FANDOM


Community-header-background Cet article, Etna, a été écrit par Szazhen. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.


Etna est un Monde Forge d'importance intermédiaire situé proche de l'extrémité Ouest de la Cicatrix Maledictum. Elle est le Siège de l'Adeptus Mechanicus au sein du Sous-Secteur Eole.

Historique

Théorie

La légende veut qu'Etna fut autrefois un Monde Minier habité par une colonie de Squats, mais que ceux-ci finirent par disparaître avec le temps, que ce soit empoisonnés par l'atmosphère toxique ou chassés par l'épuisement des réserves polaires d'eau potable. Il subsisterait d'antiques complexes souterrains fortifiés, utilisés par le Mechanicus comme entrepôts sécurisés pour ses machines de guerre, des copies de SCS ou d'autres secrets plus sombres.

Évènements récent

La planète a failli succomber aux assauts de la Waaagh Skrotuz avant d'être secouru par plusieurs Compagnies des Emperor's Saints qui chassèrent les Orks au prix de lourdes pertes. Pour célébrer cette victoire, le Chapitre et le Monde Forge signèrent un accord de protection mutuelle, Etna s'occupant de la formation des Techmarines, de la construction et de l'entretien de la flotte des Astartes tandis que ceux-ci sont liés par serment de défendre l'Adeptus Mechanicus dans le Sous-Secteur Eole quoi qu'il advienne.

Caractéristiques

Atmosphère

Monde-forge.02

Fichier pict de la surface du monde forge

Planète de taille inférieure à la moyenne, dont le sol est composé à plus de 80% de métal et à l'atmosphère empoisonnée par des micro-particules de métaux lourds.

Noyau

Son noyau métallique très dense cause une gravité difficile à supporter pour l'être Humain, rendant la vie à la surface impossible sans un soutien technologique, tels qu'un équipement respiratoire approprié et des greffes d'implants mécaniques pour soutenir le corps.

Ressources en eau

On ne trouve pas d'eau sous forme liquide, celle-ci est récoltée directement dans l'air à l'aide de pièges à vent ou importée depuis d'autres mondes. Les calottes glacières ont depuis longtemps été détruites pour en récolter l'eau.

Organisation

Monde-Forge

Sa surface est intégralement consacrée aux mines où sont récoltés les métaux, aux raffineries et aux fonderies nettoyant et coulant le métal en lingots, aux usines transformant les lingots récoltés en pièces détachées et aux centrales de recyclages auxquelles sont connectés les pièges à vent dont les filtres récoltent tout, de l'eau dans l'air jusqu'aux particules fines de métaux afin que celles-ci soient triées et coulées en lingots pour les usines.

Villes Orbitales

Il n'y a ni ville ni aucune forme d'habitation en surface, la population vivant à bord des stations spatiales entourant la planète et reliées au sol par d'immense ascenseurs spatiaux. Ces stations spatiales sont également des chantiers navals produisant des vaisseaux de guerre pour les forces de l'Impérium dans le Sous-secteur Eole.

Importation

Incapable de subvenir à ses besoins alimentaires autrement que par le recyclage des déchets biologiques, Etna dépend totalement de l'approvisionnement en nourriture en provenance de l'Agri-Monde Elysion.

Faune

La majorité de la faune a été exterminée par les armées du Mechanicus pour protéger les infrastructures, et celles qui subsistent constituent un danger mortel pour tout individu s'éloignant des territoires sécurisés.

Que ces créatures soient originaires du Monde Forge ou qu'elles s'y soient adaptées, chacune de ces espèces présente pour trait spécifique un système anabolique basé sur le Fer et non sur le Carbone, ainsi, la plupart des grands animaux ont le cuir robuste comme une cotte de maille ou des carapaces dures comme l'acier.

En voici une liste non-exhaustive :

Vampires d'Humidité

Espèce insectoïde volante minuscule, dont les plus gros spécimens - les reines pondeuses - ne sont pas plus grosse que des moucherons, les Vampires d'Humidité sont des prédateurs évoluant en vastes essaims semblables à des nuages de sable ou de poussière. Leur petite taille leur permet de se faufiler à travers les défenses de leurs proies pour s'en nourrir et y pondre leurs œufs.

Un Vampire d'Humidité seul n'est pas une grande menace puisqu'il ne prélèvera au grand maximum que l'équivalent d'une goutte d'eau à sa proie, et son œuf sera rapidement repéré et éliminé par le système immunitaire de la victime, mais le fait est qu'il est très improbable de trouver ces insectes seuls, ceux-ci s'entourant de plusieurs centaines de milliers, voir de plusieurs millions de leurs congénères.

Les Auspex de l'Adeptus Mechanicus sont particulièrement vigilants à l'approche d'essaims de Vampires d'Humidité, ceux-ci étant suffisamment petit pour passer au travers des filtres des systèmes d'aération ou des pièges à vent, et il suffit d'un ouvrier victime des piqûres d'un essaim pour qu'un autre apparaisse au cœur des stations orbitales après quelques semaines de gestation invisible.

Les Techno-Prêtres veillent à activer des barrières de champ électrique autour des colonies à l'approche des essaims, seule manière de les repousser, mais ces champs d'énergie ne peuvent être maintenus longtemps, sans quoi ils attireraient d'autres prédateurs [voir Voltarachns].

Sangsues Plasmiques

Gastéropodes grands comme un pied humain, recouverts d'une carapace métallique hérissée de petites pointes, les Sangsues Plasmiques sont des parasites attirés par les générateurs à plasma comme des insectes par la lumière. Ils rampent discrètement parmi la crasse et l'humidité, suivant les rayonnements énergétiques comme un phare, et se collant aux générateurs pour se nourrir des radiations qui en émanent.

Leur apparence leur offre un camouflage naturel parmi les friches industrielles autour des colonies, leur carapace ressemblant trait pour trait aux débris rouillés trainant un peu partout avec tout le mépris dû aux pièces défectueuses.

Les Sangsues Plasmiques ne seraient pas une nuisance si elles se contentaient d'absorber les rayonnements nocifs des générateurs d'énergie en se collant dessus, mais après un certaine quantité d'énergie absorbée, une réaction chimique se produit au niveau du mucus, qui se met à changer d'un lubrifiant adhésif à un puissant acide qui ronge les parois du générateur afin que la Sangsue accède à toujours plus d'énergie, toujours plus vite, jusqu'à provoquer des pannes majeures, voir des explosions.

Ainsi, il est nécessaire que des exterminateurs inspectent les sites d'énergie entre une et deux fois par jour afin de procéder à l'élimination des parasites, au nettoyage des générateurs et à leur réparation si nécessaire.

Suppositions

Se nourrissant d'énergie et principalement de plasma, il est impossible que ces créatures soient d'origine naturelle, car elles n'auraient jamais pu trouver les moyens de se nourrir avant la colonisation d'Etna.

Le Magos Biologis Edgès estime que les Sangsues Plasmiques proviennent soient d'une importation clandestine depuis un autre monde, soient qu'elles furent l'objet de manipulation génétiques interdites, peut-être par un Heretek, peut-être par un savant fou anonyme à une époque précédent l'Impérium.

Utilisation prohibée

Les Sangsues Plasmiques matures sont surchargées en plasma condensé, faisant de ces créatures de potentielles grenades adhésives biologiques moyennant l'ajout d'un simple détonateur.

De nombreuses insurrections ouvrières au cours des millénaires ont employé les parasites de cette façon pour causer des pertes matérielles (et, accessoirement, humaines) à l'Adeptus Mechanicus, il est nécessaire de faire taire cette information auprès de la population ouvrière et de programmer des documentaires désinformatifs pour les médias des lieux de vie civil afin d'empêcher de nouvelles utilisations prohibées ou l'établissement d'un réseau de contrebande.

Ronge-rouilles

Charognards nocturnes semblables à des canidés, les meutes de Ronge-rouilles regroupent entre trois et une trentaine d'individus et ne représentent guère un danger pour une colonie, mais le voyageur isolé à tout intérêt à ne pas sortir dehors la nuit.

Ces créatures en apparence craintives semblent dotées d'une ingéniosité exceptionnelle pour des animaux sauvages, capables non seulement d'identifier les proies faciles comme tout bon prédateur, mais également d'établir des pièges, des actions de groupe, des feintes et des coups bas pour handicaper leur cible.

"Le Sujet-Test RR627 a été signalé projetant du sable dans les yeux de l'unité de Skitarii Vanguard Dodeca-13 à l'aide d'un coup de patte. Ce fut inutile, bien sûr, Dodeca-13 étant équipé d'un masque étanche, mais l'audace et le caractère inédit de la manœuvre mérite sans doute une étude plus poussée."
—Magos Biologis Edgès

Le nom de Ronge-rouille vient de leur tendance à rôder parmi les décharges où ils retournent les déchets de leur long museau, reniflant et grattant partout pour dénicher des proies, vivantes ou mortes.

Danger : Surveillez vos Serviteurs

Les Ronge-rouilles s'attaquent à toute proie facile, et rien n'est plus simple pour eux que de dévorer des Serviteurs envoyés sans supervision exercer une tâche dans la périphérie, faites surveiller vos équipes ou vous vous retrouverez à court d'effectif avant d'avoir le temps de dire "Gloria Omnissiah".

Voltarachns

Espèce d'arthropodes dont la taille varie de celle d'un chat à celle d'un buffle, les Voltarachns sont d'horribles prédateurs, rares mais extrêmement dangereux, vivant dans les failles, les ravins, les canyons et les puits de mine partout sur et sous la surface d'Etna.

Leur carapace est hérissée de longues pointes métalliques émettant des arcs électriques de basse intensité repoussant les prédateurs et les parasites ou assommant leurs proies avant de les dévorer.

Leur mâchoire, semblable à une pince coupante, est conçue pour briser la carapace de ses victimes afin d'accéder à la chair. Les Voltarachns grandissent toute leur vie, tant qu'elles mangent, et leurs besoins en nourriture augmente avec leur taille. On estime que les Voltarachns les plus âgées sont capables de tailler en pièce un Astartes en armure si on lui en donne l'occasion.

Les Voltarachns sont des créatures solitaires et cannibales qui ne se rencontrent que pour se reproduire, puis abandonnent leurs œufs. A la naissance, les bébés se dévorent entres eux afin que le plus fort dispose de la nourriture nécessaire à sa croissance et à la découverte de son environnement.

Les Voltarachns sont casanières, elles auront tendance à s'installer toute leur vie dans un territoire établi, qu'elles ne quitteront que si le gibier se fait trop rare. Ces territoires de chasse étant exclusifs et souvent très vastes, les Voltarachns ont développé un système unique pour se repérer entre elles en période de reproduction : les mâles possèdent au bout des pattes des barbillons détectant l'électricité tandis qu'en période de chaleurs, l'intensité électrique des femelles augmente considérablement, devenant détectables à des kilomètres à la ronde.

Danger : Penser à couper le courant

L'attirance des Voltarachns mâles pour les champs électriques rend très dangereuse l'utilisation prolongée des barrières électriques autour des infrastructures coloniales de l'Adeptus Mechanicus car on peut se retrouver à attirer l'attention d'une créature plus dangereuse que celle qu'on a voulu repousser.

La carapace d'une Voltarachn adulte est un blindage naturel offrant une protection contre les armes à projectiles conventionnels et imperméable aux armes utilisant des arcs électriques, en revanche elle n'est d'aucun secours contre les tirs d'armes plus lourdes ou sophistiquées, le Fuseur donne actuellement les résultats les plus rapides.

Vers Fournaises Barbelés

Vers fouisseurs gigantesques évoluant sous la croûte terrestre à proximité de la chaleur du noyau, ces monstres colossaux aux mâchoires comme des broyeuses industrielles creusent des tunnels là où la température rend la couche métallique tendre et malléable.

Leur système digestif semblable à une fonderie recycle les composants avalés pour provoquer la croissance du Ver, remplacer les dents cassées, régénérer les organes endommagés et expulser toute matière non-consommable.

La "tête" du Ver est dépourvue d'organes visuels mais sa bouche est entourée de six tentacules barbelés aux fonctions sensorielles troubles, mais dont le rôle est sans conteste d'aider le Ver à se repérer dans l'espace lorsqu'il quitte son tunnel ou qu'il rencontre une proie. Chaque tentacule est hérissé de fines pointes métalliques transformant le tendre organe sensoriel en un dangereux fouet barbelé au claquement mortel.

Les Vers Fournaises ne sortent jamais à la surface à moins d'y être obligés par des séismes, des forages, ou par hasard, lorsque leur tunnel s'ouvre sur un ravin, un puits de mine ou autre faille, naturelle ou artificielle. Un Ver Fournaise en surface peut provoquer des dégâts cataclysmiques puisqu'ils battront frénétiquement des tentacules en tous sens pour analyser leur environnement et repérer où s'enfouir, taillant en pièce tout être vivant prit dans cette frénésie et s'attaquant à toute structure métallique pour la dévorer.

On ne connait à l'heure actuelle aucune méthode efficace, durable et reproductible d'éliminer un Ver Fournaise : son environnement naturel trop confiné interdit l'usage d'armes dont la portée serait assez longue pour garantir la sécurité du matériel (et accessoirement de l'équipage), tandis que les équipes et véhicules envoyés la repousser à portée applicable subissent toujours des pertes considérables avant de pousser le Ver à s'enfouir pour disparaître et se régénérer.

On ignore tout de leur cycle de vie ou de reproduction mais on estime à moins d'une centaine le nombre total de Vers Fournaises existant sous la surface d'Etna.

Concile des Quatres

Le Concile est formé des Technoprêtres dont le rang est le plus élevé de chacun des Quatre Ordo principaux de l'Adeptus Mechanicus sur Etna. Leur longévité exceptionnelle fait qu'un Concile peut rester constant durant des siècles, voir des millénaires, avant de voir un changement parmi ses membres.

Magos Etna

Technoarcheologue Nicodemus

Ordo Magi

  • Prime Hermeticon Jenner

Ordo Genetors

  • Magos Biologis Edgès

Ordo Logi

  • Lexico Arcanus Philybar

Ordo Artisans

  • Technoarcheologue Nicodemus

Autres personnalités

  • Cyberexplorator Extremis Protemus Von Kurios - On ne sait pas vraiment s'il est originaire d'Etna, mais il en porte les couleurs
  • Megastrategos Justinus - Expert Belliciste en charge de la Legio Pallas

Puissance Militaire

Titan Warlord

Schéma d'un titan warlord aux couleurs d'Etna

Adeptus Titanicus

Les halls des antiques cités Squats souterraines accueillent les complexes de hangars d'une petite Légion composée d'une dizaine de Titans, la Legio Menetios, qui se remet actuellement de lourds dommages infligés au combat par la Waaagh Skrotuz.

Décharge de pièces détachés

Outre ses hangars abritant des géants d'acier et les ateliers de réparation trimant nuits et jours pour remettre les dieux-machines en état d'apporter le feu et la mort aux ennemis de l'Humanité, les entrailles des cités souterraines d'Etna accueillent une casse renfermant des pièces aussi rares qu'anciennes, subissant quotidiennement des rituels de purification pour retirer la corruption de leurs épaves.

Centurio Ordinatus

Les nécessités de l'Hérésie d'Horus poussèrent les Forges d'Etna à assembler l'Ordinatus Etna pour terrasser les ennemis de l'Omnimessie. Il s'agit d'un Canon Fournaise, récupéré sur la carcasse d'un Titan Emperor de classe Imperator tombé au combat, monté sur un gigantesque châssis chenillé blindé et couvert d'armes de défense rapprochées.

La puissance d'un soleil

Couramment appelé "Hephayston", il n'est exhumé de son sanctuaire qu'avec parcimonie, dormant dans les ténèbres pendant des siècles avant de revoir la lumière du jour juste le temps de tirer une salve dévastatrice qui bien souvent suffit à renverser le cours de la bataille à la faveur de l'Adeptus Mechanicus.

Tueur de Gargants

Son dernier coup d'éclat fut de balayer les Gargants de la Waaagh Skrotuz avec l'aide des Titans de la Legio Menetios sur les plaines d'Aquileia, lors d'une ultime bataille où le Megastrategos Justinus choisi d'abattre toutes les cartes à sa disposition pour écraser les Orks avant qu'ils n'arrivent jusqu'à Etna.

Ordinatus Etna Hephayston

Représentation de "Ordinatus Etna"

Legions Skitarii

Legio Lelantos

Elle est la gardienne historique d'Etna et de ses installations minières; force de garnison, riche d'une forte et longue expérience du combat contre la faune agressive de ce monde et de la répression civile, implantée dans leur programme d'endoctrinement et dans leurs routines de combat, mais la violence de la Waaagh Skrotuz a fait paraître ses effectifs insuffisants et ses faiblesses opérationnelles.

Legio Pallas

Une fois les Orks repoussés, le Concile des Quatres a voté la création d'une seconde légion : la Legio Pallas, entièrement optimisée dans un objectif militaire. Ces programmes sont intégralement tournés vers les missions d'attaque, de défense, de contre-attaque, de harcèlement et d'extermination. Elle ne fait pas dans la dentelle et elle n'est généralement pas envoyée lorsqu'on envisage la capture de prisonniers, en revanche elle est totalement incapable de faire plus qu'endommager de façon superficielle toute structure, véhicule ou relique technologique susceptible d'être récupérée et étudiée.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .