Community-header-background Cet article, Iron Purity, a été écrit par Alexander Tiberius. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.

Les Iron Purity sont un Chapitre successeur fondé, selon toute vraisemblance, à partir de la fière lignée des Ultramarines, dès la 2e Fondation, bien que cela reste encore à prouver, suite à l'Hérésie Horus et la Grande Guerre de destruction qui en découla. Chapitre honorable et dévoué, les Iron Purity n'ont cessé de combattre les ennemis de l'humanité pendant dix millénaires, se dressant comme un rempart entre le royaume de l'Empereur et l'obscurité envahissante des Puissances de la Ruine dans tout le Segmentum Ultima.

Sommaire

Histoire du Chapitre

Origine du Chapitre

Fondés après l'Hérésie d'Horus, les Iron Purity sont un Chapitre aux origines troubles tant pour l’Imperium que pour les membres du Chapitre. Seuls quelques rares membres de l’état-major du Chapitre savent quel est leur Primogénitor et le nombre de personnes possédant cette information se fait de plus en plus rare avec les années qui passent. Leurs origines laissent penser à une descendance Ultramarine, bien que cela n’a jamais été confirmé par une quelconque institution de l’Imperium ou par un Iron Purity lui-même. Ils parcourent depuis 10 000 ans le Segmentum Ultima, se rendant là où leurs talents sont nécessaires.

Le mystère présent autour de leurs origines est tel que tout Maître de Chapitre en vient à craindre la visite impromptue de la Sainte Inquisition. Ce secret quant à leur Primogénitor est en partie dû à la perte quasi totale de leurs Archives. Cette absence d’informations, doublée à des traditions et des stratégies parfois douteuses, en vient à renforcer la crainte de leurs Frères sur le véritable Primogenitor des Iron Purity, qui serait peu enviable.

Campagnes Notables

Ce n’est que depuis l’accès aux Archives du Chapitre par l’Inquisition que les campagnes effectuées par les Iron Purity sont connues de tous. Ces nombreuses missions effectuées dans le Segmentum Ultima n’étaient pas connues par la grande majorité des instances de l’Imperium, protégées par le sceau du secret. Cette mise en lumière a permis de révéler la grande implication et l’efficacité redoutable des Iron Purity dans la protection de ce Segmentum.

Guerre de la Bête (545.M32) : Il est avéré que le Chapitre a pris part de façon très active à la défense des frontières du Segmentum Ultima face aux lunes d’assaut de la Bête. La nature des engagements fut surtout spatiale compte tenu de la force de frappe de la Flotte Chapitrale à cette époque.

Malheur des Iron Purity (923.M32) : Le Chapitre passa près de l’extinction et perdit la quasi-totalité de ses Archives face à un ennemi inconnu. Aucun Vétéran du Chapitre ne survécut et les Iron Purity rentrèrent dans une longue période d’inactivité militaire afin de se reconstruire.

Âge de l'Apostasie (238.M36) : Aucune Archive du Chapitre n’explique clairement les agissements des Iron Purity durant l’Âge de l’Apostasie, mais il semblerait que leurs activités aient pris un tournant plus radical. En effet, selon eux, ils auraient passé le plus clair de leur temps à poursuivre et éradiquer les Chapitres Astartes ayant basculé vers les Puissances de la Ruine. Cette « croisade » aurait coûté très cher au Chapitre ce qui explique le manque de documentation de cette période selon eux.

Les Légions Immortelles (112.M37) : Le Chapitre fût confronté à l’émergence d’une Dynastie Nécron mineure dans les confins orientaux du Segmentum. C’est officiellement la plus ancienne preuve d’un réveil Nécron connu à ce jour de l’Imperium. Le Chapitre perdit la quasi-totalité de la Compagnie déployée. Première mention du terme Abomination de Fer Vivant répertorié au sein du Chapitre suite au traumatisme de cet affrontement et la nature inconnue de cette espèce non-répertoriée à l’époque.

L'empire T'au (018.M39) : Première rencontre du Chapitre avec des spécimens T’au. Les Archives font mention d’un « désaccord intrinsèque de point de vue ayant mené à une fin des transmissions ». Il est notifié que la Flotte rencontrée fut détruite par les vaisseaux du Chapitre et qu’aucune recherche supplémentaire ne fut menée au vu de « l’insignifiance de cette espèce xénos ».

Défense du Segmentum Ultima (350 - 500.M41) : Engagements mineurs à travers tout le Segmentum. Le maigre détail des Archives ne permet pas d'établir un chronologie complète de cette période.

Mort d'Aliendros (700.M41) : Le Chapitre fut confronté à une horde peaux verte d'importance dans un Sous-Secteur du Segmentum Ultima. Cet affrontement mena à la mort du Maître de Chapitre Aliendros et à la nomination de Ivander Cestius à ce poste. Les pertes réduisirent les effectifs du Chapitre à deux Compagnies.

Campagne de Simondis Epsilon (838.M41) : Première rencontre entre les Iron Purity et le Chapitre des Sons of Shadow. Le Monde Forge Simondis Epsilon est alors envahi par une Waaagh ! Peaux-Verte d'importance. Devant le défi que consistait cette purge, les deux Chapitres collaborèrent efficacement afin de libérer la planète. C'est au cours de cette Campagne que Seraphus Akland fera la rencontre de son mentor, qui lui enseignera la base de l'entrainement des Sons of Shadow, indispensable à sa survie derrière les lignes ennemies. Aucune Archive n'explique le déroulement du conflit global, ni comment Seraphus Akland et Alis Irae se sont retrouvés pris au piège par les Orks. Cela est probablement dû au caractère très secret du Chapitre des Sons of Shadow.

La Guerre de G-18-A-19 (902.M41) : Rassemblant leur forces sur le Monde gelé de G-18-A-19, inconnu de l'Impérium, une Bande de Guerre se prépare à lancer un raid contre les Royaumes d'Ultramar. Les hérétiques utilisent un engin démoniaque particulier pour hanter les rêves des systèmes alentours et convaincre les citoyens et soldats impériaux de se tourner vers les Dieux Noirs dans leur sommeil. Perturbée dans ses visions par l'engin cauchemardesque, la Grande Prophétesse Daenalli orchestre l'arrivée de la compagnie d'Hector Adrian, tout juste promu à ce titre, des Iron Purity sur G-18-A-19. Soutenant l'Adeptus Astartes, d'abord depuis les ombres, puis ouvertement, employant un escadron de Prisme de Feu pour anéantir la base hérétique, ajoutant leur puissance de feu à celle des Whirlwinds et du Land Raider du Chapitre. Malgré la manipulation initiale des Aeldari, Hector choisis de repartir sans déclencher plus de conflit, complimentant la puissance de feu de leurs alliés de circonstances avant de repartir en confiant une balise de détresse du chapitre aux Eldars, au cas ou une futur coopération soient nécessaires pour les xénos. Hector rajoutera qu'il préfère aider en pleine connaissance de cause plutôt que d'être manipulé.

Désastre de MN-12a (100.M42) : +++ Données détenues par l'Inquisition +++

Incidents de Carcerem (Date inconnue) : +++ Données détenues par l'Inquisition +++


Croisade des Mondes de Sarbédia

"Ils sont des milliers, je suis seul. Cela faisait bien longtemps que je n'avais ressenti une telle excitation. Cette fois… Rien ne pourra m'empêcher de relever ce défi"
—Ivander Cestius, 48 minutes avant sa mort

Un creuset de fortune, laissé en l'honneur des Frères de combat Iron Purity tombés au champ d'honneur

Après les épreuves que furent les Croisades Indomitus et Fulminata, le Chapitre a acquis une réputation certaine dans le Segmentum Ultima suite à la Croisade des Mondes de Sarbédia. Bien que les Iron Purity s’y soient illustrés comme jamais au cours de leur histoire, ils y ont également perdu énormément. Les gains de cette Croisade restent substantiels, mais les cicatrices sont profondes. Bien que toujours efficace, Ivander Cestius s'enfermera de plus en plus dans le silence et la solitude. Écrasé par le poids de ses responsabilités de Maître de Guerre de la Croisade, de la surveillance constante de l'Inquisition et des choix qu'il dût faire pour prouver la loyauté du Chapitre, au prix de la vie de certains de ses propres Frères. Depuis les événements de MN12a, une division se créa au sein du Chapitre et ne disparaîtra qu'avec la mort d'Ivander au cours de la Croisade des Mondes de Sarbédia.

Les Heures de Gloire

Après de longues semaines d'errance, les Iron Purity arrivèrent les premiers aux abords du Système Frontalier d'Elemant. Ils s'y positionnèrent à une demi-semaine afin d'attendre les renforts de la Croisade également en approche. Elemant était un Monde Chevalier tombé sous la coupe des traîtres et ses deux forteresses principales lui servaient de défenses : l’ancienne forteresse de la Maison et sa lune gardienne. Le monde ne serait pas dur à prendre avec la force d’un Chapitre complet, mais il leur faudrait ménager leurs forces, car ce monde n’était, après tout, que le premier de la centaine répertoriée avant la perte du Secteur.

Cette période de conquête du Sous-Secteur Elemant fût plus tard nommée Les Heures de Gloire, due aux nombreuses victoires, et leur rapidité aux premières heures de la Croisade.

Le Détroit de Créor

Peu après que le front principal de la croisade n'est été scindé en deux, il fut vite devenu évident, pour les plus réaliste, que la reconquête du secteur Sarbédia ne se poursuivrait pas comme elle avait commencée. Ce constat amère s'accompagna d'une désillusion d'autant plus grande lorsque les premier rapports du second front firent état d'une résistance allant croissante de système en système. N'étant pas surpris de cet état de fait, Ivander Cestius pressa le mouvement vers Créor, le système principal qui protège l’entrée du sous-secteur Geminos, le Coeur de Sarbédia et localisation de sa capital sectoriel. Il semble clair pour les forces Impérial que le détroit sera lourdement protégé par des flottes de vaisseaux et défenses orbitale conséquente.. Une route plus sûr et moins bien gardé aurait permis aux impériaux de percer droit vers Gemmae, Capital du secteur de Sarbédia, mais l’importance stratégique du détroit et de Créor ne laissait d’autre choix aux Maître de guerre que de faire face aux hérétiques. Cela assurait également aux forces de croisade de ne pas subir de contre attaque dans le dos durant la conquête de Gemmae.

Il apparaît clairement que la décision du Maître de Guerre, de diviser la croisade en deux fronts, fût la bonne au vu de la résistance hérétique dans le détroit, permettant au second front de progresser sans que des renforts supplémentaire hérétiques ne viennent. Les voix discordante des autorités de la croisade se font moins entendre et le soutien envers Ivander Cestius est renouvelé. Les forces impérial de la croisade durent payer un lourd tribu pour la conquête de Créor et de son détroit, la planète en elle même étant réduit à un tas de gravât fumant.

Découverte du Triumvirat

Au cours de la cinquième année de la croisade, cinq années remplit de nombreux obstacles et complication croissante, une découverte vitale est faite par un petit contingent d'inquisiteurs, mené par Cécile Faust, obtient finalement des information concernant l'organe de commandement hérétique à la tête du secteur de Sarbédia. En effet, trois hereticus astartes semblent coopérer afin d'affirmer leur domination tout en travaillant, dans l'ombre, sur un projet terrifiant selon les rumeurs. Cette information remonte alors jusqu'au commandement de la croisade, qui décide de faire d'une priorité la découverte de la localisation du Triumvirat. Les quelques brides de renseignement glanés par l'inquisitrice fait état de trois origines différentes pour les membres de ce trio infernal. L'un d'eux serait un Thousand Son surnom Omnatre le Rêveur, et ferait office de conseiller et d'informateur du Triumvirat. Le second membre de ce trio serait un Iron Warrior, répondant au nom de Keronos. Il fait office de bras armé. Le troisième, et plus important, serait un Word Bearer : Nébuko le Roi-Prêtre. Ce dernier domine le Triumvirat et concentre les énergies des hérétiques et du warp contre les impériaux.

En dehors de ces renseignements, l'Inquisition n'a encore aucune idée du terrible projet mis en branle bien avant l'arrivé des forces de Croisade. Le pire était encore à venir.

Seconde bataille de Créor

Le début de la seconde bataille de Créor eut lieu suite à la stabilisation d’un courant warp reliant directement Créor, et son détroit, au sous-secteur Terminus, où s'enlisait toujours plus le second front imperial. Les Frères de Micénar déclenchèrent alors un rituel impie au coeur des ruines de la planète afin de couper les lignes de ravitaillement profonde des loyalistes. Le rituel principale fut stoppé grâce à l’intervention de l’inquisiteur Bastien Pavonis et de l’inquisitrice Cécile Faust qui enquêtait justement sur les étranges manifestations recensées depuis peu dans la zone. Peu d'informations à ce sujet parviennent au commandement de la croisade, qui classe ces évènements comme étant une contre attaque avorté des hérétiques pour reprendre le détroit. Le courant warp reliant les deux sous-secteur est refermé par l'interruption du rituel et les imperiaux peuvent continuer leurs progression sans se rendre complètement compte qu'ils étaient passés très près de la fin.

La Sainte

Alors que la capitale sectorielle est à portée de main de la croisade, des éclaireurs impériaux prennent contact avec des résistants loyalistes ayant tenu tête aux forces chaotiques durant des années. Il apparut finalement que ces résistants étaient guidés par rien de moins qu’une Sainte Vivante, nommée Sainte Johanna. Le ralliement de la Sainte à la croisade divise les différentes factions qui la composent. En effet, les membres du clergé cherchent à utiliser sa présence afin d’augmenter considérablement leur influence sur la direction de la croisade. La majorité des membres de l’Adeptus Astartes, quant à eux, voient d’un mauvais œil cette femme qu’ils ne considèrent que comme une dangereuse psyker non-assermentée. En revanche, la plupart des régiments de l'Astra Militarum voient leur moral regonflé par la simple présence de la Sainte, certains d’entre eux se faisant même bénir ou même choisir comme garde d’honneur de Sainte Johanna. Au cours de cette sixième année de croisade, plusieurs tentatives d’assassinats sont perpétrées contre la Sainte, sans succès, alors que Gemmae est assiégé, permettant d’entrevoir la fin de ce conflit dévastateur.

La Mort de Cestius

Alors que la mort et le carnage règnent sur le monde capital de Gemmae en ce début de septième année de croisade, le Maître de Guerre Ivander Cestius décide d’intervenir en personne. Cette décision étrange est incomprise par bon nombre de croisés, d’autant plus après l’isolationnisme dont il avait fait preuve depuis le début de la croisade. Les Iron Purity engagent toutes leurs forces et leurs matériels dans cet assaut. Malheureusement, Ivander Cestius se retrouvera isolé par une embuscade massive de démons et autre créature du Warp. Le Seigneur de Fer se retrouvera finalement seul et acculé face à l'innombrable et résistera quarante-trois minutes avant de tomber au sol quelques secondes avant que des renforts Iron Purity ne l’atteignent. Sa mort sera vécue comme un véritable traumatisme par les Iron Purity malgré les événements précédant la Croisade des Mondes de Sarbédia. Cependant, la mort du Maitre de Guerre laissait augurer bien d’autres problèmes. Hector Adrian est nommé nouveau Seigneur de Fer et jure qu’il se montrera digne de l’héritage de son prédécesseur. Les Kings Fangs et le Space Wolf Quelric Oldyoung réclament vengeance pour la mort du Maître de Guerre, donnant dès lors un nouvel élan à la conquête de Gemmae qui tombe finalement. La croisade n’a d’autre choix que de poursuivre vers le système de Lessus, sans leader.

L'Ombre du Schisme

En arrivant dans le système de Lessus, les impériaux découvrent une zone de guerre âprement disputée. Plusieurs factions se disputant le contrôle de la seule planète exploitable, il devenait urgent pour les croisés d’intervenir, mais l’absence d’un leader devenait de plus en plus pesant malgré l’organisation d’un conseil de guerre formé par Clovis Kalish, Quelric Oldyoung et plusieurs hauts gradés de l’Astra Militarum et de la marine. Le Ministorum accusait ouvertement le conseil temporaire de les écarter de peur que leur hérésie soit percé à jour. Les tensions, déjà présente du vivant d’Ivander, s'accentuèrent et mirent en péril la cohésion de toute la croisade. Finalement, les impériaux perdent pied à terre sur Lessus suite à un combat entre le maître de chapitre des Kings Fangs, Clovis Kalish et le Big Boss Jagga. Le maître de chapitre survit, mais est sérieusement blessé par le chef ork. La progression Impérial est paralysée et il est décidé qu’elle ne pourrait reprendre qu’une fois un nouveau Maître de Guerre désigné. Cette décision d’une élection fût demandée par la majorité des croisés, manipulés par les paroles des adeptes du Ministorum qui cherchais à prendre la direction de la Croisade eux-mêmes. Les ambitions personnelles de chaque leader, qu’ils soient humains ou astartes, au sein de la croisade ralentissent l’effort de guerre dans tout le secteur de Sarbédia. Les intrigues, machinations et complots vont bon train et la croisade se retrouve à l’arrêt total partout.

Le Schisme

Les multiples tentatives d’élection se soldent toutes par un échec, l’ecclésiarchie et les plus ambitieux officiers de la marine impériale et de l’Astra Militarum, ainsi que certains membres du Clergé de Mars, rendent la tâche impossible et les conflits se multiplient. C’est dans cette atmosphère électrique que le Ministorum met le feu aux poudres, soutenu par les plus fanatiques des astartes et gardes impériaux que compte les forces impériales. En prétextant leur juste droit de par la simple présence de la Sainte dans leurs rangs, les membres de l’ecclésiarchie tentent de placer de force un des leurs à la tête de la croisade et sans chercher le soutien de l’intégralité des factions représentées au sein de la croisade. S'ensuit dès lors une succession de tentatives de destitution et d’affrontements ouverts entre les croisés convaincu que seul le Ministorum est à même de diriger la croisade, et ceux fidèles à l’idée première du Seigneur Roboute Guilliman de nommer un astartes à la tête de la Croisade des Mondes de Sarbédia. Cette usurpation du commandement plongera les autorités de la croisade dans les méandres de querelles intestines. Plusieurs régiments de gardes fanatisés se soulèvent, menés par l’Usurpateur du Ministorum, contre les réfractaires à la présence de l'ecclésiarchie. Cette révolte fut matée, par les Arbites des Sarbedian Enforcers, dans le sang et sans pitié. Les Doomsday Bringers, suite à cette révolte inacceptable, commencent l'exécution systématique de toutes personnes, humaines ou astartes, cherchant à profiter du vide laissé par la mort du Maître de Guerre pour s’approprier de quelconques privilèges d’autorité, et menace d’anéantir le chapitre des Iron Purity pour avoir laissé ce problème arriver, les accusant d’avoir mis en danger la croisade en n’empêchant pas Ivander Cestius d’aller en personne sur Gemmae. Ce climat d’instabilité et de conflit durera quasiment toute la septième année de croisade et ne prendra fin que grâce à l’intervention décisive de Sainte Johanna. Elle intervient personnellement afin de régler le problème du Schisme en nommant elle-même le successeur d’Ivander Cestius, en la personne du Kalish des King Fangs, proche conseiller et ami de l’Iron Purity. Le Ministorum, ne pouvant contredire l’objet qui faisait leur légitimité, abandonne ses tentatives de putsch et rentre dans le rang. Quant aux Doomsday Bringers, ils sont envoyés au plus vite vers le second front de la croisade, tant leur présence avait fini par rendre, au mieux, nerveux le reste des factions de la croisade et dans l'espoir que leur méthodes participerais à remettre en marche les croisés toujours enlisés dans le sous-secteur Terminus.

La redécouverte du Béhémoth

Croiseur Super-Lourd classe Avenger, Béhémoth

Alors que la Croisade des Mondes de Sarbédia s'achevait sur une note amère, les Iron Purity prirent la route de la Porte Sarbédienne afin de s'y installer le temps de reformer leurs effectifs. Au cours du voyage, la flotte dû faire un arrêt afin de regrouper ses vaisseaux en vue de l'approche finale du Système de Catorsha. La translation s'effectua sans problème, mais un scan de la zone de transition révéla la présence d'un immense vaisseau à la dérive. Après analyse il s'agissait d'un Croiseur Super-Lourd Avenger. Sur la coque était encore visible le nom du bâtiment : Béhémoth. Une expédition fut montée en hâte afin d'en explorer les moindres recoins dans l'objectif de s'en emparer pour renforcer la flotte du Chapitre.

Intrus Malvenus

Cette région perdue entre deux Systèmes solaires était une cachette idéale, car bien peu de Navigators ne faisaient d'arrêt de ce genre pour regrouper plusieurs vaisseaux avant le saut suivant. Ce fut donc avec une chance insolente que les Iron Purity tombèrent sur le Béhémoth. Mais la capture de ce mastodonte n'allait pas se faire sans accroc. En effet, le croiseur était envahi d'organismes tyranides en hibernation. Les premières escarmouches prélevèrent un lourd tribut parmi les troupes d'avant-gardes du Chapitre. Des renforts en provenance de toute la flotte fondirent sur le croiseur super-lourd afin de purger ses corridors des xénos qui les infestaient. La purge dura des jours, mais toutes traces des Genestealers avaient finalement été éradiquées. Le vaisseau fut finalement tracté jusqu'en orbite de la lune de Catorsha pour y subir de nombreuses réparations. La puissance du Béhémoth allait constituer un atout de valeur pour la flotte du Chapitre. Après la catastrophe de la Guerre du Foyer, le Béhémoth fut offert au nouveau Chapitre des Iron Exemplars.

Le Champ d'Acier

Une amitié durable fut scélée, lors de la campagne du Champ d'Acier, entre les deux chapitres.

Suite à la croisade de Sarbédia et à la perte d'Ivander Cestius et de Gabriel, le chapitre des Iron Purity se retrouva fortement affaiblit. Le chapitre invita à béatifier son maître de chapitre aux côtés des Kings Fangs, eux aussi en deuil du Kalish Clovis. Sur le monde de Caros, les funérailles eurent lieu, les corps ou restes des maîtres de chapitres étaient allongés côte à côte dans des sarcophages recouverts par la bannière de leur chapitre respectif. Hector Adrian prononça en premier un discours, en rappelant l'inflexibilité d'Ivander, tant à la tête des siens que durant les événements de Sarbédia. Qu'il avait toujours su prendre les bonnes décisions, celle de servir l'intérêt de l'Impérium et du chapitre avant tout le reste, jusqu'à la toute fin, et qu'il se ferait un devoir de suivre ses enseignements à son tour avec autant d’abnégation. Suite au discours d'Hector Adrian, une flotte fut repérée en orbite et l'information transmise aux com-vox des astartes. Le moment solennel et véritablement unique que vivaient les frères de bataille venait d'être troublé par un invité indésirable, de la pire engeance. Un silence s'installa, jusqu'au moment où dans l'espace plusieurs vaisseaux furent percutés par des masses, des amas de chair immenses muni de gueules. Tous les astartes sortirent leurs armes, les restes d'une vrille tyranide venaient d'arriver dans l'orbite de la planète. Depuis les barges de batailles, les marines affrontèrent, non sans mal, les vaisseaux xenos. Pendant ce temps, la situation sur la planète fut encore plus périlleuse, la protection des corps des anciens maîtres de chapitre obligea les astartes à tenir une position extrêmement désavantageuse et nombre d'entre eux tombèrent en faisant rempart de leur propre personne. Hector faillit se faire empaler par les membres acérés d'une créature fouisseuse, mais fut sauvé par Harold Merova. Le King Fang dévia l'attaque d'un coup de sa lame et ouvrit le torse du xeno avant de repartir vers une autre cible. Au bout de plusieurs dizaines d'heures de combats acharnées, la victoire fut acquise, les capitaines Kings Fangs présents choisirent Harold, afin qu'il monte sur la place où Hector avait fait son discours, pour qu'il en fasse de même. Il s'était illustré pendant la Croisade des Mondes de Sarbédia, et pendant cette bataille. Harold prononça un discours poignant à l'adresse de ses frères, discours qui résonna dans le cœur des Iron Purity comme un rappel de leur propre condition. Après que le rite de passation des Kings Fangs eut pris fin, le véritable sacrement d'Ivander Cestius fut effectué. Dans les vastes fonderies du Redemption's Stars, le corps de l'ancien Seigneur de Fer fut plongé dans le métal en fusion, coulant lentement et son visage s’enfonçant au milieu de flammes jaunâtres. La chaleur autour de son faciès figé brouillait l'air et certains crurent entrevoir comme un sourire d'adieu sur la bouche de Cestius, celui de la confiance et de la certitude. Les événements et les célébrations communes lièrent les chapitres entre eux par des liens plus forts que ceux du sang, devenant ainsi des alliés éternels au cœur de la guerre sans fin. Hector et Harold s'empoignèrent comme des frères et se jurèrent fidélité. Une tradition était née, honorer les morts de l'autre comme s'ils étaient les siens à chaque fois que les deux fraternités se croiseraient.

La Guerre du Foyer

Paladin de Fer Regulus Covis au prise avec une Abomination de Fer Vivant. Guerre du Foyer

Après l'éprouvante Croisade des Mondes de Sarbédia, le Chapitre décide de se rendre sur leur monde de recrutement de prédilection : Catorsha, situé au cœur de la Porte Sarbédienne. Hector Adrian, nouvellement nommé Seigneur de Fer, souhaitait s'y établir quelque temps afin de reconstituer les effectifs du Chapitre jusqu'à ce qu'il soit conforme aux normes du Codex Astartes.

Menace familière

Alors que les Iron Purity quittèrent le Secteur de Sarbédia pour se rendre au cœur de la Porte Sarbédienne afin d'y rejoindre leur Monde de Recrutement de prédilection, la Flotte du Chapitre repéra d'étranges émissions d'énergies inconnues aux limites du Système à peine fut elle en orbite. Avant même que les Iron Purity ne puissent réagir à ces étranges émissions, un immense vaisseau en forme de croissant de lune apparut devant eux. Hector Adrian, tout juste élevé au rang de Seigneur de Fer par les Chapelains de sa Compagnie, reconnu le bâtiment de combat comme étant celui rencontré sur MN-12a.

Un pari risqué

Pour le Seigneur de Fer Hector Adrian, la bataille spatiale était perdue d'avance vu la puissance de feu que possédait le Vaisseau Cairn. Il fit donc un pari risqué : attirer les escorteurs du Vaisseau-Tombe derrière la Lune-Minière de Catorsha et débarquer à la surface de la lune toutes les Compagnies du Chapitre afin d'y établir une position fortifiée comme seul des Iron Purity pouvait le faire face à des Nécrons. Cela, espérait-il, éloignerait les Nécrons de Catorsha et de sa population tout en ayant l'avantage de la position. Le Vaisseau Cairn restait en retrait tandis que ses nombreux Escorteurs prenaient en chasse la Flotte du Chapitre. Chacun des deux camps brûlait d'en découdre avec l'autre, avide de se venger ou de terminer un travail inachevé.

Guerre de position

Une fois à la surface de la lune minière de Catorsha, les Iron Purity prirent rapidement position dans une des usines les plus isolées de la planète. Ils reçurent presque immédiatement des renforts du Mechanicus, sur place depuis des éons. Cependant le Chapitre n'eut que peu de temps pour renforcer ses défenses, car déjà d'innombrables légions Nécrons posèrent pied sur la lune. S'ensuivit un siège où les combats ne s'interrompirent pas une seule seconde. Les défenses tenaient bon et les habitudes des Iron Purity en ce qui concernait leur approvisionnement permirent aux Astartes du Chapitre de tenir la ligne sans faillir. Les pertes restaient cependant élevées. Pour chaque Abomination de Fer Vivant que les Iron Purity tuaient, des centaines d'autre arrivaient.

In Extremis

Au bord de l'annéantissement, le chapitre reçoit l'aide opportune du Redemption's Star et du reste de la flotte.

Au bord de l'anéantissement total, les Iron Purity furent sauvés de justesse par l'intervention des vaisseaux du Chapitre en orbite, qui entama un bombardement des positions ennemies à la surface de la lune. Les navires Iron Purity n'étaient cependant pas seul, un grand nombre de vaisseaux des régiments impériaux ainsi que les terribles Chevaliers de Valgast, qui arrivèrent de l'orbite dans une tempête de flamme et d'obus pour couvrir les survivants Astartes. La bataille fut rude, mais les machines xénos finirent, inexplicablement, par battre en retraite et quitter le Système alors que l'issue du combat restait indéterminée. Ce qui restait du Chapitre adopta une attitude pessimiste quant à leur destin, persuadé d'être maudit et de devoir s'éteindre lentement aux mains de leurs ennemis sans pouvoir jamais trouver le repos.

Fuite en avant

Au-delà de ce point de l'histoire, peu de choses sont connues quant aux déplacements du chapitre qui abandonna le système de Catorsha. Selon les plus récents rapports de l'Inquisition, le chapitre se dirigerait vers un monde sécurisé par le chapitre des Knight of Aryith sans raisons clairement compréhensible. L'Inquisitrice Selenna Ivannova serait à l'origine de cette rencontre. Son rapport n'explique pas ses motivations, mais ce dernier assure de la loyauté des Iron Purity. L'implication d'un autre chapitre de l'Adeptus Astartes, encore sous la surveillance de l'Ordo Hereticus, semble indiquer que des intrigues sous-jacentes sont menées dans le plus grand secret.

Organisation du Chapitre

Iron Purity Space Marine dans la bataille, au milieu des décennies de M31, après leur création

Les Iron Purity furent fortement influencés par la conduite des Ultramarines au moment où ils fondèrent leur Chapitre. Souhaitant ne pas répéter les erreurs du passé et dans une quête perpétuelle de rédemption, ils agissent toujours de façon logique, coordonnée et implacable en prenant en compte les risques de pertes que ce soit dans leurs rangs ou parmi les civils de l’Imperium qu'ils protègent. Les Iron Purity ne possèdent pas de Monde d’Origine, leur Flotte Chapitrale et la Barge de Bataille Redemption’s Star font office de Forteresse-Monastère pour le Chapitre. Nul ne sait d’où leur vient ce refus obstiné de s'établir sur un monde fixe.

Le Chapitre ne disposait, jusqu’à récemment, que d’un total de trois Compagnies de 100 Astartes et deux Escouades Scouts. Bien que ce chiffre soit exact, il ne prenait pas en compte tous les Astartes du Chapitre qui étaient assignés aux commandes des différents vaisseaux de la Flotte Chapitrale. Suite aux événements de MN-12a, le Chapitre subira une réorganisation en profondeur ainsi qu’un accroissement du nombre d’Astartes en son sein.

Hiérarchie

Grades d'Officier

  • Seigneur de Fer - Équivalent de Maître de Chapitre.
  • Paladin de Fer - Équivalent de Capitaine de Compagnie.
  • Paladin de SombreFer - Équivalent de Capitaine (Compagnie spécialisée).
  • Capitaine de Fer - Capitaine en charge d'un vaisseau de la Flotte Chapitrale.
  • Vétéran Instructeur - Capitaine Scout.
  • Frère-lieutenant - Officier subalterne, Second d'un Paladin de Fer en tant que conseiller en chef.

Grades spécialisés

  • Reclusiarch - Maître de la foi, Aumônier principal.
  • Chapelain - Voir la section "Particularités du Chapitre"
  • Maitre des Forges - Techmarine principal, en charge de l'Armorium du Chapitre.
  • Forgeron - Équivalent de Techmarine.
  • Apothicaire en chef - Maitre de l'Apothecarion, Apothicaire Principal.
  • Apothicaire

Grades du rang

  • Sergent Vétéran - Principal Sergent d'une Compagnie.
  • Frère Sergent - Commande un escouade
  • Frère de bataille
  • Scout
  • Fer nouveau - Aspirant

Particularités au sein du Chapitre

Formations spécialisées

Marines Primaris

Un Intercessor Primaris Iron Purity en vue de coupe

Les Marines Primaris du Chapitre ont un marquage différent de celui habituellement utilisé par les Iron Purity. Là où le Chapitre identifie les grades via des marquages sur l’épaulière et/ou sur les genouillères, le grade des Primaris est identifié par un code couleur sur leur casque, laissant l’épaulière droite sans aucun marquage si ce n’est la distinction entre Vétérans et Tactique. Cette différence de marquage est très certainement due à une volonté de respect du Codex Astartes en tant qu’héritiers de Guilliman.

Cette différence n’est que l’une des causes de la méfiance de certains membres du Chapitre à l’égard des Primaris Marines. Bien que la majorité ait accepté leur présence, il reste des divergences, tant sur le plan des traditions que sur les habitudes peu soucieuses du respect total du Codex.

Les Primaris Iron Purity arborent sur leurs armures la couleur Or originelle du Chapitre. Celle des anciens, ayant ternie avec les millénaires d’existence du Chapitre, penche plus vers le bronze voire l’orange.

Sur les deux Compagnies Primaris, Ivander Cestius prit la décision de laisser en poste les Capitaines qui les menaient lorsque ces renforts parvinrent au Chapitre. Ils furent dès lors nommés Paladins de Fer et eurent pour consigne d’abandonner les anciennes dénominations de grades. Bien que cette obligation n’eut que peu d’impact sur les deux Compagnies, la plupart des Astartes Primaris font encore l’erreur d’appeler leurs Paladin de Fer Capitaine. Les rares membres des Iron Purity à avoir pleinement accepté les Primaris sont Hector Adrian et Serphus Akland. Le premier est un Paladin de Fer qui les a accueillis au sein de sa Compagnie. Le Second est le Capitaine de la Compagnie de SombreFer. Les Primaris qui y ont été intégrés furent sélectionnés par ses soins afin de recruter les éléments les plus prometteurs.

Marines d'Assaut

Frère Sergent-Chef de la 3ème Compagnie, 7ème Escouade d'Assaut, Iron Purity

Aucun Frère n’est plus révéré que ceux qui composent les Escouades d'Assaut du Chapitre. Véritables incarnations de la fureur et de la violence dont est capable un Iron Purity, faire partie de ces Escouades est perçu comme un grand honneur. Ils sont vus par les autres Frères comme ceux qui apportent leur juste châtiment aux ennemis de l’Imperium avec rapidité et férocité. L’excès de zèle avec lequel ils abattent leurs Épées Tronçonneuses au cœur des formations de l’ennemi peut faire froid dans le dos pour l’observateur extérieur, car leur acharnement ne connaît aucune limite. Au sein du Chapitre, ils possèdent le taux de perte le plus élevé, ayant la fâcheuse propension à rester plus que nécessaire au milieu des troupes ennemies. Ils sont par conséquent utilisés avec parcimonie et seulement pour des engagements ou leur présence sur le champ de bataille sera déterminante dans le déroulement du conflit global.

Chapelain

Chapelain Iron Purity

Depuis l’Âge de l’Apostasie et la confrontation permanente face à des Chapitres Astartes déchus et les Osts Démoniaques qui les accompagnent durant cette période, les Iron Purity ont adopté l’adage « Mieux vaut plus que pas assez ». Cela se traduit par un nombre de Chapelain supérieur à ce qui est préconisé par le Codex. Chaque Compagnie du Chapitre contient donc un minimum de deux Chapelains, afin de faire en sorte que les Iron Purity ne sombrent pas dans les mêmes travers que les Renégats. Le contrôle exercé conjointement par les deux Chapelains s’applique également aux Paladins de Fer de la Compagnie. Chaque Chapelain se doit également de garder un œil sur son confrère. Mis à part cette particularité, leur rôle ne change pas et ils sont toujours là pour répondre aux besoins spirituels du Chapitre. Chaque Astartes du Chapitre sait qu’il peut faire aveuglément confiance à ces zélotes au service de la volonté de l’Empereur. Sur le champ de bataille, leurs imprécations et leur fanatisme, galvanisent les Frères et les poussent à se surpasser. Étrangement, les Chapelains Iron Purity ne semblent pas affectés par la Frénésie du Dernier Combat dont les autres Space Marines souffrent lorsqu’ils se retrouvent acculés et en sous-nombre. Ils sont probablement les seuls à garder la tête froide et à chercher à tempérer la fougue de leurs Frères. Ils font également office d'érudits, chargés d'éduquer les futurs générations de guerrier dans le grand Oratorium du Redemption' Star. Depuis peu, de plus en plus de Primaris assiste à ces leçon sur l'histoire du chapitre et ses traditions, ce qui ne manque pas de facilité l'intégration de ces nouveaux frères au sein du chapitre.

Rempart Rouge ou Tueurs

Tueur du Rempart Rouge. Arbore l'antique modèle d'armure Mk3 "Iron"

Formation spécialisée antérieure à l'Âge de l'Apostasie, ces Astartes furent autrefois des spécialistes de l'affrontement contre les Space Marines Renégats. Au 42ème millénaire ils ne sont plus qu'une poignée au sein du Chapitre et leur existence, à l'écart des autres Frères de Bataille, est nimbée de mystère. Les Tueurs arborent deux signes distinctifs sur leurs armures : le casque noir, symbole de leur fonction et les gantelets tachés de rouge, symbole de leur mission. Chaque membre de cette ancienne formation n'est jamais très éloigné d'un Chapelain et ne se mêle jamais aux autres Frères du Chapitre par peur que les horreurs qu'ils ont jadis affrontées et vues ne corrompent le reste du Chapitre. Voués à disparaitre avec le temps, il n'est pas exclu que leurs talents soient de nouveau nécessaires pour les Iron Purity, reportant ainsi l'heure de leur extinction. Chaque Tueur prête le Serment du Mort, promettant ainsi de ne jamais parler de ce qu'ils verront et affronteront à qui que ce soit. Ce vœu de silence s'accompagne également d'une promesse de mort au combat et loin du Chapitre. Des rumeurs prétendent que seuls les Marines les plus zélés étaient autrefois sélectionnés pour faire partie du Rempart Rouge et donc qu'il était courant que les Marines d'Assaut terminent leur service au sein de cette formation spécialisée.

Frénésie du Dernier Combat ou Défi

IP Icone.PNG

Les Iron Purity ne cherchent qu’une seule chose. La mort au combat, face à un ennemi innombrable et aux côtés d'une poignée de Frères respectés. Ce n'est que face à une situation similaire, ou l'espoir de s'en sortir vivant n'existe plus, que les Astartes du Chapitre révèlent leur plein potentiel. Une fois dos au mur, en nombre restreint, devant un adversaire si nombreux qu'il en devient impossible de le dénombrer. L'allégresse s'empare d'eux, la perspective du défi d'emporter le plus d'adversaires possible avant de trépasser les pousse dans une frénésie lucide. Les blessures ne les ralentissent pas, la mort d'un Frère ne fait que renforcer cette volonté de tuer le plus d'ennemis possible. Le combat à distance est écourté afin d'amener l'ennemi au contact le plus vite possible et cela afin de laisser parler toute la violence dont est capable le Frère de Bataille du Chapitre. Plus d'une fois, des escouades Iron Purity se sont trouvées dans cette situation où ils n'auraient pas du pouvoir en sortir vivants. Et pourtant, comme ils se plaisent à le raconter, le défi n'était pas à la hauteur de leur talent.

Haine du Fer Vivant

IPtobeornot.jpg

Tous les Astartes du Chapitre, qu'ils soient Vétérans ou simples Frères du Rang en passant par les Scouts, sont affectés par une profonde aversion à l'égard des Nécrons. Le plus étrange est que même ceux qui ne les ont jamais affrontés directement semblent nourrir cette haine. Nombre d'Apothicaires du Chapitre se sont penchés sur le sujet sans pour autant trouver d'explication à ce comportement. Récemment, l'Apothicaire en chef du Chapitre, Maximillian Dercius, a émis une théorie intéressante à ce sujet. Les implants d'un Space Marine se transmettent à la mort de ce dernier, il n'est donc pas impossible que les Iron Purity ayant succombé, lors de la première rencontre du Chapitre avec les Nécrons, est transmis par le biais de leurs glandes progénoïdes une sorte d'héritage de haine pour les responsables de leur mort. Cet héritage se serait dès lors transmis d'un Marine à un autre et se serait répandu à travers tout le Chapitre. Seuls les Primaris ne semblent pas affectés par cette aversion, renforçant la crédibilité de cette théorie, car ces derniers n'ayant jamais partagés les gènes du Chapitre. Cette théorie, bien qu'ouvrant de très nombreuses pistes de réflexion quant aux capacités de transmission émotionnelle des implants Space Marines, est fortement contestée au sein même du Chapitre.

Récupérateurs

Un terminator Iron Purity explorant une épave abandonnée. Crica M37

Le chapitre étant basé sur une flotte et ne pouvant compter sur les ressources d'un monde dédié, les Iron Purity passent beaucoup de temps à récupérer autant de matériel que possible là ou il le peuvent, que ce soit dans les ruines encore fumante d'un champ de bataille, une épave à la dérive ou sur un astéroïde, un tant soit peu riche en minerais. C'est, en partie, pour cette raison que la flotte chapitral se déplace par petit bond successif à travers le warp, en espérant que la chance soit de leur côté et tombé sur un élément digne d’intérêt pour récupérer des ressources.

Ordre de bataille

Compagnies du Chapitre

Bannière de Chapitre des Iron Purity

Peu de temps avant que le Chapitre ne s'engage dans la Croisade Fulminata, dans le Secteur Venexian, sa composition changea drastiquement grâce à l'arrivée des Primaris Marines.

  • 1ère Compagnie (Gabriel Cardos - Mort à Sarbédia)
  • 2ème Compagnie (Nicodème Lazar - Mort sur Carecrem)
  • 3ème Compagnie (Hector Adrian - Actuellement Seigneur de Fer du chapitre)
  • 4ème Compagnie ((Primaris) Aleric Medon; Post MN-12a)
  • 5ème Compagnie ((Primaris) Garren Draxx; Post MN-12a)
  • 6ème Compagnie ((Fer nouveau) Arald Gotbrand; Post MN-12a)
  • Compagnie SombreFer (Seraphus Akland; Post MN-12a)

Cette composition subira beaucoup de changements par la suite, ainsi que les officiers supérieurs à la tête de chaque Compagnie, cela en raison des nombreux conflits successifs que connait le chapitre depuis la Croisade des Mondes de Sarbédia.

Spécialisations des Compagnies

1ère Compagnie

Shield 1ère comp IP.png

Depuis toujours, la Première Compagnie des Iron Purity est celle qui escorte le Seigneur de Fer et veille à sa sécurité ou qu'il soit et ou qu'il aille. Cette Compagnie fera toujours partie de tous les déploiements et s'est depuis toujours spécialisée dans les assauts lourds et frontaux. Elle est la mieux équipée et est la seule à pouvoir posséder et utiliser les rares Armes et Armures Reliques du Chapitre. Cette compagnie est également celle qui regroupe le plus d'armures de modèles antiques telles que la Mk3 et la Mk4. Chaque Paladin de Fer qui se sont succédé à la tête de la Première Compagnie ont toujours eu un caractère brûlant, première nécessité pour mener des assauts violents de front.

2ème Compagnie

Shield 2ème comp IP.png

Cette Compagnie a depuis toujours été le pivot de soutien du Chapitre. Polyvalente et adaptable, la Deuxième Compagnie du Chapitre est toujours la dernière à se déployer afin de pouvoir assister les autres Compagnies du Chapitre efficacement et au bon moment. Cet état de fait se ressent dans le caractère de chaque Paladin de Fer à la tête de la Deuxième Compagnie : toujours prêt à assister les autres Frères du Chapitre quel que soit le danger, quel que soit l'ennemi. Le déploiement tardif de cette Compagnie fait qu'elle doit également superviser la chaine d'approvisionnement en munitions et équipement des Compagnies déjà déployées. Sous la direction du Paladin de Fer Lazar, la Compagnie deviendra un élément indispensable pour les deux autres Compagnies du Chapitre.

3ème Compagnie

Shield 3ème comp IP.png

Peu d'informations sont connues de la spécialisation de cette Compagnie. Elle est déployée la plupart du temps afin de briser les défenses d'une cible retranchée, ce qui fait de cette Compagnie des briseurs de sièges. Cette tendance semble disparaitre avec le temps depuis la recréation de la Compagnie avec le Paladin de Fer Hector Adrian, qui pousse ses hommes à plus de polyvalence. Cependant, la Troisième Compagnie sera systématiquement déployée en cas de siège et est la seule à utiliser massivement les modules d'assaut lancés depuis l'orbite et les rares blindés du Chapitre sont toujours mis à sa disposition. Après la mort du Seigneur de Fer Ivander Cestius, la Compagnie arborera une bande de couleur noire sur l'épaulière gauche de leurs armures en sa mémoire.

4ème Compagnie (Primaris)

Shield 4ème comp IP.png

Avant la fondation des Iron Exemplars, cette compagnie s'illustrait dans des assauts suborbitaux audacieux. En conséquence, Ivander Cestius accorda un accès, sans restriction aux navettes Thunderhawk du chapitre en cas de nécessité, bien que la compagnie disposait déjà de son propre parc à véhicules aérien en intégrant le chapitre. À partir de là, la quatrième compagnie fût utilisée pour des vols de reconnaissance, des débarquements éclair, ou des opération de bombardement léger. La coordination avec les informations de la sixième compagnie, au sol, augmente les résultats et la précision des opérations de cette compagnie Primaris. Après la fondation des Iron Exemplars, la compagnie perdra plus de la moitié de ses effectifs et de son parc à véhicules, réduisant par la même son efficacité et sa rapidité d'intervention en de multiples points

6ème Compagnie

La Sixième Compagnie regroupe à l'heure actuelle toutes les Escouades Scouts du Chapitre ainsi que les Néophytes. La reconnaissance et l'appui tactique sont leurs principales tâches au sein du Chapitre. Elle est souvent requisitionnée par la quatrième compagnie, afin de lui fournir un maximum de renseignement avant une intervention éclair.

Compagnie de SombreFer

++Accès impossible. Archives verrouillées++

Méthode de recrutement

Seuls les Officiers ont la possibilité de sélectionner les rares potentielles recrues qui rejoindront les rangs du Chapitre. Les recrues ainsi sélectionnées doivent ensuite accomplir, entre autres, le Rituel de Forge. Un défi dans lequel la Recrue doit se mesurer à un Astartes du Chapitre. Seul l’actuel Maître de Chapitre, Ivander Cestius, aurait battu l’Astartes qui lui faisait face à l’époque où il n’était qu’un jeune garçon. Si l’enfant est jugé trop faible, indigne, ou tout simplement possédant un potentiel sans intérêt pour le Chapitre, il est renvoyé sur son monde dans l’heure. En revanche si l'enfant fait preuve de talent et de réflexion, face à un combat normalement perdu d'avance contre un Astartes, il sera accepté et intégré au Chapitre pour servir en tant que Scout.

Post MN-12a

Seul aperçu des évènements de MN-12a ayant été récupéré par l'Inquisition.

Suite aux événements sur MN-12a et l'arrivée des renforts Primaris, Ivander Cestius décréta que le recrutement des Novices serait moins strict afin d'assurer l'avenir du Chapitre, là où il avait failli disparaître sur le Monde Tombeau MN-12a. Dès lors chaque monde, possédant un climat rigoureux, croisé par le Chapitre fit l'objet de recrutement de jeunes garçons pour en faire des Astartes, peu importe l'avis des Officiers du Chapitre. Cette façon de faire permis de regarnir les rangs de l'actuelle 6ème Compagnie, au détriment d'une sélection rigoureuse des recrues. Certains Officiers estiment que la force des futurs Astartes ne sera que l'ombre de celle des Marines qui les précèdent.

Primaris

Le recrutement des futurs Primaris est laissé à la charge des Paladins de Fer Primaris de la 4ème Compagnie. Cette marque d'indépendance, vis-à-vis du Chapitre, est destinée à faciliter l'intégration des Marines Primaris en leur confiant la charge pleine et entière de leur Compagnie. Cette liberté est mal perçue par les Officiers refusant leur présence au sein de leurs effectifs, allant jusqu'à parfois remettre en question les décisions du Seigneur de Fer. Cette traditions se poursuivrant sous l'autorité d'Hector Adrian et sera même pleinement encouragée. L'ordre fût également donnée aux apothicaires Primaris de transmettre les informations concernant la biologie des Primaris aux apothicaire plus ancien du chapitre, au cas ou ceux des Primaris ne soit pas présent pour s'occupper de leurs frères.

Doctrine de combat

"Nous tenons, qu'importe la tempête, qu'importe les flammes. Nous tenons aussi bien une ligne que les fils de Dorn tiennent un rempart…"
—Ivander Cestius

Baroud d'honneur d'une Escouade Iron Purity

Ils mettent à profit tout leur savoir dans l’art du siège et de la destruction de places fortes dans le Segmentum Ultima. Leurs spécialités se concentrent sur les guerres de positions à l’instar de la Garde Impériale. Le pilonnage d’artillerie et l’utilisation régulière d’armes lourdes, ainsi que d’explosifs, font d’eux un Chapitre aussi efficace dans l’art du siège que dans la prise et du maintien de position sur un champ de bataille conventionnel, bien qu'en temps normal les Iron Purity compensent le faible nombre d'Astartes déployé sur le terrain par une ligne d’approvisionnement solide et une logistique à toute épreuve, leur permettant ainsi de progresser sur les différents théâtres d'opérations dont ils ont la charge avec efficacité. Cet etat de fait ne les empêche pas de faire preuve d'une grande polyvalence quand leurs tactiques de prédilection ne sont pas adaptées sur certain champ de bataille. En effet, chaque compagnie du chapitre dispose de sa propre façon d'agir (Voir "Spécialisation des Compagnies") et ses stratégies d'action. Cela, alliés à une complémentarité entre compagnie, permet au chapitre de survivre depuis sa création à tout type d'affrontement.

Le Protocole

"Rien n'est plus important que le protocole au sein du Chapitre. Sauf peut-être le Chapitre en lui-même…"
—Ivander Cestius

La Confrontation

"Hector Adrian, Paladin de Fer des Iron Purity. Remets-tu en cause le commandement de ton Seigneur, Ivander Cestius, Seigneur de Fer du Chapitre ?"
—Nicodème Lazar

En cas de désaccord entre deux membres du Chapitre ayant des grades différents, un Officier du Chapitre se doit d’arbitrer le litige par une série de questions rituelles ayant trait à la nature du litige, afin que les deux parties ne s’adressent plus directement la parole, mais puissent exprimer librement leurs désaccords sans porter atteinte au Protocole régissant la hiérarchie. Le problème doit ainsi trouver une solution, pour ne pas risquer une prise de décision hâtive et contre-productive qui entraverait la bonne marche des futures opérations du Chapitre. La confrontation peut se déclencher à n’importe quel moment et se traduit généralement par un face-à-face silencieux entre les deux parties jusqu’à ce qu’un Officier tiers pose les questions d’usage. Il n’est pas impossible que la confrontation se solde par une impasse dans ce cas-là, un conseil d’Officiers se réunit et les deux partis sont privés de leurs grades et privilèges jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée. Solution qui, le plus souvent, va en faveur de l’Officier le plus gradé des deux partis dans ce genre de cas très rare. Cependant plus l’écart hiérarchique est important, plus la confrontation sera mal perçue par l’ensemble du Chapitre. En théorie, un simple Frère du Rang peut donc confronter le Maître de Chapitre, mais les conséquences pour le Frère seraient sans doute plus importantes que le gain potentiel.

Le Jugement

"Par ma vie et mon honneur, je m'en remet à votre jugement."

Cette formule a un impact très fort au sein du Chapitre et n’est utilisée que très rarement, car celui qui l’utilise cherche à faire comprendre à son ou ses interlocuteurs sa volonté de prouver la totale acceptation de ses erreurs et des conséquences qui en découlent. Cette formule protocolaire n’est pas utilisée à la légère, car elle permet à ceux à qui elle est destinée de disposer du sort de celui qui la prononce. Ainsi, celui qui prononce cette formule risque littéralement de mourir dans les minutes qui suivent. C'est pourquoi cette formulation à un impact très puissant pour les frères du chapitre, et permet, la plupart du temp, de calmer les esprits.

Le Salut

"Pureté de Fer"

Bien qu’en temps normal cette phrase soit le cri de ralliement du Chapitre, il fait également office de salutation. Le Salut est utilisé à l’égard d’un supérieur, d’un mentor ou tout simplement une personne respectée par celui qui l’emploie. Ce témoignage de respect au Protocole, et à la personne saluée, est très répandu au sein du Chapitre. La personne saluée ainsi n’est cependant pas régie par une règle de réponse obligatoire et peut tout aussi bien ne pas répondre par la formule suivante : "D'acier sera notre volonté". Tout comme la réponse, le salut n’est pas systématique et peut être remplacé par un salut plus informel tel que le signe de l’Aquilla.

Le Devoir

"Tu as accompli ton devoir envers le Chapitre et l'Empereur"

Cette formule ne sert, en théorie, que de rappel constant aux Iron Purity de leurs objectifs. Dans la pratique, cette formule sert en réalité à rappeler aux Iron Purity ce que les Légions Renégates d'origine ont trahi : leur Chapitre. Ce dernier étant une représentation de l'Imperium, c'est donc l'Imperium entier que les Renégats ont trahi. Ainsi, chaque fois qu'un Astartes du Chapitre pense avoir failli à son devoir, alors qu'il n'en est rien, cette formule est là pour faire comprendre que seuls importent le Chapitre, l'Imperium et l'Empereur. Ceci n'est cependant qu'une des nombreuses interprétations possibles de cette formule. Étant la plus obscure, et paradoxalement la plus utilisée de toutes, elle peut aussi servir à rendre honneur à un membre du Chapitre pour services rendus exceptionnels.

Volonté d'Acier

Cette série de règles peut sembler inutile ou est considérée comme une perte de temps. Mais l'origine de la création de ce cadre strict fut, avant tout, motivée par une volonté afin que le Chapitre ne tombe pas dans les mêmes travers que les Légions Traîtresses, ne commette les mêmes erreurs que celles-ci, et l’amène à trahir ses serments.

L'Adoubement

Au sein du Chapitre une tradition perdure depuis la Fondation de celui-ci. Les Paladins de Fer et les Lieutenants, une fois nommés à l'un de ces postes, sont officiellement reconnus en tant que tel par le reste de leurs Frères une fois adoubé par les deux Chapelains de leurs Compagnies respectives, au cours d’une longue cérémonie privée avec pour seul témoin les deux Chapelains. Au cours de ce rituel, le futur Officier Supérieur discute longuement avec les Chapelains, n'importe quel sujet peut être abordé, allant de l'appréhension de l'Astartes de se retrouver à un poste d'importance, aux questions d'ordre plus philosophiques ou religieuses. Les deux Chapelains prennent le temps de répondre à tout questionnement et en discutent comme des Frères le feraient. Puis, les deux Aumôniers récoltent les Serments de Fidélité et de services de l'Astartes, raffermis d'autant plus une fois ses éventuels doutes balayés par les Chapelains. Cette tradition peut durer quelques minutes comme plusieurs jours en fonction de l'individu.

Les Seigneurs de Fer

La tradition reste sensiblement la même pour l'Adoubement des Seigneurs de Fer du Chapitre. À ceci près : en plus des deux Chapelains présents dans la pièce, se trouve aussi le Lieutenant de l'ancien Paladin de Fer, qui est adoubé Paladin en même temps que le futur Seigneur de Fer. Les deux Frères se retrouvent le temps de quelques heures à égalité et partage l'un l'autre leurs ressentis autant qu'avec les Chapelains. Les deux Astartes se prêtent serment, en présence des deux Aumôniers, de fidélité éternelle, l'un en tant que Paladin de Fer et l'autre en tant que Seigneur de Fer. Puis la cérémonie reprend son cours normal et cela durant autant de temps que nécessaire aux deux hommes.

Génétique du Chapitre

Héritage génétique

Iron Purity Rapport V4.png
Badge Inquisition.png

Informations Complémentaires

Les récentes découvertes de Selenna Ivannova, Inquisitrice de l'Ordo Hereticus, en fouillant les Archives fragmentaires du Chapitre, ont permis de réunir de nombreuses informations précieuses pour retracer les origines génétiques du Chapitre. Cependant, au vu de l'importance de ces informations, l'Inquisitrice décida de les dissimuler après avoir consulté Ivander Cestius, Seigneur de Fer des Iron Purity à cette époque. La seule information tangible dont on peut avoir connaissance au sujet de ces fameuses découvertes est que les Primaris Iron Purity ne partagent pas le même héritage génétique que leurs homologues non Primaris. Afin d'éviter tout problème ultérieur, il fut décidé, au vu de la loyauté prouvée maintes fois par les Astartes du Chapitre, de placer les origines du Chapitre sous le sceau du tabou de l'Inquisition. Ainsi, toutes enquête visant les Iron Purity sera désormais impossible, sauf par un membre de l'Inquisition ayant des preuves irréfutable de la nécessité de la réouverture d'une investigation.

Personnages notables du Chapitre

Seraphus Akland

Fichier Pict officiel de Serpahus Akland. Paladin de Sombre Fer.

Autrefois Lieutenant de Gabriel Cardos, Paladin de Fer de la 1ère Compagnie du Chapitre, il fut le Vétéran-Instructeur des Néophytes du Chapitre. Cette prise de poste est à porter au crédit d'Alis Irae, Capitaine du Chapitre des Sons of Shadow. Les deux hommes se rencontrèrent au cours d'une Campagne conjointe pour détruire une Waaagh ! dans le Segmentum Ultima. Ils se retrouvèrent isolés en plein territoire ennemi après une embuscade des Peaux-Vertes sur leur Détachement. Alis Irae fut forcé de former Seraphus aux Doctrines de combat de son Chapitre afin de survivre. Seraphus fut tout d’abord réticent, mais finit par se plier aux enseignements de celui qui allait devenir son mentor et ami. Dès son retour sur la Flotte Chapitrale, Seraphus demanda à prendre la tête des Escouades Scouts du Chapitre pour les former à la reconnaissance, l'assassinat et les embuscades. Il aura l'autorisation de créer une Compagnie spécialisée dans ces domaines suite aux événements de MN-12a et sera nommé Paladin de SombreFer. Les évènements qui eurent lieu dans le Système de Carcerem l'impacteront profondément, que ce soit la nature de sa mission sur place que la mort du Paladin de Fer Lazar. Il creusera une distance encore plus prononcée avec le reste du Chapitre, renforçant la nature particulière de sa Compagnie tout en soutenant les idéaux d'Hector Adrian.

Vénérable Tavarre

Fichier Pict du Vénérable Tavarre au combat

Le plus vieux membre du Chapitre. Enfermé dans un sarcophage Dreadnought depuis des éons, il a assisté aux premières heures du Chapitre. Il est également l'un des rares survivants de la Compagnie à laquelle il était assigné lors de la première rencontre du Chapitre avec les Nécrons en 112.M37. Il fut dès lors l’incarnation du traumatisme de cette rencontre et probablement l'origine du surnom Abomination de Fer Vivant que donnent les Iron Purity aux Nécrons. Certains Marines prétendent même avec fierté que Tavarre a combattu durant l'Hérésie aux côtés de Roboute Guilliman lui-même. Cependant, ce dernier réfute énergiquement cette théorie. Il est enfermé dans son sarcophage depuis si longtemps qu'il n'est que rarement sorti de son sommeil. Son réveil le plus récent dans le cadre d'une Campagne a été effectué lors de celle de Garonis. Son repos fut de courte durée car il est maintenant éveillé afin d'enseigner les traditions du Chapitre aux Primaris Marines.

Ivander Cestius

Fichier Pict officiel du Seigneur de Fer Ivander Cestius

Seigneur de Fer du Chapitre des Iron Purity depuis 700M41 jusqu’à sa mort sur Gemmae en M42, il est le seul Maître de Chapitre à avoir réussi le Rituel de Forge, l'épreuve la plus insurmontable de l'initiation des Iron Purity. En effet ce dernier vainquit par la ruse et un calme peu commun pour un mortel l'Astartes qui lui faisait face lors de l'épreuve alors qu'il n'était qu'un jeune garçon. Le Maître de Chapitre de l'époque fut troublé par cette victoire qu'il pensait inattendue. Intrigué par ce garçon, il échangea pendant de longs moments avec lui pour en conclure que cet enfant possédait un potentiel comme le Chapitre n'en avait pas connu depuis sa Fondation. Ainsi le Seigneur de Fer Aliendros surveilla l'entrainement et les progrès d'Ivander de très près. Lorsque ce dernier fut élevé au rang de Frère, Aliendros l'intégra dans la Première Compagnie du Chapitre. Il ne lui fallut pas longtemps pour gravir les échelons hiérarchiques et acquérir une réputation certaine au sein du Chapitre. À la mort du Paladin de Fer de la Première Compagnie, Ivander lui succéda et mena sa Compagnie à travers de nombreux conflits où son sens aigu de la logique et son calme absolu lui permirent de remporter de grande victoire. Des tensions étaient cependant présentes entre Ivander et le Seigneur de Fer Aliendros. Les deux Astartes n'avaient en effet pas les mêmes avis quant à la direction que le Chapitre prenait. De nombreuses discussions et débats houleux eurent lieu, sans qu'il n'y ait jamais eu recours au rituel de La Confrontation. Cette friction prit cependant fin lorsque le Seigneur de Fer Aliendros périt face à une incursion xéno dans un Sous-Secteur obscur du Segmentum Ultima. Ivander fut alors consacré nouveau Seigneur de Fer du Chapitre et tente depuis d'appliquer sa vision au Chapitre.

Noctor Videlis

Fichier-pict de Noctor Videlis

Il est probablement l'un des plus anciens membres des Iron Purity à ne pas être engoncé dans un Sarcophage Dreadnought. Depuis presque 500 ans, il possède l'important grade de Protector Colossi. Ce rôle signifie qu'il a pour mission de veiller en permanence sur l'Iron Colossus. Noctor a pour tâches de suivre le Colossus où qu'il aille sur le champ de bataille et de s'assurer que l'Automate ne tombe pas entre les mains de l'ennemi, quel qu'il soit, lorsque ce jour viendra. Il est l'un des personnages les plus mystérieux et discrets du Chapitre, n'apparaissant que rarement en dehors des Manufactorums du Redemption's Star. Sa première apparition depuis plusieurs siècles, en dehors des couloirs de la Barge de Bataille, fût lors de la Croisade des Mondes de Sarbédia, lors du Siège d'Elemant. Sa présence fût requise car l'Iron Colossus devait être déployé afin de protéger le Seigneur de Fer Ivander Cestius et la 1ère Compagnie d'un Chevalier Corrompu, qui arpentait le champ de bataille en balayant les rangs des Loyalistes, lesquels tentaient de faire tomber Fort Dust, forteresse majeure de l'ancien Monde Chevalier.

Issator Carnaan

Représentation du Maitre des Forges, Issator Carnaan

Maitre des Forges actuel du Chapitre, il est détenteur d'un savoir et d'une sagesse propre à un Astartes de son âge. Nul membre du Chapitre n'est plus respecté que lui. Même les Seigneurs de Fer savent écouter ses conseils ou ses vieilles histoires. Techmarine depuis presque 900 ans, il est responsable de nombre d'innovations au sein du Chapitre telle que les Ferrum Cohortis, chargé de la défense des Vaisseaux de la Flotte, mais aussi de l'entretiens et de l'amélioration de tout le matériel du Chapitre. Issator Carnaan possède une philosophie du Culte de La Machine qui lui est propre. Pour lui, La Machine n'est pas un esprit conscient, mais une fabrication inanimée qui ne fonctionne que si elle est correctement utilisée, sans pour autant avoir recours à des prières ou autres bénédictions. Cependant le vieux Techmarine est suffisamment sage pour ne pas se vanter de cette façon de voir les choses. Il applique donc les principes du Mechanicum quotidiennement sur l'équipement du Chapitre. Mais il ne rate jamais une occasion d'étudier les réactions des Esprits de la Machine afin de conforter ses théories.

Hector Adrian

Fichier pict officiel de l'actuel Seigneur de Fer Hector Adrian

Paladin de Fer de la Troisième Compagnie, il fut autrefois le Lieutenant de Nicodème Lazar avant d'être choisi par ce dernier et le Seigneur de Fer Ivander Cestius pour prendre la tête de la nouvellement formée 3ème Compagnie. De nature calme et réfléchie dans un premier temps, les multiples décisions froides mettant en jeu les vies de ces Frères, motivèrent Hector à s'affirmer face à Ivander et sa vision de l'avenir du Chapitre. Hector Adrian se rebella plus d'une fois face aux décisions impartiales de son seigneur et défia son autorité pour la première fois lors des évènements de MN-12a. Au cours des années qui suivirent Hector devint le représentant de la résistance face aux injustices créées par les choix de Ivander. Voir ainsi son Frère le plus prometteur et respecté brisera le Seigneur de Fer et le plongera dans une profonde mélancolie qui ne le quittera que le jour de sa mort sur Gemmae durant la Croisade des Mondes de Sarbédia. Ce n'est qu'après avoir été nommé Seigneur de Fer à la mort d'Ivander que Hector réalisera que chaque décision de son prédécesseur n'avait pour but que de mettre le Chapitre sur les bons rails avec Hector à sa tête. Cette réalisation hissera Ivander Cestius au rang de Héros et Sauveur du Chapitre sous l'impulsion d'un Hector reconnaissant mais attristé de n'avoir compris que trop tard le sacrifice de son mentor.

Composition de la Flotte Chapitrale

Redemption Star.jpg

  • Redemption's Star (Barge de Bataille)
  • Ferrum Imperatoria (Barge de Bataille) - Post MN-12a
  • Béhémoth (Croiseur Super-Lourd Avenger) - Post Sarbédia
  • Selenitus Sir (Croiseur Lunar) - Endommagé sur MN-12a
  • Spirit of Dantioch (Croiseur d'Attaque)
  • Gargantia (Croiseur d'Attaque)
  • Mandracus Nires (Destroyer Cobra)
  • Redracus (Destroyer Cobra)
  • Pride of Iron (Destroyer Hunter) - Détruit sur Carcerem
  • Danaé (Frégate Gladius)
  • Will of Catorsha (Frégate Gladius)
  • Manoraw (Frégate Gladius

Membres de la Deathwatch

Au cours des millénaires d'existence du Chapitre, très peu d'Iron Purity ont rejoint les rangs de la Deathwatch. Les rares élus à avoir quitté les rangs du Chapitre, pour rejoindre les tueurs de xénos de l'Inquisition, sont encore moins nombreux à en être revenus depuis.

  • Athos Zurion : Destin inconnu. Il était un Marine d'Assaut implacable et rejoignit les rangs de la Deathwatch, rapidement remarqué par ses supérieurs pour son talent à apporter la mort aux Xénos. Il n'est jamais revenu auprès du Chapitre et l'Inquisition ignore ce qu'il a pu advenir de lui. Il n'est pas à exclure que Athos ait décidé de poursuivre son service pour une durée indéterminée.
  • Zuriel Codeus : Vivant. Marine Devastator du Chapitre. Il effectua son service au sein de la Deathwatch avec zèle puis revint auprès du Chapitre après 50 ans d'absence. Il rapporta avec lui tout l'équipement qui lui fut alloué là-bas. Son retour fût grandement apprécié car il rapportait avec lui de grande quantités de savoir sur les Xénos ainsi que sa propre experience dans leur éradication.
  • Tivius Pratal : Marine Tactique du chapitre. Le vétéran de la troisème compagnie fût envoyé à la Deathwatch à sa demande personnel. L'astartes était promis à un avenir d'officier talentueux à la tête de sa compagnie. En effet son pragmatisme et son sang froid en faisait un Paladin de Fer très en vue parmis les autres officiers.

Exilés

  • Frère Cassius : Vivant. Un des derniers représentant du Rempart Rouge, le frère Cassius quitta la flotte du chapitre après la Guerre du Foyer. Trop conscient du danger qui planait sur le chapitre, il l'abandonna en quête de la seule personne capable de changer la donne : l'Inquisitrice Selenna Ivannova. Depuis lors, Cassius protège l'inquisitrice qui met tout en oeuvre pour permettre au chapitre de survivre.

Reliques du Chapitre

Iron Colossus

Automata de Combat, Iron Colossus

Cet Androïde a été découvert en M33 par le Chapitre au cours de l'exploration d'un complexe Iron Warriors datant de la Grande Croisade, mis à jour suite aux ravages de la Guerre de la Bête. L'Automate de Bataille de modèle Colossus semblerait, de par son ancienneté, avoir servi de modèle à la conception du Cercle de Fer du Primarque de la IVe Légion. Ce Robot de Bataille Colossus n'a jamais été déployé par les Iron Purity depuis sa découverte jusqu'à la Croisade des Mondes de Sarbédia. Il a subi à la place tout un tas de procédures visant à s'assurer qu'aucun problème ne pourrait survenir lors de l'hypothétique futur déploiement de l'Automate. Depuis peu, le Maitre des Forges s’attelle à apporter des modifications sur le châssis afin d'accroitre la taille de l'Iron Colossus et augmenter ainsi son potentiel destructeur. Le robot est considéré comme une véritable relique de l'époque de la Grande Croisade.

Armure Cataphractii

Antique Armure Cataphractii, Iron Purity

De par sa volonté isolationniste, le Chapitre entre peu en contact avec d'autres structures de l'Imperium. De ce fait, les Iron Purity se fournissent en matériel auprès de Mondes Forge mineurs croisés sur leur route. En échange de services diverses, allant de la conquête de Systèmes voisins à la défense du Monde Forge lui-même, les Iron Purity obtiennent armes et armures énergétiques. Cet état de fait explique pourquoi le Chapitre ne possède, à l'heure actuelle, que peu d'Armures Tactiques Dreadnoughts, ces dernières étant de l'antique modèle Cataphractii. Récemment, le Chapitre a été contraint à sortir de son isolement pour rejoindre les combats qui deviennent de plus en plus rudes, nécessitant ainsi toutes les forces disponibles. Les Iron Purity n'ont donc pas eu d'autres choix que d'être beaucoup plus exposés lors des combats de la Croisade Fulminata, bien qu'étant en périphérie des affrontements principaux sur San Tarkus et les autres mondes du noyau sectoriel. Cette exposition leur fera très vite comprendre que leurs équipements doivent être renouvelés au risque de perdre en efficacité.

Armure Indomitus

Armure tactique dreadnought Indomitus

Après l'arrivée du chapitre dans le secteur de Sarbédia, pour prendre la tête de la croisade visant à reconquérir ses mondes, les Iron Purity reçurent de la part des envoyés de Mars une vingtaine d'armures Terminator modèle Indomitus, en remerciement de leurs actions héroïque en ce début de Croisade, mais aussi afin de sceller la collaboration entre le chapitre et le Mechanicum martien. Ce matériel fut accueilli avec gratitude et permis de renforcer la première compagnie afin d'en faire, finalement, le Fer de Lance du chapitre. Ces armures sont vues comme une bénédiction et sont révérés comme de saintes reliques. Elles sont toutes frappées du sceau de la croisade et du Mechanicus. Ces armures ne peuvent être inspectées et réparées que par le Maitre des Forges Issator Carnaan. Malheureusement, plusieurs de ces précieuses reliques furent perdues au cours de la Guerre du Foyer et leur perte est pleurée chaque jour par les adeptes et Techmarines du chapitre.

Ferrum Cohortis

"Mes créations ? Non ce ne sont pas des cibles d'entrainement, ce sont les défenseurs silencieux du foyer de notre fraternité."
—Issator Carnann, Maitre des Forges actuel des Iron Purity

Automata IP.jpg

Depuis sa prise de fonction, Issator Carnaan procède à la récupération de pièces détachées et autres composants afin de créer des Automates qu'il nommera Ferrum Cohortis. Ces Robots de Combat ne sont utilisés que pour la défense des Vaisseaux de la Flotte du Chapitre et plus particulièrement le Redemption's Star. Invisibles pour n'importe qui, ils sont dissimulés dans les murs via des trappes de confinement et ne sortent qu'en cas d'abordage du navire afin d'appuyer les Astartes et membres d'équipage à bord. Leur nombre estimé est de cinquante unités rien que sur la Barge de Bataille du Chapitre. Peu sophistiqués technologiquement et dénués d'IA de contrôle, les Automates sont tous reliés à un centre de contrôle auxiliaire sous la supervision du Maitre des Forges en personne. L’armement de ces Automates varie considérablement d'une unité à l'autre et ne semblent pas respecter de logique préétablie. Cela peut aller du Fusil Laser aux Armes de mêlée ou bien des armes plus sophistiquées tel que le Poing Énergétique ou le Lance-Plasma.

Collecte d'artefacts

Nécrons.jpg

Au cours des différents affrontements contre les abominations de Fer Vivant, les Iron Purity comprirent très vite l'intérêt de sauvegarder des armes et des carcasses Nécrons afin d'avoir de puissants arguments pour de futurs échanges avec les mondes-forge mineur que croisait le chapitre. Cela permit en effet aux Iron Purity de récupérer armes, munitions et armures ainsi que leurs entretiens auprès du Mechanicum, par ailleurs bien trop heureux de pouvoir mettre la main sur des artefacts aussi précieux. Bien que les stocks de pièces détachées Nécron du chapitre, soit extrêmement limité, chaque pièce technologique échangée permit au chapitre d'assurer son avenir en terme de matériel. Cette pratique salvatrice pour les Iron Purity est néanmoins sous-évaluée. En effet, le chapitre préfère échanger ses pièces rares contre beaucoup de matériel de peu de valeur pour le Mechanicum plutôt que d'espérer des équipements impériaux de grande valeur et difficilement productible, alors que certains monde-forge semblaient près à le faire. Cette dévaluation permit au chapitre d'entretenir d'excellente relation avec des mondes-forge mineur du Segmentum Ultima.

Deuil de Cestius

Armure terminator modèle Cataphractii. Nommé Deuil de Cestius en l'honneur de son dernier porteur.

Après le sacrifice héroïque d'Ivander Cestius, son armure fut récupérée et entièrement réparée. Cependant, l'esprit de la machine de cet antique modèle Cataphractii était devenu profondément réfractaire. En effet, lorsque que cette relique fût offerte à Astur Reyzor, nouveau Paladin de Fer de la Troisième Compagnie, l'esprit de la machine se rebella et le harnois fût inutilisable par Reyzor, car il se désactiva de lui-même et devint impossible à redémarrer tant que le Paladin de Fer en était équipé. Les technoprêtres émirent l'hypothèse d'un choc traumatique de l'esprit de la machine suite à la mort de son ancien porteur, ils proposèrent néanmoins de régler le problème via des manipulations dont seul le Mechanicus à le secret. Hector Adrian refusa énergiquement, préférant laisser l'esprit de la machine de l'armure porter le deuil comme chaque frère du chapitre. Les plaques de céramite furent alors repeintes en noir et l'armure terminator fut exposée au cœur des Halls de Fer du Redemption' Star. Il est dit que le "Deuil de Cestius" ne se laissera porter que par un astartes possédant la même volonté d'acier qu'Ivander Cestius. Certains frères du chapitre conseillèrent à Hector Adrian de tenter de revêtir l'armure, convaincu que le Seigneur de Fer était le digne successeur de la volonté d'Ivander, mais il refusa sans expliquer ses raisons. Que ce soit par peur de subir le rejet de l'esprit de la machine et de perdre une certaine légitimité en tant que Seigneur de Fer, ou de ne pas s'en sentir véritablement digne, Hector Adrian ne cherche pas à s'approcher de l'armure, qui attend patiemment son prochain porteur.

Alliés

"Nos ennemis sont bien plus nombreux que nos alliés, mais la force du peu sur qui nous pouvons compter surpasse largement celle de ceux qui cherche notre chute."
—Hector Adrian. Seigneur de Fer des Iron Purity
  • Kings Fang : Que ce soit au cours des conflits de la croisade des Mondes de Sarbédia ou durant la Béatification d'Ivander Cestius et de Clovis Kalish, les Iron Purity respectent profondément la noblesse et l'inébranlable volonté des fils de Kalaris. Les deux chapitres scellèrent des serments d'amitié et d'assistance mutuelle plusieurs années après la croisade et les Iron Purity semblent moins pessimiste en la présence de leurs frères King Fangs. Au combat, les deux chapitres sont complémentaires, s'adaptant parfaitement aux habitudes de l'autre, rendant virtuellement impossible une défaite lorsque les deux chapitres coopèrent au cours d'une campagne, et limitant les pertes.

Citations

Venant des Iron Purity

"Oui, nous allons traverser directement l'atmosphère de cette maudite planète même si cela vous dérange, et leur montrer de quel fer le chapitre est fait !"
—Capitaine de Fer Zelos Adamma avant une manœuvre orbital hautement risquée à bord du Gargantia.
"Envoyez-moi au bûcher si cela vous chante. Mais vous serez bien avisée de me laisser finir de sauver un des domaines de notre Seigneur Immortel. "
—Ivander Cestius, Précédant Seigneur de Fer des Iron Purity.
"Béni sois-tu par l'Empereur. Guidé par le Chapitre, tu rejoins les flammes qui t'ont vu forgé. Des cendres naitra un nouveau Fer Pur, porteur de ta volonté d'acier. Le marteau de l'ennemi le renforcera sur l'enclume du Chapitre. Et d'acier sera sa volonté. Ainsi l'as-tu décidé, mon Frère."
—Extrait du rite de la béatification des Iron Purity après la mort d'Ivander Cestius.

À propos des Iron Purity

"J'ai prouvé leur loyauté dans leur propre sang. Depuis dix millénaires ils sont les gardiens silencieux du Segmentum Ultima, et ils n'ont reçu pour toute récompense que de la méfiance de notre part. Et ils s'en accommodent très bien manifestement."
—Inquisitrice Selenna Ivannova, Ordo Hereticus.
"Meurt, meurt ! Mais pourquoi tu crèves pas ?!"
—Dernières paroles d'un Hereticus Astartes face à un "Tueurs" Iron Purity
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.