Community-header-background Cet article, Jenetia Krelt, a été écrit par Farseer Aradrel. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.

Jenetia Krelt est une Techno-Prêtresse assermentée à l'Ordo Xenos, fournie par l'Archmagos Vraellius au service de l'Inquisitrice Andromède suite au contact de cette dernière avec une Flotte-Ruche inédite. Jenetia Krelt est la première Acolyte de l'équipe d'Andromède, tout dû moins officiellement, et s'occupe de l'entretient de l'équipement et des armes de l'Inquisitrice et de ses hommes. Elle fournit également une aide précieuse sur le plan xénobiologique, entraînée à l'étude des tissus xénos, notamment Tyranides.

Biographie

Première Années

La Mort de Gryphonne IV

L'existence de Jenetia commence sur le Monde-Forge de Gryphonne IV en 998.M41, à l'âge de cinq ans. D'aussi loin qu'elle se souvienne, sa planète brûlait déjà sous l'assaut de la Flotte-Ruche Léviathan, ses parents fuyant un essaim d'Hormagaunts qui envahissaient la Forge qui leur servait de lieu de travail et d'habitation. Presque miraculeusement, Jenetia échappa au massacre, évacuée avec les quelques milliers de travailleurs et d'esclaves de l'Adeptus Mechanicus, après que sa mère est été déchiquetée par un Carnifex et que son mère soit mort de ces blessures dans la navette d'évacuation.

Jenetia passa l'année suivante en tant que rat de vaisseaux, jouant un rôle plus ou moins similaire à celui des enfants des rues dans les Cités-Ruches de l'Impérium au sein des divers groupes se formant dans l'équipage du Croiseur Classe Endurance où elle avaient élue domicile suite à la Mort de Gryphonne IV. Petite de taille, on lui confia la tâche de se faufiler dans les conduites et entre les machines opérés par les esclaves pour transmettre des messages ou volés quelques choses à l'un ou l'autre des gangs.

Recrutement

Cela conduisit ses pas sur ceux d'un Skitarii Rangers, qui avait visiblement reçu pour mission de suivre de tel spécimen parmi la population esclave. Prenant la petite fille sans difficulté, le cyborg l'emmena jusque dans les ponts supérieurs, où les Techno-Prêtres de haut rang résident et expérimentent. Après son kidnapping, Jenetia fut confrontée à un ultimatum par le-dit Skitarii. Celui-ci l'avait emmenée dans une salle d'opération rudimentaire, ordonnant qu'elle se serve des outils devant elle pour s'équiper d'une des augmentiques devant elle. L'échec de l'implantation la tuerai sans aucun doute, et l'abandon signifiait l'exécution immédiate. Terrifiée par la perspective de la mort, Jenetia s'exécuta en choisissant de remplacée sa jambe gauche.

Un Skitarii Ranger de Gryphonne IV.

L'opération prit de longues et agonisantes minutes avant que Jenetia ne parviennent à s'arracher son propre membre et d'implanter l'un des augmentiques rudimentaires, sans doute dédié à un modèle de Servitor. Lorsqu'elle réussit, elle n'eut pas la force de se dresser debout, et s'effondra sous l'effet du stress. Lorsqu'elle se réveilla, la jambe augmentique avait été retirée et remplacée par un modèle bien moins primitifs.

Une fois réveillée, on l'emmena devant une série de vingt enfants d'âges similaires, tous récemment améliorés par leur premiers implants cybernétiques. Terrifiés par la présence des Skitarii qui les avaient récupérés, les enfants furent introduit à leur nouveau mécène, l'Archimagos Vraellius Harbius, qui commença par les félicités pour leur entrée réussie dans le Culte Mechanicus et le début de leur existence vouée à l'Omnimessie, au Dieu-Machine et à la Force Motrice. Maintenant, une nouvelle vie commence pour eux.

Vie Adulte

A travers les arcanes et les sciences

Séparés des autres enfants et devenant l'objet des attentions de l'Archimagos pendant quelques heures chaque semaines, Jenetia reçu l'entraînement des acolytes et élèves de Vraellius, apprenant la Numérologie, la Mécanique et les rites du Mechanicus pendant de longues années. Elle absorba ces connaissances et ces dogmes comme une éponge, émerveillée de l'existence supérieure qu'on lui avait offerte cette nuit-là et dévouée à rendre son "mentor" fier.

L'objectif de Vraellius étaient de fournir ses relations dans la Flotte Impériale, la Garde Impériale et même au sein de l'Inquisition avec des recrues Mechanicus prometteuses et obéissantes qui lui permettraient d'étendre ses connexions à des individus puissants. L'objectif final et les raisons de ce projet sont inconnues de Jenetia et de ses camarades.

De part sa détermination et une intelligence pratique innée que sa formation révela, Jenetia devint l'une des meilleurs de son groupe, elle avança non-officiellement dans les échelons de l'Adeptus Mechanicus jusqu'à obtenir le titre et rôle de Magos Errants, avec spécialisation dans la Xénotechnologie et Xénobiologie. En outre, Vraellius s'assura que ces "protégés" soient suffisamment adepte de la technologie pour entretenir un grande variété d'équipements Impériaux. La formation complétée, Vraellius n'eut plus qu'à trouver une nouvelle vie pour Jenetia.

Au service de l'Inquisition

Lorsque des rapports de l'Ordo Xenos concernant l'émergeance de Flotte-Ruches Tyranide du Maelstrom et autres Failles Warp atteignirent le Xéno-expert qu'était l'Archimagos Vraellius, celui-ci prit immédiatement note du phénomène et chercha plus d'informations sur le sujet. Depuis la Mort de Gryphonne, l'Archimagos ne tenait aucune forme de vie xénos à un niveau de haine similaire à celui qu'il entretient pour les Tyranides, et étudier l'évolution des Flottes-Ruches et les armes efficaces contre elle est une seconde nature chez-lui quand il n'est pas fourré dans ses projets politiques.

Parmi ses recherches, Vraellius identifia la redécouverte de la Flotte-Ruche Aristée par l'Inquisitrice Andromède sur le monde xénos de Orthos. Bien qu'il ne put en obtenir tout les détails, le rapport de la jeune Inquisitrice, nouvelle au bataillon, permit à Vraellius d'établir une connexion entre elle et l'Ordo Hereticus, en la personne de Verita Devonis. Bien que la relation entre les deux restent un mystère pour lui, Vraellius n'a en vérité aucun intérêt pour cette information et c'est contenté de tracer Andromède jusqu'aux Possessions Devonis, lieu où il pourrait envoyer un premier "cadeau" d'amitié et de futur coopération à la jeune Inquisitrice. Le Cadeau ne fut autre que Jenetia Krelt et une escouade de ses propres Skitarii.

Dame Andromède

Arrivant quelques mois après l'épisode de Orthos, Jenetia se présenta à Andromède en s'attendant à tomber sur une maîtresse aussi exigeante et secrète que son mentor, si ce n'est plus étant donnée la réputation de l'Inquisition. Bien que hautement augmentée, Jenetia conserve une partie de ses émotions, leur trouvant un caractère utilitaire pour pousser ses capacités en avant, la menant à craindre Andromède avant même de l'avoir rencontrée.

Cette image de préjudice s'effaça rapidement une fois que les deux femmes commencèrent leur première conversation. De nature plus compréhensive et humaine que certains de ses collègues, Andromède s'attacha au caractère de sa première acolyte officielle, lui faisant comprendre qu'elle ne comptait pas établir une relation de maîtresse à servante entre elle. Peu familière avec cette façon de faire, Jenetia est toujours quelque peu désemparée par les considérations que l'Inquisitrice à pour elle, bien qu'elle apprécie d'être ainsi traitée.

Comme Andromède et le reste de sa suite, la Magos Errante loge au Manoir Devonis, sur la planète paradis de Velusia. Cet environnement, parfaitement étranger à la Prêtresse du Mechanicus, ne cesse de la surprendre, et pas forcément dans le bon sens. Les divergences et fantaisies de la noblesse Impériale sont pour la majorité inexistante au sein de l'Adeptus Mechanicus, dont la hiérarchie est bien plus dogmatique et méritocratique, jusqu'à un certain degrés. Cela va de même pour certain des personnages du Manoir, comme les Sœurs de Bataille Anna et Ravena, dont l'appartenance, même distante, à l'Ecclésiarchie est une source de questionnement et d'incompréhension pour Jenetia.

Descriptions

Physique

Biologique

A l'état actuelle, il ne reste que peu de trace de la nature organique de Jenetia. Le haut du visage est encore organique, de même qu'un de ses deux yeux, bien que celui-ci lui soit devenu inutile au vue de l'efficacité de son œil augmentique et de l'appareil de mesure spectral sur son front, comme un diadème. La raison pour cela est purement social, Jenetia étant destinée à travailler avec des non-initiés du Culte, Vraellius lui conseilla que conservait une part de son visage faciliterai ses interactions futures avec les autres servants de son futur maître.

Sa chevelure brune est également encore visible, également en guise d'outils social ou esthétique. Cependant, l'absence de coquetterie dans l'esprit de Jenetia amène la propreté de cette chevelure à être grandement négligé, surtout à cause du temps qu'elle passe dans les forges et salles des machines que ses aventures avec Andromède l'amène à visiter.

Cybernétique

D'un point de vue extérieur, l'on pourrait croire que Jenetia porte simplement une Armure qui recouvre sa peau comme les plaques d'un exo-squelettes. En vérité, sa peau est complètement intégrée aux plaques d'adamantium qui lui servent de protection et font partie intégrante de son organisme cybernétique. A cela s'ajoute ses quatre membres, tous cybernétiques à présent.

A l'intérieur de ce châssis, certains organes ont été remplacés par des systèmes artificielles, comme les poumons qui se résument à deux sacs de Cuir au lieu des tissus organiques originaux. Le système digestif de Jenetia a été remplacé par une batterie de traitement chimique visant à neutraliser les effets de la plupart des poisons atmosphériques qui passerait outre son respirateur.

Pour se nourrir Jenetia créait elle-même des nutriments prédigérés sous forme liquides et se les injectent directement dans le sang, ne perdant pas de temps ou d'énergie avec la digestion et ses effets. Cette méthode ne sert qu'à nourrir les derniers éléments organiques de Jenetia, ses membres et organes artificielles étant alimentés par des batteries électriques intégrées.

Tout ces apparences sont cachés par les robes noires que Jenetia porte depuis son service dans l'Inquisition, et il est difficile de réaliser le niveau d'augmentation de la Prêtresse Mechanicus d'une vue externe, particulièrement pour les non-initiés du Culte.

Psychologique

Malgré son niveau d'augmentation et son âge relativement avancée, Jenetia est extrêmement inexpérimentée et étrangère au monde extérieur du Culte de la Machine. Comme bien d'autres Prêtres du Mechanicus, elle préfère la certitude et la logique de la machine et reste le plus souvent isolée des individus n'appartenant pas au Culte Mechanicus. Couplé à un habitude d'être traitée en élève, voir servante, et Jenetia est une femme profondément asocial.

De plus, elle est également très obéissante envers ceux qui lui ont été établi comme ses "supérieurs", qu'il s'agisse de Vraellius ou de Andromède, et même les tentatives de cette dernière de la traitée comme une amie n'éradiqueront peut-être jamais ce quasi complexe d'infériorité. Probablement était-ce la volonté de Vraellius de faire de sa protégée un être obéissant et si incertain qu'elle dépendent d'un avis supérieur pour émettre un choix personnel. L'exemple le plus parlant de cela est que, malgré son aversion presque naturelle pour les engeances xénos ou sa crainte inculpée des Psykers, Jenetia n'ose pas protester pleinement contre la présence des xénos Ga'leath et Aelthia, respectivement de l'engeance Tau et Aeldari, ou du Psyker Sanctionné Zaka Vefer et laisse sa maîtresse choisir ses alliés sans interférer.

L'expertise de Vraellius dans l'éducation de Jenetia et du reste de ses protégés se montre néanmoins suffisamment précise pour ne pas affecter l'esprit d'opérateur ou d'agent de la Techno-Prêtresse. En mission, Jenetia n'hésite pas à tuer si l'ordre lui en ait donner ou à s'adapter à la situation en fonction des données en main. Bien qu'elle soit dépendante des ordres pour les situations à plus grande échelle, elle est parfaitement capable d'improviser ou d'établir elle-même un plan d'action si elle reçoit une demande particulière. Son esprit méthodique et son éducation au sein de l'Adeptus Mechanicus entrant pleinement en jeu.

Equipements

En tant que Techno-Prêtresse, Jenetia peut-être considérée comme un "couteau-suisse" d'outils aussi redoutables qu'ésotériques. Ses cybernétiques incluent de nombreux systèmes environnementaux, énergétiques, qu'ils soient directement rattachés à son corps ou à ses mechadentrites.

Cybernétiques.

  • Bras et Jambes mécaniques : Correspondants à la totalité de ses quatres membres, ces cybernétiques de bonne facture ont été produits et améliorés par Jenetia elle-même au cours de sa formation, les faisant passé de prothèse rudimentaire à des outils parfois supérieur aux capacités moyennes des membres organiques, augmentant son agilité et sa doigtés.
  • Système Respiratoire Bionique : Correspondant à des Poumons fait de matières artificielles connectés à un respirateur ayant remplacé la bouche et le nez de Jenetia il y a longtemps, ce réseau de machines et de restes organiques éparses accorde à Jenetia une résistance supérieur face aux toxines respiratoires et à l'asphyxie. Dans une situation de silence complet, ses poumons sont néanmoins audibles par des individus avec une bonne écoute, sous la forme d'une version mécanique d'une respiration organique.
  • Augure Intégrés : Un Auspex directement intégrés et connectés au cerveau de Jenetia. Si l'appareil peut se révéler utile pour détecter la plupart des menaces, ils ne permet pas de détecter si aisément une personne faisant l'emploie d'une cape de camélonide ou autres systèmes furtifs.
  • Unité d'Impulsion Mental : En partie connecté au cerveau de la Techno-Prêtresse, cette unité sert d'interaction directe avec la technologie Humaine, permettant de communiquer à un niveau quasi-spirituel avec l'esprit de la machine.
  • Mechadentrites : Au total, Jenetia est équipée de quatre Mechadentrites principales normalement dissimulées sous ses robes et déployables au besoin. L'une de ses mechadentrites portent un Pistolet Plasma compactes, tandis que les trois autres ont une fonction Utilitaire, opérant lors des réparations, modifications ou étude technologiques. Souples et agiles, ses membres mécaniques ont une apparence serpentine une fois en mouvement. A cela s'ajoute un Servo-Bras, ou Mechadentrites de Manipulation et une série de méchadentrites miniatures intégrée à son bras gauche, servant à entrer en interface avec les machines ou a travailler sur des systèmes très petits.
  • Masque Mechanicus : En outre de contenir les premiers éléments de son système respiratoire, le Masque de Jenetia contient un appareil de communication vox courte-portée ainsi qu'un système de conversion binaire, lui permettant de chanter les prières du Culte Mechanicus et de communiquer avec les Servitors et Skitarii de l'Adeptus. Le Masque peut également être utilisé pour provoquer un cri assourdissant pour la plupart des humains normaux, juste assez pour stopper Charge et Attaque d'un adversaire sans protection auditive.
  • Cache énergétique et réseau Luminen/Electro : Parcourant le corps de Jenetia est un réseau d'énergie similaire à un deuxième système nerveux. En essence, ce réseau lui permet de contrôler le flot de l'énergie et de l’électricité au sein de son corps, lui donnant la possibilité de l'employer de diverse façon, comme pour projeter des tirs d'énergies, recharger une batterie vide ou créer des chocs de tazzer ou défibrillateur.

Armements.

  • Epée Energétique : Les épées énergétique  sont l'un des types d'armes énergétiques  les plus répandus. Lorsque sa cellule de puissance est activée, la lame est enveloppée dans un d'un champ d'énergie mortel. Ce champ permet à la lame de déchirer facilement l'armure et la chair.
  • Lance-Flamme intégrée : Intégrée dans son bras droit, cette arme d'utilisation d'urgence est un équipement prévu pour le jour où Jenetia fera face aux meurtriers de ses parents et de son monde sur le terrain. Bien qu'ayant une portée inférieur à celle d'un véritable lance-flamme, cette arme intégrée à le mérite de conserver l'effet de surprise jusqu'au moment fatidique. Ses munitions sont également limités, un problème relatif considérant le rôle du lance-flamme servant plus à temporiser l'ennemi et permettre à Jenetia de s'éloigner.
  • Pistolet Plasma : Jenetia utilise ce pistolet plasma pour son pouvoir de neutralisation des ennemis lourdement blindés dans une configuration facile à manier. De plus, leur rareté fait des pistolets à plasma des icônes de statut que le porteur est considéré comme suffisamment important pour y avoir accès.

Connaissances

Outre les quelques Prêtres de Gryphonne IV avec qui elle passa son éducation, Jenetia n'a fait la connaissance approfondie que des autres membres de la suite de Andromède, pour qui elle a des sentiments partagés.

  • Andromède : Jenetia se comporte vis à vis de sa maîtresse comme Vraellius lui a appris : avec obéissance et efficacité, sans poser de question. Malgré cela, Jenetia apprécie l'attitude plus avenante, presque maternelle, de l'Inquisitrice auquel vont ses services. Elle n'a que peu d'avis sur le passé et les opinions de cette dernière, l'ayant rencontrée en s'était fait une image de femme de pouvoir plutôt que de vermines Nécromundienne comme d'autres auraient tendance à assimiler de l'histoire d'Andromède. Bien qu'elle n'en connaisse pas les détails, et ne les connaîtra peut-être jamais, ce n'est pas le nom d'un Monde-Ruche lointain qui aura raison du respect presque aveugle de la Prêtresse envers celle qui commande maintenant sa vie.
  • Anna : [En cours de rédaction].
  • Zaka Vefer : [En cours de rédaction].

Faits notables

information manquantes

Citations

Information manquantes

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .