Etendue de Jéricho, insoupçonnés par les eclaireurs de la Croisade, ils ont créés un domaine dirigé par des Princes Démons et Seigneurs du Chaos, où les lois du warp écrasent celles de la physique. 

Peut-être pire, depuis les profondeurs du vide insondable, le Grand Carnassier est apparu. Les Tyranides, qui consumeraient tous dans l'Etendue de Jéricho et ne laisser rien que des carcasses de planètes s'étend à travers les étoiles. 

Deathwatch Marine

Un Astartes de la Deathwatch.

Tandis que la guerre entre la Croisade Achilus et ses nombreux ennemis fait rage, d'autres avec des objectifs bien plus anciens que ceux de la Croisade se déplacent entre les étoiles de l’Étendue de Jéricho. Ils ont veillés sur ces mondes avant qu'ils ne sombrent. Ils sont la Deathwatch, une division unique de l'Adeptus Astartes, les Space Marines, unis par des serments anciens et menant la Longue Veille contre les ténèbres qui sont encore à venir. Lorsque le reste de l'Impérium s'est détourné de Jéricho lors de sa chute, la Deathwatch n'a jamais failli. Durant les longs millénaires de l'Âge des Ténèbres, ils sont observés telles des sentinelles depuis leur Forteresse et Stations de Veille éparpillées à travers le secteur déchu. De leurs mains, les ennemis de l'Impérium ont été vaincus à travers les mondes oubliés de l’Étendue, et bien d'autres menaces ont été arrêtées avant de pouvoir menacer l'Impérium de l'Humanité. Ces batailles n'ont été que les préludes du conflit à venir, car d'après certain, le véritable Temps de la Fin approche et la dernière Veille commence. L’Étendue de Jéricho se tient dans la balance et l'intervention de la Deathwatch pourrait être la seule façon pour la Croisade Achilus de triompher contre les ténèbres approchantes. 

Avant la Tombée de la Nuit

Bien que l’Étendue de Jéricho soit maintenant une blessure ouverte et saignante, infectée avec les mensonges des faux-dieux et la présence des aliens, il n'en fut pas toujours ainsi. Cette zone de l'espace, autrefois appelée le Secteur Jéricho rejoignit le territoire de l'Impérium lors de la Grande Croisade, à l'époque ou l'Empereur marchait aux côtés de ses Légions Astartes. D'autres conflits permirent d'en expulser les derniers bastions xénos afin d'y bâtir un bastion de l'Humanité où l'industrie étaient prospères et les habitants fidèles à la lumière de l'Empereur-Dieu. Pendant plusieurs millénaires, le Secteur Jéricho resta un symbole de la puissance de l'Impérium.

L'Âge des Ténèbres

L'âge d'or de Jéricho prit brutalement fin, sans que personne ne puisse clairement expliquer comment ni pourquoi. Les ténèbres et la décadence s'emparèrent de la population qui s'abaissa à ses plus bas instincts ou retomba dans un état sauvage. Comme l'ombre du soleil couchant, l'Âge des Ténèbres éteignit la lumière de l'Empereur-Dieu et la gloire disparu rapidement de ces mondes.

Ce déclin eut lieu durant l'Âge de l'Apostasie, alors que la tyrannie et la guerre civile faisait rage à travers l'Impérium. Les communications entre l'Impérium et le Secteur Jéricho disparurent et les vaisseaux qui tentaient de traverser le warp vers cette région n'en revenaient plus. Face aux multiples problèmes supporter par l'Impérium durant cette période, la lente disparition de Jéricho était bien moindre, et tomba dans l'oubli.

Au cœur du Secteur, les mondes les plus riches et prospères succombèrent à la rébellion et aux promesses des Dieux Noirs. Pendant cinq millénaires, l'Âge des Ténèbres recouvrit l’Étendue de Jéricho sans qu'aucun moyen de rapporter la sécurité et l'ordre de l'Impérium ne semble possible. En M37, durant la période de reconstruction de l'Impérium après l'Âge de l'Apostasie, les Hauts-Seigneurs déclarèrent la perte définitive d'une douzaine de Secteurs pendant cette triste période, dont l’Étendue de Jéricho. Les tempêtes warp et le vide interstellaire entre l'Impérium et ce territoire perdu restent des obstacles trop important pour envisager un quelconque effort de reconquête. Jusqu'à une découverte presque miraculeuse dans le Secteur Calixis, en 730.M41 : une Porte Warp xénos fonctionnelle permettant de relier les Secteur Calixis et Jéricho.

La Croisade Achilus

Forces Croisades Achilus

Forces envoyées à travers la Porte Warp lors du commencement de la Croisade Achilus en 777.M41.

La Croisade Achilus est une guerre lancée à travers la Porte Warp du Secteur Calixis pour reprendre l’Étendue de Jéricho. Elle dure depuis 40 ans, détruisant des millions de vies et ravageant des douzaines de mondes dans l'espoir de sécuriser une victoire plus qu'incertaine. Depuis l'Etendue de Jéricho, l'Impérium espérait ouvrir un deuxième front contre l'Empire T'au et lancer la reconquête d'autres systèmes perdus dans la Bordure Orientale.

Placée sous le commandement du Seigneur Militant Tiber Achilus, la Croisade rencontra d'abord une série de succès rapides avec l'établissement d'une série de mondes autour de la Porte Warp Jéricho formant une tête de ponts solides sur laquelle repose les forces Impériales. Cependant, après la disparition de Achilus lors d'un transfert Warp, et son remplacement par le Seigneur-Militant Solomon Tetrachus, la Croisade ne vit pas seulement une redistribution quasiment complète de sa chaîne de commandement, mais également l'apparition d'ennemi autrement plus puissant.

Au cœur de l’Étendue de Jéricho, les forces du Chaos, maîtres des lieux depuis l'Âge des Ténèbres se sont retranchées sur les mondes du noyaux et protégées par l'Anomalie de Hadex, une faille warp trônant au coeur de la région et apparue pendant l'absence de l'Impérium. Organisés, disposant de ressources apparemment inépuisables et soutenu par les Légions Traîtresses, l'armée hérétiques baptisés le Stigmartus saigne les forces de la Croisade dans la Zone de Cellebos, une zone de guerre sanglante où l'Impérium semble perdre un peu plus de terrain chaque jour. Cette partie de la Croisade est baptisée : Percée de Acheros.

Hadex Anomaly

Le Phénomène Warp connu sous le terme de Anomalie de Hadex.

Au sud de la Région, autour de l'anomalie gravitique appelée les Récifs Noirs, l'Empire Tau a établi le Sept Velk'Han, un avant-poste militaire avec des objectifs similaire à ceux de la Croisade Achilus. Si au début, les forces de la Croisade Achilus poussèrent les Tau dans leur dernier retranchement, il s'est avéré que les xénos avait anticipés la puissance de l'Impérium et l'ouverture de nouveaux fronts, et préparés leur stratégie en conséquence. Chaque monde dont il se retirait était un nid d'espion et de sympathisants au service du Bien Suprême, qui se soulevèrent simultanément au premier signe de faiblesse. Maintenant, l'Impérium est partagée entre la chasse aux espions et l'affrontement avec le Tau sur le Front de Greyhell. Cette zone de la Croisade est baptisée : Percée de Canis.

Le pire était encore à venir. Provenant du vide profond et menée par une faim insatiable, une flotte-ruche Tyranide, baptisée Dagon, apparue depuis le Nord de l’Étendue, s'attaquant à la section de la Croisade la plus victorieuses depuis son commencement. Prenant les forces impériales par surprise, cette vrille de Béhémoth sema le chaos dans la conquête impériale, repoussant flottes et armées jusque sur des fronts à peines tenues. Cette zone de la Croisade est baptisée : Percée de Orpheus.

Jericho Reach

Carte de l’Étendue de Jéricho pendant la Croisade Achilus.

La Forteresse de Erioch

Watch Fortress Erioch

La Forteresse de Veille, en orbite de l'une des planètes du système Erioch.

"La Vigilance sera notre forteresse et le futur sera notre protectorat."
—Attribuée à Roboute Guilliman.

Le Fort Erioch est une station spatiale se trouvant aux limites du système Erioch, dans un vide méconnue entre les Percée de Canis et Acheros. Cette zone n'attire pas l'ambition des factions belligérantes car il n'y a rien si ce n'est des étoiles mourantes et des planètes stériles dans cette région de l'espace. De ce fait, elle représente le lieu parfait pour y installer le foyer et quartier général de la Deathwatch dans l’Étendue.

La station possède un armement suffisamment conséquent pour égaler une douzaine de vaisseaux de guerre qui servent à protéger une forteresse bâti sur un artefact qui était déjà vieux alors que l'étoiles de Terra se formaient. En son sein, les frères de la Deathwatch s'entraînent, s'équipent, méditent et planifient leur missions. En plus des serviteurs et serfs qui opèrent les systèmes et l'armement de la station, celle-ci est suffisamment large pour abriter un Chapitre de l'Adeptus Astartes en entier.

La Chambre de Vigilance

La station et ses effectifs sont dirigés par une sélection de Frère de Bataille et d'Inquisiteurs appelée la Chambre de Vigilance. C'est individu de haut-rangs discutent des déployment de la Deathwatch et des réponses adéquates aux multiples menaces xénos du Secteur. Ses effectifs ne sont pas fixes et sont en vérité définis par la présence ou non des officiers Astartes à bord de la station ou non. Seule deux positions sont permanentes, celle revenant à l'Inquisiteur de la Chambre, leader des membres de l'Inquisition séjournant sur la station, et le Commandant de la Veille, Seigneur de tout les Astartes combattant pour la Deathwatch dans le Secteur. A l'heure actuelle, c'est deux postes sont tenus respectivement par l'Inquisitrice Hezika Cardillus et le Commandant Mordigael des Blood Angels.

La Crypte Oméga

Omega Vault

Un Frère de Bataille, étudiant les portes de la Crypte Oméga.

La Crypte Oméga est une série de portes scellées, de catacombes et de machines qui ont toujours fait partie de Erioch, bien que ses secrets aient été perdus il y a longtemps. Son unique porte est protégée par plusieurs couches d'adamantium et de boucliers void la rendant aussi résistance que la proue d'un vaisseau de guerre, et son unique armoiries est l'ancienne rune terran Omega entourant une image de l'Empereur étranglant un serpent. "La dernière forteresse est la Vérité" sont les seuls mots marqués sur la porte.

Aucun être vivants ne peux ouvrir la Crypte Omega. Elles s'ouvrent d'elle-même aux commandes de mécanismes mystérieux se trouvant au cœur de la Crypte elle-même. A l'intérieur, des escaliers et couloirs parcourues de portes menant sur de nombreuses cryptes contenant chacune un secret. Des défenses automatisés surveillent chacune des cryptes.

Lorsqu'une découverte particulière est faite et envoyée à la Forteresse, les esprits de la machine antiques s'activent et ouvre une porte de l'une des cryptes, contenant quelque chose en rapport avec ces informations. Ces événements sont rares et annoncent généralement l'arrivés de grands périls pour l'Impérium, mais toutes les catastrophes n'entraînent pas l'ouverture d'une crypte, telle que l'invasion des Tyranides dans la Percée de Orpheus. Pourtant, certaines batailles contre des Tyranides ont entraînés des ouvertures. Tout cela forme un mystère que les Inquisiteurs et érudits Astartes peinent à percer.

Chaque fois que la Crypte s'ouvre, une seule de ses chambres s'activent et le reste pendant une certaine période de temps dont les dernières heures sont avertis par des sonneries d'alarmes. Toutes personnes restant trop longtemps à l'intérieur de la crypte y restent bien souvent trop longtemps pour revoir l'extérieur.

Les catacombes contiennent souvent d'anciens manuscrits, des artefacts aliens ou des armes impériales, mais parfois, des objets plus ésotériques ou uniques en ressortent. Un contenant de Virus Mange-vie, des cartes stellaires énigmatiques ou des spécimens xénos énigmatiques. En son centre, la plus secrètes des chambres est scellés par des mécanismes anciens qui semblent se désamorcer avec chaque ouverture de la Crypte. La Deathwatch pense que cette chambre contient l'arme finale qu'il leur faudra employer pour préserver l’Étendue de Jéricho.

Les origines de la Crypte sont aussi anciennes que secrètes. Ce qui est certain, c'est que ses constructeurs étaient humains, au vue des mécanismes et détails implantés dans sa construction, ainsi qu'un détails particulier : un pathogène particulier présent dans l'air de la Crypte, mortelle pour toute forme de vie sauf une : l'Humanité. Cependant, les capacités prescientes et les ressources nécessaire à la construction d'une telle entreprise reste un mystère.

Premier Arc : L'Empereur Protège.

The Emperor Protects

Attention : Cette partie contient des spoilers pour le livre de Campagne Deathwatch : the Emperor Protects.

Le Prix de l'Arrogance.

Kill Team :

  • Senthor : Frère Tactique des Flesh Tearers.
  • Ramsay : Frère Techmarine des Storm Wardens.
  • Fantodaï : Frère Assaut des Dark Angels.
  • Rodrik : Frère Prêtre Rune des Space Wolves.
  • Berkut : Frère Apothicaire des Imperial Fists.

Briefing.

Cette aventure se déroule en 817.M41, lorsqu'un Libre-Marchand du nom de Diaz Lan, au service de la Croisade Achilus se rend sur Erioch pour demander l'aide de la Deathwatch. Le Watch Capitaine Tarran Cear des Storm Wardens rassemble une Kill Team de Frère de Bataille membre de Erioch depuis déjà quelques années et les envois rencontrés Lan. Si la mission a déjà été acceptée par la Deathwatch, Cearr fait savoir à ses hommes qu'il ne faut pas laisser entendre à la Croisade que Erioch et ses Space Marines ne sont pas les serviteurs de Tetrarchus. Pour cela, l'accord officiel doit provenir d'eux et après que Diaz Lan leur est exposés tout les enjeux et détails de la mission.

La Kill Team rencontre donc le Libre-Marchand, seul, sur une plateforme surplombant un dôme d'entraînement aux conditions hivernales. Si l'armure et la condition des Space Marines les protègent du froid, en particulier le Fenrissien Rodrik, l'humain est contraint de se replier sans son manteau. Après des salutations brêves et formelles, celui-ci expose la situation.

Diaz Lan

Le Libre-Marchand Diaz Lan.

La Planète Aurum, un monde sauvage se tenant entre les Percées de Orpheus et Acheros, représente une cible de choix pour l'Impérium dans son effort de guerre. En effet, si la population planétaire est revenue à un état sauvage, elle ne s'est pas laissé prendre par l'influence des Dieux Noirs et est resté, jusqu'à récemment, vierge de toute trace xénos. Qui plus est, les Aurans sont un peuple de fiers combattants, plus grands que la moyenne humaines et dotés d'un esprit guerrier qui en feront d'excellentes recrues pour la Garde Impériale. Cependant, Aurum résiste à toute tentative d'intégration diplomatique au sein de l'Impérium. D'après Dian, ils ne prennent tout simplement pas l'Impérium au sérieux, n'ayant jamais vu autre chose que des Gardes inexpérimentés a qui l'ont a épargnés les fronts de la Croisade. La planète pourrait être prise par voie martiale, mais avec l'invasion Tyranide et la guerre contre le Stigmartus et les Tau, l'Impérium peut difficilement se permettre le déploiement de force requis pour prendre Aurum.

Outre ses ressources agricoles, Aurum porte une ressource unique. Un minerai rare appeler Cristal de Decavane pouvant être utiliser comme transporteur d'énergie dans plusieurs prototypes d'armes lasers. L'Adeptus Mechanicus envisage de collecter ces ressources pour armer les vaisseaux de la Croisade et leur propre Legio Skitarii contre l'ennemi.

Lorsque le Frère Ramsay demande en quoi cette situation concerne la Deathwatch, Diaz Lan reprend en expliquant que récemment, d'étranges attaques ont eu lieu contre certains des quelques représentants impériaux situés aux alentours de l'unique ville de Haistand. Si les natifs attribuent cela à des attaques de la faune locales, composés de reptiles carnivores, l'Impérium soupçonne que des xénos sont entrés sur Aurum et menace les négociations entre Impérium et Aurans. Plus spécifiquement, une Sœur Hospitalière, servant dans la retenue du Prêtre envoyé par l'Adeptus Ministorum, a été retrouvé poignardée avec sa propre dague au sein de l'église de fortune récemment achevée. Les chefs Aurans empêchent toute enquête en refusant de laisser des étrangers quittés la ville et mettent le mort sur le compte du suicide, ce que le Prêtre et Lan ont beaucoup de mal à croire de la part de l'Adepta Sororita.

La Croisade demande donc à la Deathwatch de mener l'enquête quand à cette présence xénos potentielle. Le Libre Marchand admet également qu'il espère que les Space Marines sauront faire une impression suffisamment forte auprès du Caele, le leader des Aurans, pour que celui-ci acceptent les négociations. Après un rapide échange dans le canal privée du vox, les Frères de Bataille acceptent et s'équipent. Diaz Lan les attends afin de les transporter vers Aurum à bord de son propre vaisseau, la Fierté de l'Horizon.

La Planète d'Or.

Après presque un mois de voyages à travers le Warp, la Kill Team arrive dans le système Aurum et se dirige vers la planète. Pendant leur voyage, les Frères de Bataille ont interrogés Diaz Lan sur la nature de la planète. Il leur a dépeint une planète à la flore dorée et aux climats tropicales habités par des reptiles carnassiers et des humains imposants cultivant la chasse et la force. Les habitants sont réparties à travers plusieurs tribus et installations agricoles, mais leur pouvoir central se trouve à Haistand, une ancienne cité Impériale reconvertie en Forteresse primitive. De plus, les Frères de Bataille font la rencontre de Archibal Heth, Sergent Brigadier envoyé par la Croisade pour prendre le commandement de la vingtaine de Garde Impériaux stationnés à l'Aspirance, la seule caserne de Haistand.

La Cité de Haistand.

Une fois en orbite, une navette transporte les Frères de Bataille et Heth aux environs de Haistand, qui trônent au sommet d'un plateau rocheux. Ils se séparent du Brigadier à l'entrée de la ville, et commencent leur missions premières : trouvés la menace xénos. Pour cela, l'Apothicaire Berkut espère obtenir des informations quand à la mort mystérieuse de cette Sœur Hospitalière et l'équipe choisit donc de rencontrer le Prêtre Impérial. Celui-ci se trouve dans un bâtiment réorganisé en église, appelée les Mots de la Foi. Ici, ils trouve le Père, moqué par deux jeunes Aurans qui semblent contester la force de l'Empereur-Dieu puisque son représentant est un vieillard chétif. L'arrivée des Frères de Bataille change rapidement l'idée des deux adolescents, qui choisissent de se retirer. Remerciant et honorant les Astartes, le Père Marius accepte de répondre à leurs questions.

Lorsqu'on lui demande de parler de la Sœur Assassinée, il parle tristement des derniers jours de sa mort. D'après lui, Sœur Rachyele voyait des bûchers loin à l'ouest de la ville pendant la nuit, et soupçonnait grandement les locaux de cacher un secret à l'Impérium, voir d'être des hérétiques plutôt que des ignorants. Le jour avant sa mort, elle s'était mise en tête de quitter Haistand discrètement en suivant l'un des convois de marchandise vers l'ouest. C'est le Père lui même qui l'a retrouva morte, poignardé au cœur par sa propre dague, devant la statue de Sainte Dominica, dans les Mots de la Foi. Il ne pense pas qu'il s'agit d'un suicide et partage désormais les doutes de sa défunte associée sur les natifs.

Avant que la conversation ne s'achève, une trentaine de natif en armure d'écailles et lance de pierre, certains aussi massif que des Space Marines sans armures, se présentent aux Frères de Bataille. Ils demandent aux Space Marines de les suivre pour présenter leur mission au Caele Darkscourge, chef des Aurans. Peu envieux de déclencher un conflit et ayant prévu de voir l'homme en question, la Kill Team accepte et se voit conduit aux Halls de la Victoire, ce que Haistand à de plus proche d'un palais. L'intérieur est sobre, seulement décorés de têtes de reptiles carnassiers et d'armes primitives. Le Caele reçoit les Frères de Bataille et en entendant l'ordre de mission des Space Marines, leur demande ce qu'ils pensent de cette présence xénos, plutôt que de la nier. Le débat se poursuit sans écart jusqu'à ce que le natif fasse une proposition aux Space Marines : Participer à une épreuve de force Auran. En faisant cela, les Space Marines gagnerait le respect du peuple Auran et la permission de quitter Haistand pour poursuivre leur enquête. Suite à l'entrevu, les Frères de Bataille débate entre eux de leurs options, et considère qu'accepter et leur meilleur chance de poursuivre la menace tout en gagnant Aurum pour l'Impérium. Le défi est accepter, et dès le lendemain, les Frères de la Deathwatch participeront à la Chasse Désinvesti.

La Chasse Désinvesti.

Diablodon

Le Diablodon traqué par les Frères de Bataille.

Sous la surveillance de Alkedre Firestalker, la seconde du Caele, les Frères de Bataille se voient retirer de leurs armures et armes. Pour participer à la chasse dénudée, il leur faudra traquer un Diablodon, l'une des espèces reptiliennes les plus dangereuses de la planète. Pendant qu'ils se préparent, Alkedre explique aux Astartes la nature de leur proie et où la poursuivre. Elle leur confie également qu'elle voit l'intégration de Aurum dans l'Impérium comme une chance pour son peuple et leur souhaite bonne chance lorsqu'elle les amène, avec une escorte de guerriers Aurans, aux Canyons de Feu. A l'entrée de la jungle, les Frères de Bataille trouvent un autels sur lequel des armes primitives sont disposés pour ceux qui tentent l'épreuve. Se répartissant les lances, épées et l'arc prêt à l'usage, les Astartes commencent leur exploration de la jungle, traversant un tunnel fragile jusqu'aux Terres de Feu, une zone volcanique et terrain de chasse privilégiée des Diablodon.

Suivant les traces de la bête jusqu'à sa tanière, les Frères de Bataille ont la chance de ne pas y trouver son occupant. Se cachant parmi les os et roches chaudes de la taninières, il n'attendent que quelques minutes avant que la créature ne reviennent au nid. Cependant, leur odeur les trahit et celle-ci s'en prend immédiatement à Frère Ramsay. Rodrik et Berkut se mettent en action, l'un brandissant l'arc primitif, l'autre ses pouvoirs psychiques. Ce dernier assaut blesse la créature sans la tuer et détourne son attention vers le Space Wolves. Senthor et Fantodaï se mettent à leur tour en marche, plantant leurs lances dans le cuir de la bête. Le combat se poursuit, les frères de bataille saignant leur proie en esquivant ses mâchoires et griffes, jusqu'à ce que Senthor l’achève d'un coup de lance dans l'aine. Découpant la tête de la créature, les Space Marines reviennent victorieux devant le Caele, qui les convoquent dès que leurs armures seront remises.

La Purge des Malissectors.

Lorsque les Frères de Bataille retrouvent le Caele, ils sont cette fois-ci seuls sur le toi des Halls de la Victoire. Le visage du Caele est lourd d'inquiétude et de culpabilité lorsque celui-ci leur confit que les attaques sont l'oeuvres de créatures aujourd'hui enfermés dans les fermes de Grensvayl, à l'ouest d'ici. Ils leur racontent qu'il y a presque un an, la zone pourtant florissante a cesser d'échanger avec Haistand. Pour enquêter, le Caele ordonna à un contingent de ses cavaliers de se rendre dans la ville et de percer le mystère. Peu sont revenus, et les survivants racontent que les habitants sont sous le contrôle de créature inconnues, des monstres à quatre bras et une peau rouge comme le feu couverte par une carapace noire. Baptisés Malissectors, les Aurans commencèrent à livrer une guerre contre les monstres, enfermant Grensvayl derrière un mur de flamme alimenté par des réserves de prometheum proches et garder par les meilleurs guerriers du peuple. Si la situation se résume à un statu quo, les Aurans sont incapable de purger les créatures. Lorsque Senthor lui demande pourquoi en avoir fait un secret, le Caele répond ne pas avoir voulu partager une faiblesse avec l'Impérium alors que les négociation avaient lieux.

Genestealer 2

Un Genestealer.

Reconnaissant les créatures décrites comme des Genestealers, les Frères de Bataille sont au moins heureux d'apprendre que les créatures sont confinées. Avec la permission du Caele, ils prennent le commandement de 10 Gardes Impériaux et se rendent à Grensvayl avec l'intention de purger les Tyranides et leurs esclaves. La ferme en ruine se trouve piégée dans un canyon, empêchant le Stormraven des Frères de Bataille d'offrir un soutien aérien à la Kill Team.

Au début, tout est calme. Les xénos semblent se dissimuler avec leur séides. Senthor ordonne à la Kill Team est aux Gardes Impériaux de prendre une formation défensive en cas d'embuscade. Toujours vigilant, Fantodaï repère le premier essaim et brise l'effet de surprise de cinq Genestealers dissimulés dans une étables en jetant une grenade frag. Les cinq créatures se séparent et chargent, tombant sous le feu nourris du Fulgurant de Senthor, du Bolter de Berkut et des fusils lasers de la Garde. Deux parviennent à atteindre Rodrik et Fantodaï, qui sont blessés par les redoutables griffes des monstres mais parviennent à s'en défaire. La dernière créature s'enfuit derrière une grande alors qu'une trentaine de natif armés d'armes récupérée se jettent sur eux, rapidement défaits et brisés par la puissance de l'Adeptus Astartes. Fantodaï se sépare du groupe pour poursuivre le Genestealers fuyards, suivit de Ramsay qui se tient prêt à le soutenir.

Le choix de Fantodaï entraînent une nouvelle embuscade, cette fois-ci d'une quinzaine de xénos. Trop nombreux pour être détruits avant de submerger les deux frères de bataille, ceux-ci emploient des grenades pour couvrir leur avance. Malheureusement, les créatures esquivent les explosions avec leur agilité surnaturelle et l'une des grenades envoyés par frère Senthor retombent parmi les Gardes Impériaux, qui sont déchiquetés par les shrapnels ou brûlés par le souffle de l'explosion. Alors que Fantodaï se retire, Ramsay surcharge le pack dorsal de son armure et saisit ses grenades Kraks, provoquant une explosion qui l'emporte ainsi qu'une partie de l'installation. Si ses Frères se voient épargnés par l'explosion, celle-ci terminent les Genestealers et place le Storm Warden dans de grave condition. Frère Galarius, des Iron Hands, ramènent le Storm Wardens sur la position de la Kill Team et Berkut utilise l'unité médicale du transport pour stabiliser Ramsay le temps qu'il soit ramenés en orbite. Le Frère de Bataille sera envoyés aux Maîtres de Forge de Erioch afin d'être internés parmi les Dreadnought de la Deathwatch.

L'Appétit de l'Hérésie.

Samech Symbole

Le Symbole du Monde Forge de Samech.

Une fois cette tâche accomplie, Galarius se joigna à la Kill Team pour poursuivre l'extermination, qui les mena au sein d'une grotte proche de Grensvayle mais toujours dans l'enceinte des flammes. Ils remarquent que des murs de métaux camouflés par de la ferrocrites bloquait autrefois l'accès de la grotte, deux technologies au-delà de la portée des Aurans et des Genestealers. A l'intérieur, plusieurs corrompus tentent de retourner un équipement de minage de pointes contre les Frères de Bataille, sans succès. La Kill Team découvre que quelqu'un collectait les cristaux de Decavane de la planète pour fournir un projet d'envergure que Galarius n'est pas en mesure de comprendre avec les maigres plans laissés sur place. Plus loin, ils découvrent un tube de stase vide ainsi que le cadavre d'un Techno-Prêtre dont le corps a été nettoyé de toute chair, indiquant aisément la nature de sa mort. Celui-ci porte des symboles caractéristiques des Apostats de Samech, un Monde Forge tombé dans l'Hérésie pendant l'Âge des Ténèbres et fournissant le Stigmartus en armements. Les Frères de Bataille déduisent que les Apostats ont emmenés le Genestealers afin de servir de diversion pendant qu'ils minaient les cristaux de Decavane et les transportaient hors monde. Leur spécimen est responsable de la destruction de Grensvayle autant que de la leur à en juger le cadavre et l'équipement abandonné. Une fois le derniers xénos dissimulés, les Frères de Bataille concluent qu'ils ont achevés de purger ce village mais s'inquiète d'un détails : ne pas avoir trouvé de Broodlord.

Festin tourné au Massacre.

Soucieux d'achever la menace xénos, la Kill Team Invicta resta à Haistand pour assister aux célébrations des natifs. Rylus Darkscourge, sous le conseil des Astartes auxquels il doit la vie, convainc son peuple d'accepter l'occupant Impériale. Au cours d'une célébration traditionnelle, les Frères de Bataill et Diaz Lan sont invités à fêter avec les Aurans.

Broodlord

Un Broodlord, Genestealers Alpha contrôlant les essaims d'infiltrations Tyranide.

Cependant, les festivités tournent au massacre alors que la nuit bat son plein. S'étant cachés autre part, le Broodlord et ses derniers enfants xénos et mutants se faufilent dans les Halls de Victoire et prennent les Aurans en embuscade. Un combat difficile s'ensuit au cours duquel Frère Galarius, Techmarine Iron Hand, parvient à abattre le Broodlord de son Bolter Lourd, avant d'être immobilisé par un coup en traître d'un Néophyte Genestealers. La bataille ne laisse que peu de survivant, mais Diaz Lan, Rylus Darkscourge et Alkedre Firestalker en ressortent tout trois avec des blessures légères. La bête est brûlée par les flammes des Astartes, qui repartent le lendemain.

Conclusion :

Aurum rejoignit l'Impérium, concédant ses guerriers au Departemento Munitorum et ses terres aux fermiers hors-monde. Alkedre Firestalker, de part sa capacité martiale et sa réputation auprès des locaux, devint la première colonel Auran, prenant le commandement du Premier Régiment de Cavalerie Auran. Equipés avec les armes de l'Astra Militarum, les cavaliers reptiliens du Monde d'Or sont envoyés affrontés les horreurs Tyranides dans la Percée d'Orpheus qui menace de tombée. Leur aide est précieuse, mais il est fort probable qu'un voir quelques régiments, aussi valeureux soit-ils, ne suffiront pas à arrêter Dagon. En tout cas, les ressources maintenant produites sur Aurum permettent de produire des rations pour nourrir les armées impériales à travers le Secteur.

Cependant, toutes les questions n'ont pas trouvée leur réponse. Si la Deathwatch sait que les Magi de Samech ont emportés les Cristaux de Decavane pour leur propre compte, ils ne savent pas quel buts servent les héréteks, ni à quoi correspondent les données récupérées dans la Caverne. Cette histoire se finit sur une victoire, certainement temporaire aux yeux des Frères de Bataille qui ont conquis la Planète d'Or.

Le Sommeil de Pierre.

Kill Team :

  • Sammael Noctil : Kill Marine de la Raven Guard.
  • Horion Baltus : Frère Techmarine des Imperial Fists.
  • Fantodaï : Frère Assaut des Dark Angels.
  • Senthor : Frère Tactique des Flesh Tearers.
  • Berkut : Frère Apothicaire des Imperial Fists.
  • Augustus Terminus : Frère Archiviste des Ultramarines.

Briefing.

Quelques semaines après leur mission sur Aurum, la Kill Team Invicta reçu une nouvelle mission, cette fois-ci de la part de la jeune Inquisitrice Adrielle Quist, membre du Conclave de la Tour de Bronze sur Erioch. Galarius ayant choisi de rester sur Erioch pour étudier les données des hérétiques trouvées sur Aurum, la Kill Team reçu l'aide du récemment arrivé Horion Baltus, un Imperial Fist peu grégaire et pourtant fraternel récemment secondé à la Forteresse, ainsi que de Augustus Terminus, un Archiviste Ultramarines ayant survécu à la Guerre Tyrannique et décidé de participer aux efforts de la Deathwatch pour éradiquer cette nouvelle menace. Adrielle Quist réquisitionna également l'aide de Sammael Noctil, un Kill Marine anciennement de la Raven Guard. Normalement habitué à combattre en solo, celui-ci n'apprécia pas que l'Inquisitrice lui ordonne de coopérer avec une Kill Team entière, mais les ordres sont les ordres.

Quist rencontra les Astartes dans ses appartements sur Erioch, un visage concernée et le cœur rongée par la colère et l'inquiétude. Elle leur présenta la mission de son collègue, l'Inquisiteur Zaer Vincent, portée disparu depuis plus d'un an. Il y a seulement quelques heures, elle reçu finalement la dernière lettre de celui-ci, envoyé depuis en 816.M14, mais retardée par l'Administration Impériale.

"Je sais que notre dernière conversation fut moins que civile, mais lorsque j’ai prié pour savoir qui pourrait achever ma tâche si je devais échouer, aucun autre visage que le tiens ne m’est venu à l’esprit. Je suis dangereusement proche de découvrir la vérité derrière les légendes et fatalités associées aux mers du sud de Karlack. Mes derniers travaux avec les senseurs des îles m’a permis de conclure qu’un groupe de structures non-naturelles reposent sous l’océan, et je les aient triangulées avec presque assez de précision pour faire le voyage. Cependant, je commence à soupçonner que je ne suis pas le seul à chercher ces ruines. Les îles alentours pullulent de xeno-cultistes. Leur aspect le plus troublant est le degrés d’organisation, et les recherches poussées sur l’histoire xénos de la planète, qui font parti de leur religion. Il apparaît improbable que les natifs aient fait de telle déduction d’eux même. Soit une force extérieur aide ces rebelles et cultistes, ou bien les anciens habitants de Karlack ne sont pas aussi mort que nous le pensions. Je dois accomplir une dernière préparation, puis je partirai pour ces eaux maudites. Je prie le Trône pour n’y trouver que les morts. Comme tu le sais trop bien, la prudence est autant ma bénédiction que ma malédiction. Si un destin malheureux venait à me prendre, tu trouveras mes notes dans mes quartiers, dans la Citadelle Primaris. Et s’il s’agit de ma dernière opportunité pour te le dire : Je suis désolé. L’Empereur nous garde."
—-Zaer

Soucieux de ne pas révéler sa position aux ennemis de l'Inquisition, Zaer Vincent n'a donné qu'un lieu où commencer les recherches à Adrielle. Celle-ci demande donc à la Kill Team de venir l'aider à retrouver l'Inquisiteur et terminer sa mission sur Karlack. Une fois leur armement préparé, les Frères de Bataille suivent l'Inquisitrice jusqu'à son vaisseau, déjà prêt à quitter Erioch et s'élancer dans le Warp. Le voyage ne durant qu'une semaine avant que les Frères de Bataille n'arrivent dans le système de Karlack, Forteresse du Collier de Fer et Quartier Général de la Croisade Achilus.

La Forteresse de Karlack.

Karlack

La Forteresse de Karlack

A bord du vaisseau de Quist, une frégate avec un équipage de Servitors qu'ils partagent avec l'Assassin Vindicare au service de l'Inquisitrice, la Kill Team Crepitus voyage pendant quelques jours avant d'atteindre Karlack. Le Monde Forteresse est entourée de station de satellites de communications, chantiers navals et stations de combat tandis qu'à sa surface, des millions de Gardes Impériaux se préparent à rejoindre les multiples fronts de l'Etendue de Jéricho. Une navette transportant l'Inquisitrice et ses associés atterrissent sur une plateforme de la Forteresse Primaris, à la surface. Ici, le Général Castus Iacton, en charge de la Forteresse, reçoit Adrielle Quist.

Lorsque celle-ci lui présente son nom et sa rosette Inquisitoriale, le Général ne semble que légèrement surpris. Il prétend que Zaer Vincent a laissé un coffret scellé par plusieurs mécanismes dans sa chambre, avec l'instruction de ne le laisser qu'entre les mains de sa collègue. Iacton amène les Frères de Bataille et l'Inquisitrice vers son bureau et fait amener le coffret. Adrielle Quist prend quelques minutes pour déchiffrer les mécanismes et ouvrir le coffret. Lorsque celui-ci s'ouvre, les Astartes n'ont le temps que de sentir une faible odeur de chlore avant que l'Inquisitrice ne s'effondre sur le sol, la respiration coupée.

Berkut se précipite sur l'Inquisitrice, utilisant son équipement pour la stabiliser. Approchant du coffret, Sammael découvre que les chaînes et sceaux ont été subtilement recouvert d'un poison quasiment imperceptible infectant une victime par les pores. L'Inquisitrice ne portait pas de gants et malgré les soins de l'Apothicaire, reste inconsciente. Face à la situation, la Kill Team Crepitus est déconcertée quand aux origines de cette attaque. En interrogeant Iacton, ils apprennent qu'une escouade Tactique des Red Hunters est passées avant eux, également à la recherche de l'Inquisiteur Vincent, il y a seulement quelques jours. Ceux-ci ont posé quelques questions, ont fouillés la chambre de l'Inquisiteur, puis sont reparties sans un mot.

Sammael passa donc en revue la chambre. Celle-ci était un amoncellement de notes et de grimoires évoquant les légendes et rumeurs sur la Cité Engloutie que Vincent était venue chercher. La plupart des papiers semblent avoir été méticuleusement déchirée ou pris par quelqu'un, afin d'effacer les traces, néanmoins, le Kill Marine trouva dans un recoin de la pièce un papier sur lequel figurait le dessin d'une sorte de tétraèdre décoré. Prenant le papier comme un indice, la Kill Team apprit ensuite que les Red Hunters s'étaient rendu dans la ville de Kar'thir, capitale de Karlack.

Le Cénotaphe de Achilus.

Kar'thir aurait dû devenir un centre culturel riche et fidèle à l'Impérium. Au-lieu de cela, la demande de ressources toujours grandissantes de la Croisade Achilus laissa la ville dans un état féodale, avec des gens affamés parcourant les rues, la plupart des jeunes hommes et femmes recrutés comme conscrits par l'Astra Militarum. Ici, les habitants craignent l'Impérium, et si ils n'osent pas critiquer ouvertement le traitement que leur impose la Croisade, ils n'en sont pas moins intimidés lorsqu'une Kill Team de la Deathwatch se présente dans leur ville. Sans un mot, Sammael mène ses Frères jusqu'au Cénotaphe de Achilus, le seul endroit d'intérêt à l'enquête selon lui.

Cenotaphe de Achilus

Tombe de Tiber Achilus, derrière l'entrée ouverte vers le temple souterrain.

Le Cénotaphe est une structure dont la construction n'a jamais été achevée, bâtie en l'honneur du premier Maître de Guerre de la Croisade. Situé au centre de la ville de Kar'thir et pourtant abandonnée par les habitants, l'endroit porte une mauvaise réputation, principalement à cause du destin de Tiber Achilus. Lorsque Crépitus entre dans l'édifice, la première chose qu'ils trouvent est une large entrée dans le sol, assez grande pour laisser passer un Astartes. Ce passage les mènent vers un temple souterrain, sur lequel l'édifice a été bâtie. Leur première rencontre est un groupe de pillard venue récupéré des morceaux de pierres noires formant l'ancien édifice. Malgré leur trouvaille et leur participation dans une forme de marché noire, les Astartes laissent partir les trois pilleurs, ne voyant aucun intérêt dans leur existence. En explorant, Sammael trouve un passage vers les étages inférieurs de l'église, que la Kill Team choisit d'emprunter. Malheureusement, la difficulté du passage et l'érosion les force à descendre en escalade les lieux, jusqu'à ce qu'une roche cède sous le poids de Senthor. Le Flesh Tearers tombent dans le vide, rattrapée de justesse par Fantodaï qui utilise ses réacteurs dorsaux pour ralentir leur chute. Si les deux Frères de Bataille en ressortent sans blessures, ils sont tout les deux repérés par ceux qui attendaient en bas.

Lorsque la Kill Team arrive, elle interrompt une forme de cérémonie. Un prêtre encapuchonné chante les louanges des Immortels devant une statue de métal représentant un squelette humain en robe. Lorsque les Astartes entendent le prêtre maudire l'Empereur en faveur de ces entités, leur sang ne fait qu'un tour et la Kill Team se déploie contre les cultists. Malgré le surnombre de leurs adversaires, les Space Marines exterminent rapidement le Culte, faisant un prisonnier du prêtre. Malheureusement, l'interrogatoire provoque la mort de l'humain terrifié, mort du poison injecté par l'Apothicaire Berkut normalement sensé le faire parler. A la conclusion de cette épisode, Sammael Noctil émet la conclusion que les Puissances de la Ruine sont à l'origine de ce Culte.

Lorsque la Kill Team remontent à la surface par l'endroit d'où provenait les Cultistes, ils sont immédiatement assailli par l'odeur de putréfaction émanent de la surface. A leur grande surprise, ils émergent d'une trappe sous la Tannerie du centre-ville, sous les yeux ébahis des deux apprentis du Tanneurs. Comprenant que le propriétaire des lieux n'est autre que le prêtre qu'ils ont délivrés de sa vie, Senthor tuent les deux apprentis en soupçonnant qu'ils appartiennent au Culte. Le reste de l'équipe fouille la maison jusqu'à trouver une série de lettres reçues par le Prêtre. Les plus récentes parlent d'un grand rassemblement dans l'hémisphère Sud, quelque part dans l'Archipel en guerre des Îles de Kar'dane. Frustré de ne pas avoir plus d'informations sur les Red Hunters, la Kill Team décide de poursuivre ces indices, mettant toutefois le feux à la Tannerie avant de repartir.

Enquête dans le Sud de Karlack.

Lorsqu'ils quittent Kar'thir, les Frères de Bataille disposent d'un nombre limité d'informations, mais celle-ci leur permettent de tracer quelques conclusions quand aux événements :

  • Les "Régénérés", formant le Culte que les Frères ont neutralisés sous le Cénotaphe, ce rassemble dans l'Archipel de Kar'dane en vue d'une grande invocation. L'archipel en question est un champ de bataille entre les défenses planétaires et les rebelles, soupçonnés d'être des xéno-cultistes par Zaer Vincent.
  • Dans sa lettre, Vincent précisait être partie en direction de l'hémisphère sud. Les Îles de Kar'dane, secouées par des troubles sismiques depuis un ans, ont sans doute attirés son attention et il est probable que si l'Inquisiteur se trouve quelque part dans ses eux.

Revenant à la Forteresse pour prendre un transport vers l'archipel, les Frères de Bataille apprennent ce qu'ils peuvent. Ils savent qu'ils auront besoin d'un moyen de transport sub-aquatique, d'identifier la position plausible de la Cité et trouver un endroit d'entrée dans cette dernière. L'information faisant le pouvoir, le Frère Techmarine Horion Baltus propose à la Kill Team de rencontrer le Magos Geologis Quezalt, venue étudier le phénomène sismique depuis le Volcan endormie de l'Île de Kal'thane.

Sur place, les Frères de Bataille découvre l'installation au bord de l’effondrement et les Servitors de Quezalt en train d'évacuer son matériel. Lorsqu'ils font leur demande au Techno-Prêtre, celui-ci affirme être dans l'impossibilité de leur venir en aide, son installation mise en péril par les secousses. Lorsque les Astartes tentent de le menacer, le Magos rétorque que ce n'est pas une question de bon-vouloir, mais de temps, l'installation étant prête à s'effondrer d'ici une quinzaine de minutes. La Kill Team se retrouve donc obligé d'aider Quezalt à préserver son installation. Le plan du Magos est de placé une série de charge explosive puissantes à des points spécifiques afin de provoquer un effondrement qui stabilisera l'installation, du moins temporairement. Les Frères de Bataille se répartissent une série de tâche faisant appel à leur force physique et résistance mental et parviennent à accomplir leur mission. Ses machines sauvées, Quezalt se sert des appareils de mesure sismiques pour pointer l'épicentre du Séisme, où les Frères de Bataille espère trouvé la Cité Engloutie.

Défenseur de Karlack

Un soldats des forces de défense planétaire de Karlack.

Cette information en main, les Frères de Bataille se rendent sur l'Île de Kal'dir, où les Frères de Bataille ont été informés qu'un entrepôt de la Garde Impériale est assaillis par les xéno-cultistes. Espérant en apprendre plus sur la secte, voir simplement attirés par l'idée de tuer plus d'hérétiques, Crépitus apporte des renforts plus que demandés aux gardes défendant la position, les flammes de l'Archiviste Augustus faisant un cas rapide des Cultistes. Dans l'entrepôt, Senthor trouve un objet de la même forme que celui sur le dessin trouvé dans les appartements de Vincent, ainsi qu'un sceptre de bronze, visiblement d'origine non-humaines. Les Space Marines prennent les deux objets avec eux, espérant qu'ils pourront les menés à Vincent ou à la Cité Engloutie.

A cela s'ajoute une dernière situation à régler. D'après Quezalt, l'archipel accueille un modèle rare de submersible qui permettrait aux Frères de Bataille de se rendre dans la Cité Engloutie. Ce "sous-marin de classe Cathurian" est normalement logé sur l'Île de Kal'tran, mais lorsque Crépitus arrive, ils apprennent que le submersible a été volé par des infiltrés. La garde les a suivi jusqu'à un camp retranché des Régénérés, où les cultistes se préparent visiblement à une expédition sous-marine. La Kill Team arrive sur place, lançant une embuscade contre les cultistes qui, à première vue, ne sont pas mieux armés que leurs confrères sous le Cénotaphe.

Ce point de vue change bien vite lorsque, ayant identifiés le leader du Culte, Sammael Noctil décoche un tir de précision vers le mortel. Son bolt éclate avant de toucher l'individu, protégé par un champ réfracteur. Lui et ses cinq acolytes empoignent des sceptres de foi, dont le cristal vert déchaîne des énergies capable de blesser les Space Marines à travers leur armures. Cette nouvelle difficultés est cependant écartée par la puissance de l'Archiviste Augustus et la férocité de Senthor, qui tuent un grand nombre de cultiste et mettent le feu au camp. Dans les fourrés près du camp, Berkut trouve l'horrible vérité derrière les Régénérés, sous la forme d'un Dreadclaws de l'Alpha Legion. A l'intérieur, des morceaux d'armures énergétiques loyalistes aux couleurs des Red Hunters s'y trouvent. Les Frères de Bataille déduisent que ceux qui ont empoisonnés Adrielle ne sont autre que les opérateurs de l'Alpha Légion, déguisés en Astartes Loyalistes pour voler les recherches de l'Inquisiteur et accéder à la Cité Engloutie. L'absence des Space Marines du Chaos suggèrent que les traîtres sont déjà sous l'eau, et que les cultistes s'apprêtaient à les rejoindre.

Une première dispute éclate alors au sein des membres de la Kill Team. Devant les armures abandonnées, Senthor souhaite les garder de côtés afin d'en faire de nouveau des armures de Space Marines loyalistes. Sammael, voyant dans ces artefacts la corruption du Chaos, fait exploser le Dread Claw et son contenu avec plusieurs Grenades Kraks. Les deux Astartes en viennent presque à se battre tandis que l'Apothicaire Berkut cherche à les séparer. Finalement, une nouvelle secousse sismique les rappels à leur devoir, mais les deux Frères font clairement comprendre à l'autre que cette conversation n'est pas terminée.

Tandis que la dispute à lieu, Horion et Augustus se rendent auprès du Cathurian, flottant au bord de la plage. Le submersible est intacte et à l'intérieur se trouve plusieurs caisses de matériels et d'objets d'adorations appartenant aux Régénérés. Trouvailles plus heureuses, les deux Frères trouvent une jeune officier de la garde, assommée et ligotée. Lorsque celle-ci est libérée, elle explique que les Régénérés l'ont kidnappée avec le Cathurian, puisqu'elle en est le pilote attitrée. Ils lui ont fait avoués le pilotage de l'appareil afin qu'ils puissent se rendre sous l'eau. Augustus encourage la pilote à se repentir en conduisant les Anges de la Mort là où se sont rendus les hérétiques, qu'ils mettent un terme à cette folie.

La Cité des Immortels.

Le trajet sous l'eau dure plusieurs heures, durant lesquels les Frères de Bataille sont confinés dans le Cathurian, laissant le poste de pilotage à Shayde Athenos, la jeune pilote capturée par les hérétiques. Celle-ci les mènent à travers quelques kilomètres d'eaux obscurs jusqu'à ce qu'un choc ébranle le vaisseau. Lorsque Senthor demande la situation, Shayde semble désemparée. Le Cathurian affirme être entrée en colision avec quelque chose, mais les auspex ne perçoivent rien, pas plus que les sonars. Etant un sous-marin prévue pour les grandes profondeurs, le Cathurian ne possède pas de vitres ou de hublots et les Space Marines sont aveugles à l'environnement extérieur.

Cenotaphe de Achilus-0

Les mystérieuses structures de la Cité Engloutie.

Lorsqu'un autre choc ébranle le sous-marin, une lumière émeraude envahit le compartiment des Frères de Bataille. Senthor porte sa main à la sacoche dans laquelle se trouve l'artefact de Kal'dir et lorsqu'il prend l'objet brillant, chacun des Frères de Bataille subit un sentiment de pertes de leur sens, le monde devenant blanc autour d'eux tandis que l'air autour d'eux cessent d'exister. Lorsqu'ils récupèrent leur perception, les Astartes se trouvent au milieu d'un piédestal d'or au milieu d'une structure noire parcourue de hiéroglyphes dorées et couvert d'une lumière émeraude à l'aspect surnaturelle. En regardant au-dessus d'eux, ils ne voient qu'un ciel noir, puis une lumière presque imperceptible à une grande distance. Grâce à ses appareils de mesures, Horion comprend la situation : l'objet les a téléportés à l'intérieur de la Cité Engloutie, protégée de la pression océanique par un dôme de protection qui empêchent également le Cathurian de passé.

Bien évidemment, si le bouclier empêche quelque choses d'entrée, les Frères de Bataille réalisent aussi qu'ils ne peuvent pas sortir. Les Astartes ne connaissent pas la peur, aussi gardent-ils leur calme, bien que Sammael ne puisse retenir une malédiction à l'encontre de leur situation plus que précaire. La Kill Team avance entre les colonnes et pyramides noires, d'origines xénos les Frères de Bataille en sont maintenant certains. A mesure qu'ils marchent, ces derniers réalisent que leur Armure Énergétiques sont de plus en plus lourdes, jusqu'à ce que celle de Sammael se fige purement et simplement, refusant de bouger malgré les injonctions agressives de son maître. Avant qu'ils ne s'attardent sur le problème, une menace plus immédiate fait son apparition : une escouade de Légionnaires de l'Alpha Légion. Dans un affrontement rendus équitables par la force dévorant l'énergie de leurs armures, Traîtres et Loyalistes se livrent à un combat acharnés dans la cité xénos, mais la discipline et la cohésion des Frères de Bataille leur permettent de repousser leurs cousins hérétiques qui s'enfuient plus profondément dans la Cité.

Space Marine de l'Alpha Légion

Un des Space Marines du Chaos ayant attaqué la Kill Team Crépitus.

Craignant un piège, les Frères de Bataille ne pourchassent pas leurs ennemis de toujours. Son armure libérée de ses entraves, Sammael rejoint ses frères dans cette exploration, et constate que l'activité énergétique de la cité augmente au fur et à mesure que le temps passe. Horion quand à lui, découvre une pièce étrange, que ses connaissances lui permettent de reconnaître comme une pièce d'astromancie. Récupérant l'objet xénos qui trônent aux centres, le Techmarine fait plusieurs analyses des lieux, fasciné malgré l'inquiétude de ses frères :

  • Bien que la disposition des étoiles ne soit pas exactement la même, Horion reconnaît l’Étendue de Jéricho, avec quelques différences notables. L'Anomalie de Hadex comme les Récifs Noirs, deux phénomènes pourtant connus par la Croisade Achilus, sont tous deux absents. A la place du premiers se trouvent les systèmes stellaires aujourd'hui prisonniers de la tempêtes. Horion comprend que la carte doit être terriblement ancienne, peut-être plus vieille que l'Impérium.
  • Le système Erioch, au contraire des autres étoiles, se trouvent exactement au même endroit que sur une carte impériale, représentés par sept étoiles identiques en apparence formant un cercle parfait.

Alors que le Techmarine fait ses recherches, Augustus s'aventurent dans une salle adjacente, y découvrant une sorte de machines actives, au milieu de cadavres humains partant lentement en poussière. Les vêtements des corps permettent d'identifier des cultistes des Régénérés, visiblement sacrifiés à l'appareil. L'archiviste spécule qu'il s'agit d'un générateur et que celui-ci émet le champ protecteur de la Cité. Une idée se forme dans son esprit : si le champ de protection s'effondre, la puissance de l'océan tomberait sur la Cité xénos. Quelque soit les pouvoirs et technologies abjectes contenus ici, elles ne résisteront pas à la pression de plusieurs milliers de tonnes d'eau tombant brusquement depuis le ciel. L'Archiviste fait part de son idée, et avec une dedication caractéristique de l'Adeptus Astartes, les Frères de Bataille accepte ce destin qui les mènera sans-doute à leur propre mort, en même temps que celle de la Cité.

Augures Spectrales

Dans son rapport, Sammael Noctil décrivit les machines xénos comme des "Augures Spectrales". Le terme est resté dans la Deathwatch de Erioch.

Alors que la Kill Team rassemble ce qu'elle possède d'explosifs, les premiers habitants des lieux se manifestent face à cette intrusion. Apparaissant de nulle part, des machines insectoïdes passent aux travers des murs et se jettent sur les Frères de Bataille, résistant aux attaques des Bolters suffisamment longtemps pour les engager aux corps à corps. Cependant, grâce à leur nombre supérieur et à une bonne puissance de feu, Crépitus se débarrasse de cette première vague et provoque la destruction du générateur. Alors qu'il se tourne vers le ciel, Augustus constate que le bouclier et toujours en place. Avant qu'il ne puisse maudire le destin, Horion l'informe que le drain énergétique de leurs armures s'est arrêté. L'Imperial Fist spécule qu'un autre générateur doit se trouver dans le Cité, celui-ci en effet responsable du champ protecteur.

La Kill Team se rassemble avant que plus de créatures xénos ne les pourchassent, passant à travers une allée de Pyramides jusqu'au centre de la Cité, d'où émanent un rayon d'énergie couleur jade montant jusqu'au sommet du champ protecteur. Adoptant une formation d'avancée rapide, les Frères de Bataille parcourent la distance en surveillant les ombres pour d'autres créatures mécaniques. Cette quête les conduisit jusque dans une nouvelle salle, où trônent un générateur de puissance projetant le-dit rayon, au-pied duquel deux Alpha Légionnaires essaient de soigner un des leurs, grièvement blessé. Avant que cela n'arrive, Sammael et Berkut abatte les deux traîtres dans le dos, laissant le troisième pour interrogation.

Lamdus Ryze.

"Vous avez mis du temps à venir ici...je commençais à croire que ma vengeance mourrait avec moi".

Senthor agrippa le traître par le col, celui-ci trop faible pour lui résister. De derrière, Berkut identifia ses blessures comme de larges brûlures, avec quelques tirs de Bolter. Au lieu de moquerie ou de malédiction, le Légionnaire répondit à Senthor. Ce dernier décrivit comment Dazhak, Sorcier de la Black Legion, s'était retourné contre lui et ses hommes une fois la technologie de ces machines appropriées. Il leur révèle, non-sans amusement, que Dazhak n'en a pas finit avec l'Impérium, et que si les Frères de Bataille ne l'arrêtent pas, le Sorcier détruira ce que la Croisade Achilus a de plus précieux. Si les xénos de la Cité ne le font pas avant. Dans son dernier souffle, le traître leur rappelle que "l'Empereur Protège" avant de rendre l'âme.
Araignée Canoptek

Araignée de Tombe, identifiée depuis le heaume de Horion Baltus.

N'ayant pas encore le temps d'assimiler l'information, les Frères de Bataille se concentrent sur leur devoir : arrêter l'éveil déclenché par les Traîtres du Chaos. Comme un seul homme, l'escouade exécute une volée de tir contre le générateur xénos, réalisant au dernier moment que l'énergie qu'il déploie le protège des impacts de bolters ou de plasma. Si l'attaque s'est avérée inefficace, elle attire cependant les défenseurs des lieux : quatre autres Spectres, et une machine colossale de forme arachnéenne.

Le combat s'engage alors que les Frères de Bataille réalise que leurs attaque sont sans effet contre l'araignée, son armure repoussant les tirs de bolt comme des jouets pour enfants. Derrière l'obstacle, Senthor repère une chambre similaire à celle par laquelle les Frères de Bataille sont arrivés, un lueur d'espoir venant restaurer son esprit. Mais loin de vouloir fuir en laissant aux xénos la chance de prendre Karlack, Crépitus continua le combat, temporisant le monstre mécanique en attendant une solution.

Cette solution, ce furent les pouvoirs maudits de Augustus qui la révélèrent. Depuis son arrivée ici, l'Archiviste n'avait pas sentie une trace psychique à travers la Cité, indiquant que ces xénos n'utilisaient pas de technologie lié aux Warp, au contraire de l'Impérium. Concentrant sa haine du xénos, Augustus projeta des flammes purificatrices sur le générateur, passant aux travers de son bouclier et provoquant des dégâts incommensurables au alliages de la machine. Face a cette attaque, les machines xénos se détournèrent de leurs adversaires pour arrêter le Psyker, mais ayant puisé trop de puissance, ce dernier laissa le Warp se déversé dans la réalité autour de lui, assez longtemps pour qu'un Phénomène Psychique est lieu. Celui-ci plongea la pièce dans une obscurité surnaturelle que les machines xénos ne pouvaient percer, poussant Senthor à bénir l'Empereur pour cette intervention. Seulement lorsque le rayon d'énergie se dissipa, Augustus s'autorisa à lever les yeux de sa tâche, voyant le bouclier s'effondrer alors qu'une cataracte leur tombe dessus. Ne disposant que de quelques secondes, Senthor et ses Frères courent vers l'un des téléporteurs aliens, le Flesh Tearers agrippant fermement l'artéfact tétraédrique en priant l'Empereur pour lui accorder un second miracle.

Avant que l'eau ne submerge les lieux, la machine xénos répondit à l'impulsion de l'artefact, et lorsque les Astartes ouvrirent les yeux, ils se retrouvèrent à nouveau sous le Cénotaphe de Achilus. Respirant de nouveau après ce qui leur apparaît comme une éternité, les membres de Crépitus bénissent l'Empereur pour sa protection, mais se souviennent des propos de l'Alpha Légionnaire. La menace n'est pas encore éradiquée.

Conclusion.

Lorsque les Frères de Bataille reviennent à la Forteresse Primaris, Adrielle Quist a été remise sur pied. Ils font leur rapport auprès de l'Inquisitrice, qui se réjouit tristement qu'ils est terminés la mission de l'Inquisiteur Vincent, bien que celui-ci reste introuvable. Présumant que son collègue est mort, Adrielle Quist organise des funérailles sur Erioch.

Au cours de la cérémonie, Crépitus est approchée par nulle-autre que Mordigael, le Maître de la Veille. Celui-ci les éloigne de l'attention générale, avant d'en demander plus à propos du conflit qui déchire Sammael et Senthor. Les deux Space Marines, dont les liens s'étaient renoués dans la Cité Engloutie, expliquèrent la situation à leur officier supérieur, tout en assurant que cet épisode ne les empêcherait pas de continuer la Veille Eternel. Le Maître ne fut pas entièrement convaincu, aussi choisit-il de transférer Sammael et Horion dans une autre Kill Team, tout en confiant le commandement de Crépitus à Augustus, dont le calme exemplaire serait nécessaire pour l'avenir de la Kill Team. Mordigael les informa de l'identité du Sorcier Dazhak et du lien qui unissait les indices trouvés sur Aurum et Karlack, liants le Légionnaire Noire aux actions des hérétiques sur ces deux mondes.

De toute évidence, le Sorcier doit être rentré sur Samech, le Monde Forge hérétique opposant la Croisade Achilus aux côtés des Légions Traîtresses. Mordigael avertit les frères de Crépitus que d'ici une semaine, ils partiront sur Samech afin de neutraliser Dazhak avant que son plan ne se mettent à exécution.

Après la cérémonie, Horion se fit un devoir d'apporter personnellement les artefacts xénos récupérés sur Karlack auprès des Maîtres de Forge de Erioch. Deux individus accueillirent son arrivée, le Maître de Forge Harl Greyweaver et un mystérieux Techmarines des Iron Hands. Ce dernier présenta un intérêt tout particulier aux artefacts, et sans qu'Horion ou Harl ne puissent interférer, il déclara que la nature des artefacts les plaçait sous l'autorité de la "Cabale Morte". Sans plus d'informations, cet individu emporta le trouvailles de Horion Baltus, qui resta quelques instants sur place, l'esprit plein de questions et teintés d'une pointe de rancune.

L’Épée de Vigilance.

Kill Team :

  • Augustus Terminus : Frère Archiviste des Ultramarines.
  • Galarius : Frères Techmarine des Iron Hands.
  • Cortez : Frère Devastator des Crimson Fists.
  • Senthor : Frère Tactique des Flesh Tearers.
  • Berkut : Frère Apothicaire des Imperial Fists.
  • Fantodaï : Frères Assauts des Dark Angels.

Briefing.

Le temps joue contre la Deathwatch et alors que les spécialistes de Erioch assemblent les indices récoltés sur Aurum et Karlack, les forces de la Ruine préparent un plan qui pourrait bien amener la Croisade Achilus à sa perte. Dazhak, Sorcier de la Black Legion, prévoit d'utiliser les ressources des héréteks de Samech pour attaquer un point stratégique primordiale de l'Impérium. Bien que la cible exacte soit inconnue, le refuge du Traître a été identifié : les Forges Irradiés à la surface de Samech.

La Chambre de Vigilance convoque les Frères de Bataille ayant participé aux missions sur Karlack et Aurum et leur confie les maigres informations à la disposition. Attendre que Dazhak agisse et ne sorte de son repaire est hors de question, pas en l'absence de connaissances précises concernant sa cible. La Deathwatch devra donc larguée l'une de ses Kill Teams en territoires hérétiques dans une mission de sabotage et d'assassinats.

Augustus Terminus, pour le contrôle de lui-même dont il a fait preuve sur Karlack, reçu le commandement de cette mission. Senthor, ayant l'avertissement du Légionnaire de l'Alpha Legion en tête, fit jurer le Serment de l'Empereur à ses Frères de Bataille, afin que la lumière du Père de tous les Space Marines protègent leurs esprits contre les maléfices de Samech et les sortilèges du Sorcier. L'Armurerie de la Deathwatch confia à chacun des Frères de Bataille une unité de téléportation, afin qu'ils puissent être récupérés depuis l'orbite par leur Frégate de Classe Gladius : Les Paroles du Tonnerre.

La Bénédiction de l'Empereur sur eux, les Frères de Bataille grimpèrent dans leur Frégate, qui prit immédiatement la route de l'endroit le plus redoutée de tout le Secteur : l'Anomalie de Hadex.

Un Voyage Turbulent.

Samech est l’une des planètes les mieux défendu de la Percée de Acheros et se trouve loin derrière les lignes ennemies. Cependant, ce n’est pas la première fois qu'un vaisseau de la Deathwatch doit s’infiltrer jusqu’à l’orbite du Monde Forge hérétique. Lors du voyage, Frère Pellas, Capitaine du Vaisseau, informe la Kill Team que le déploiement par Drop Pod est la stratégie la plus viable, l’atmosphère polluée de Samech étouffant la plupart des détecteurs, ce qui devrait dissimuler l'approche d'un objet de la taille d'une capsule de débarquement. Après cela, les Frères de Bataille seront cependant livrés à eux-même.

Un trajet au sein de l'Anomalie de Hadex serait normalement suicidaire, mais il est des secrets que même les hérétiques ne savent pas à propos de leur terrible repaire. Empruntant un courant stable à peine suffisamment large pour la faire passer, la Frégate Gladius passe outre les terribles vents du Chaos qui forment l'Anomalie et parvient à atteindre Samech, ses champs de Geller toujours en place et non-détectée. Rapidement, les Frères de Bataille peuvent constater la puissance de la flotte hérétek en orbite. Des centaines de vaisseaux, allants de l'escorte à la Barge de Bataille volée par les Légions Traîtresses patrouillent de façon désordonné le système, offrant au Paroles du Tonnerre la possibilité de s'approcher des Forges Irradiés. Si le laxisme et la division entre les traîtres offrent une certaine marge de manœuvre à la Kill Team, il est cependant certain que cela ne durera pas. Augustus et ses frères dispose de temps de peu de temps pour mettre le plan de Dazhak en échec.

Le Drop Pod contenant les six Astartes est lâchée dans l'atmosphère de Samech, les faisant passer par un rituel de secousses et de grincements qu'ils ne connaissent que trop bien. Après de longues minutes à espérer qu'un tir des défenses au sol n'abattent pas leur appareil, ils entendent le son et ressentent le choc caractéristique lié à l'impact avec le sol. Les portes s'ouvrent et devant eux, un paysage désolé, n'affichant que mort et fournaise se dresse devant eux. Leur mission a commencée.

La Fosse d'Acier.

Le premier élément d'importance que les Frères de Bataille aperçoivent dans leur environnement immédiat est une gigantesque structure de métal et de roche, traversant le désert de long en large comme une gigantesque muraille. D'après leurs déductions, il s'agit d'un rail de train reliant les ruches les unes aux autres. Le suivre leur permettra donc d'atteindre les Forges Irradiées sans trop de risque de se perdre dans la poussière brûlante de la planète.

Avant même que ne commence leur voyage, leur mission connaît sa première complication. Ayant vue le Drop Pod s'écraser, une petite bande de cyborgs mutants, des pilleurs d'épaves sauvages, à l'organisme renforcée par des implants mécaniques. Les créatures grotesques chargent la Kill Team au corps à corps et son balayer fastidieusement mais sans dommage pour les Frères de Bataille, qui reprennent leur route en laissant ce qu'il reste de chair cuir sur le sol brûlant.

Suivre ce chemin pendant presque deux heures les mènent finalement devant ce qui était autrefois une glorieuse ruche impériale. Maintenant, ce n'est plus qu'un Taudis aux dimensions disproportionnés où les héréteks "logent" leurs esclaves pour les Manufactorums des Forges Irradiées. Après avoir déguisés leurs armures énergétiques avec des morceaux de métaux et pièces abandonnées afin de ressembler à des Servitors, les Frères de Bataille entrent dans la Fosse d'Acier, en quête d'information, et aussi étonnant que cela paraisse : d'alliés.

Une mission d'observation ayant précédée l'incursion de Crépitus a reportée l'existence d'une sorte de secte Impériale parmi les esclaves des Héréteks. Trop faibles et peu nombreux pour représenter une menace contre les hérétiques, ces cultistes possèdent néanmoins des informations que la Kill Team compte utiliser contre Dazhak. Échappant aux patrouilles de Skitarii sur leurs chemin, les Space Marines finissent par atteindre les ruines où se réunissent la secte, qui ne comptent malheureusement que moins d'une dizaine de membres. La plus âgée, une ancienne Hospitalière de l'Adepta Sororita kidnappée il y a des décennies lors d'un Raid du Mechanicum Noir, est en mesure de répondre à certaine de leur question :

  • Le Chantier Naval au dessus de la Ruche a augmenté son activité depuis quelques temps, le nombre d'esclave envoyés ayant grandement augmentés. Il est facile d'en conclure que Dazhak et ses alliés utilisent la structure pour leur projet.
  • Les Forges Irradiés sont composés de trois zones : les Manufactorums Périphériques, les Murs Externes et le Cœur de Fer. Aucun des cultistes n'a jamais accédés aux deux dernières parties, mais certains d'entre eux pensent pouvoir faire passer les Frères de Bataille par le Crématoire en les faisant passer pour des cadavres. Cette solution les privant de leurs armes et armures pour affronter un Sorcier du Chaos, les Space Marines refusent cette alternative.
  • Il y a peu, une révolte a été matée par les Skitarii corrompus. Son leader, un Psyker très puissant du nom de Arcus Dyre, a été amené vers une structure à l'extérieur de la Ruche, isolée dans les étendues de flamme. Les rumeurs racontent que les gens montrant des dons particuliers sont tous envoyés là-bas et n'en reviennent jamais.

Devant ces informations, les Frères de Bataille choisissent de suivre la piste du mystérieux résistant. En plus de trouver un allié de choix, la Kill Team s'attend à ce qu'un endroit rassemblant les Psykers latents de la Ruche ne leur permette également de trouver Dazhak. Auquel cas, ils trouveront un moyen de passer au travers des Manufactorum jusqu'au Cœur de Fer.

L'Alambic des Âmes.

Afin d'éviter de se faire repérer, Crépitus s'aventura à nouveau dans les étendues de flamme pour atteindre la prison de Arcus Dyre. De loin, la structure ne semblait pas lourdement gardée et isolée des la vue des autres structures des Forges Irradiées. Passant la sécurité grâce aux compétences technologiques du Techmarine Galarius, la Kill Team s'aventura dans la structure en silence et prudemment. Les lieux semblait si saturés d'énergie psychique que la coiffe psychique de Augustus commençait à chauffer autour de lui, laissant la Kill Team espérer que leur proie est proche.
Black Legion Sorcerer and Heretek

Le Sorcier Sethahar et un Hérétech de Samech.

En approchant de la salle principale, Berkut aperçu finalement un hérétique en armure énergétique noire et couvert de robes rouges, tenant un bâton de sorcier. Présumant qu'il s'agit en effet de leur cible, les membres de la Kill Team se déployèrent tandis que le Sorcier était visiblement concentré sur une machine lumineuse, encore invisible à leurs yeux. Ce déploiement fut interrompue lorsque ces champs de force se déployèrent autour des Astartes, les séparant les uns des autres. Une fois son piège actif, le Sorcier déploya sa garde de Servitors et de Rubric Marines.

La bataille prit un tournant chaotique à partir de là. La saturation psychique des lieux provenait en effet d'un étrange appareil absorbant la force vitale de trois Psykers humains. D'un tir de son Canon Graviton, Kortes piégea le Sorcier dans un piège gravitique broyant peu à peu son armure, brisant sa concentration et déchaînant aléatoirement les pouvoirs du Warp dans la pièce. Un Vortex du Néant fut manifestée par cette perte de contrôle, ouvrant une faille vers le Warp. Le chaos augmenta encore lorsque l'Archiviste Augustus perdit également le contrôle d'une partie de ses pouvoirs, son Châtiment provoquant un niveau de destruction supplémentaire qui se déchaîna heureusement sur les Servitors du Sorcier. La cerise sur le gâteau arriva lorsque, craignant les effets de la machine infernale, Galarius déchaîna son Bolter Lourd sur les Psykers enchaînés. Leurs âmes libérées de leurs envelopes psychiques déchaînèrent plus de puissance psychique.

La confusion retomba finalement lorsque le Graviton finit de broyer sa victime, la réalité reprenant ses droits sur la zone. Les derniers Servitors et Rubric vaincu, la Kill Team prit la décision d'explorer les lieux en quête d'information. L'arrière de la pièce donnait sur un laboratoire, connecté à une série de geôles où divers spécimens xénos étaient enchaînés : un Nob Orks, un Tau, un Genestealers et un Arlequin. Choisissant de tuer les trois premiers, Crépitus prit ensuite la décision d'interroger l'Eldar, la présence de cette espèce dans l’Étendue de Jéricho étant jusque là inconnue. Ses blessures trop importantes pour le sauver et l’interrogatoire ne menant nulle part, le xénos fut finalement abattu à son tour.

Avant qu'ils ne puissent quitter la structure, les membres de la Kill Team réalisèrent rapidement qu'un nouveau piège s'était refermer sur eux. Frère Fantodaï alerta ses Frères qu'une escouade de l'Alpha Légion avait profité de la confusion pour bloquer l'entrée et la sortie. Se préparant au combat, la Kill Team fut finalement reçu par de léger applaudissements, de la part du probable chef du groupe d'hérétiques. Celui-ci se présenta sous le nom de Tor, et à la grande surprise des Loyalistes, n'ordonna pas à ses troupes supérieures en nombre d'ouvrir le feu. Il vint même jusqu'à remercier les Frères de Erioch d'avoir venger son Seigneur, Lamdus Ryze, mort sur Karlack des mains du Sorcier Sethahar. Faisant le lien avec les événements de la Cité Engloutie et le combat ayant eu lieu plus tôt, Augustus comprit que Dazhak était encore en vie. Tor leur expliqua que l'effet de surprise avait été perdu, le Maître Sorcier ayant senti la mort de son élève.

Cependant, il pouvait encore profiter de la situation et c'est là que Tor fit sa proposition : venir en aide à la Kill Team en procurant une diversion suffisante pour leur permettre d'atteindre le Cœur de Fer, où réside le Sorcier. Trouvant la simple proposition aberrante, Galarius brandit son Bolter Lourd, ne tirant pas qu'à cause de l'interdiction de son Sergent Archiviste, qui souhaitait en apprendre plus. Celui-ci demanda les raisons de l'Alpha Légionnaire pour se retourner contre son allié et pourquoi ne pas le tuer lui-même. Tor répondit qu'il avait besoin d'un moyen de tuer Dazhak sans que le Seigneur de ce dernier, nommé Abraxis, ne puisse l'inculper.

La décision était abject aux yeux des Loyalistes. Un traité avec des hérétiques, quel-qu’il soit et quel que soit le contexte. Cependant, en sachant que Dazhak les attendaient et que Samech devait être au courant de l’intrusion, une diversion était nécessaire pour parvenir à achever la mission. De plus, la supériorité numérique des Alpha Légionnaires promettait un combat difficile qui ne ferait que les affaiblir, si ils parvenaient à vaincre. Augustus accepta la proposition, et les hérétiques disparurent, laissant la Kill Team à choisir sa prochaine action.

Le Manufactorum Maudit.

Reprenant leur chemin vers leur cible, les Frères de Bataille atteignirent les diverses usines, manufactorums et machines entourant le Coeur de Fer où réside les Techno-Prêtres des Forges Irradiées. Se faufilant en évitant les patrouilles de Skitarii, cette fois-ci alertées d'une menace par le chaos provoqué lors de la confrontation avec Sethahar. Leur progression fut finalement interrompue par la vision d'une des gigantesques porte du Cœur, lourdement gardée par plusieurs escouades de Skitarii et surveillée par deux batteries de Canons Lasers Jumelés, posée hors de portée du Bolter. Pas besoin de pouvoir de divination pour comprendre qu'un assaut ne ferait qu'empirer les choses.

Leur "alliance" avec l'Alpha Légion porta ses premiers fruits en cette instant. Par un moyen inconnu, les frères hététiques transmirent une série de codes au vox de la Kill Team. Malgré les risques élevés d'un piège, le Frère Kortes proposa un stratagème : utilisez leur Servo-Crâne, Zerrus, pour faire passer la Kill Team pour un groupe de Servitor de combat. Leur déguisements n'avaient pas encore fait défaut, et avec les instructions des Alpha Légionnaires, l'entrée devait être possible. Malgré la stupidité apparente du plan, Augustus accepta, faute d'une autre solution pour rentrer sans être repéré.

A la grande surprise de la Kill Team et malgré les regards vigilants provenant des optiques corrompues des cyborgs hérétiques, les codes et la stratégie firent effet et la garde de Samech n'y vit que du feu. Passant pour un groupe de Servitor de combat, les membres de la Kill Team passèrent l'une des portes et entrèrent dans le domaine de Héréteks.

Le Cœur de Fer.

Dés leur entrée dans le domaine des héréteks, les Frères de Bataille purent constater que les flots du Warp s'écoulait bien plus intensément ici que nulle part ailleurs dans la région. Ce qui aurait dû être des lignes droites et des angles prenait des formes anathèmes à la réalité, tandis que les rires et hurlements des damnés était audibles à des distances aussi lointaine que proche. Même avec leurs Autosens d'Astartes, les Frères de Crépitus ne purent reconnaître précisément la nature de leur environnement.

Black Legion Obliterator 1

Un des Obliterators des Forges de Samech.

Cette faiblesse les ouvrit à une série d'embuscade, d'abord par les alliés les plus formidables de Dazhak, des Obliterators de la Black Legion, des Skitarii corrompus et même des Démons du Chaos, attirés par les rituels quotidiens qu'organisent les hérétiques dans ce lieu maudit. La plupart de ces obstacles ne résistèrent pas longtemps au pouvoir psychique de Augustus, dont les capacités traversaient plus aisément la réalité dans un lieu aussi proche du Warp, malgré de forts risques de provoquer divers Périls.

Cependant, le danger le plus important auquel les Frères de Bataille firent face ne fut autre que l'orientation. Le Warp déformant leur perception des lieux, il fallut de longues heures à tourner en rond de la part de Crépitus pour trouver un chemin jusqu'à la structure centrale où ils espéraient dénicher Dazhak. En chemin, il tombèrent sur un Manufactorum abandonné, contenant de vielles banques de données hérétiques. Celle-ci étant faiblement protégées, les héréteks ne s'étant probablement jamais attendus à ce que quelqu'un vienne les chercher, Galarius put dénicher quelques informations sur l'activité du Monde-Forge :

  • Pour une raison inconnue, les forces de Samech sont entrés en confrontation avec plusieurs escadrons Aeldari provenant de diverses origines, celle-ci n'étant pas précisées dans les rapports décryptés. En revanche, les Héréteks semblaient déterminer à mettre fin à cette opposition par l'emploie d'arme bio-technologique.
  • De même, l'arrivée de la Flotte-Ruche Dagon intéresse grandement les héréteks. Ceux-ci cherchent à comprendre la nature adaptable et la puissance de ces monstres, aussi bien pour apprendre à les combattre qu'à contrôler leur faim insatiable. De nombreux spécimens d'avant-garde Tyranides ont été capturés par les Héréteks, qui comptaient vraisemblablement s'en servir pour détourner la Flotte-Ruche contre leurs ennemis.
  • Grâce à leurs appareils et à la divination de Dazhak, les Héréteks ont été en mesure de prédire les prochaines apparitions du Mortis Thule, le légendaire Space Hulk hantant l’Étendue de Jéricho depuis des temps immémoriaux. Pourquoi les Héréteks s'intéresse à ce dernier n'est pas précisés.

Après encore quelques heures, les Frères de Bataille trouvèrent l'entrée de la Forteresse, au même moment qu'un groupe d'Obliterators venait renforcer les Skitarii défendant les lieux. Suivant ses instincts de prudence, Augustus ordonna à sa Kill Team de se tenir prête en attendant que les choses évoluent en leur faveur. Malheureusement, les Obliterators perçurent leur présence et le combat s'engagea.

L'armement lourd des abominations du Chaos posa de sévère difficulté à la Kill Team Crépitus, et l'un d'entre eux failli mettre fin à l'existence de Fantodaï, qui détourna la puissance de son adversaire avec son Bouclier Tempête, tout en l'achevant avec le tranchant de sa Hache Énergétique. Les Pouvoirs Psychiques de Augustus et le Bolter Lourd de Galarius se montrèrent également de puissants atouts, permettant à Crépitus de se défaire de la garde et d'entrée dans la structure. A l'intérieur, un groupe de Techno-Prêtres tenta également de les arrêter, une peine bien inutile.

Le premier étage semblait vide en tout point si-ce n'est la trappe centrale qui devait mener vers le niveau inférieur. Une fois celle-ci forcée, les Frères de Bataille arrivèrent dans ce qui devait être le laboratoire du Sorcier. A l'intérieur, de multiples spécimens et artefacts étaient entreposés, parmi lesquels une sorte de sphère dans laquelle les énergies du Warp étaient enfermées et un Venomthrope Tyranide. Regarder fixement la sphère offrit des visions à ceux dont l'esprit étaient assez forts pour repousser sa corruption, parmi lesquels Fantodaï, Augustus et Berkut. Les autres choisirent de les écarter avant que leur esprits ne soient accaparés par l'objet.

Black Legion Sorcerer Dazhak

Dazhak, Sorcier de la Black Légion.

L'une des portes adjacentes mena les Frères de Bataille devant Dazhak, qui les attendaient aux côtés de ses Rubrics Marines. A travers les murs de la pièce, une série de diodes et de câbles parcourue d'énergies illuminaient la pièce d'une teinte flamboyante, donnant un ton infernale à la bataille qui s'ensuivit. Sans surprise, Dazhak avait détectés leur présence et les attendaient de pied fermes, érigeant des barrières psychiques pour bloquer leurs armes.

Augustus prit les devants et choisit d'opposer sa propre force psychique contre le Sorcier, mais même son Châtiment ne passa pas outre les barrières du Thousand Sons déchus. Les tirs de ses Frères n'y firent rien non-plus, et c'est le Frère Fantodaï qui eut l'initiative de charger le premier, passant outre les Barrières pour engager les gardes de poussières.

L'Archiviste suivit son Frère Dark Angel, employa son réacteur dorsal pour engager Dazhak directement. Les deux Psykers échangèrent quelques tours et feintes, mais ce fut Augustus, meilleur duelliste, qui l'emporta, en déchaînant la puissance de ses pouvoirs à travers sa lame. Les flammes psychiques consumèrent Dazhak dans un torrent de feu sacrée, alors que ses gardes s’effondrèrent.

La mort de Dazhak provoqua l'effondrement de sa Tour, à laquelle les Frères de Bataille échappèrent de justesse. Une fois dehors, ils constatèrent l'activation de leurs balises de Téléportarium incluses dans leurs armures comme élément de la mission. Une fois transporté à travers le Warp, Crépitus se retrouva à nouveau dans les Mots du Tonnerre, son équipage les informant que leur appareil était assaillit par les défenses orbitales de Samech. Tant pis pour la suite de leurs objectifs. Dazhak est mort, et les Frères de Bataille n'ont plus le temps d'éliminer le reste de ses projets obscurs. La Parole du Tonnerre firent route à travers le système, sa petite taille lui permettant d'échapper aux patrouilles assez longtemps pour quitter l'Anomalie de Hadex et retourner à Erioch.

Conclusion.

La Kill Team Crépitus revient victorieuse de sa mission sur Samech. Dazhak et son élève sont morts et la majorité du Vindiculum, les Magi de Poussière, ne sont plus que des carcasses métalliques. Revenu du coeur du domaine ennemi, les membres de la Kill Team apportent également des informations sur les activités de Samech, donnant une idée plus précise des motivations des héréteks vis à vis des forces xénos en présence dans l'Etendue de Jéricho. Cependant, le projet de Dhazak, dont la nature est encore incertaine, est encore intact, le vaisseau de la Kill Team ayant été forcé de se retirer avant qu'ils ne puissent détruire la plateforme orbitale des Forges Irradiées. Pourtant, certain d'entre eux reviennent troublés de leur mission, des images maintenant fixées dans leur mémoire et effleurant la surface de leurs méditations. Malgré cette victoire, tous marchent maintenant avec le pressentiment que le pire est à venir.

Deuxième Arc : La Tempête Gronde.

Attention : Cette partie contient des spoilers pour le livre de Campagne Deathwatch''''' : Rising Tempest.

Rising Tempest

Les Tréfonds de la Trahison.

Kill Team :

  • Sammael Noctil  : Kill-Marine de la Raven Guard.
  • Horion Baltus : Techmarine des Imperial Fists.
  • Reor Maukra : Assaut des Carcharodons.
  • Gael Vorgar : Devastator des Kings Fangs .
  • Je'lev : Assaut des Salamanders
  • Maxus : Assaut des Black Templars.

Briefing.

Baptisé Immodesta, la nouvelle Kill Team de Sammael Noctil et Horion Baltus fut rassemblée pour sa première mission par le Watch Capitaine Esteban De Dominova, lorsque Erioch reçu des informations plus qu'inquiétante de la part du Monde Forteresse de Dépit, dans la Percée de Canis. Peu de temps plus tôt, la planète avait été victime d'une frappe terroriste contre le Seigneur-Commandeur Sebiascor Ebongrave à la tête des forces impériales dans cette région de l'Etendue. L'attaque prit la forme d'une opération de sabotage contre un vaisseau de transport de munition, lancé à pleine vitesse à la surface de la planète, provoquant une explosion assez puissante pour éveiller des volcans.

Propaganda 1

Affiche de Propagande de la Percée de Canis.

Les tremblements de terre provoqués par l'impact furent si violent que des sections entières de la Zone Noire, le bastion de Ebongrave, furent effondrées et la forteresse laissée vulnérable à des infiltrations imprévisibles tant que l'étendue des dégâts ne serait pas certifiés. Comme on pouvait s'y attendre, une période de trouble suivit cette tragédie, avec plusieurs officiers retrouvés assassiner pendant l'exécutions de leur travaux quotidiens. Cette période trouble atteigna son point culminant lorsqu'un tir de sniper tenta de prendre la vie du Seigneur Commandeur en personne, forçant Ebongrave à prendre refuge dans le Bunker central de sa Forteresse. Là, le commandement impériale décida qu'il était temps d'impliquer les Anges de la Mort.

Lorsque la réunion dans l'un des Strategiums de Erioch spécifia la mission, avec la participation de De Dominova et du Général Othram, l'aide de camp de Ebongrave, Sammael demanda en quoi la situation pouvait bien intéresser la Deathwatch. Une affaire de terrorisme devrait se retrouver entre les mains de l'Adeptus Arbites, et si le pire venait à venir, dans celle de l'Ordo Hereticus. De Dominova lui répondit que plusieurs indices laissaient deviner de l'identité et la nature des véritables maîtres de cette résistance : les Tau du Sept Velk'Han. 

De Dominova craigniait qu'une force xénos soit parvenu jusqu'à Dépit, une théorie inquiétante que la Deathwatch se devait de confirmer. Le Monde-Forteresse n'est qu'à quelques jours de transit Warp vers la Porte reliant le Secteur Calixis et l’Étendue de Jéricho. La perspective que ces xénos apprennent l'existence de l'artefact rendant la Croisade possible est suffisante pour qu'une Kill Team soit dépêchée pour mettre fin aux actes terroristes et confirmés une présence Tau ou non. 

Une Forteresse en Désarroi. 

A bord du Ultima Ratio, une Frégate de classe Gladius, les Frères de Bataille voyagèrent à travers le Secteur jusqu'au Monde Forteresse. Toujours minitueux dans ses préparatifs, Sammael passa en revue les données de la Deathwatch au sujet des récents évenements sur Dépit. Il y trouva l'identité des officiers prit pour cible par les attaques et détermina que l'objectif des Tau devaient être de simplement décapités le commandement de la Garde Impériale. 

Une autre information qui perturba cependant le Kill Marine concernait un certain Septimus Straine, Colonel de l'Astra Militarum. L'homme en question n'a été la cible d'aucune des attaques et son nom figurait dans les dossiers pour une toute autre raison. Peu après le départ de Othram pour Erioch, parti chercher l'aide de la Deathwatch, l'homme en question parvint à rassembler près de 10 000 Gardes Impériaux, et déclara un refus catégorique de servir sous le Seigneur Commandeur Ebongrave. Pensant d'abord que le Colonel devait être un agent ennemi, Sammael découvrit que celui-ci avait reçu la protection de nul autre que le Maître de Guerre Tetrarchus dans sa "révolte pacifique". Bien qu'il ne l'avait jamais expérimenté, Sammael connaissant la réputation paranoïaque et sans pitié de Ebongrave envers les espions, l'exemple des Mondes en quarantaine, trois planètes affamées à mort pour avoir négocier avec les T'au, résonnant dans son esprit. Pour Immodesta, c'était une déduction logique que Straine était peut-être passé à l'ennemi, mais ils ne pouvaient être sur de rien.
Sebiascor Ebongrave

Portrait du Seigneur Commandeur Sebiascore Ebongrave.

​​​​​Lorsque l'Ultima Ratio arrive finalement dans le système de Dépit, leur navette passa d'abord par l'un des vaisseaux de la flotte de Ebongrave, afin que la Kill Team soit transportée à la surface à travers une Navette Arvus, permettant une infiltration discrète à la surface. Ils atterrirent directement au cœur de la Zone Noire, dans le Bunker de Ebongrave, qui les accueillit en personne, aux côtés de quelques officiers, dont la Seigneur Général Reila Vann et le Colonel Matthéo Ligne, deux des officiers de confiance de Ebongrave. Leur présence énerva Sammael, qui aurait souhaité être vu se poser par personne.

Après une rapide conversation avec le Seigneur-Commandeur, qui permit à la Kill Team de connaître son opinion sur la manoeuvre de Straine, Sammael distribua les rôles à sa Kill Team. En tant qu'expert technique, Horion, accompagné de Jel'ev, se rendrait au centre de commande des Yeux du Courroux, un dispositif de surveillance à échelle planétaire utilisée par Ebongrave pour surveiller les mondes sous son contrôle. Là bas, il essairait d'obtenir plus de détails sur les assassinats. Maxus et Gael se rendrait dans le camp de Straine, où ils converseraient avec le Colonel pour apprendre sa position personnelle sur l'affaire, avant de se rendre sur le premier lieu d'exécution d'un des officiers assassinés. Quand à Reor et Sammael, ils se rendraient dans la Cité-Ruche de Javar Prime, la zone urbaine la plus proche de la Zone Noire ayant survécu au crash du transporteur.

Enquête et Conspiration.

Horion et Je'lev se rendirent dans le centre de commandement des Yeux du Courroux, le vaste réseau de surveillance de Ebongrave. Composés de milliers de drones espions, les Yeux permettent à Ebongrave d'assurer la surveillance de centaines de lieux différents à travers les mondes sous son autorité. Depuis longtemps, et sans la connaissance du Seigneur Commandeur, ce système a été infiltré et partiellement détourné par l'Ordo Xenos, et donc la Deathwatch, afin de localiser des espions au service du Bien Suprême. Horion utilisa ceci à son avantage, infiltrant les Yeux du Courroux pour offrir une meilleure vision des lieux à son équipe.

Reila Vann

Seigneur-Général Reila Vann.

Malheureusement, les Yeux du Courroux, comme nombre de structure de la Zone Noire, on été endommagés par l'attaque terroriste, et si le réseau de surveillance reste formidable, il ne rend pas omniscient. En quelques heures de recherche, le Techmarine identifia les systèmes de surveillance autour de l'office du Colonel Iedelus, premier officier assassiner. Envoyant Je'lev fouiller les lieux en quête d'indice, Horion découvre un enregistrement précédent l'assassinat de quelques heures, identifia une ombre furtive se déplaçant à la limite de la vision des caméra jusqu'à ce que celle-ci s'éteigne. Matthéo Ligne, chargé de surveiller les Yeux du Courroux, explique qu'avec le crash, plusieurs centaines des drones espions ont subit des pannes d'énergie successives. De plus, avec l'effondrement des défenses, il existe des dizaines de passage entre l'extérieur et la forteresse seulement légèrement gardées, voir non-identifiées.

Lorsque Je'lev arriva dans l'office du Colonel mort, celui-ci avait été isolé par les soldats de Ebongrave et le corps emmener pour autopsie depuis longtemps. Laissant passer l'Ange de la Mort, les soldats laissèrent à Je'lev le temps de fouiller les lieux. Les signes d'entrée forcée étaient évident, le verrou de la porte ayant été déboîtée et celle-ci enfoncée par un coup violent. La mort était dû à un tir de Pistolet Laser, probablement celui de la victime, dans la tempe, laissant penser à un suicide ou une exécution. A part cela, Iedelus était couvert de griffures légères et de bleues, signe d'une lutte ou d'un interrogatoire. C'est en fouillant les affaires personnelles du Colonel que Je'lev trouva le premier indice d'une plus sombre histoire enterrée sous l'affaire. Iedelus gardait encadré sur son bureau une vieille photo représentant le Maître de Guerre Achilus lors de la conquête de Dépit et la construction de la Zone Noire, 30 ans plus tôt. Derrière lui, quelques officiers sont au garde à vous, la plupart étant des versions plus jeunes et moins gradés des officiers Iedelus, Reila Vann, Coltenn (la deuxième victime) et Matthéo Ligne. Un guerrier plus qu'un enquêteur, Je'lev garde la photo sans émettre d'hypothèse ou de conclusion, se disant que Sammael serait simplement intéressé.

Alors que le Salamanders s'apprêtait à quitter les lieux, les gardes laissèrent passer la Seigneur-Général Reila Vann, qui demandait à parler avec le Frère de Bataille. Parlant à voix suffisamment basse pour ne pas être entendue depuis l'extérieur, celle-ci demanda à Je'lev la position du Marines quand à la façon dont Dépit était tenue. De part son rattachement aux traditions des Salamanders, Je'lev ne pouvait approuver les morts provoquées par les méthodes tyranniques de Ebongrave. Cette affirmation sembla rassurée l'officier, qui partagea une opinion similaire, quoique plus pragmatique. Celle-ci demanda une faveur à Je'lev, et au reste de la Kill Team par son biais. De part leur position au sein de l'Adeptus Astartes, les Frères de Bataille pouvaient indirectement faire valoir auprès de leur Maître de Veille, et ainsi du Maître de Guerre, une demande de transfert pour Ebongrave, l'envoyant au sein du cercle de conseiller de Tetrarchus. La gestion de la Percée reviendrait de facto à Reila Vann, plus apte et moins psychotique. Peu intéressé par la politique de l'Astra Militarum, Je'lev mit fin à la conversation en affirmant qu'une telle manœuvre n'était pas de son ressort.

Le camp des Quatre Piliers.

4 Pillars

Forteresse de la Zone Noire.

Tandis que Horion et Je'lev menait l'enquête dans la Forteresse, Maxus et Gaël se rendirent dans le camp des Quatre Piliers, où Ebongrave avait fait confiné le Colonel Straine et ses hommes. Arrivant alors qu'une patrouille des gardes du Seigneur-Commandeur revenait, certain avec les poings ensanglantés mais sans aucune blessure, les Frères de Bataille furent très rapidement reconnue et acclamés par les "déserteurs", qui reconnaissaient les Anges de l'Empereur. Pendant la traversée du terrain, Gaël remarque la présence de couteau de combat et pistolets dissimulés dans les affaires personnelles, un armement terriblement faible, mais facile à dissimuler.

A la demande du Black Templars, les Gardes exilés emmenèrent Gaël et Maxus vers le Colonel Straine, qui accueilli les deux Astartes avec le respect dû à leur rang. Ne voulant pas rentrer immédiatement dans le sujet des infiltrateurs xénos, les deux surhommes questionnèrent l'officier sur les raisons de sa mise à pied volontaire. Straine leur parla de la paranoïa tyrannique de Ebongrave, responsable de la mise à pied et exécution de nombreux bataillons et officiers accusés, souvent sans preuves concrètes, d'oeuvrer pour les mensonges des Tau. Ces soldats, fidèles à l'Empereur-Dieu et nécessaire à la machine de guerre de l'Impérium, sont torturés et assassinés sur de simple supposition alors que la Croisade manque toujours plus d'hommes pour combattre les Tyranides et les hérétiques de l’Étendue. Les arguments du Colonel touchèrent Gaël, qui s'accordait avec le Colonel sur le gâchis de ressource provoqué par la paranoïa de Ebongrave.

Colonel Septimus Straine

Le Colonel Septimus Straine, leader des rebelles des Quatre Pilliers.

Maxus cependant, ne perdit pas de vue les risques encourus en faisant confiance au renégat, et choisit de poser des questions sur l'avis de Straine quand aux Tau et leurs espions au sein de la Croisade Achilus. Plus précisément, Maxus précisa que de part sa rébellion, Straine laissait l'opportunité aux xénos d'infiltrer la Forteresse alors que celle-ci était dans un état de faiblesse depuis l'attaque terroriste. Si le Black Templar n'accusait pas Straine de trahison, son ton insinuait une idée de la sorte. La réponse du Colonel permit cependant à la Kill Team de confirmer leur soupçons.

Straine affirma être conscient des risques et de la faille ouverte aux xénos, mais se défendit en affirmant que par sa tyrannie, Ebongrave n'arrange en rien la situation, poussant des hommes autrement fidèles à l'Empereur-Dieu à rejoindre des cellules terroristes et espions xénos dans l'espoir d'échapper aux brutalités du régime du Seigneur-Commandeur. Et en faveur de bonne foi, le Colonel ordonna à ses hommes de ramener devant les Space Marines le cadavre dissimulé d'un spécimen Kroot.

Répondant aux questions des Astartes, le Colonel précisa que la créature avait été surprise en train de se faufiler dans le camps, cherchant à kidnapper l'un des soldats dans son sommeil. Surpris en flagrant délit, l'un des vétéran le prit dans le dos et le poignarda avec assez de force pour briser ses côtes et perforer son cœur. Les gardes cachèrent le cadavre de peur que celui-ci serve de preuve de trahison à Ebongrave et ne signe leur arrêt de mort. Face à cette preuve indéniable de la présence xénos sur Dépit, les Frères de Bataille informèrent le reste de leur Kill Team et continuèrent leur enquête dans le désert.

La Cité de Javar Prime.

Prenant l'une des Valkyries de la Garde Impériale, Sammael Noctil et Reor Maukra survolèrent le Chagrin pendant plusieurs heures en direction de la Cité-Ruche de Javar Prime. Les terres ravagées avaient l'apparence d'une blessure béante infligée à un niveau régionale, telle une cicatrice noire de cendre et de ruines. Un tel spectacle n'a rien de différent des nombreux champs de batailles connues des Frères de Bataille, mais qu'un tel carnage est pu atteindre un monde aussi défendu et éloigné du Front de Greyhell que Dépit n'est pas sans inquiété Sammael, qui prend conscience des limites et difficultés de la Croisade Achilus, dont il commençait à entrevoir l'existence sur Karlack.

Une fois à Javar Prime, l'arrivée des deux Space Marines ne reste pas discrète bien longtemps, et un page reçoit les deux Astartes alors qu'ils réfléchissent sur la meilleure façon de commencer leur enquête. Celui-ci se propose de les amener vers le Préfet Adon Lyx. Curieux de savoir ce qui peut amener le noble a quérir la présence de deux Anges de la Mort, Sammael décide de suivre le page à travers la Forêts de Bronze, une reproduction parfaite d'une forêt naturelle faites entièrement de bronze qui recouvre les étages riches de Javar Prime.

Préfet

Le Préfet Adon Lynx, Gouverneur de Javar Prime.

Le Préfet Adon Lyx se révèle être un homme bien nourri et habillé, comme on peut s'attendre d'un homme de son rang. Sans passer par plus de politesse que nécessaire, celui-ci demande aux Space Marines les raisons de leur présence dans sa cité. Sans pour autant lui répondre, les deux Space Marines parviennent à mener une conversation simple, apprenant de l'homme son estime, à la fois basse et craintive, de Ebongrave. Poussant un peu plus loin, Sammael mentionne la présence des agents Tau et la possibilité que ceux-ci se dissimule dans la population de Javar Prime.

Passant à la défensive, le Préfet s'excuse s'il a semblé aux Anges de la Mort qu'il leur cachait quelque chose. Il s'empresse d'expliquer son attitude, peignant Ebongrave en tyran paranoïaque qui aurait tôt fait de prendre la tête du Préfet si des preuves, même infimes, que les terroristes se cachait dans Javar Prime. Faisant néanmoins plus confiance à la justice de l'Adeptus Astartes, Adon Lyx entraîna Sammael et Reor vers les Niveaux Inférieurs de la ruche. Des rumeurs de bruits méconnaissables provenant des mines désaffectés remontent à travers la ruche, et si les hommes de main du Préfet ont été incapable de tirer les vers du nez des gangers et pouilleux de ces zones, celui-ci ne doute pas que deux Space Marines armés jusqu'aux dents obtiendront un bien meilleur résultat.

Suivant son conseil, le Raven Guard et le Carcharodon se rendirent dans les bas-fonds de Javar Prime, sentant la présence de leur proie. Cependant, en accord avec les craintes de Sammael, mais en opposition avec ses espérances, l'ennemi s’avérera posséder un degré d'avance sur la Deathwatch, un point qui leur permit de retourner la traque contre les chasseurs de xénos.

La Conspiration se révèle.

Kroot Shaper

Le Leader des assassins Kroots ayant pris Gaël et Maxus en embuscade.

Maxus et Gaël, toujours sur la trace des assassins Kroots dont Straine leur avait révéler la présence, se rendirent dans le désert au nord de la Zone Noire, là où un autre des officiers de Ebongrave a été retrouvé mort. Cependant, il s’avéra que leur proies les trouvèrent les premiers, puisqu'une fois hors de vue des miradors impériaux, ce sont les Kroots qui trouvèrent les deux Frères de Bataille isolés.

Lorsque la créature se jeta sur Maxus et engageant l’épéiste Black Templars au corps à corps, les Frères de Bataille laissèrent leurs arrières ouvertes à une attaque d'un autre xénos, si rapide et habile que celui-ci se faufila derrière Gaël et planta sa lame monomoléculaire dans la jointure de sa jambe droite. Son équilibre perdu, le King Fang tenta de répliquer de son Fusil Plasma, mais le projectile surchauffer manqua sa cible et vint exploser dans les airs. Sans perdre de temps, la vicieuse créature s'empressa de continuer son oeuvre sanglante sur l'autre jambe de l'Astartes, la lui arrachant en s'aidant de sa lame. Pris dans son propre duel, Maxus ne put venir en aide à Gaël qu'avant d'avoir brisé la défense de son adversaire et éventrer ce dernier de son épée énergétique.

Le tir de plasma manqué ne se révéla cependant pas inutile, puisque Horion et Je'lev, tout deux en chemin pour rejoindre leur Frères dans le désert et alertés de l'embuscade grâce au vox, rejoignirent les Astartes assaillis juste à temps pour forcer les Kroots à se replier devant leurs fureurs combinées. Gravement blessé, Gaël dû être rapatrié à la Zone Noire par le Techmarine, tandis que Je'lev et Maxus poursuivaient leurs assaillants xénos.

Dans les sous-terrains de Javar Prime, Sammael et Reor avaient suivi les rumeurs et les racontars des

Javar Prime

La Cité Ruche de Javar Prime.

gangers jusque dans les anciens puits de Prometheum, maintenant vides depuis l'épuisement de cette ressource sous la Cité-Ruche. Guidés par un marchands du nom de Drem, le Raven Guard et le Carcharodon prirent en embuscade un groupe de Garde Impériaux écoutant le discours hérétiques de trois individus vêtus de toges, faisant les louanges du Bien Suprême. Sans perdre de temps, Sammael abattit l'un des trois individus, une femme, qui s'effondra en morceaux sanguinolent à l'explosion du bolt. Les deux autres s'enfuirent , tandis que les gardes fanatiques se jetèrent sur les deux Astartes. Maniant ses Griffes Énergétiques, Reor ne fit qu'une bouchée des hérétiques, tandis que Sammael se lança à la poursuite de l'un des prêcheurs en fuite, le rattrapant alors que celui-ci cherchait à disparaître dans les conduits.

Ramenant leur prisonnier, dont les tentatives pour se débattre n'ébranlèrent en rien la prise de Sammael, les deux Marines réalisèrent que la jeune femme touchée par le tir de précision de Sammael était encore en vie, quoique plus pour longtemps. Tandis que Reor prit en charge l'autre prêcheur, le Raven Guard se pencha vers elle, espérant entendre une confession dans son dernier souffle. Celle-ci fut bien plus facile à obtenir qu'il ne s'y attendait, la femme du nom de Phenicia Stoan lui offrant les informations en sa possession en échange d'une mort rapide. Elle se justifia en expliquant que ses choix étaient motivés par la vengeance contre Ebongrave pour avoir fait exécuter son mari, officier de la Garde Impériale, sous suspicion de trahison, mais pas par l'allégeance envers le Bien Suprême. Écoutant ses derniers mots, Sammael apprit de la sécessionniste que les Tau étaient arrivés sur Dépit avec l'aide du Sept Vengeance, cachant du matériel à la vue des Arbites et jusqu'à la Plateforme 18-Delta, plus profond sous la ruche. Après cela, leur leader demanda au Sept de capturer l'un des individus d'une liste de noms, sans expliquer ce qu'il comptait en faire. Jusqu'à présent, les trois tentatives du Sept Vengeance se conclurent sur un échec, deux des noms se suicidant et le troisième, Reila Vann, parvenant à s'enfuir. Satisfait de la dernière tentative de rédemption de la jeune femme, Sammael mis fin à son tourment d'un Bolt dans le crâne. Reor arracha les jambes du second prêcheur, dévoué servant du Bien Suprême, et le laissa à l'agonie dans les égouts.

Cependant, avant qu'ils ne puissent poursuivre leur recherche, les deux Astartes apprirent l'embuscade Kroot et les blessures de Gaël. Se doutant que continuer la poursuite des Tau avec seulement un de ses Frères étaient un pari trop risquer, Sammael ordonna à son escouade de le retrouver à la Zone Noire, afin qu'ils mettent fin à cette histoire tous ensemble.

Recevant tout juste l'ordre, Maxus et Je'lev continuèrent néanmoins de suivre les Kroots dans le désert, jusqu'à atteindre une sorte de "terrier". Cachés parmi les rochers, les deux Frères de Bataille virent près d'une vingtaine de Kroots, incluant ceux qu'ils poursuivaient, rassemblés autour d'un rocher percés d'une petite caverne, les ossements humains autour indiquant qu'il devait s'agir d'une sorte de nid. Ne préférant pas affronter autant de Kroots à la fois, les deux Frères de Bataille choisirent d'écouter l'ordre de leur Sergent et de se replier. Malheureusement, Je'lev manqua de discrétion, et les xénos le prirent en chasse, bondissant sur sa position comme des oiseaux de proie. Rapidement Submergé, le Salamander succomba alors que Maxus se retirait, maudissant les xénos et le manque de discrétion de son Frère de Bataille.

La Rébellion des Quatre Piliers.

La situation n'était pas encore destinée à se stabiliser. Alors que Reor, Sammael et Maxus était toujours en chemin pour rejoindre la Zone Noire, où Horion et Gaël s'était rendu pour remplacer les jambes perdues de ce dernier, le Sept Vengeance enflamma les esprits fatigués des hommes de Straine en tuant l'une des patrouilles de Ebongrave, venu profiter des prisonniers incapable de ce défendre. Saisissant l'occasion, le Seigneur-Commandeur ordonna à ses hommes de se saisir des rebelles et de les exécuter, obligeant le Colonel Straine à lancer une contre-attaque désespérée pour prendre la Zone Noire.

Devant le conflit, Horion se précipita vers l'une des stations vox de la Forteresse, cherchant à calmer les affrontements avant que le chaos ne s'empare un peu plus de la Forteresse. Avec l'aide du Lieutenant Ligne, le Techmarine se connecta à chaque projecteur vox de la Forteresse, usant des mots pour rappeler leur dévotions et leur allégeances aux Gardes Impériaux. Alors que ses mots semaient les graines de la paix et que les hommes de Straine commencèrent à se rendre, poussé par les Anges de l'Empereur, une escouade de Garde Impériaux fit irruption dans la station où se trouvait le Techmarine, tentant de le tuer avec leurs fusils laser. La tâche échouant, Horion comprit qu'il devait s'agir d'agents du Sept Vengeance et les exécuta sans aucune forme de pitié.

Tandis que Sammael rappela son équipe pour les briefer quand aux découvertes qu'il a faites avec Reor, Ebongrave mis à profit la tournure des événements. Les hommes de Straine lui ayant offert l'écart tant attendu, le Seigneur-Commandeur ordonna l'exécution de chacun des rebelles, Straine le premier. Celui-ci venant au nouvelle pendant les exécutions, le Seigneur-Commandeur ne comprit que trop tard la fureur qu'il avait entraîné sur lui par cette décision. Malgré son rang et son pouvoir, Sammael ne se retint pas d'ouvertement critiquer, allant jusqu'à menacer, Ebongrave et son règne tyrannique si celui-ci venait à se mettre en travers de la Deathwatch à nouveau. Le Seigneur-Commandeur quitta les lieux en fureur, bientôt remplacé Mathéo Ligne, qui souhaitait partager une information capitale à Immodesta.

La confusion des combats, bien que courte, permit au Sept Vengeance de faire disparaître la Générale Reila Vann, et celle-ci était désormais introuvables dans toute la Forteresse. Sammael savait que la dure femme était la cible des Kroots mais ne savait pourquoi. C'est le Lieutenant qui leur donna cette pièce manquante du puzzle, affirmant avoir été forcé au secret par un ancien serment Inquisitoriale, que les circonstances le pousse à briser. Visiblement paniqué par la disparition de sa supérieur, Mathéo Ligne était prêt à se confier malgré la punition que ses mots lui attireraient.

Mathéo Ligne raconta que lui, Reila et les deux autres officiers retrouvés morts, de leur propre faits plutôt que de leur kidnappeur, avait découvert un mystérieux artefact implanté dans les grottes sous Javar-Prime, au niveau de la Plateforme 18-Delta. Cette découverte eu lieu lorsque le Maître de Guerre Achilus achevait la construction de la Zone Noire, et l'existence d'un artefact xénos compromettant l'établissement de sa forteresse sur la planète ne pouvait donner lieu à une étude approfondie, sous peine de perdre la face. Avec l'aide de l'Inquisition, Achilus ordonna l'artefact scellé derrière des sceaux et fit jurer aux découvreurs de ne jamais parler de ce qui se cache derrière les Verrous de Javar. Mathéo craint que les Tau ait appris l'existence de l'artefact d'une façon ou d'une autre et compte se servir de Reila Vann pour ouvrir les sceaux l'isolant du reste de la planète.

Avec cette information, la Kill Team Immodesta comprit la longueur d'avance que les xénos avaient sur eux, et ne pouvaient qu'imaginer ce qu'il se passerai si les Tau parvenaient à leurs objectifs. Sans un mot de plus pour la Forteresse et son personnel, Sammael mena Immodesta jusqu'à Javar Prime, espérant ne pas arriver trop tard pour empêcher une terrible erreur d'être commise.

La Brume s'épaissit.

Les pires craintes de la Kill Team Immodesta se confirmèrent alors que ceux-ci parcouraient la Forêt de Bronze vers les niveaux inférieurs. Alors qu'ils avançaient au pas de course, à une vitesse surhumaine grâce à leurs améliorations génétiques et cybernétiques dans le cas d'Horion et de Gaël, des hurlements de terreurs résonnèrent autour d'eux. Voyant certain des citoyens fuirent une menace pour le moment invisible, les Frères de Bataille préparèrent leurs armes, voyant des formes immondes se former au sein de la végétation de bronze autour d'eux.

Avant même de voir la véritable apparence des créatures, Immodesta ouvrit le feu sur les créatures de bronze, les réduisant en morceaux de métal calcinés avant de devoir les affronter. Sammael ordonna à sa Kill Team de continuer leur progression, espérant pouvoir mettre un terme à ces phénomènes avant que le pire n'arrive.

Exo-Armure XV-25

Une Armure XV-25 "Stealth".

En continuant de descendre jusqu'à la Plateforme 18-Delta, les Frères de Bataille virent plusieurs autres horreurs pourchassés les habitants des bas-fonds et des souterrains, ignorant le carnage pour se concentrer sur leur mission. Si des créatures du Warp étaient capable de manifester une fraction de leur pouvoir, qui sait ce que les machinations des xénos relâcheraient si plus de temps venait à s'écouler. Les Frères de Bataille s’empressèrent d'atteindre la zone pointée par Mathéo Ligne et les leaders du Sept Vengeance, où leurs ennemis les attendaient.

Une équipe d'Exo-Armures Stealth prit les Frères de Bataille en embuscade, tentant de les éliminer avant qu'ils ne passent les sceaux, visiblement ouverts par les xénos. Malgré l'avantage de la surprise et du domaine aérien, les Exo-Armures succombèrent aux lames et bolters des Frères de Bataille.

Devant les Sceaux ouverts, les Frères de Bataille retrouvèrent le corps torturés et décédés de Reila Vann, comme il s'y attendait. Ajoutant la Général à la liste de personne à venger, ils passèrent l'entrée étroite pour faire face à une petite escouade de Kroots et de Guerriers de Feu, incluant l'Assassin responsable de l'humiliation du Frère Gaël.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .