FANDOM


Community-header-background Cet article, Justinia Dredd, a été écrit par Khendal. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.
Techno-Prêtre Cet article, Justinia Dredd, est actuellement en construction. L'auteur s'excuse pour le dérangement.
Justina Dredd est une acolyte de l'inquisition originaire de l'adeptus arbites du secteur Calixis sur les ordres du certain

Orasio lui même sous les ordres de l'inquisiteur Kalgor.

"La lumière de l'Empereur se doit d'illuminer chaque recoin de l'Imperium, et nous en sommes la torche."
—Justinia lors de son jugement d'initiation en tant qu'acolyte devant la cabale inquisitoriale.

Biographie

Jeunesse et formation

Justinia est une jeune recrue de l'Adeptus Arbites issue de la Schola Progenium. Originaire de la planète Scintilla, Justinia est orpheline de deux parents qui furent assassinés sous ses yeux à l'âge de quatre ans. Le tueur, dont son

visage lui reste inconnu à ce jour, s'est échappé et n'a pas été appréhendé par les forces de l'ordre. Une autre affaire classée sans suite dans les bases de données de l'Administratum.

L'enfant, elle, fut recueillie et éduquée comme tous les enfants de la Schola, dans une discipline et une rigueur de fer. Elle était plutôt bonne élève, mais le traumatisme du meurtre de ses parents la rendait violente et explosive. Elle était obsédée par le combat mais aussi motivée par un sentiment de justice. Elle allait aider les enfants qui était dans le besoin en allant donner une correction à ceux qui les avaient martyrisés. Elle fut très vite orientée vers une formation de l'Arbites pour la canaliser. On la destinait à du simple maintien de l'ordre ou de la répression de mouvement de foule mais il en fut autrement.

Lors de différents exercices d'enquêtes, durant sa formation, il fut remarqué qu'elle était très investie dans la poursuite de tueurs en série, travaillant avec obsession pour atteindre ses objectifs. Elle fut donc mise sous surveillance psychologique, ses instructeurs craignant un réel traumatisme suite à l'assassinat de ses parents. Après un diagnostic négatif, il fut décider de lui faire passer un cours intensif et de lui faire intégrer la division spéciale "Modus Opérandi Calixis".

Au service de l'Inquisition

Justinia ne travailla que peu de temps dans l'Arbites. Après une enquête rondement menée sur un tueur en série dans la moyenne-ruche de Sibellus, laissant sur ses victimes différentes scarifications, elle fut vite contactée par une lettre anonyme portant le sceau de l'Inquisition. Elle était convoquée sur la planète Aranir. Elle fut rejointe par Julius Bonapartus, Hubert Van Herving et Solarius, un jeune technaugure.

Après s'être débattu contre les racailles de la capitale locale, le groupe put déchiffrer un message codé par l'Inquisition qui révéla la nature de leur mission :

 "Personne retrouvée folle dans la ville de Banar, identité supposée Bradlay Morgan, fils de marchand et étudiant à la Schola Biologis de la ville. Mission : Confirmer l'identité, Trouver la cause de la folie, déterminer le niveau de menace pour l'Imperium et rédiger votre rapport à rendre ici même. Personne actuellement présente à la Clinique Saint Drasus.

(Description de l'individu)

L'Empereur Protège"

Ils accomplirent la mission non sans mal, Julis Bonapartus perdant sa jambe durant l'enquête. Ils furent aussi rejoint en cours de mission par la jeune clerc Brutilia Calidia.

Information manquante

Descriptions

Physique

Plutôt grande, elle pourrait être décrite comme très jolie si elle ne cachait pas son physique sous son uniforme d'officier de l'Adeptus Arbites ainsi que sous son armure. Malgré son entraînement rigoureux, elle ne dispose pas de la carrure que l'on attendrait d'un combattant émérite. Elle a cependant des bras sculptés pour le tir, véritables témoins de sa spécialisation dans l'usage des armes à feu et particulièrement de son fusil à pompe. Elle porte aussi une grande cicatrice à l'œil droit. La seule réelle marque distinctive qu'elle pourrait avoir lorsqu'elle porte son armure et sa chevelure rousse dont elle est fière et qu'elle porte avec orgueil.

Psychologique

Très rigoureuse et disciplinée, Justinia suit à la lettre les préceptes qui lui ont été enseignés. Impitoyable envers ses ennemis et ceux de l'humanité, elle ne laisse aucune place à la pitié lorsqu'elle est en mission. Elle fait montre d'une diligence exemplaire lorsqu'elle mène une enquête mais reste réservée quant à l'usage de subterfuges afin d'accomplir sa tâche. Elle préfère largement user de son statut d'arbites et employer la peur comme moyens d'arriver à ses fins. Elle remet en cause l'innocence de tout individu, qu'importe son statut social ou sa relation avec elle, son devoir est envers l'humanité et celui-ci passe avant tout. Bien qu'elle puisse faire preuve de subtilité, elle préfère enfoncer les obstacles plutôt que de les contourner. Enfin, elle reste tout de même sensible à la situation des enfants et principalement aux orphelins. Si elle montre de la pitié ou de la générosité, cela sera principalement avec ceux-ci.

Equipements

Durant ses missions au sein de sa cellule, Justinia a obtenu un arsenal impressionnant :

  • Un fusil à pompe de combat, modèle Vox-legi, qu'elle a amélioré en y plaçant un viseur laser ainsi qu'un sélecteur de tir afin de facilement changer de type de munitions durant un combat. C'est son arme fétiche qui s'est prouvée être d'une efficacité radicale et brutale.
  • Un canon à mains de précision, Westingkrup modèle Carnodon, qui lui sert d'arme secondaire si elle n'a pas le temps de recharger son fusil à pompe. Cette arme est elle aussi brutale, ayant démontrée son efficacité en abattant un Carnodon d'un tir précis dans la tête.
  • Un bouclier antiémeute de modèle Synford lui servant d'une couche de protection supplémentaire à son armure, qu'elle utilise avec son fusil à pompe dans l'autre main grâce à ses gants de recul intégrés. Son bouclier est capable de se rattacher à un autre du même modèle, afin de former un mur de bouclier très résistant, dispose de vox et de haut-parleurs intégrés, d'une visière afin d'observer ses environs tout en restant caché derrière cette protection, ainsi que de projecteurs pour éblouir ses adversaires.
  • Une masse concussive capable de délivrer une puissante décharge pour punir ses adversaires. Elle s'en sert cependant peu, préférant puissance dévastatrice de son fusil à pompe.
  • Une armure de juge de Scintilla, avec vox, gants de recul, photo-viseurs intégrés. Bien que ne représentant pas son réel statut, elle emploie cette armure avec une grande efficacité, usant de l'intimidation qu'elle octroie pour arriver à ses fins. Elle représente peut-être la seule violation flagrante du règlement de l'Arbites qu'elle se permet d'effectuer.

Connaissances

Peu attachée aux individus, elle n'a formé de relations qu'avec ceux de sa cellule inquisitoriale : 

  • Brutilia Calidia : Justinia trouve que cette jeune prêtresse pleine de ressources à un certain potentiel. Sa dévotion et son zèle sont remarquables. Cependant, elle reste maladroite et peu aguerrie en terme de combat, ce qui vient relativiser son évaluation auprès de sa supérieure.
  • Steyn Calreim : Le garde impérial manque de subtilité pour Justinia. Bien que sa valeur guerrière n'est pas à démontrer, elle ne peut que s'empêcher de remarquer son manque d'intérêt et de curiosité pour autre chose que la guerre. Selon elle, c'est un outil efficace à utiliser à bon escient.
  • Julius Bonapartus : Julius doit être le membre dont Justinia se méfie le plus. Dès son plus jeune âge, il lui a toujours été appris de se méfier des psykers et de leur instabilité. Ne pouvant se permettre d'échouer une mission à cause d'un aléa regrettable, elle garde toujours un œil sur cette individu. Cependant, elle a remarqué de lien qui se formait entre celui-ci et la jeune prêtresse. Elle ne sait pas encore comment juger cette relation, pesant le pour et le contre. Il est toutefois vrai que lors de leur première mission, Justinia aurait volontiers pris la vie de Julius lors de l'altercation avec une entité ésotérique. L'intervention de Hubert lui sauva la vie mais lui coûta sa jambe.
  • "Sire" Hubert :  Bien que celui-ci soit un noble, dont les arbites doivent toujours se méfier, Hubert s'est toujours démontré être un acolyte serviable et compétent. D'une intelligence remarquable, dispose d'un grand éventail de compétences le rendant très utile. Justinia n'a que peu de doute à son sujet mais rest vigilante, comme à son habitude.

Fait(s) Notable(s)

Les Aventures de la Cellule Epsilon 3 : Justinia mènera une équipe d'acolyte lors de la série d'enquêtes ayant eu lieu à l'aube du 42ème millénaire dans le système Calixis mettant en avant un complot d'une secte hautement technologique et des groupes terroristes corrompu par les puissances de la ruine.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .