FANDOM



Techno-Prêtre Cet article, La compagnie perdue, est actuellement en construction. L'auteur, TheZymbol, s'excuses pour le dérangement.
Community-header-background Cet article, La compagnie perdue, a été écrit par TheZymbol. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.


Origines

Les archives impériales à propos de cette bande de guerre sont peu nombreuses car, étant active surtout derrière les lignes, rares sont les survivants. L e premier témoignage sur, est celui d'un garde dont la compagnie était en charge de surveillance de l'usine d'armement A452-KU4 pendant la dixième croisade noire. L'attaque s'est produite vers 2 heures du matin.

"Nous faisions nos rondes à l'habituel, mais au fur et à mesure que les heures passaient, une fumée blanchâtre tapissait le sol. Sur le moment, on s'est dit que c'était sans doute à cause du froid; si on avait su. D'abord se fut des tirs que l'on entendit, et puis l'alarme a retentit, on savait que le front n'était pas loin mais…. on s'attendait plus à des cultistes ou des bombardement. On attendu dans un couloir pour les prendre en défilade avec nos autocanons et canon laser, en suivant les directives pour faire face à une attaque. C'est…..Je...On pensait pouvoir gérer cette intrusion mais… vous savez ce qui s'est passé. On entendait à l'autre bout de l'usine, des échos de combats et puis plus rien. On a attendu, là avec mon escouade puis mon lieutenant, pensant que l'assaut avait été repoussé, à décider d'aller à la rencontre de l'autre escouade pour les engueuler car ceux-ci n'avaient pas fait leur rapport et…lorsque…lorsqu'il est revenu, il marchait lentement et bizarrement, la tête baissé, eeeet il marmonnait quelque chose. Le soldat Quoba s'est alors approcher tout en lançant une vanne, à propos de son âge, je crois, et à ce moment là….il a relever la tête; elle était couverte de bubons! Quoba a alors reculer mais il est tomber en hurlant de frayeur et de douleur en criant que quelque chose lui avait déchiré le pied. Une fois la stupéfaction et l'effroi passé, moi et le reste de compagnons, avons ouvert le feu sur notre ancien supérieur. Très vite, son corps s'est affalé, criblé de tirs lasers. Après quelque secondes de flottement, une petite créature a sauté sur le ventre du soldat Quoba, toujours en train de gémir au sol, brandissant dans sa main griffue un vers aussi long et large que mon avant-bras, puis l'a enfoncé dans la gorge du pauvre homme,. Celui-ci a commencé à convulser et à suffoquer tandis que le vers continuait à rentré dans le corps du pauvre malheureux. On été sur le point, là aussi, d'achever notre compagnon mais, c'est à ce moment là qu'ils sont arrivés….Surgissant de la grande porte, des astartes sont apparus criant: " Pour la gloire de l'Empereur pourrissant !!!" tout en ouvrant le feu sur notre compagnie. ON...On ne savait plus quoi penser! J'avais déjà vu un mec se déchiqueter par un obus ou se faire éviscérer mais là… c'était de la folie, de la folie pure et violente.

WIP

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .