FANDOM


Community-header-background Cet article, Kill Team Caedes, a été écrit par Arkas Fenrir. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.
Techno-Prêtre Cet article, Kill Team Caedes, est actuellement en construction. L'auteur s'excuse pour le dérangement.
La Kill-Team Caedes est une équipe commando de la Deathwatch opérant dans l'Ultima Segmentum à l'aube du 42ème Millénaire. Elle est composée de six membres : Sergent Trajus Sariss, Frère Runis Valark, Frère Jodorov, Frère Alistair Driss, Frère Öxi la Hache, Frère Jalon Morius. 

Présentation des membres :

Trajus Sariss :

Le sergent Trajus est issu du Chapitre des Sons of Cerberus. Il a rejoint la Deathwatch pour accomplir une rédemption, après que son escouade ait été anéantie par un groupe de renégats sur une lune de Rakar, dans l'Ultima Segmentum.

Le sergent est prudent, réfléchi, et calme. Trajus est le plus vieux de la kill-team, et son expérience fait de lui un vétéran bien plus apte à commander que la bande de fonceurs qu’il dirige. Avec le temps, il s’est attaché à ces idiots. 

Équipement : Armure énergétique Mk IV, Bolter avec lunette de visée, épée-tronçonneuse, bouclier, trois greandes à fragmentation.

Runis Valark :

L'apothicaire de l'équipe est originaire du controversé Chapitre des Knights of Hyperis. Runis est un fervent croyant en l'Empereur-Dieu, et a un penchant pour les canons (surtout ceux qu'il peut utiliser pour massacrer des hérétiques). Il a noué une solide relation amicale avec Alistair Driss. Cette machine à tuer est aussi une machine à insulter (caractéristique courante dans son Chapitre). Ses connaissances des démons est précieuse au combat.

Il a rejoint la Deathwatch après que son Maître de Chapitre l'ai surprit en train de faire des expériences sur des servitors. 

Équipement : Armure énergétique Mk III, pistolet Bolter avec pointeur laser, épée énergétique, deux grenades krak.

Jodorov :

Le TechMarine vient des mystérieux Metaguardians, et ne parle jamais de son Chapitre d'origine. Hautain et peu bavard, Jodorov se pense supérieur à son sergent et souhaite secrètement prendre sa place. Le TechMarine a intégré la Deathwatch afin de devenir Maître de Forge, et d'être au contact d'autres Chapitres. Mais sa tendance à remettre les plans du sergent en question ont permis l'élaboration de stratégies efficaces. 

Équipement :  Armure énergétique d'artificier avec oeil bionique, Hache Omnissienne, pistolet Bolter 

Alistair Driss :

Le Chanteur de Guerre des Imperial Ravens a intégré la Deathwatch après un incident avec son sergent qui a obligé le Maître de Chapitre à envoyer Alistair dans la Deathwatch. Son franc-parler et son zèle lui ont souvent été reprochés mais son auto-canon a toujours su faire taire les protestations. La foi de Runis lui plait beaucoup, et les deux Astartes ont noué une relation solide.

Équipement : Armure énergétique Mk VII avec casque emblématique des Chanteurs de Guerre, auto-canon, deux grenades à fragmentation.

Öxi la Hache :

Envoyé dans la Deathwatch pour une trop grande agressivité, cet Astartes du Chapitre des Void Reapers est un guerrier aussi loyal et intrépide que susceptible. Son code d'honneur bien à lui fait qu'il s'attire beaucoup de problèmes, mais sa hache-tronçonneuse l'aide à les résoudre. Il possède une capacité à traquer une piste digne des meilleurs limiers.

Équipement : Armure énergétique Mk V, Hache-tronçonneuse, pistolet Bolter.

Jalon Morius :

Ce Guardian of Tinitar est le plus jeune de la kill-team, et le plus méfiant à l'égard des autres membres. Jalon fut envoyé dans la Deathwatch après qu'il ait accusé pour la énième fois ses supérieurs de haute trahison. Ses supérieurs espèrent qu'il deviendra moins méfiant au contact d'Astartes d'autres Chapitres. Malgré cela, il possède une capacité à passer inaperçu assez impressionnante.

Équipement : Armure énergétique Mk VI, Meltagun, épée-tronçonneuse, deux grenades à fragmentation.

Rapports de missions :

Les Eldars ont un sale goût

Le système Frohak est composé de Frohak Prime (une planète paradisiaque), Frohak Secundus (une planète sauvage marécageuse), et de Derene (une lune sans atmosphère). Dans ce système, la présence inhabituelle d’eldars a été détectée, or Frohak est très proche de la Watch Station Arkhas, et ces eldars menacent la station. Cependant, les xenos n’ont pas l’air de bouger de Frohak.

Inquiétée par cette inaction, la Deathwatch a envoyé la récemment formée Kill-Team Caedes afin de découvrir les raisons de l’inaction eldar, et si possible, de neutraliser les leaders xenos. L'atterrissage fut brutal du fait de la végétation dense, mais les eldars n’avaient rien remarqué. La Kill-Team progressa rapidement vers ce qui semblait être une installation minière, et fut surprise de rencontrer des mineurs humains. L’un d’eux leur expliqua que les Eldars avaient pris le contrôle du système et forçaient les ouvriers qui exploitaient les mines à creuser très profondément.

Une patrouille les aperçut et un combat s’engagea dans les couloirs de l’installation. La férocité d’Öxi surprit les xenos qui s’enfuyèrent en voyant leurs camarades se faire hacher menu par le Void Reaper. Cette escarmouche fut un échauffement bien venu mais certains eldars avaient réussi à s’échapper, nul doute que l’alerte allait être donnée. Décision fut prise de descendre au plus profond et chercher le chef de l’expédition xenos pour avoir des informations. La résistance fut faible et rapidement réduite au silence tandis que Caedes s'enfonçait toujours plus loin. Sur la route, ils croisèrent des cadavres de mineurs avec d’étranges mutations et de guerriers-aspect. Quelque chose se tramait dans les profondeurs. Caedes continua de descendre, rencontrant peu de xenos, surtout des corps sans vie.

Quand ils arrivèrent au fond de la mine, les Astartes remarquèrent qu’une seule galerie avait été creusée. La Kill-Team suivit donc le tunnel et fut prise en embuscade par une dizaine d’eldars qui sortaient de petites galeries adjacentes. Öxi et Runis se jetèrent dans la mêlée, mais furent séparés des autres membres qui durent battre en retraite. Les deux Astartes furent capturés et emmenés dans une grande salle où les attendaient un eldar mieux habillé que les guerriers-aspect. Runis en déduisit qu’il s’agissait d’un psyker par l’aura violet émanant de ses yeux de temps à autre. l’eldar leur posa de nombreuses questions, il semblait inquiet de la présence d’Astartes ici. Les deux frères de bataille ne bronchèrent pas. Puis le reste de la Kill-Team pénétra la salle en éliminant les gardes. À cet instant, Öxi se libéra et sauta sur le psyker, emporté par sa rage, et les deux adversaires luttèrent longuement. L’eldar réussit à exploser le casque du Marine, mais celui-ci en profita pour mordre la gorge du psyker. Il le secoua frénétiquement en grognant comme un animal sauvage. Öxi le secoua tellement qu’il lui arracha la gorge dans une gerbe de sang qui arrosa ses frères de bataille. Lorsqu’il se releva, il lâcha nonchalamment : “Les Eldars ont un sale goût.”

Les autres membres furent surpris par la sauvagerie de leur frère mais ne firent pas de remarque là-dessus. Le sergent Trajus ordonna qu’on extrait toutes les informations disponibles sur ces eldars, et désigna leur prochain objectif comme étant les vaisseaux xenos. Caedes quitta la mine et se dirigea donc vers les vaisseaux stationnés non-loin. Les gardes furent tués rapidement grâce aux tirs précis d’Alistair, et la Kill-Team infiltra le vaisseau. Jodorov put extraire tout ce qui était potentiellement utile, et Runis en profita pour placer ses grenades krak à différents endroits du vaisseau. Caedes repartit vers son point d’extraction aussi sec, et une fois à bonne distance, l’apothicaire fit sauter les explosifs, et le vaisseau disparut dans une boule de feu gigantesque. La Kill-Team Caedes retourna sur Erioch et transmit les données… Les analyses permirent de comprendre que ces eldars étaient des renégats au service d’un libre-marchand basé sur Opionam, un système au sud de l’Ultima Segmentum. Caedes connaissait sa prochaine destination.

Un problème de taille

Opionam est un système planétaire composé de deux planètes : Opionam I, un monde ruche standard et oubliable, et Opionam II, un monde agricole classique. Depuis quelques temps, des troubles perturbent la vie sur Opionam I. En effet, une rumeur circule comme quoi un culte hérétique se développerait caché dans les méandres des profondeurs des villes-ruches.

Caedes arriva dans le spatioport de Varfar, une ville-ruche non-loin de la capitale, et commença ses investigations sur le mystérieux libre-marchand. Après des jours d’enquêtes, rien. Puis, alors que la kill-team retournait à son vaisseau, elle fut prise à partie par une trentaine de malfrats. Le combat s’engagea et tourna rapidement à l’avantage des Astartes. Voyant leurs camarades se faire proprement massacrer, trois d’entre eux s’éclipsèrent et s’enfuyèrent dans les ruelles sombres. Après avoir achevé les gangsters, Caedes fouilla les cadavres dans l’espoir de trouver quoi que ce soit d’utile. Jalon Morius remarqua quelque chose d’inattendu.


“Sergent ?” “Quoi ?” “Où est passé Öxi ?” “... Et merde.”

Guidé par une intuition, Jodorov fit remarquer qu’une large trace de sang serpentait à travers les rues. Connaissant le caractère quelque peu sauvage de leur frère de bataille, ils suivirent la trace et s’enfoncèrent dans le labyrinthe. Il ne leur fallut pas longtemps pour retrouver Öxi, celui-ci étant en train d’interroger vigoureusement le dernier truand, après avoir trucidé les deux autres. Malgré des méthodes douteuses, le Void Reaper avait obtenu des informations intéressantes. En effet, ces malfrats devaient rencontrer des personnes de grande importance à l’extérieur de la ville à l’aube. Puisque la nuit tombait, l’équipe en profita pour se reposer. Le lendemain, ils se dissimulèrent à proximité et attendirent. 


Effectivement, un vaisseau se posa à quelques centaines de mètres et un homme en descendit. Il regarda autour de lui, surpris de ne voir personne. C’est à ce moment que Caedes sortit pour l’appréhender, mais il réagit très vite et embarqua avant de décoller et de quitter la planète. Dépités, leur seule piste venant de s’enfuir, Caedes voulu retourner au vaisseau mais ils virent que la ville brûlait par endroits. Interloqués, les Astartes ne virent que désolation et chaos.


Après avoir taillé leur route jusqu’à leur transport à coup d’épée et de bolts, la kill-team ne vit qu’un tas de ferraille fumant à l’emplacement de leur vaisseau. Repérant des forces de défense planétaire, Caedes décida d’aller lui prêter main-forte afin de pouvoir parler à un officier. Les hérétiques avaient envahi la ville et à chaque traître qui tombait, cinq arrivaient. Après d’autres âpres combats, la kill-team parvint au niveau d’un Leman Russ, dans une place sécurisée. Une femme, présentement officier, descendit du char et vint à la rencontre des Astartes.


“Salutations Astartes, je suis le Commandant Garviel. Que faites vous ici ? Vous n’êtes surement pas venu nous aider à combattre les hérétiques.”

“En effet. Mais notre objectif vient de s’échapper et nous n’avons plus de transport. Savez-vous où nous pouvons trouver un vaisseau, Commandant ?”


“Si vous voulez un vaisseau, faudra aller à l’autre spatioport, de l’autre côté de la ville, mais ca va être compliqué d’y accéder.”

“Et pourquoi ça ?”

“Y’a juste plusieurs centaines d’hérétiques sur place, plus tous les autres qui ont envahi la ville et la planète.”

“AH. Bon. Génial… Commandant, pouvons-nous emprunter un Chimera ?”

“Euh… si vous voulez…Tenez, prenez cette radio, je pourrais vous tenir informé de l’évolution de la bataille.”

La kill-team embarqua dans le blindé, et mit les gaz en direction de la plateforme d'atterrissage. Les ruelles étroites envahies d’hérétiques étaient juste assez larges pour le char et toute la vermine fut écrasée par les chenilles du Chimera dans un concert de hurlements de douleur et de craquements d’os. Après avoir parcouru la moitié du chemin en roulant sur les hérétiques, le blindé fut stoppé par un tir de roquette qui endommagea sa chenille droite. La tourelle pivota vers l’origine du tir, tandis qu’un deuxième projectile percutait de plein fouet la coque du Chimera, qui ouvrit le feu et pulvérisa le lanceur. 


Descendant du blindé détruit, la kill team fut prise sous un feu nourri d’armes légères. Frère Alistair apporta la mort aux ennemis de l’Empereur-Dieu en déversant une pluie de balles, couvert par le bouclier du Sergent Trajus qui encaissait tous les tirs, tandis que Frère Öxi et Frère Runis se jettaient au corps-à-corps. Frère Jalon couvrait Frère Jodorov qui réparait tant bien que mal le char, en assurant un feu nourri de bolts. Les hérétiques, cachés derrière de futiles barricades, furent emportés par une tempête meurtrière de balles et les quelques uns qui en réchappèrent furent exterminés à coup de hache et d’épée, les lames des Astartes tranchant, mutilant les corps mutants des traîtres. En dépit des efforts du TechMarine, le blindé était irrécupérable. Caedes continua donc à pied, et traversa les ruines de la ville. Étrangement, plus aucun hérétique n’était en vue. La radio s’alluma, et la voix du Commandant Garviel résonna.

“Astartes, la situation est hors de contrôle, les hérétiques ont pris le contrôle de la majorité de la planète, no forces sont décimées et en déroute. Le Haut-Commandement a ordonné une frappe orbitale pour raser cette ville. Vous avez une heure pour quitter les lieux. Garviel, terminé.”

La kill-team s’arrêta, et le sergent lâcha un soupir de fatigue.

“Bon… Dépêchons nous. En avant.”

Les Space Marines se remirent en route, à la recherche du spatioport. Escaladant les décombres des immeubles, gravissant des ruines, poussant des cadavres, ils finirent par déboucher sur une place en ruine. Toujours aucun ennemi en vue. Soudain, débouchant de l’autre côté de la place, une vingtaine de traîtres Astartes, certains traînant des corps mutilés. Abrité derrière un mur, Runis observa les hérétiques et détermina qu’ils étaient des Légions des Iron Warriors et des World Eaters. Le Sergent fit signe à son équipe de se regrouper autour de lui.

“OK, comment on s’occupe de ceux-là ?” demanda-t-il

“Hmm, on pourrait se séparer en deux et les prendre en tenaille” répondit Jodorv “Oui, c’est un bon p-”

“WAAAAAAAAAAARRRH !!!” cria Öxi tandis que l’Apothicaire et le Devastator s’époumonaient :

“POUR L’EMPEREEUUUUUR !!!” 

“ÖXI, RUNIS, ALISTAIR ! REVENEZ LÀ ! Raaaah…Quelle bande de cons !” s’exclama Trajus, dépité.


Les trois Astartes étaient sortis de leur couvert et chargeaient les hérétiques en hurlant et tirant à tout va. Mais leur zèle allait coûter cher aux imprudents Astartes. Alistair reçu plusieurs bolts au torse, et il tomba lourdement au sol. Son frère apothicaire se rua à ses côtés, beuglant au Void Reaper de se replier. Évidemment, le Marine d’assaut n’écouta pas et continua de taillader les Space Marines du Chaos. L’autre moitié de la kill-team venait de se faire attaquer par des cultistes sortis des ruines et était incapable d’aider les trois Astartes.


Cependant, alors que Runis traînait son frère blessé sous les tirs des traîtres, le sol se mit à trembler. Des pas lourds résonnèrent dans les restes de la ville. Öxi fit un pas en arrière, et l’Apothicaire s’époumona :


“DREADNOUGHT !! RETRAITE !!”

Un Dreadnought Leviathan venait d’entrer sur la place. Il fit un autre pas en avant, et balaya Öxi d’un coup de poing énergétique. Le Void Reaper fit un vol plané en arrière et percuta le mur d’un immeuble dans un bruit sourd, avant de s’effondrer au sol. La machine de combat pointa ensuite son Storm Cannon vers les deux autres Astartes. Par un miracle incompréhensible, Jalon Morius qui était positionné en hauteur, réussit un improbable lancer de grenade qui se logea pile dans l’articulation du genou du marcheur. La déflagration ne lui explosa pas la jambe, mais le déstabilisa suffisamment pour permettre à Runis de mettre son frère Devastator à l’abri. Lorsque le Dreadnought se reconcentra sur l’Apothicaire, celui-ci était en train de tirer Öxi. Quand il se rendit compte que la machine le visait à nouveau, il se jeta désespérément sur l’autocanon d’Alistair, et arrosa le Leviathan dans l’espoir de faire des dégâts. Et il en fit ! Plusieurs tirs touchèrent la tête du marcheur qui chancela, et Runis en profita pour aller chercher Öxi. Celui-ci, encore sonné, titubait mais put marcher jusqu’au couvert salvateur.

Entretemps, le reste de la kill-team avait accouru et envoyait désormais une grêle de bolts, offrant un répit bienvenue à l’Apothicaire, qui put traîner son frère Void Reaper dans les ruines. Exaspéré, le Leviathan lâcha quelques insultes, et ouvrit le feu de ses puissants canons laser, tandis que les Space Marines du Chaos restants, abrités derrière les jambes du massif marcheur, hésitaient à charger la kill-team. Remarquant la porte d’un bunker, Trajus fit signe à sa kill-team de le suivre, tant que les hérétiques restaient planqués.

Caedes quitta donc son couvert et se précipita vers le bunker. Les traîtres s’en rendirent compte et se lancèrent à leur poursuite. Runis qui trainait Alistair et qui avait posé Öxi sur son dos, ne pouvait aller aussi vite que le reste de son équipe, et voyant leurs ennemis approcher, cala l'auto canon entre son épaule et celle de son frère Devastator. D’une main, il le tirait vers le bunker, et de l’autre, il tirait sans discontinuer, hurlant à s’en arracher les poumons des injures toutes plus blasphématoires et horribles les unes que les autres.

Fort heureusement, le reste de la kill-team était arrivé dans le bunker et avait ouvert le feu, offrant un appui considérable à l’Apothicaire. Celui-ci traîna ses frères sur encore quelques mètres, et atteignit le bunker à son tour. Les hérétiques s’étaient considérablement rapproché, mais pas assez pour rejoindre la kill-team Caedes, et la lourde porte blindé se referma devant eux. La seconde d’après, la radio s’allumait et une voix nasillarde déclara sur un ton monotone :

“Attention, par ordre du Commandant-Général Von Byarth, la ville va être rasée. Adieu.”

Et effectivement, alors que la radio venait de se couper, une secousse terrible fit trembler le bunker pendant plusieurs minutes avant de cesser. La porte blindée s’ouvrit, et le spectacle qui s’offrit aux Astartes était comparable aux pires batailles qu’ait connu l’Imperium. Il ne restait rien. Une plaine carbonisée s’étendait devant eux, il ne restait rien de la ville. Trajus prit la radio pour contacter le Commandant Garviel, dans l’espoir qu’elle puisse leur fournir un véhicule.

“Commandant ? Ici le Sergent Trajus de la kill-team Caedes. Auriez-vous un véhicule à nous prêter ?”

“Astartes ?! Vous êtes vivants ?! A-Attendez, on vient vous chercher…”


Un problème de taille, deuxième partie


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .