FANDOM


Community-header-background Cet article, Iskander Vargo, a été écrit par Reyn la Marmotte. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.
"Il n'est d'innocence nulle part dans cette galaxie hormis sur le Trône d'Or. Je n'ai donc à retenir mes coups contre personne."
—Iskander Vargo, Maître du Chapitre des Doomsday Bringers

Depuis la mort de l'illustre Maître de Chapitre Ambrano Ruthven, Iskander Vargo est le nouveau commandant suprême des Doomsday Bringers, l'un des chapitres les plus extrémistes et les plus controversés de l'Adeptus Astartes. Il est le dernier en date d'une très longue succession de Maîtres ayant éradiqué des mondes entiers pour la domination de l'Inquisition et de l'Empereur sur la Galaxie. A ce jour, Vargo est le plus vieux space marine de son chapitre, exception faite des Dreadnoughts des Doomsday Bringers. Son expérience presque indépassable pour ses frères lui a valu sa promotion en tant que Maître de Chapitre, un poste qu'il assume avec autant de détermination que d'amertume.

Biographie

Iskander l'Initié

Comme pour beaucoup de ses frères, les origines d'Iskander Vargo sont nébuleuses. Il y a fort à parier que lui-même n'en conserve aucun souvenir, cependant, son passage au sein de la Xème Compagnie n'est pas près d'être oublié par le Dreadnought Anguren Farro qui autrefois en était le Capitaine-Instructeur. En effet, le jeune initié Iskander, pour excellent tireur au sniper et tacticien efficace qu'il fut était tout d'abord renommé pour son insolence motivée à la fois par l'orgueil d'être l'un des meilleurs Scouts de sa Compagnie et par le ressentiment d'avoir perdu sa vie d'avant, une vie dont il ne se souvenait de rien après avoir été enlevé des siens par les Doomsday Bringers mais dont il savait qu'elle avait existé. Ce qui sauva sa tête de l'Invigilus Expulsor et d'une exécution sommaire était l'état calamiteux des effectifs du chapitre après la croisade d'Andoritius, une campagne contre les Drukharis qui, si elle fût gagnée par les Forces de l'Inquisition dépêchées pour régler le conflit dans un bains de sang, laissa les Doomsday Bringers exsangues de presque six cent marines, leurs tendances génocidaires et suicidaires y étant pour beaucoup. Le chapitre ne pouvait donc se permettre de gaspiller une seule recrue, ce qui enrageait plus que tout le Capitaine-Instructeur Farro, habitué à exécuter une recrue par semaine pour maintenir la discipline dans les rangs des Initiés du chapitre. Faute de pouvoir châtier le jeune Vargo par la mort, son capitaine lui faisait payer son insolence par de multiples corvées allant parfois jusqu'à l'empêcher de combattre pour ne pas avoir à supporter les vantardises du Scout. La formation de Vargo fut donc encore plus longue et désagréable que celle de n'importe quel autre Doomsday Bringer. Les années passées à se former avec acharnement pour obtenir son adoubement furent l'occasion pour Vargo de mieux connaître et assimiler le Code des Doomsday Bringers ainsi que leurs coutumes et doctrines de combat si bien que lorsqu'il sortit vivant de son duel à mort avec l'un de ses jeunes frères d'escouade, il avait depuis longtemps gagné le respect des Chapelains gardant les secrets des traditions ancestrales du chapitre. Ce fut d'ailleurs à cette époque qu'il fit la connaissance de l'Initié Alastor Thalion, pris en charge par les membres du Reclusiam et qui un jour serait amené à conseiller Vargo en tant que Haut Chapelain des Doomsday Bringers. Ainsi, avec une expérience presque aussi grande qu'un marine fait, une parfaite connaissance des rites du chapitre et un certain intérêt des Chapelains pour sa future carrière, Iskander Vargo fut adoubé et intégré à la IXème Compagnie.

Frère de la IXème

Le Devastator d'Elphad

Le space marine Iskander Vargo fut d'abord un Devastator, son acuité visuelle et sa propension au mitraillage l'ayant particulièrement distingué aux yeux de ses supérieurs. Il ne fallut guère de temps pour qu'il soit envoyé au feu par le Capitaine de la IXème, le Seigneur Olmaro Roegen, qui était impatient de voir cette nouvelle recrue tant louée par les Chapelains du chapitre en action. Intégré à la troisième escouade de la Compagnie, Vargo combattit la première fois en tant que space marine sur le Monde-Mort d'Elphad dont l'Ordo Xeno avait découvert qu'il abritait un important Culte Genestealer bien armée ayant recolonisé la planète en secret. Une Force de Frappe regroupant des guerriers de la IVème et de la IXème Compagnie fut donc constituée avec l'ordre d'éradiquer toute vie sur le monde d'Elphad. La précision et l'adaptabilité tactique de Vargo conjuguées à la brutalité des pluies de Bolts qu'il déchainait sur le champ de bataille furent remarquées dès les premiers instants du combat opposant les Doomsday Bringers aux mutants xénocorrompus. Certains rapports de ses frères semblent confirmer le fait que lors de l'affrontement, ce fut le Devastator Vargo qui fut le premier à tirer. Le premier à tuer également, le son de sa voix concurrençant celui de son Bolter Lourd pour scander les Versets de l'Extermination. La Purge d'Elphad dura une semaine de combats intenses durant laquelle les bombardements orbitaux annonçaient la venue de la Force de Frappe. Vargo s'y illustra à deux reprises : la première en défendant avec deux de ses frères un Cathedrum où l'Apothicaire les accompagnant soignaient les blessés parmi lesquels figurait le sergent du jeune Devastator en fauchant par une grêle de Bolts une armée entière d'hybrides qui avaient initialement été réunis pour venir à bout des space marines, la deuxième en faisant exploser le crâne boursouflé du Patriarche du Culte par une succession de tirs concentrés alors que l'horrible alien tenait le Capitaine et la plupart des frères de Vargo en son pouvoir grâce à ses capacités hypnotiques. Suite à cet exploit, une fois le Monde Mort à nouveau mort, le Capitaine Roegen promut sa nouvelle recrue sergent, ses statistiques d'abattage ayant dépassé d'une tête -laquelle appartenait au Patriarche- celles du Capitaine de la IVème Compagnie ayant mené l'assaut.

Le Sergent Vargo

En tant que Sergent Devastator, Vargo mena une longue et prestigieuse carrière, du moins selon les standards des Doomsday Bringers. Lorsque la IXème Compagnie fut appelée à combattre sur Morod Prime contre les Salamanders qui s'opposaient aux doctrines de combat des Doomsday Bringers, Vargo abattit pas moins de deux unités de Vétérans Firedrakes en ne sacrifiant que la moitié d'une Escouade Tactique de son chapitre, prise entre lui et les guerriers de Nocturne. L'exploit fut réitéré contre un Dreadnought et un Archiviste protégé par une Escouade de Commandement au cours des affrontements. Cependant, si ses faits d'armes furent appréciés par ses supérieurs lors des événements de Morod Prime, son intelligence tactique reçut, quant à elle une véritable admiration. Aucun détail n'échappait à l'œil de Vargo sur le champ de bataille. La moindre brèche dans les lignes des Doomsday Bringers, le moindre mouvement de repli suspect amorcé par l'ennemi là où une poursuite du combat aurait été plus à l'avantage de ce dernier étaient aperçus par le Sergent Devastator. Vargo pouvait se représenter mentalement la situation de chaque bataille tout en massacrant tout ce qui se tenait devant son Bolter Lourd. Le fait que le Sergent ait sacrifié une longue succession de ses frères d'escouades pour parvenir à ses propres objectifs ne le dérangeait pas plus que ses supérieurs tant que les ennemis de l'Inquisition étaient impitoyablement écrasés. Ce fut lors de l'un des derniers affrontements contre les Salamanders que le sens tactique surdéveloppé de Vargo fut enfin remarqué pleinement par son Capitaine. En effet, les Doomsday Bringers, mis à mal par les Fils de Vulkan, plus nombreux, après des mois d'escarmouches laissant indécise l'issue finale du combat s'étaient regroupés pour tenter une percée dans la base de leurs adversaires. L'opération devait être rapide, les marines de l'Inquisition comptant sur la surprise pour la réussite de leur attaque. Vargo, lui, n'était pas convaincu, s'attendant à ce que les Salamanders, même surpris, se réorganisent rapidement pour contre-attaquer. Ses avis n'ayant hélas pas été pris en compte, il décida de regrouper secrètement une équipe de volontaires au sein de ses frères d'armes. Vargo avait étudié le terrain et savait qu'une corniche surplombait le cantonnement des guerriers de Nocturne. Le plan de Vargo consistait à s'éclipser avec ses frères conjurés durant la charge des Doomsday Bringers sur la porte de la Base pour gagner au plus vite les hauteurs. Pendant que l'ennemi serait occupé par ses frères en bas, lui et ses Devastators volontaires feraient tomber un déluge de Bolts et de Plasma sur le champ de bataille. Nombreux furent ceux à mourir dans les deux camps lorsque Vargo mit son plan à exécution mais contrairement aux autres space marines, les Doomsday ne font aucun cas de leurs morts tant que tous leurs ennemis gisent à leurs cotés. L'intervention du Sergent fut donc considérée comme un succès d'autant que les Salamanders s'étaient tenus embusqués près des portes de leur base, s'attendant à la manœuvre violente des Doomsday Bringers. le Capitaine Roegen, dès cet instant comprit quelle aide de camp précieuse était Vargo. Dès lors, le Sergent Devastator devint l'un des conseillers stratégiques privilégiés de son Capitaine puis des officiers qui lui succèderaient à la tête de la IXème Compagnie. Vargo servit fidèlement et ses précieuses observations firent très vite école auprès des nouveaux initiés et marines des Escouades de Commandement. Ce fut lui qui trouva la brèche des défenses planétaires lors du siège du monde-forteresse maudit d'Orphos, tenu par les Iron Warriors, lui qui insista pour affronter les pirates Eldars qui infestaient le monde-sauvage d'Uthon Tertius, non dans les marécages où les xénos se retranchaient mais sur les hauteurs où la végétation était presque absente, ne pouvant dissimuler l'ennemi. Son dernier coup d'éclat en tant que Sergent Devastator eut lieu au bout d'un siècle après son entrée au sein de la IXème Compagnie, lors de la Campagne du Sous-Secteur d'Auraniès, tenu par les Orks. Le Big Boss qui coordonnait la plupart des défenses du Sous-Secteur restait réfugié à bord d'une immense forteresse mobile, un Gargant d'une taille impressionnante, dépassant de loin celle des modèles ordinairement conçus par les Peaux-Vertes. Vargo avait observé la machine sur le champ de bataille. L'armement de cette dernière suffisait à réduire toute sa Compagnie en pièces en quelques salve avant d'arriver à moins de vingt pas du contact. Aussi conseilla t-il à son Capitaine de distraire la chose et les autres Gargants qui l'accompagnaient avec une colonne blindée soutenue par des escadrons d'aéronefs tandis que lui, ses frères et deux autres escouades revêtiraient l'exosquelette du Centurion pour saboter le monstrueux engin après avoir été largués dessus en Module d'Atterrissage. Ainsi fut fait. La Ière Compagnie participa même à l'attaque, envoyant notamment plusieurs de ses révérés Land Raiders soutenir la colonne blindée tandis que Vargo et ses space marines semaient la pagaille au sein de l'équipage du colosse d'acier et d'ordures. Seul le Sergent en sortit mais avec la tête du Big Boss ainsi que bon nombre de xénos qui s'étaient dressés sur son chemin. Vargo avait perdu un œil durant l'affrontement mais un honneur auquel très peu de Doomsday Bringers de sa génération lui fut accordé. Les Terminator Condemners, la confrérie la plus sélecte du chapitre étaient présents lors de la bataille et en observant le déroulé des événements enregistré par le casque d'Iskander Vargo, ils le réclamèrent parmi les leurs. La décision fut ratifiée par s Capitaines de la Ière et de la IVème Compagnie et c'est ainsi que le Sergent Vargo devint un Condemner.

Parmi les Meilleurs ...

L'Elu des Condemners

Les Terminators Condemners étaient une élite au sein de l'élite. Ils étaient les spécialistes du mitraillage à cadence presque ininterrompue. Chacun d'entre eux était et est encore aujourd'hui capable de tenir seul une position face à des nuées d'ennemis en déversant sur eux le contenu de ses chargeurs jusqu'à n'être plus que le seul survivant de l'affrontement. Etre l'un des leur était un honneur pratiquement jamais accordé de plein gré par les Condemners. Des générations de Doomsday Bringers pouvaient passer sans qu'aucun d'entre eux ne soit jugé assez efficace ou assez digne pour avoir le privilège d'être sélectionné. La popularité de Vargo déjà bien établie se retrouva incroyablement accrue par cette promotion. Pour ses nouveaux frères d'arme, néanmoins, il avait encore tout à prouver. Avant de reposer un jour le pied sur un champ de bataille, il devait se familiariser avec l'utilisation de l'Armure Terminator ainsi qu'à l'usage du Fulgurant en complément de celui du Bolter Lourd que désormais, grâce à la force que lui accordait sa nouvelle armure, il brandirait dans une seule main. Cette formation dura plusieurs années et aucun des autres Condemners ne le ménagea, chacun le testant selon sa propre expérience du feu et lui apportant ainsi un large panel d'enseignement de tactiques de combat ayant fait leurs preuves sur des centaines de champs de bataille. Lorsqu'il fut jugé fin prêt par tous ses frères ainsi que le Premier Capitaine Aldro Herakion, il fut intégré à l'une des quelques escouades Condemners et fut déployé au cœur des combats que seuls des vétérans à la carrière irréprochable pouvaient gagner. Hormis Vargo et quelques uns des guerriers de la Ière Compagnie, nul ne se souvient avec exactitude de ces campagnes car elles constituent l'un des secrets les mieux gardés du chapitre. Ce qui est certain c'est qu'Iskander Vargo gagna en plusieurs décennies ce qu'il avait conquis en quelques années lorsqu'il était Sergent Devastator : une écoute attentive pour ses avis stratégiques et tactiques. En s'appuyant à la fois sur ses capacités et son expérience mais également sur celle de ses frères de la Ière Compagnie, il aurait établi des stratagèmes complexes et d'une efficacité redoutable sur presque n'importe quel champ de bataille. Seuls les hauts-gradés du chapitre et les membres de la Sainte Inquisition ont eu accès à ces plans de bataille en détail ainsi qu'aux occurrence durant lesquelles ils auraient été mis en application et les légendes vont bon train à ce sujet. Certains affirment en effet que Vargo et son escouade étaient présent quand le Howling Maw, un Titan fou lâché aux côtés des troupes du Mechanicum Noir sur l'Agri-Monde d'Aubepina XIII tomba, ses armes et ses membres mécaniques neutralisés par de mystérieux géants en armure noire, utilisant les machines-démons et les Skitarii corrompus comme des obstacles gênant le Titan plus qu'autre chose. Vargo aurait commandé son escouade après la mort de son Sergent, traîtreusement assassiné par les zélotes d'un Culte Genestealer résidant dans un Space Hulk dont le nom n'est connu que de Vargo et de ses supérieurs. Il aurait alors opéré en tant que Sergent Condemner et c'est là que même les rumeurs s'arrêtent à son sujet. Aucun fait d'arme ne revient, pas même un bruit ne trahit ce qu'a pu accomplir Iskander Vargo à l'époque où il commandait la deuxième Escouade Condemner de la Ière Compagnie. Nul ne le sait et maudit soit qui chercherait à découvrir ce secret qui compte parmi les mieux dissimulés de l'Inquisition et des Doomsday Bringers. Certains de ses frères pourraient néanmoins affirmer que Vargo, par son expérience tactique et son intelligence, comptait comme le second homme de la Compagnie, derrière le Capitaine. Il aurait conseillé et enterré trois commandant avant que le Capitaine Meldren Olmarch le désigne officiellement comme son successeur lors de la Campagne d'Umessia où ledit Capitaine perdit la vie, se faisant exploser avec son Escouade de Commandement pour emporter avec eux un puissant Prince Démon pestiféré. Seul le Chapelain de la Ière Compagnie, qui était le seul survivant de l'Escouade put témoigner de la volonté de voir Iskander Vargo prendre la succession du Premier Capitaine. Ce fut alors le Maître de Chapitre Ambrano Ruthven qui adouba Vargo à son retour d'Umessia, lui faisant prononcer les vœux du Jugement Dernier, le serment du Premier des Capitaines des Doomsday Bringers, une litanie connue uniquement du Maître du Chapitre, du Premier Capitaine et de son successeur. Nul autre n'en connaît les termes mais il se murmure que le sort du chapitre et le but secret dans lequel celui-ci aurait été conçu seraient liés à ce serment qui a pesé comme une enclume sur les épaules de centaines de Capitaines de la Ière Compagnie.

Primus inter pares

Se relevant devant le Seigneur Ruthven, Vargo retrouva alors sa Compagnie et décréta qu'elle prendrait une part plus active que jamais dans les conflits qui attendaient le chapitre à l'aube ce dernier siècle du 41ème Millénaire. Il ne prenait pas sa nouvelle promotion comme un honneur mais comme une nouvelle alarmante, celle que des manants xénocorrompus pouvaient venir à bout d'un Sergent Condemner et qu'il navait fallu pas moins que le meilleur des Capitaines du chapitre pour venir à bout d'une abomination éructée par le Warp. Une telle idée lui était intolérable aussi choisit il de guérir le feu par le feu. Persuadé de l'importance de la menace que représentaient les Cultes Genestealers, il aurait décrété une croisade contre cette engeance traîtresse, à la fois dans le but de l'anéantir mais également d'apprendre de ses techniques de combat pour pouvoir les contrer le plus efficacement possible, deux objectifs se nourrissants l'un et l'autre dans leur réalisation. Pour ce faire, il est possible que Vargo ait rencontré plusieurs spécialistes de la question Genestealer comme par exemple le vénérable Chapelain Ortan Cassius des Ultramarines qui avait combattu cette menace du temps où il exerçait au sein de la Deathwatch. Vargo ne négligea aucun détail avant de lancer sa croisade et quelques années après sa nomination, on put constater une recrudescence des activités de sa Compagnie. Rien ne peut être affirmé avec certitude, surtout en ce qui concerne les activités des plus puissants des Doomsday Bringers mais un sillage de mondes enflammés et de Space Hulk oblitérés se serait tracé à travers l'Ultima Segmentum peu après le départ de la Ière Compagnie. La raison de ces purge reste mal connue et la possible implication des Doomsday Bringers dans ces pogroms reste farouchement contestée par les Agents des Saints Ordos de l'Inquisition. Certains parlent de rumeur de nobles ayant cédé aux Puissances du Warp, d'autres évoquent la possibilité d'un marché noir tenu par des mutants vénérant l'insigne de la Guivre propre aux Cultes Genestealers. De toute façon, seuls les Doomsday Bringers, un chapitre dont l'existence elle-même reste sujette à débats (et à assassinats), pourraient répondre à ces questions. Cependant, même si les actions de Vargo en tant que Premier Capitaine restent mal connues, il reste néanmoins un coup d'éclat qui lui est attribué avec davantage de certitude : son duel avec le redoutable Seigneur des Tempêtes de la Dynastie Sautekh lors de la Guerre de Kharnia. C'est sur ce Monde-Forteresse que se sont affrontés les Doomsday Bringers et les antiques Nécrons. A cette occasion, des yeux étrangers purent pour la première et peut-être seule et unique fois rapporter l'existence des Terminators Condemners. Vargo, lui, après un duel de plusieurs heures au cours duquel il écopa de plusieurs membres cassés réussit malgré tout à endommager suffisamment l'exosquelette de son adversaire pour le mettre en fuite et désorganiser ainsi brièvement mais assez longtemps les Nécrons pour pouvoir les vaincre sur le champ de bataille. Néanmoins, si la victoire appartenait aux Doomsday Bringers au sol ce jour là, tel ne fut pas le cas de leur flotte que les Vaisseaux-Tombes pulvérisèrent avant que les renforts de la Marine Impériale et de la Flotte de l'Inquisition ne puissent intervenir. Vargo fut aussi forcément présent à fatidique Bataille de l'Amas de Rhadamantis où tout le chapitre fut réuni sur l'ordre de l'Inquisition pour faire barrage à la Flotte de l'Archi-Ennemi cinglant vers Cadia. Ce jour-là, les Doomsday Bringers furent amputés de près de deux tiers de leurs effectifs et le Champion d'Abaddon, Falkus Kibre eut raison d'Ambrano Ruthven, l'un des plus prestigieux Maîtres de Chapitre que les Doomsday Bringers aient jamais connu. Seule la Ière Compagnie tint relativement bien le choc. Avec Vargo à sa tête, elle formait, avec ses puissants vaisseaux, un bastion imprenable sur lequel les Forces du Chaos venaient se briser. Contrairement à la plupart des Doomsday Bringers survivants, les troupes de Vargo ne furent pas dispersées dans le Segmentum Obscurus lorsqu'éclata la terrible Cicatrix Maledictum. Les frères des autres Compagnies demeurés proches de Vargo lors du cataclysme le rallièrent et lorsqu'ensemble ils retrouvèrent les survivants de la IIème, de la IVème, de la VIIème, de la VIIIème et de la IXème Compagnie, tous l'acclamèrent comme leur nouveau Maître de Chapitre. Parce qu'il les avait réunis, parce qu'il leur promettait la vengeance ...

Le Seigneur des Doomsday Bringers

Iskander Vargo n'a jamais désiré le poste de Maître de Chapitre mais c'était un fait, il y était destiné. Il l'avait compris dès que le Capitaine Olmarch lui avait appris les vœux du Jugement Dernier. Il prit ses fonctions avec amertume car des mille guerriers qui s'étaient tenus à ses côtés à Rhadamantis, il n'en restait qu'à peine quatre cent, en comptant les blessés. Vargo se mit alors en devoir de porter la guerre sur les mondes conquis par les Forces du Chaos, recourant à l'Exterminatus le plus souvent possible, combattant au sol quand aucun autre choix ne s'offrait à lui car il ne tenait pas à voir les Doomsday Bringers disparaître, pas comme ça …

Vargo avait toujours préféré confronter son ennemi sur le champ de bataille et aurait volontiers sacrifié sa vie et ce qui restait de son chapitre au nom de la Sainte Inquisition et de l'Empereur mais pas pour que l'ennemi puisse s'en relever. De nombreuses années s'écoulèrent mais, malgré cette période particulièrement difficile pour le chapitre, son Maître parvint à porter de nombreux coups décisifs à plusieurs des Seigneurs de Guerre du Chaos. A défaut d'être un chapitre complet, les Doomsday Bringers inspiraient plus que jamais l'effroi à leurs adversaires, les massacrant jusqu'au dernier et se sacrifiant lorsque telle était le prix de la victoire comme ils l'avaient toujours fait. Le Commandant Vulthor des Hands of the Bane par exemple, l'un des lieutenants d'Abaddon s'étant illustré de la plus sinistre des façons sur Cadia fut retrouvé impitoyablement brûlé sur un bûcher au somment d'une montagne faite des corps démembrés de ses soldats, le Bouclier à la Rosette gravé sur son front. Le même schéma se retrouva chez bon nombre de meneurs de Cultes hérétiques et de Champions des Dieux Noirs. Cet âge fut baptisé le "Temps des Représailles" par les Doomsday Bringers. Rien ne semblait arrêter les patrouilles mortelles auxquelles se livraient les Doomsday Bringers dans le Nord du Segmentum Obscurus et plus inquiétant pour les Forces du Chaos, des poches de résistance Impériales s'étaient ralliées à la cause de Vargo, lui fournissant même quelques sujets dignes d'être recrutés pour former la nouvelle Xème Compagnie. Ne pouvant tolérer qu'un chapitre loyaliste grandisse dans son ombre, l'Archi-Ennemi envoya une coalition menée par ses champions sous le commandement du Sorcier Morkaddon Kzarius avec pour objectif de rabattre les loyalistes sur le Monde-Mort d'Alcindor II pour les y assiéger et les faire disparaître à petit feu. Le plan du Sorcier fonctionna mais alors que ses troupes débarquaient pour affronter les Doomsday Bringers, l'Empereur, lui répondit aux prières de ses fils. Le Seigneur-Commandeur Roboute Guilliman était arrivé et avec lui venait le Maître Archiviste Craen Mordo revenu de la Croisade de Sarbedia à la tête des survivants de la IIIème Compagnie des Doomsday Bringers, prêts à sauver leurs frères qu'ils pensaient perdus depuis Rhadamantis. Les Forces du Chaos furent écrasées ce jour-là et le Primarque Ressuscité vit s'agenouiller le Maître de Chapitre Vargo devant lui, le reconnaissant comme le Seigneur de l'Imperium. Guilliman et Mordo présentèrent alors à Iskander Vargo quelque chose que celui-ci appelait de ses vœux depuis longtemps : de nouveaux Doomsday Bringers prêts au combat, offerts en stase aux Seigneurs de l'Inquisition par l'Archimagos Belisarius Cawl il y avait de cela des millénaires dans l'attente où le jour viendrait de les éveiller. Vargo avait désormais un chapitre complet sous ses ordres. Bien que l'arrivée de ces nouveaux venus fit grincer quelques dents, il se soumit au Décret Ultimaris et partit de son côté répandre la terreur et la destruction dans les rangs des ennemis de l'Empereur, cette fois à la tête de Doomsday Bringers plus nombreux et prêts à faire face à tous les ennemis qu'il le serait donné d'affronter tandis que l'heure d'accomplir les Vœux du Jugement Dernier approchait ...

 Descriptions

Physique

Vargo est un individu imposant doté d'une force impressionnante et d'une acuité visuelle plus époustouflante encore qui, augmentée par son œil bionique a établi sa réputation de meilleur Devastator du Chapitre à l'époque où il servait dans la IXème Compagnie. Bien que sa chevelure immaculée commence à grisonner, il n'a rien perdu de sa puissance ni de son charisme. Engoncé dans l'Inviolable, sa massive armure Terminator, il domine tous ses frères, les Doomsday Bringers lorsqu'il les mène au combat.

Psychologique

Iskander Vargo est imprégné de la doctrine extrémiste de son chapitre, peut-être encore plus que son illustre prédécesseur. Là où Ambrano Ruthven préférait éradiquer l'ennemi par le feu de l'Exterminatus pour ensuite envoyer les Doomsday Bringers anéantir les éventuels survivants afin de préserver les rangs du chapitre, Vargo choisit de faire face à l'ennemi sur le champ de bataille en menant ses space marines par l'exemple. Un tel comportement ne doit pas cependant être confondu avec de la témérité. Le dernier Maître des Doomsday Bringers se jette dans la mêlée pour démontrer que son chapitre n'a nul besoin de recourir aux bombardements orbitaux pour arracher la victoire au cœur des combats, encourageant ses frères à se surpasser et à aller jusqu'au sacrifice ultime pour éradiquer Ses ennemis. Vargo prend également le soin de bien étudier le terrain qu'il choisit pour affronter ses adversaires afin de les combattre selon ses conditions et au cas où les choses tourneraient à son désavantage, sa capacité d'observation et d'adaptation lui permettra de trouver une stratégie de secours.

Aujourd'hui, alors que les Doomsday Bringers connaissent leur heure la plus sombre après la défaite leur ayant été infligée par la flotte de l'Archi-Ennemi à Rhadamantis, Vargo tente de reconstruire le chapitre moribond dont il a hérité. Il est le Maître ayant accepté les Primaris dans ses rangs pour que les Doomsday Bringers puissent poursuivre efficacement leur croisade vindicative contre les Forces du Chaos et il ne trouvera pas le repos tant que son chapitre, désormais éparpillé et décimé ne se sera pas relevé dans toute sa gloire pour châtier le Fléau une bonne fois pour toutes ...

Equipement

-L'Inviolable

Cette antique armure Terminator fait partie des plus précieuses de l'arsenal de la Ière Compagnie. Autrefois réservée au sergent de la première Escouade des Condemners, elle n'a été portée que par trois marines avant d'être décernée à Iskander Vargo. Ce saint artefact a été amélioré il y a longtemps pour recevoir des capteurs optiques surdéveloppés avec des assistances de visée permettant à son porteur une vision optimale, facilitant grandement tout type de tir. Conjugué à la vue d'aigle de Vargo, cet avantage devient une garantie de pugilat pour les ennemis de l'Empereur.

-Le Sceau Repurgatum :

Cet écusson accroché à l'épaulière de l'Inviolable arborant la Rosette Inquisitoriale est en réalité un puissant Rosarius que Vargo peut surcharger pour générer une onde d'énergie mortelle autour de lui. Cependant, cette utilisation a un coût à ne pas sous-estimer. En effet, la demande en énergie est si colossale que Vargo doit charger le Sceau durant une semaine standard entière avant de pouvoir le réutiliser de la sorte. De plus, une fois l'onde lâchée, le Sceau Repurgatum ne peut plus générer de bouclier défensif.

-Géhenne des Impurs :

Ce vieux Bolter lourd est celui qu'utilise Iskander Vargo depuis qu'il est entré dans la IXème Compagnie. Désormais, Vargo le porte accroché à son gantelet déchaîne sa fureur sur les ennemis de la Sainte Inquisition avec une précision n'égalant que la cadence ininterrompue du mitraillage qu'il perpètre. Géhenne des Impurs porte les honneurs de bataille et les Sceaux de Pureté qui correspondent tous à un exploit martial de la carrière de Vargo ce qui en fait une relique sacro-sainte du chapitre. Récemment, l'arme a été améliorée pour accueillir des chargeurs de projectiles Kraken.

-Mutilatus :

Légué à Vargo par son prédécesseur, le Capitaine Olmarch, ce Poing-Tronçonneur a été l'arme emblématique des Premiers Capitaines des Doomsday Bringers des siècles durant. Conçu par les Maîtres-Artisans du Mechanicum, cette arme présente un aspect aussi brutal que spartiate correspondant tout à fait à sa fonction et à son nom au goût douteux. Mutilatus est doté d'une spécificité terrifiante : sa lame-tronçonneuse peut s'enflammer, une particularité provoquant autant de peur que de douleur chez les infortunés ennemis d'Iskander Vargo.

 Connaissances

Informations manquantes

Faits Notables

Informations manquantes

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .