FANDOM


Community-header-background Cet article, Imperial Ravens, a été écrit par Alexander Tiberius. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.

Les Imperial Ravens sont un Chapitre Space Marines loyaliste créé lors d'une fondation inconnue et d'une lignée incertaine. Ils sont connus pour être conservateurs de nature et, le plus inhabituel pour un Chapitre de l'Adeptus Astartes, sont des adhérents zélés du Credo Impérial. Ils croient fermement en la nature divine de l'Empereur et en la destinée manifeste de l'Humanité de gouverner la Galaxie connue. Partout où leurs tâches les mènent, les Astartes de ce Chapitre sont connus pour leur dévotion ostentatoire, grâce à l'utilisation étendue de sceaux de pureté, de pendentifs d'Aquilas impériaux et de rouleaux de prières attachés à leurs plaques de combat. Ils sont également reconnaissables de par leurs chants de dévotion et de prière qu’ils entonnent même au cœur des batailles les plus féroces.

Plus souvent prêtres que guerriers, ces Frères de bataille ont transformé leur planète natale, Malevolancia, en un véritable Monde Sanctuaire. Ils y ont érigé d'innombrables cathédrales et monuments gigantesques pour montrer leur foi intense - chacun d'eux rivalisant de grandeur avec les plus grands Titans de l'Imperium. Les Imperial Ravens quittent rarement leur domaine dans le Sous-Secteur de Malevolante, dont ils sont devenus les principaux administrateurs et protecteurs de cette région. Ils enverront cependant des déploiements séparés des différents Diocèses de leur Chapitre pour répondre à un appel aux armes, surtout si c'est une Guerre de la Foi.

Histoire du Chapitre

Origines

Les origines de ce Chapitre ardent et zélé sont pratiquement inconnues, car il n'y a aucun compte rendu écrit dans les archives officielles de l'Empire - ni dans les archives du Chapitre lui-même ni dans le Librarius Omnis sur Terra lui-même. Les raisons de la création du Chapitre ou de la lignée génétique dont ils sont issus ont toutes été délibérément obscurcies, ce qui fait qu'il est presque impossible d'en connaître la véritable origine. Cependant, les documents existants indiquent que les Imperial Ravens sont apparus pour la première fois dans les documents officiels en M35 (ce qui indique que le Chapitre aurait pu être créé n'importe où entre les 8-21e Fondations) quand les fonctionnaires de l’Adeptus Ministorum essayèrent d'intervenir dans les recherches de l'Ordo Hereticus, lorsque cette organisation a essayé de faire une étude des origines du mystérieux Chapitre. Cette action a été suivie d'un accord qui a finalement été conclu entre les deux institutions, pour placer le Chapitre sous le Sceau du Tabou - pour supprimer et sceller délibérément tout enregistrement sur les Imperial Ravens - sous des édits obligatoires établis par le représentant inquisitorial au pouvoir et l’Ecclésiarque de l'Adeptus Ministorum. Ces deux institutions ont également convenu que la responsabilité des opérations du Chapitre relèverait de la compétence spéciale de l'Adeptus Ministorum, qui désignerait les campagnes qui seraient confiées au Chapitre.

Isolationniste

Depuis cet événement, les Imperial Ravens ont été réaffectés au Sous-Secteur de Malevolante, pour se baser sur le monde de leur choix, et pour être toujours vigilants aux frontières du Segmentum Obscurus, que ce soit contre les forces du Chaos ou les raiders xénos. Le Chapitre a choisi le monde de Malevolancia comme le leur et a établi une Forteresse-Monastère sur le sol du Monde-Capitale du Secteur. Les Imperial Ravens ont assuré la reconstruction de la foi et des structures sociales de la planète, vantant la divinité et la droiture de l'Empereur. Le Chapitre reconstruisit des villes et édifia des temples d'où la Foi Impériale pouvait être maintenue, et la foi donnée à leur nouvelle terre natale assura que la foi des peuples en l'Empereur était inébranlable et incontestable.

Fanatiques

Dans tous les mondes du Sous-Secteur de Malevolante, les Imperial Ravens ont apporté leur ferveur et leurs croyances religieuses zélées à l'égard de la divinité du Dieu-Empereur. Les peuples du Sous-Secteur ont accepté volontiers les Imperial Ravens comme leurs sauveurs. Les plus grands des aumôniers des Imperial Ravens convertissent des millions de personnes au Culte de l'Empereur avec leurs seules paroles. Sous la direction des Imperial Ravens, les populations du Sous-Secteur de Malevolante ont manifesté leur foi et leur dévotion envers le Dieu-Empereur en construisant d'innombrables cathédrales et lieux de culte. Ces mondes devinrent des modèles de dévotion parfaite et extrême à la foi en l'Empereur-Dieu. Le Chapitre devint l'autorité au nom de l'Adeptus Ministorum et n'hésita pas à effectuer de nombreuses processions et sermons interminables pour la population de Malevolancia. Le Monastère-Forteresse du Chapitre lui-même sert de lieu de culte, ouvert aux habitants de la planète pour se réunir et écouter les sermons des aumôniers des Imperial Ravens.

Campagne Notable

La Deuxième Guerre des Fils de Lorgar

Après le retour du Fils Vengeur et la défaite Mortarion lors de la Guerre de la Peste, une rumeur serait parvenue aux oreilles du Chapelain Noir Erebus. Un chapitre fanatique de l'Adeptus Astartes aurait mené plusieurs croisades à la gloire de l'Empereur en plusieurs lieux contrôlés par les Forces du Chaos, combattant avec un acharnement digne de la ferveur impitoyable des Word Bearers. Les premières années du deuxième siècle du Quarante-Deuxième Millénaire auraient alors été marquées par une campagne massive lancée contre plusieurs des Mondes de Recrutement du Chapitre des Imperial Ravens. Des batailles comme la Chute de la Lune-Cathédrale de Sionad ou l'Embuscade Stellaire de la Passe de Garwelt ayant opposé les courageux loyalistes de Malevolancia et les zélotes déments d'Azargal sont déjà célèbres dans les annales impériales.

Un acharnement peu commun

Les Imperial Ravens, plaçant la foi en l'Empereur-Dieu au dessus de toute autre considération, ne pouvait laisser les fils du Primarque félon Lorgar agir en toute impunité. Bien que les premières incursions des croisades Imperial Ravens en territoire ennemis furent couronnés de succès, la contre attaque conséquente des forces chaotique forcèrent les loyalistes à se replier de plus en plus proche du sous-secteur Malevolante. Se stabilisant en une guerre défensive, les loyalistes repoussèrent vague après vague les innombrables assaillants envoyé par le Chapelain Noir Erebus. Au cours de différentes défenses que menait le chapitre, un zèle qui ne leurs était pas connu semblait s'être emparé d'eux lors de l'élimination systématique des astartes corrompu.

Premiers soupçons

Cet évènement d'importance, encore d'actualité en ce moment, amena plusieurs institutions impérial à se poser des questions sur l'acharnement des deux camps l'un envers l'autre. Ceux-ci font preuve d'une étrange détermination à abattre les astartes corrompu. L'Inquisitrice Hartelm, de plus en plus intriguée à ce sujet semble actuellement réunir des forces pour confronter les Word Bearers et les Hell Crusaders tout en entamant des recherches sur les mondes des Guerriers de Malevolancia pour espérer comprendre la raison pour laquelle ils attirent tant les Fils de Lorgar.

Une guerre interminable

Ce conflit commença en 108.M42 et se poursuit encore aujourd'hui. L'évènement le plus marquant pour l'Imperium fût le conflit de la percée de Cantabile, où une incursion massive des fils corrompu de Lorgar trouvèrent une voie sûr vers Malevolancia, le monde chapitral des Ravens. Bien que bref, grâce à la détermination des forces de défense planétaire et leurs équipements de haute qualité, cet évènement força les loyaliste à détacher d'important renfort vers Cantabile afin d'empêcher l'arrivé d'une contre offensive, fragilisant ainsi les autres fronts de défense du chapitre.

Le Front de Cantabile

Etant habitué à conquérir des mondes entiers grâce à ses sermons corrupteurs adressés à ses ennemis, Azargal, l'Apôtre Noir commandant les forces des Hell Crusaders s'était apparemment attendu à une victoire facile, sous-estimant la ferveur de ses adversaires. Ainsi, plusieurs forces d'avant-garde hérétiques se retrouvèrent piégées par des embuscades du Chapitre. Cependant, si la foi indéfectible animant les Guerriers de Malevolencia pouvait les protéger de l'influence maligne d'Azargal, tel ne fut pas le cas pour les citoyens et les serfs du chapitre sur place. En quelques mois, des foules de zélotes vinrent grossir les rangs des Hell Crusaders et des Word Bearers, lançant plusieurs attaques-suicides visant à détruire les installations défensives et les ravitaillement de ligne des Imperial Ravens. C'est de cette façon que Cantabile devint le premier enjeu de la Guerre des Fils de Lorgar : les loyalistes ayant l'avantage du terrain dans leurs manœuvres défensives, les traîtres gagnant chaque jour de plus en plus de chair à canon pour gêner leurs ennemis et protéger l'avancer de leurs Astartes ainsi que de leurs blindés.

La Chute d'Iselm IV

Outre la situation de plus en plus incertaine à Cantabile, le coup le plus dur asséné aux Imperial Ravens lors du Siège de leurs domaines stellaires fut le Bûcher d'Iselm IV. Au contact de leurs irréductibles ennemis, les Hell Crusaders eurent tôt fait de comprendre quels points attaquer pour atteindre l'orgueil des loyalistes et le Monde-Sanctuaire d'Iselm IV en faisait partie. Si peu de chose sont connues de l'histoire ancienne des Imperial Raven, leur triomphe sur la Planète Eclats du Sous-Secteur Iselm, rebaptisée Iselm IV reste néanmoins un événement célèbre ayant établi la notoriété des Croisés de Malevolencia. Ce fut donc là où les Imperial Ravens avaient fourni leur plus éclatante preuve de loyauté envers l'Empereur qu'Azargal et Erebus avaient décidé de frapper. La Planète Eclats était un ancien monde s'étant fracturé suite à un redoutable bombardement orbital perpétré par la Legion Traîtresse des Word Bearers pendant l'Hérésie d'Horus. Toutefois, les millénaires passant, ses morceaux avaient été reliés les uns aux autres par un complexe de docks stellaires. Selon d'anciennes légendes locales, le Chapitre aurait défendu le chantier de construction de ces docks contre les vagues innombrables des Orks à une époque indéterminée et auraient tenu, redonnant espoir au peuple de la Planète Eclats jusqu'alors contraint de survivre sur les déserts stériles des éclats de leur monde où l'oxygène était devenu une denrée rare.

Les hérétiques lâchèrent leurs forces sur Iselm IV, convertissant de forces les survivants à leurs attaques. Il est conté que sur tous les canaux vox des Imperial Ravens, la voix de l'Apôtre Noir Azargal aurait retentit, provoquant les loyalistes. Les Guerriers de Malevolencia, pour la plupart enlisés dans le bourbier sanglant de Cantabile n'avaient pas pu envoyer de forces de défenses pour contrer l'attaque des Fils de Lorgar et ce fut un choix cornélien pour le Haut-Cardinal que de dégarnir le front principal pour venger les affronts de ses ennemis. La Force de Frappe Verdict fut donc envoyée à Iselm IV et si elle trouva bien les Hell Crusaders sur place, elle pu surtout constater avec horreur que la population du Monde-Sanctuaire était devenue une foule de mutants fanatisés, parfois fusionnés avec les statues des Saints Impériaux, accueillant les Imperial Ravens avec des acclamation béates. Le pire était toutefois encore à venir. Profitant du fait que leurs ennemis loyalistes étaient descendus nettoyer les docks stellaires d'Iselm IV, le redoutable Chapelain Erebus et ses Word Bearers invoquèrent une horde de Démons du Warp pour attaquer le Croiseur d'Attaque de la Force de Frappe Verdict. L'équipage fut massacré et les survivants possédés par les Choses venues de l'Immaterium. Sur l'ordre d'Erebus, le vaisseau fut propulsé droit sur Iselm IV, brisant une deuxième fois la planète et faisant perdre de précieux éléments au chapitre.

L'espoir renaît à Cantabile

Le tragique événement arrivé à Iselm IV, brûlant la planète entière semble avoir beaucoup affecté le Chapitre sur le coup. Les Imperial Ravens se seraient divisés en deux tendances : ceux désireux de se venger en lançant une puissante offensive de tout le Chapitre contre ses adversaires et ceux préférant continuer de maintenir les Forces du Chaos dans une guerre d'usure à Cantabile. Après une nuit entière de débats stratégique avec les Evêques puis une journée complète passée en prière pour communier avec l'Empereur-Dieu, le Haut-Cardinal aurait pris la décision de simuler un repli massif de plus de la moitié des Forces loyalistes vers Malevolencia afin de concentrer toutes les forces ennemies à nouveau sur Cantabile. Ces consignes ne furent apparemment connues que des Evêques du Chapitre ainsi que du Reclusiarch pour empêcher le plan de filtrer. La stratégie fonctionna. Azargal en personne vint sur Cantabile pour affronter les Imperial Ravens "restants" en première ligne. C'est alors que les serviteurs du Chaos virent avec stupeur le ciel s'illuminer d'une lumière aveuglante. La Flotte du Chapitre avait surgi du Warp et procédait au bombardement orbital de l'arrière des armées hérétiques comprenant le plus d'Astartes renégats et de Machines-Démons. Tandis qu'une bataille spatiale inattendu se livrait entre les vaisseaux loyalistes et hérétiques, une pluie de modules d'atterrissage fut projetée à la suite du bombardement orbital. Cette bataille fut la première victoire décisive remportée par les Imperial Ravens dans la Guerre des Fils de Lorgar. La Flotte ennemie fut forcée de reculer et les Hell Crusaders, désorganisés auraient été en grande partie massacrés par les Anges de la Mort, les survivants s'étant dispersés dans les étendues sauvages de Cantabile.

La Guerre continue…

Malgré la Première Victoire de Cantabile, les Imperial Ravens ne sont pas encore débarrassés de leurs effroyables ennemis. Les Hell Crusaders et les Word Bearers ayant survécu à l'assaut des loyalistes semblent mener désormais une campagne de guérilla, non seulement sur Cantabile mais aussi, inexplicablement, sur plusieurs autres mondes, semblant à chaque nouvelle attaque un peu plus proches de Malevolencia. Trois Évêques du Chapitres seraient déjà morts à l'heure actuelle et on murmure que la Flotte du Chaos, toujours sous le commandement du Chapelain Erebus aurait été aperçue au large de plusieurs Mondes de Recrutement des Imperial Ravens, curieusement, sans avoir tenté de les attaquer. Les plus optimistes pensent aujourd'hui que les Word Bearers et les Hell Crusaders sont en train de préparer leur baroud d'honneur face aux Guerriers de Malevolencia mais les plus pragmatiques, eux restent intrigués, considérant plutôt que les zélotes du Warp semblent plutôt attendre quelque chose…

Organisation du Chapitre

Hiérarchie

Grades d'officiers

  • Haut-Cardinal - Équivalent de Maître de Chapitre.
  • Évêque - Équivalent de Capitaine de Compagnie.
  • Diacre - Officier subalterne, Second d'un Évêque en tant que conseiller en chef du Diocèse.

Grades spécialisés

  • Reclusiarch - Maître de la foi, Aumônier principal.
  • Chapelain - Voir section "Particularités du Chapitre."
  • Primat - Équivalent de Techmarine.
  • Hospitalier - Maître de l'Apothecarion, Apothicaire Principal.
  • Medicus - Équivalent d'Apothicaire.
  • Camerlingue - Conseiller personnel du Haut-Cardinal. Voir section "Particularités du Chapitre."

Grades du rang

  • Doyen - Principal Sergent d'une Compagnie.
  • Vicaire - Sergent-Chapelain. Commande une escouade. Voir section "Particularités du Chapitre."
  • Prêcheur - Équivalent du Frère de Bataille.
  • Séminariste - Équivalent des Scouts.

Particularités du Chapitre

Chapelain

IR Chaplain

Sergent-Chapelain d'une escouade Imperial Raven

Le nombre de Chapelain présent au sein d’une seule Compagnie, appelé aussi Diocèse, est bien supérieur à ce qui est originellement prévu par le Codex Astartes. En effet chaque escouade, appelée aussi Clergé, comprend un Sergent-Chapelain en plus des effectifs habituels pour une escouade Space Marines standard. Ce qui porte le nombre de Chapelains par Compagnie à dix. Ils sont également responsables des prêches et diverses ordinations sur Malevolancia et les autres planètes du Sous-Secteur. Les réponses aux besoins spirituels du Chapitre et de la population civile et militaire font partie de leurs préoccupations majeures. Chaque Astartes que comprend le Chapitre est un Chapelain en devenir tant ils remplissent quasiment les mêmes fonctions de par leurs actes. Cependant jamais ils ne chercheront à s'accaparer la tâche sacrée qui revient de droit aux redoutables Chapelains Imperial Ravens. Mais il est courant de voir plusieurs frères de bataille prier ensemble sans la présence du Sergent-Chapelain d'escouade.

Chanteur de Guerre

Warsong IR

Un "Chanteur de Guerre" Des Imperial Ravens

Équivalent des Devastators Marines, cette formation spécialisée de spécialistes des armes lourdes est connue sous le nom de Chanteurs de Guerre. Ils sont bien équipés avec une variété d'armes lourdes à leur disposition dans l'arsenal du Chapitre. Malgré la distance à laquelle ils se battent, ils sont tout aussi zélés au combat que les autres membres du Chapitre. Ils sont très respectés pour leur propension à distribuer la mort de loin, tout en récitant des prières et des chants tonitruants, rivalisant avec le vacarme du rugissement de leurs Bolters Lourds. Disciplinés et bien entrainés, leur précision au combat en fait une unité de prédilection pour les affrontements à distance ou la tenue de position par le Chapitre. Les Chanteurs de Guerre seront toujours appuyés par des Frères d'Assauts du Chapitre ou des Marines Tactiques afin de ne pas être interrompus dans leur tâche sacrée d’éradication des ennemis de l'Empereur-Dieu. N'importe quel Sergent-Chapelain souhaite avoir, au sein de son escouade, un Chanteur de Guerre pour appuyer les autres frères tout en rendant hommage à l'Empereur de la meilleure des manières possibles.

Camerlingue

Le titre de Camerlingue est à la fois un grand honneur, mais aussi un éloignement du reste du Chapitre et de ses théâtres d'opérations. Le Camerlingue est le conseiller personnel du Haut-Cardinal, mais aussi le gestionnaire de toutes les ressources du Sous-Secteur Malevolante et l'agent de relation avec les autres institutions de l'Imperium. Ses responsabilités sont donc extrêmement nombreuses. Le Frère de Bataille, qu'il soit Évêque ou simple Séminariste, est choisi par le Haut-Cardinal, généralement, car les deux Astartes entretenaient, avant la nomination du Haut-Cardinal à ce poste, de solides liens de fraternité. Des précédents existent, dans les archives du Chapitre, où un simple humain fût élevé en tant que Camerlingue, mais même l'efficacité des traitements réjuvénants on leurs limites et ce genre d'exception est par conséquent, extrêmement rare.

Le titre de Camerlingue s'accompagne également d'une lourde responsabilité, s'ajoutant aux autres déjà conséquentes. Si par malheur le Haut-Cardinal venait à mourir, le Chapitre rentre alors dans une période transitoire aussi appelée période du "Sede Vacante". Il revient alors au Camerlingue d'assurer l'intendance, après avoir brisé le sceau de Commandement du défunt Maître de Chapitre, durant les douze jours de délibération des Évêques pour élire parmi eux le nouveau Haut-Cardinal. Une fois le "Sede Vacante" terminé, le Camerlingue doit laisser place à son successeur, désigné par le Haut-Cardinal nouvellement élu, et s'en retourner dans les rangs du Chapitre.

Croyances du Chapitre

Contrairement à la plupart des Chapitres de l'Adeptus Astartes, les Imperial Ravens sont notamment de stricts adeptes du Culte Impérial, croyant en la divinité de l'Empereur et en la destinée manifeste de l'Humanité de dominer les étoiles. Enracinée dans les croyances de l'ancienne Lectitio Divinitatus qui constituait la base de la religion officielle de l'Imperium de l'Homme et la fondation du Culte Impérial épousée par les disciples de l'Adeptus Ministorum. Enracinés dans les croyances du Culte Impérial, les Imperial Ravens se croient les hérauts d'un nouvel âge terrible pour l'Humanité de servitude religieuse envers le divin Dieu-Empereur. Ce n'est qu'unis derrière les enseignements de l'Ecclésiarchie et offrant une obéissance appropriée au Maître de l'Humanité, que les masses de l'Humanité peuvent être sauvées des périls de la menace xénos, de la corruption des schismes démoniaques et internes propagés par l'Apostat. Il n'y a qu'une seule puissance dans la galaxie digne d'une telle soumission, et c'est la glorieuse majesté du divin Dieu-Empereur.

Au combat, les Imperial Ravens sont dirigés par des Chapelains vêtus de noir, de rouge et à tête de mort, qui agissent à la fois comme guides spirituels et hérauts du Chapitre. C'est à ces fervents et zélés adhérents du Credo Impérial d'assurer la force morale et la pureté de leurs frères de combat. Ils montrent le chemin de la vérité par la parole et par les actes, non seulement aux vaincus, mais aussi à ceux qui tiennent l'épée. Lorsqu'un monde ou une ville est brûlé ou qu'un peuple est mis à mort, ils accomplissent l'acte avec la solennité d'un rite, répandant les cendres éparses des morts et mondes défiants sur les têtes courbées des guerriers de leur Chapitre, en parlant en phrases rituelles.

Bâtir des mondes de foi

Chaque guerrier de ce Chapitre est un Missionnaire qui apporte avec lui la lumière du divin Empereur de l'Humanité, prêchant la seule vraie Foi à ceux qui l'entendront et exterminant ceux qui ne l'entendront pas. Pour les Imperial Ravens, leur affirmation dans la divinité de l'Empereur de l'Humanité conduit leur but : donner à l'Humanité la foi en le Dieu-Empereur à son sommet. En conséquence, les Imperial Ravens sont déterminés à répandre leur propre Foi en l'Empereur dans chaque monde que leur Chapitre rencontre au cours des différentes campagnes et croisades auxquelles ils participent. Les mondes brisés qui ont vécu sous le joug des étrangers, des sorcières et des croyances idolâtres en faux dieux, sont amenés à la lumière de la vérité divine de l'Empereur.

Au milieu de la dévastation, les Imperial Ravens élèvent des temples. Les Aumôniers et leurs prédicateurs vassaux mortels vont parmi les conquis pour parler du Dieu qui règne maintenant sur eux, produisant d'énormes œuvres de dévotion sur la divinité et la droiture de l'Empereur. Par d'innombrables discours et sermons, ces fanatiques ardents sont capables de convertir des millions de personnes au Culte de l'Empereur avec leurs seules paroles. Les fondations des villes nouvelles sont enfoncées dans les braises des anciennes, tandis que de vastes monuments et cathédrales dédiés au Culte de l'Empereur sont érigés sur les monticules des morts appartenant à ceux qui résistent à la conversion. Les gens de ces mondes reforgés grandissent et prospèrent dans le sillage des efforts des Imperial Ravens, et les populations se montrent tout à fait fidèles à l'Imperium et au Dieu-Empereur.

Doctrines de combat

Le moral comme arme de guerre

"Ils sont tout autant de nobles serviteurs de l'Empereur que nous. Il est donc de notre devoir de les inspirer, afin qu'ils Le servent au mieux. "
—Haut-Cardinal Ramuh Catarius

Les Imperial Ravens ne déploient que rarement plus d'une demi-Compagnie par théâtre d'opérations. En effet, le Chapitre préfère s’appuyer sur le nombre des forces humaines présentent sur place plutôt qu'un déploiement massif de leurs propres effectifs. Les prêches, chants et prières des Imperial Ravens, galvanisent les troupes de l’Astra Militarum et/ou des forces de défense planétaire sur le champ de bataille, leur permettant d'obtenir de meilleurs résultats durant une conquête ou une défense. Le Chapitre sait mieux que personne que le moral est une arme au même titre qu'un Bolter ou une Épée Tronçonneuse. De par la composition particulière de leurs Escouades et leurs Doctrines, les Imperial Ravens dispersent leurs unités de combat partout où leurs alliés se tiennent afin qu'ils bénéficient d'un soutien psychologique et physique.

Forteresse-Monastère

Bocoud'plaisir

Représentation de la Forteresse-Monastère des Imperial Ravens à partir de la carcasse du Malevolant Deus Rex

Au cœur même du monde de Malevolancia, la capitale planétaire est surplombée par un géant d'acier et d'adamantium mort au combat depuis des millénaires. Le Malevolant Deus Rex était à l'origine un Titan de classe Imperator s'étant battu pour la défense de la planète lors de la sombre Hérésie d'Horus. Mort au combat, victime de dommages irréparables, il fut laissé sur place et ses composants les plus essentiels furent récupérés. Il ne restait du Titan qu'une coquille vide, un monument gigantesque commémorant une victoire oubliée dans le flot de carnage de cette sombre période. Après leur arrivée, les Imperial Ravens décidèrent de transformer le colosse en Forteresse-Monastère, leur permettant de garder un œil scrutateur sur la population en contre-bas. La "réhabilitation" de ce Titan en un tel monument permit donc aux habitants de cette planète d'y effectuer des pèlerinages ainsi que d'assister à de longues processions et messes à l’intérieur du Titan, sous la supervision des Astartes du Chapitre. La carcasse du titan en elle-même constitue le cœur de la forteresse, d'immenses travaux d'agrandissement, de terrassement et de stabilisation furent entrepris.

Armements

Bien que les armes originelles du Titan ne soient plus, les Imperial Ravens transformèrent la carcasse du béhémoth en véritable place forte, dotée d'un nombre impressionnant d'armes de défense et d'attaque dévastatrices. Le Chapitre prit beaucoup de temps afin de consolider la structure et d'ajouter nombre d'arches, piliers et spires gothiques, transformant le Titan en une cathédrale unique à la gloire de l'Empereur-Dieu.

Génétique du Chapitre

À l'origine, on pensait que les Progénoïdes des Imperial Ravens étaient pures, dépourvues de toute particularité ou dérive génétique que l'on trouve couramment dans de nombreux gènes d'autres Chapitres de l'Adeptus Astartes. Les occasions d'étudier les zygotes impliqués dans la création des organes du Chapitre ont été extrêmement rares, et les Imperial Ravens eux-mêmes sont singulièrement peu coopératifs à cet égard, à cause de leurs tendances isolationnistes. Dans les rares cas où des Magos Biologis ont réussi à acquérir le corps de l'un de ces Astartes, ils ont remarqués, après avoir effectués des examens médicaux, que les Progénoïdes du Chapitre semblent intactes, même si elles sont sujettes à une dégradation à long terme.

La Malédiction du Primarque : Pureté Divine

Les Imperial Ravens se soumettent aux plus hautes normes du Culte Impérial et considèrent leur loyauté comme inégalée par rapport aux autres serviteurs de l'Empereur-Dieu et soldats de l'Imperium. Une partie de cette fierté et de leur indéfectible engagement envers le Credo Impérial et ses enseignements est justifiée par la pureté de leurs Progénoïdes et de leurs nombreux palmarès de guerres et batailles gagnées au nom de l'Empereur. Certains esprits cyniques pourraient se demander si le passé des Ravens et leurs origines ont un rapport avec leur volonté farouche de prouver leur fidélité et d'éviter de se faire accuser par leurs pairs. Quelle qu'en soit la cause, les Imperial Ravens se méfient fortement de leurs alliés, une méfiance qui ne cesse de se renforcer avec le temps, jusqu'à ce que les membres du Chapitre en viennent à croire qu'aucun des fidèles et des enfants de l'Empereur en viennent à partager leur propre degré de loyauté. C'est pour cela que les Imperial Ravens n'accordent jamais leur confiance à leurs "alliés". Cette "malédiction" possède trois grandes phases :

  • Le Pur Uniquement. Le Frère de bataille commence par remettre en question la pureté de tous les serviteurs de l'Empereur-Dieu. Il considère que tous les autres ont déjà pêchés ou fautés. Ce comportement est renforcé auprès des alliés visiblement corrompus, comme les Psykers, les Abhumains ou les Navigators, malgré les sanctions qu'ils subissent. Lorsque le Frère de bataille doit converser avec une personne ayant un don psychique (à l'exception des Archivistes de son propre Chapitre) ou une mutation (aussi bénigne ou bénéfique soit-elle), il doit se retenir d'en venir aux mains, échangeant donc froidement avec ces derniers. Cet accueil glacial est d'ailleurs souvent réciproque, et les êtres mutés comme les Psykers se sentent souvent très mal à l'aise en présence d'Imperial Ravens, conscientes du mépris dont le guerrier fait preuve à leur égard en employant un vocabulaire grossier. Ce comportement ne fait donc que renforcer les tensions lors qu'un Frère de Bataille l'accompagne.
  • Les Vrais Fils de l'Empereur. Bien que les membres de l'Adeptus Astartes aient toujours été considéré comme les meilleurs guerriers de l'Empereur-Dieu, beaucoup de Chapitres se considèrent comme égaux et il existe généralement un certain respect entre Frères de bataille, quelque soit leur origine. Les Imperial Ravens en viennent à croire qu'il s'agit là d'un mensonge et qu'aucun autre Chapitre n'est à même d'espérer égaler leur loyauté, car les autres Space Marines se comportent comme de pâles copies des membres de leur Chapitre. Les seuls êtres qui méritent leur fonction au sein de l'armée de l'Empereur ne sont rien d'autres qu'eux-mêmes à leurs yeux.
  • Personne d'Autre que Nous. Au fil du temps, un Frère de bataille des Imperial Ravens peut en venir à croire que seul son Chapitre et son groupe sont dignes de confiance, malgré leurs multiples démonstrations et revendications de loyauté. L'Imperial Raven en vient à croire que tous les autres ne sont que des traîtres qui n'attendent que le bon moment pour retourner leurs manteaux. Le Frère de bataille ne prendra cependant pas de mesures contre de tels hommes sans raison valable, car de telles actions irréfléchies feraient honte à son Chapitre et iraient à l'encontre du Credo impérial qu'il tient en si haute estime. Il prendra cependant des précautions en ne leur octroyant que peu de pouvoir en plus de ne jamais leur tourner le dos, sauf cas de nécessité absolue. Le Frère de bataille ne travaillera donc que difficilement avec des membres d'autres Chapitres.

Stoïque

Cependant, les Astartes de ce Chapitre ont une tendance marquée vers une croyance tenace et inconditionnelle qui, souvent avec le temps, frôle le fanatisme. Amère et sans joie, peu de frères de bataille de ce Chapitre ont noué de liens avec d'autres Chapitres qui ne partagent pas leur foi en l'Empereur Dieu. Pour eux, il n'y a ni joie dans la bataille ni gloire dans la conquête, car ils sont convaincus que ce qui compte, c'est que leur devoir soit accompli au nom du Maître de l'Humanité. Les Imperial Ravens ne reconnaissent ni ne respectent leurs ennemis, car ils ne voient aucune vertu dans le défi. Ce n'est que lorsque leurs ennemis seront brisés et courbés dans la repentance qu'ils pourront être acceptés comme méritant autre chose que la ruine.

Suspicions

Bien que les Imperial Ravens soient tenus en haute estime par les Hauts Seigneurs de Terra et surtout de l'Ecclésiarchie, plusieurs autres Chapitres de l'Adeptus Astartes considèrent ce Chapitre quelque peu obscur, trop fier et peu fraternel, voir dangereux. Certains détracteurs sont même allés jusqu'à suggérer qu'ils auraient été corrompus par une faille dans la psyché collective du Chapitre ou dans leur patrimoine génétique, bien qu'aucun ne puisse contredire leur efficacité au combat.

Reliques du Chapitre

Imperator Canis ad bellum

Marcheur de combat Canis Ad Bellum en patrouille. Secteur inconnu

Canis Ad Bellum

Le Canis Ad Bellum (traduit du Haut Gothique en " Chien de Guerre ") n'est pas à proprement parler une relique, de par sa facilité de production au sein d'un Monde Forge. Son SCS, retrouvé en M36, fut une bénédiction pour le Chapitre et le Monde Forge Miordavolenci. Le Canis Ad Bellum est un Marcheur de combat au système d'alimentation beaucoup plus faible, voir primitif car utilisant un système à combustion, qu'un Titan ou un Chevalier Impérial. Le SCS du Canis permit de solidifier les relations entre les Imperial Ravens et Miordavolenci. Depuis, le Marcheur de combat est produit à grande échelle à la fois pour la défense du Monde Forge et pour les régiments blindés des forces de défense planétaire de Malevolancia et du Chapitre. Ils furent tous peints aux couleurs du Chapitre et sont devenus une arme de guerre courante dans le Sous-Secteur de Malevolante. Ne nécessitant qu'un seul opérateur pour le pilotage et le combat, le Canis Ad Bellum permet des déploiements rapides pour tout type de terrain, bien qu'il ne soit pas pourvu de Boucliers Void ou d'un Blindage Lourd il reste tout de même plus mobile et rapide qu'un char tout en conservant un potentiel de destruction équivalent voir supérieur.

Armure énergétique Mk III Modèle "Ares"

Imperial Ravens Mk III Eclipse

Un vicaire (sergent) des Imperial Ravens du 1er Diocèse d'élite, portant la relique Mk III 'Ares'

Les Imperial Ravens disposent d’un arsenal à la fois fourni par le Mechanicum, mais aussi par l'Adeptus Ministorum. De ce fait ils ont accès à nombre d'armes et d'armures antique et introuvable pour la plupart des autres Chapitres Astartes. C'est le cas des antiques armures Mk III modèle "Ares". Ces armures lourdes sont réservées au Diocèse le plus prestigieux du Chapitre, à savoir le premier. Tous les Astartes de cette Compagnie en sont équipés, sauf ceux possédant des Armures Terminator "Indomitus", et les portes avec fierté et respect. Le premier Diocèse des Imperial Ravens est sans doute le plus rarement déployé, mais lorsqu'il l'est, tout le Diocèse est alors mobilisé pour effectuer des frappes lourde et dévastatrice ou servir de Fer de Lance dans des assauts conjoints avec d'autres forces de l'Imperium. Bien qu'en disposant en grand nombre, le Chapitre les considère comme de véritables reliques dont la perte d'une seul est perçue comme une perte irremplaçable.

Variante "Ares"

Bien qu'officiellement considérée comme un modèle Mk3, la variante "Ares", propre aux Imperial Ravens, est le fruit de nombreuses modifications apportées conjointement par le Mechanicus et le chapitre. Les différentes faiblesses structurelles de l'armure ont été corrigées en sacrifiant une partie du blindage avant et arrière, caractéristique de cette armure lourde. Plus équilibrée et dotée de cogitateurs plus récents, cette armure protège plus efficacement son porteur contre les attaques portées sur le flanc tout en lui permettant d'obtenir un soutien poussé de l'esprit de la machine. Il y a fort à parier que la variante "Ares" n'est que le résultat d'un réassemblage de plusieurs modèles et pièces d'armure Mk3 récupérées puis retravaillées et modifiées afin d'obtenir un modèle unique.

Citations

Venant des Imperial Ravens

"Qu'il vous soit permis d'entendre Sa Sainte parole par le biais de nos armes bénies, car Il est le seul qui vous jugera une fois que nous vous aurons fais l'honneur de vous envoyer devant Sa porte, hérétiques."
—Sergent-Chapelain Radrick Vulturion. Cantabile. M42.
"Je ne vois que de potentiels ennemis parmi nos alliées humain. Ils sont si faillibles et la fausse promesse d'une échappatoire à la mort, les fera tourner leurs armes contre nous. Il faudra alors tous les envoyer, sans une hésitation d'aucune sorte, à notre Seigneur Immortel, afin qu'Il dispense Son très Saint Jugement."
—Evèque Gadrel Fulinor. Cantabile. M42
"Abjure tes faux dieux, hérétique ! Non pas que l'Empereur puissent te pardonner, mais peut être sera-t'il moins sévère que moi."
—Haut-Cardinal Christus Sempiterion. Lieu inconnu. 624.M39

A propos des Imperial Ravens

"On sait tous ce que c'est que d'aller à la messe. On sait tous ce que c'est que de prier l'Empereur. Mais par le Trône, à côté de ces gars là, le Ministorum c'est de la pisse de chat j'vous l'dit"
—Major Erik Trass. Lieu inconnu. Date inconnu
"De tous nos alliés, ces space marines sont surement les seuls de toute cette maudite galaxie, qui ne se retournerons pas contre nous tant que nous nous battrons en Son Nom. Pourquoi ? Vous avez déjà vu une séance de pénitence en pleine messe improvisée avec largage d'eau bénite par transporteur aérien ? Non ? Allez jeter un œil dehors alors ... "
—Général-Commandeur des F.D.P de Cantabile à son conseil de guerre. Cantabile. M42
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .