FANDOM


Community-header-background Cet article, Doomsday Bringers, a été écrit par Reyn la Marmotte. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.


Techno-Prêtre Cet article, Doomsday Bringers, est actuellement en construction. L'auteur s'excuse pour le dérangement.
"Je suis tel l'Exterminatus : je suis le mal nécéssaire."
—Dogme des Doomsday Bringers


Histoire

Les Doomsday Bringers sont un chapitre space marine loyaliste ayant prêté serment de combattre pour l'Inquisition Impériale. La plupart des données les concernant telles que l'identité de leur Primarque, la Fondation à laquelle ils appartiennent ou encore leur Monde-Forteresse (s'ils en possèdent bien un) sont détenues par les Seigneurs Inquisiteurs qui ont toujours renié officiellement l'existence du chapitre. L'Adeptus Mechanicus affirme également ne pas avoir connaissance de l'existence de ce chapitre, avançant qu'il n'existe aucun sujet-test appartenant aux Doomsday Bringers et que jamais Mars n'a reçu d'échantillon de leur patrimoine génétique. Du moins, pas un qui ne correspondrait pas aux sujets-test détenus par le Mechanicum.

Sans pitié

Les Doomsday Bringers sont majoritairement connus pour leurs techniques de combat très controversées visant à l'annihilation totale de l'ennemi, même si cela doit impliquer le sacrifice d'une de leurs Compagnies toute entière ou celui d'un secteur complet. Pour les Doomsday Bringer, aucun sacrifice ne semble trop grand s'il permet l'éradication totale de l'ennemi. Ceux qui ont pu les observer au combat et en ont réchappé évoquent tous la froideur implacable de ces terrifiants astartes et le profond dédain qu'ils affichent face à la mort, la leur comme celle des malchanceux qui se trouvent entre leurs Bolters et les lignes ennemies.

Pas de témoins

Les rares informations publiques concernant les Doomsday Bringers semblent davantage tenir du mythe déformé par les aléas de l'Histoire. Toutes proviennent de témoignages extérieurs et la plupart de leurs auteurs ont été pourchassés puis exécutés pour propos pernicieux et hérésie. En vérité, si la plupart des citoyens de l'Imperium connaissent les histoires terrifiantes décrivant les massacres de masse perpétrés par les Doomsday Bringers, peu d'entre eux auront le courage d'en parler, même de façon voilée. On préfère nettement tenir ces marines pour des légendes destinées à effrayer les enfants et à leur faire respecter l'heure de la prière. La propagande impériale va en tout cas dans ce sens, niant les exterminations de masses que les Doomsday Bringers auraient perpétrées ou les attribuant à des Bandes de Guerre d'Astartes Renégats. Cependant, les rares à s'intéresser au sujet et à enquêter sur le chapitre doivent s'attendre à mener une vie de paria, recluse sur des mondes lointains hors des frontières de l'Imperium car dès lors qu'un citoyen, quel que soit son rang ou son poste cherchera à découvrir la vérité sur ce chapitre, il sera suivi, recevra des menaces anonymes ou pire encore et devra disparaître d'une façon ou d'une autre ...

Origines

Seuls les Doomsday Bringers et leurs suzerains de l'Inquisition connaissent le détail des origines du chapitre et ce secret est jalousement gardé. Cependant, plusieurs témoignages, dont notamment celui du moine ecclésiarchique Domenicus Maugh dans sa Chronique de la Restauration de la Sainte Ecclésiarchie après les Guerres du Seigneur Sébastian Thor (censuré et mis à l'Index sur l'ordre de l'Inquisitrice Ormelle Cadreas en 102 M.41) mentionne l'apparition d'un chapitre aux couleurs et héraldique correspondant à celles des Doomsday Bringers peu de temps après les événements de l'Age de l'Apostasie. En effet, les astartes seraient apparus une première fois aux côtés du nouvellement formé Ordo Hereticus lors de sa campagne de purge sur l'Agri-Monde de Demetar II, alors aux mains du Culte du Suaire Noir, une organisation hérétique ayant collaboré avec le tristement célèbre Cardinal Bucharis avant de se désolidariser de sa cause. Maugh ne fait pas mention du déroulé exact des combats, cependant cet événement correspondrait, aux dires des historiens de Demetar II, aux dates d'un mystérieux pogrom ayant emporté les trois quarts de la population de la planète et ayant stérilisé environ un tiers de sa surface.

Théories

Des agitateurs, excommuniés et brûlés sur l'ordre de l'Inquisition ont soutenu, se servant des dates mentionnées par Maugh que les Doomsday Bringers auraient pu être fondés sous le mandat -et donc possiblement sur l'ordre- du Haut Seigneur Goge Vandire lui-même pour faire la guerre aux autres chapitres de l'Astartes qui lui résistaient. D'autres parlent d'une armée secrète destinée à prendre le contrôle des Institutions Impériales pour le compte de l'Inquisition et d'autres encore affirment que les Doomsday Bringers seraient en réalité une Bande de Guerre du Chaos se faisant passer pour un chapitre loyaliste, expliquant ainsi leur propension à massacrer froidement les serviteurs de l'Empereur comme Ses ennemis. Cependant, la possibilité même d'un tel détournement de l'Adeptus Astartes demeure inconcevable ...

Doctrines de combat et croyances

Adaptation du Codex

Les rares témoignages d'observateurs space marines extérieurs au chapitre ont permis d'établir que les Doomsday Bringers semblent combattre selon une version des préceptes du Codex Astartes adaptée à leurs tendances génocidaires.

Outre la mystérieuse Psyguard, des rumeurs alimentées par quelques pix sauvegardés par les Servo-Crânes des Forces de l'Astra Militarum, de l'Adeptus Mechanicus et de l'Adeptus Astartes ayant fait alliance avec les Doomsday Bringers ont indiqué l'existence d'autres unités apparemment non-conformes aux préceptes de Codex Astartes :
Totor Schema Doomsday Bringer

Fichier pict d'un Terminator "Condemners". Note : Porte une armure tactique dreadnought modèle "Indomitus"

  • Les Purifiers : Les escouades désignées sous l'appellation de "Purifiers" ne comptent jamais plus de cinq combattants, elles se situent souvent en avant-garde par rapport au reste des forces du chapitre. Toutes les Compagnies, à l'exception de la Ière et de la Xème semblent en compter au moins une. Ces marines sont reconnaissables au lourd blindage qui couvre tout l'avant de leurs armures énergétiques ainsi qu'aux Pistolets Lance-Flammes qu'ils utilisent dans chaque main (des variantes posséderaient des Lance-Flammes Lourds). Une variante développée par la VIIIème Compagnie, les Purifiers d'Assaut, semble posséder un blindage moins intégral. Cette version serait dotée de réacteurs dorsaux utilisés pour effectuer des sauts durant lesquels les marines lâcheraient des traînées de Promethium enflammé au-dessus des lignes ennemies.
  • Les Terminators Condemners : Aperçus une seule fois en 989 M.41, lors de la Guerre de Kharnia contre les Nécrons, cette confrérie de Terminators désignés sous l'appellation de "Condemners" ne compte jamais plus de cinq guerriers par escouade. Ces combattants se distinguent par l'utilisation de Bolters Lourds Infernus fixés à leur gantelet, très souvent complétée par l'usage d'un Fulgurant dans l'autre main ou, plus rarement (un seul cas observé sur Kharnia) celui d'un Lance-Missile Cyclone fixé sur le dos.

Politique de la "Terre brulée"

De nombreux rapports émanant d'officiers de l'Astra Militarum affirmant avoir combattu aux côtés des Doomsday Bringers ont permis d'établir avec certitude que les combattants du chapitre n'hésitent pas à sacrifier les leurs s'ils pensent que cela peut leur permettre d'arracher la victoire ou du moins d'emporter avec eux un maximum de victimes. Être l'allié de tels guerriers sur le champ de bataille correspondrait bien souvent à une condamnation à mort d'ordre collatéral.

Autodestruction

Le rapport du Lieutenant Ophelira Crayd du 501ème Régiment de Cadia, daté de 492 M.41 (censuré sur ordre de l'Inquisiteur Elias Malador après l'exécution du Lieutenant Crayd pour propos pernicieux en 492 M.41) mentionne l'utilisation généralisée de dispositifs explosifs implantés dans les armures énergétiques des marines du chapitre lorsque ceux-ci se trouvaient acculés par l'ennemi. Les témoignages rapportent également un usage très répandu de Lance-Flammes et de Bolters Lourds dans les rangs des Doomsday Bringers.

Unités Anti-Psyker ?

Il est aussi intéressant de considérer les éléments consignés à l'année 622 M.41 dans le journal de bord du Psyker Primaris Bowen Helfgar, saisi par l'Inquisition. Helfgar, vraisemblablement paniqué et traumatisé, aurait affirmé s'être trouvé en présence d'une unité particulière de space marines appartenant aux Doomsday Bringers, des guerriers en armure noire, aux casques aveugles et maniant, avec une parfaite coordination commune de lourds bâtons de combat parcourus d'éclairs noirs. S'il faut en croire les écrits du Psyker, les astartes mentionnés seraient négatifs psychiquement, à l'instar des Assassins du Temple Culexus ou des mythiques Sœurs du Silence. Cette unité, qu'Helfgar désigne sous l'appellation de "Psyguard" aurait été mobilisée dans le cadre de la protection, puis, de façon incompréhensible, de l'exécution sommaire d'un Archiviste du chapitre sur le champ de bataille. L'impossibilité de la formation d'une pareille unité semble avoir provoqué de vives moqueries et critiques de la part de l'Inquisition avant la disparition mystérieuse du Psyker Helfgar dont on reste toujours sans nouvelles à l'heure actuelle.

Credo

La vérité derrière tous ces témoignages est simple : les Doomsday Bringers considèrent que tout le monde, y compris eux-mêmes, est un hérétique potentiel, que la seule vie parfaitement pure et digne d'être préservée est celle de l'Empereur. Forts de cette croyance, ils dispensent la mort le plus généreusement possible. Chacun est préparé au jour fatidique où il devra mourir ou tuer ses propres frères pour s'assurer de la destruction du dernier ennemi que le chapitre aura à combattre. Un seul survivant aux massacres qu'ils perpètrent constitue en effet une défaite et une source de honte aux yeux des guerriers du chapitre.

Aux ordres de l'Inquisition

Les Doomsday Bringers privilégient un armement destiné à faire un maximum de victimes en un minimum de temps. Ce mépris pour la vie humaine et pour celle de leurs propres space marines a valu aux Doomsday Bringers une réputation presque aussi sinistre que celles des Légions Renégates auprès des autres chapitres de l'Astartes et plus particulièrement les Salamanders dont le credo humaniste est aux antipodes totales de celui de ceux qu'ils nomment les "molosses de l'Inquisition". Cette appellation, pour peu flatteuse qu'elle soit n'en est pas moins vraie.

Un chapitre obscur

Les Doomsday Bringers ne semblent combattre que sur l'ordre des Saints Ordos Inquisitoriaux suite à un serment de vassalité prêté à l'Inquisition qui pourrait potentiellement remonter à la Fondation du chapitre. Cette dérogation à l'habituelle indépendance affichée par les chapitres space marines face aux autres institutions de l'Imperium n'a pas manqué d'épaissir le mur qui sépare les Doomsday Bringers du reste de l'Astartes. Ainsi, de nombreux conflits ont pu éclater entre les Doomsday Bringers et des chapitres plus soucieux de la protection de l'Humanité et de ses possessions, les Salamanders les premiers. Toutefois, le caractère secret, pour ne pas dire supposé de l'existence du chapitre engendre lui-même de nombreux assassinats et règlements de comptes possiblement commandités par les membres de l'Inquisition. En fait, il se murmure que la simple évocation des Doomsday Bringers peut-être synonyme d'une mort violente et mystérieuse, même au sein du Senatum Imperialis lui-même, l'Inquisition ne reculant devant rien pour préserver son arme secrète ...

Haine du Psyker

Une autre particularité des Doomsday Bringers réside dans l'intolérance extrême qu'ils semblent éprouver à l'égard des Psykers, leurs propres Archivistes ne faisant pas exception à la règle. La plupart des individus dotés de pouvoirs psychiques amenés à traiter, même brièvement avec les Doomsday Bringers ont à craindre pour leur vie, ces space marines ne prenant généralement même pas la peine d'écouter leurs infortunés interlocuteurs Psykers avant de leur loger un Bolt dans le crâne, sauf contrordre d'un agent de l'Inquisition.

Psyguard

Cette répugnance va de pair avec l'entraînement d'une unité rarissime et spécifique au chapitre capable de résister aux effets du Warp et d'annuler les pouvoirs psychiques. Ces combattants sont les Psyguards, une fraternité silencieuse retirée de la vie du reste du chapitre, destinée à protéger les membres du Librarium des menaces extérieures mais également d'eux-mêmes. Seuls les Doomsday Bringers les plus haut placés connaissent le secret de l'entraînement des inquiétants Psyguards. Ils sont sélectionnés dès leur initiation suite à la batterie de test de résistance mentale que chaque Scout doit subir. Les plus résistants, manifestant une volonté indéfectible sont alors traînés sans ménagement par la silencieuse fraternité au sein des Quartiers Negapsy d'où ils ne sortiront que des décennies plus tard, le cerveau lourdement augmenté d'étranges implants et amputé de certaines parties du cortex, portant l'armure et le bâton de combat du Psyguard et prêts à être assignés à un Archiviste qu'ils suivront toute leur vie. En outre, chaque Psyker du chapitre porte un générateur de champ de résonnance psychique qui ne peut être activé ou désactivé que par ses Psyguards, le protégeant relativement de toute gène générée par leurs capacités antipsy. Au moindre signe de perte de contrôle manifesté par un Archiviste, l'escouade Psyguard lui étant allouée aura pour mission de désactiver son champ puis de de le tuer et aucun de ces Psykers ne peut aller librement sans être accompagné par au moins deux guerriers de la Psyguard. Plus précisément, selon son niveau de maîtrise, chaque Archiviste se voit attribuer d'une à quatre paire de ces sinistres gardiens, le Maître du Librarium en recevant lui cinq, les Dix meilleurs de la Psyguard que l'on nomme les Interdits, formant la garde personnelle du plus puissant Psyker du chapitre et ne recevant d'ordre de personne, pas même du Maître du Chapitre. Ces unités sont les seuls membres du chapitre ne portant pas de dispositif explosif incorporé à leurs armures. Ils sont également les seuls à ne pouvoir être réquisitionnés par la Deathwatch.

Marquage au sein du chapitre

Les Doomsday Bringers ont une armure noire avec les épaulières, le paquetage dorsal et le casque, dans le cas des officiers, de couleur cramoisie. Les bordures d'épaulières et l'Aquila pectoral sont dorés. L'emblème du chapitre est un écusson avec au centre une rosette inquisitoriale noire. Les rares témoignages d'observateurs space marines extérieurs au chapitre ont permis d'établir que les Doomsday Bringers semblent combattre selon une version des préceptes du Codex Astartes adaptée à leurs tendances génocidaires.

Vie quotidienne

Surveillance constante

Doomday Bringer primaris

Fichier pict d'un Primaris Marines Doomsday Bringer

Etre un Doomsday Bringer est différent d'appartenir à un autre chapitre de l'Astartes. Hors du combat, chaque frère reste isolé des siens, enfermé dans une cellule de l'un des Kraks du chapitre ou à bord des vaisseaux de la Flotte de Croisade. Cet isolement est prévu afin d'éviter toute propagation de pensées proscrites ou païennes entre les space marines qui ne se retrouvent que lors des sessions d'entraînement. Chaque guerrier doit alors observer individuellement les prières et rituels décrits dans le Codex Astartes sous la surveillance muette de Servo-Crânes transmettant le moindre manquement au Capitaine du marine qui peut alors décider d'exécuter ce dernier ou de lui imposer une douloureuse pénitence de redressement moral. Les membres du commandement sont eux-mêmes contrôlés de la sorte par le Maître du Chapitre et il est possible que ce dernier fasse également l'objet de telles mesures auprès des Seigneurs de l'Inquisition. En outre, une coutume des Doomsday Bringers veut que n'importe quel membre du commandement, à l'exception du Maître du Chapitre et du Commandant de la Psyguard, après une défaite, procède à un suicide rituel pour laver son honneur ainsi que celui des frères qui se trouvaient sous son commandement. S'il s'agit d'un Capitaine, il est souvent suivi dans la mort par l'Escouade de Commandement de sa Compagnie.

Purification de la chair

Les Doomsday Bringers ne fêtent rien, pas même le jour de la Fondation du Chapitre, considérant toute forme de célébration comme le premier pas sur la voie du péché et de la damnation. La seule cérémonie qui leur soit connue consiste en un rassemblement par Compagnie des frères pour une séance de flagellation durant une journée entière, généralement la veille d'une bataille, supervisée par les Chapelains du chapitre qui ont toute latitude pour châtier ceux qui manifestent le moindre signe de douleur.

Absence de fraternité

Les morts du chapitre ne sont pas pleurés ni béatifiés à l'exception des Psyguards. Leurs Glandes Progénoïdes sont juste extraites par les Apothicaires tandis que les noms des défunts viennent simplement rejoindre les listes de martyrs oubliés inscrits avec leur propre sang sur les lourds volumes emportés par les Chapelains au combat. En outre, les guerriers du chapitre vivant tous isolés les uns des autres hors combat, la plupart d'entre eux finissent par s'enfoncer dans un mutisme inquiétant, troublé part la prononciation de prières ou par les cris de guerre rituels. De cette façon, la propension des Doomsday Bringers à sacrifier leurs propres vies ou celles de leurs frères d'arme s'en retrouve facilitée. De plus, il n'est pas rare que dans les rares cas de réunion, le privilège de pouvoir s'exprimer soit soumis à une autorisation délivrée par un supérieur, particulièrement dans le cas des Archivistes dont l'opinion, si elle est écoutée avec le respect dû au rang de ces commandants, doit recevoir l'aval d'un Capitaine ou d'un Chapelain pour être formulée.

Recrutement et initiation

Recrutement douteux

De par le secret que fait l'Inquisition de l'existence des Doomsday Bringers et de leurs pratiques, peu de choses sont connues de leurs mondes de recrutement. Lorsque le Seigneur-Instructeur de la Xème Compagnie a vent de candidats potentiels pour l'élévation au statut de post-humains, il prend la tête d'une escouade des Compagnies de Réserve et enlève de force les jeunes mortels, non sans s'assurer d'avoir fait taire définitivement tous les témoins potentiels ainsi que les anciennes familles des nouvelles recrues. D'autre part, d'inquiétantes rumeurs circulent dans les rangs de l'Adeptus Astartes concernant des marines en armure noire n'hésitant pas à attaquer les recruteurs d'autres chapitres pour enlever leurs recrues. On ignore cependant s'il s'agit d'exactions commises par la redoutable Black Legion ou si les Doomsday Bringers pourraient avoir joué un rôle dans ces sinistres méfaits.

Initiation mortelle

Dès lors, ces dernières vont alors subir une initiation en tant que Scout, bien plus longue et ingrate que celles des autres chapitres. La première étape consistera en une série de confrontations mentales face à un Archiviste du chapitre qui aura pour tâche de tester les limites de la résistance psychique des jeunes initiés pour forcer ces derniers à se surpasser dans ce domaine. Ceux révélant le plus haut potentiel disparaîtront, emportés par les silencieux Psyguards qui leur inculqueront une formation spéciale. Quoi qu'il en soit, pour tous les Scouts du chapitre, chaque épreuve constitue un choix moral infaisable destiné à balayer toute la pusillanimité et la compassion que l'Hypnomat n'aura pas arraché à ces jeunes marines. Si l'Initié parvient à réussir l'ultime test : vaincre l'un de ses frères initiés lors d'un combat à mort, il est adoubé et reçoit ses implants finaux ainsi que son armure énergétique.

Archives

Séparer le vrai du faux parmi les sinistres légendes courant sur les Doomsday Bringers est impossible, voire dangereux. Cependant, une fois encore grâce à des témoignages extérieurs, la présence des Doomsday Bringers a pu être avérée lors d'événements tels que la Croisade du Sous-Secteur d'Uranum contre les Forces de la Death Guard et leurs adorateurs mortels en 518 M.41, ou plus récemment la Guerre de Kharnia contre les Nécrons menés par le Seigneur des Tempêtes en personne en 989 M.41. La date de 994 M.41 revient souvent dans les derniers rapports faisant mention des Doomsday Bringers. Pour une raison encore aujourd'hui mal établie, le chapitre aurait, à ce moment précis, lancé de nombreuses Investigations Létales dans tout l'Ultima Segmentum, souvent accompagnées par des agents de l'Inquisition. Plusieurs rapports émanant de divers Régiments des Forces de Défense Planétaire suggèrent l'idée que les Inquisiteurs et leurs sinistres space marines semblaient activement rechercher quelqu'un. Coïncidence ou pas, sur chaque monde visité, la rumeur prétendait que des Cultes apostats avaient été brutalement massacrés avant la venue de l’Inquisition. Cependant, la date la plus marquante de l'Histoire connue du chapitre demeure l'an 999 M.41, lorsque sur l'ordre de l'Inquisition, le chapitre fut réuni au complet, à bord de sa Flotte d'Extermination pour ralentir le plus possible les vaisseaux de l'Archi-Ennemi cinglant vers Cadia. Malgré des sacrifices ayant détruit une bonne partie des forces de la Black Legion, le chapitre fut presque anéanti, perdant au passage son Maître de Chapitre de l'époque, Sire Ambrano Ruthven, des mains du champion d'Abaddon, Falkus Kibre.

Après la Chute de Cadia, les quelques Doomsday Bringers survivants se seraient regroupés et auraient nommé comme nouveau Maître de Chapitre le Capitaine de la Ière Compagnie, Iskander Vargo qui aurait entrepris d'harceler les Forces du Chaos dans le Segmentum Obscurus avec les restes de son chapitre. Il est également avéré que Vargo aurait accepté de bonne grâce les renforts Primaris lui ayant été accordés par le Seigneur-Commandeur Roboute Guilliman lorsque la route des derniers Doomsday Bringers vint à croiser celle de la Croisade Indomitus.

Chronologie

+++données effacées par l'Inquisition+++ : Fondation

- 998 M.36 : Bataille de Demetar II

- 101 M.41 : Conflit de l'Amas de Sisypheus contre les Eldars Noirs

+++données effacées par l'Inquisition+++ : Campagne d'extermination sur les mondes de +++données effacées par l'Inquisition+++

- 269 M.41 : Bataille de Kataphract contre les +++données effacées par l'Inquisition+++

- 492 M.41 : Défense du Monde-Fortersse de Chaen aux côtés du 501ème Régiment de Cadia contre les Orks de la Waaagh ! Skullbreaka'

- 503 M.41 : +++données effacées par l'Inquisition+++

- 518 M.41 : Croisade du Sous-Secteur d'Uranum aux côtés des Wolf Brothers, du 41ème Régiment de Vostroya et des forces conjointes de l'Ordo Hereticus et de l'Ordo Malleus contre la Death Guard

- 622 M.41 : Affrontement avec les Salamanders sur le Monde-Ruche de Devonia VII que les Doomsday Bringers prévoyaient d'exterminer

- 796 M.41 : Sacrifice du Monde-Forge d'Hesperos après son infestation par une vrille de la Flotte-Ruche Kraken

- 882 M.41 : Affrontement avec les Salamanders sur Volorios Prime

- 989 M.41 : Guerre du Monde-Nécropole de Kharnia contre les armées de la Dynastie Sautekh

- 994 M.41 : +++données effacées par l'Inquisition+++

- 999 M.41 : Bataille Stellaire de l'Anneau de Rhadamantis contre la Flotte de l'Archi-Ennemi, mort du Maître de Chapitre Ambrano Ruthven dont la succession est prise par le Capitaine Vargo de la Ière Compagnie

Flotte

Barges de bataille :

-Sword of Intolerance

-Cerberus

Croiseurs d'attaque :

-Hate

-Iron Punishment

-Bane III

-Fist of Judgement

Doomsday Bringers identifiés

Ambrano Ruthven

(Anciennement Maître de Chapitre)

Ambrano Ruthven est jusqu'à présent le Maître de Chapitre Doomsday Bringer le plus longtemps resté en service de ce qu'en sait l'Inquisition. Contrairement à la plupart de ses frères, sa formation fut étonnement rapide au sein de la Compagnie Scout, malgré les exigences extrêmes de l'initiation des Doomsday Bringers, même selon les standards du Codex Astartes. Sa carrière fut également brillante et, jusqu'à ce jour, peu de Doomsday Bringers ont pu afficher des états de service aussi exemplaires. D'abord simple frère au sein de la VIIème Compagnie, il fut désigné Sergent de son escouade après avoir dû tuer son prédécesseur au prise avec une entité majeure du Warp qui fut éliminée par le tir de Ruthven. Bien que profondément marqué par la mort de celui qui avait été son mentor, il dirigea efficacement son escouade pendant presque une trentaine d'année (un record pour un Sergent Doomsday Bringer), sacrifiant ses frères uniquement lorsque toutes les solutions étaient épuisée et même dans ces cas là, il cherchait à les sauver (un comportement assez inhabituel pour être souligné dans le chapitre des Doomsday Bringers). Les archives de la Deathwatch révèlent qu'il aurait été réquisitionné au sein de la Kill Team Pegasus dans l'Empire Ork de Charadon. Revenu au sein du chapitre, il est promu champion de Compagnie, le service au sein de la Deathwatch étant considéré comme une quasi-garantie de monter en grade pour les Doomsday Bringers. Lorsque son Capitaine se sacrifie pour emporter un voïvode Eldar Noir et sa garde personnelle, Ruthven lui succède à la tête de la VIIème Compagnie. Il y restera pendant un demi-siècle environ avant d'être unanimement nommé par ses pairs à la tête du chapitre en 882 M.41, lorsque son prédécesseur est tué lors des affrontements avec le chapitre des Salamanders sur Volorios Prime. Il restera en fonction jusqu'en l'an de grâce 999 M.41, lors de la Bataille Stellaire de l'Anneau de Rhadamantis, non loin de Cadia, lorsque tout le chapitre et sa flotte furent réunis pour affronter les forces de l'Archi-Ennemi et les ralentir. Ruthven fut tué des mains du Champion d'Abaddon, Falkus Kibre. Il laisse à son chapitre le souvenir d'un dirigeant réfléchi (du moins, davantage que la plupart des Doomsday Bringers) préférant toujours recourir à l'Exterminatus plutôt que de gaspiller les vies de ses frères.

Iskander Vargo

(Maître de Chapitre, anciennement Capitaine de la Première Compagnie)

Iskander Vargo est l'actuel Maître du Chapitre à la fin du M.41. Contrairement à son prédécesseur, le Maître de Chapitre Ruthven, l'ascension de Vargo dans les rangs des Doomsday Bringers a été lente et laborieuse. Déjà Scout, il faisait preuve d'un réel talent pour l'emploi des armes à feu de presque n'importe quel type et d'un esprit d'initiative aussi brillant qu'irritant pour le Seigneur Instructeur de l'époque qui l'aurait à plusieurs reprise forcé à accomplir une pénitence de redressement moral. Certains affirme que Vargo n'aurait évité l'exécution que grâce à la carence de recrues dont souffrait le chapitre à cette période. Quoi qu'il en soit, les rapports indiquent clairement qu'il fut affecté au sein de la IXème Compagnie où il servit en tant que Devastator pendant presque un siècle, sa maîtrise du mitraillage devenant rapidement légendaire au sein de ses frères d'armes, notamment après qu'il se soit illustré lors de +++données censurées par l'Inquisition+++. Son génie tactique s'est également affiné au cours de ces années et, malgré son grade de simple Devastator, ses conseils faisaient déjà autorité auprès de son Capitaine moins de dix ans après l'adoubement de Vargo. Après un siècle de services et de refus de promotion, il fut remarqué par la très sélecte Confrérie des Condemners, une élite Terminator spécifique au chapitre, versée dans l'art du mitraillage et du maniement du Bolter Lourd qui le réclama. Vargo intégra alors la Ière Compagnie où il servit fidèlement durant un peu plus d'un demi-siècle selon les rapports inquisitoriaux, poussant ses records d'éliminations à de nouveaux sommets grâce à l'apprentissage de la maîtrise du Fulgurant en complément du Bolter lourd. Ce fut après l'assassinat de son Sergent des mains traîtresses d'un Culte d'Assassins Hybrides Genestealers lors de l'exploration du Space Hulk recensé sous la dénomination de +++données censurées par l'Inquisition+++. Dès lors, il devint l'aide de camp principal du Capitaine de la Ière Compagnie lors des rares campagnes où elle était sollicitée. Cet état de fait mena son Capitaine à nommer Vargo comme successeur, ce qui se produisit en 905 M.41 selon les rapports inquisitoriaux. Depuis, Iskander Vargo a dirigé une Ière Compagnie beaucoup plus active, notamment lors de l'exploration de Space Hulks. Il s'est distingué également lors de la Guerre de Kharnia en 989 M.41 où il a notamment affronté le Seigneur des Tempêtes en combat singulier. Ses exploits lors de la Bataille de l'Anneau de Rhadamantis de 999 M.41 sont également connus (on ignore s'il s'agit d'exagérations, mais un milliers de forcenés de la Black Legion auraient péri de sa main lors de la première heure des combats. Après la mort du Maître de Chapitre Ambrano Ruthven et la retraite des Doomsday Bringers survivants, Vargo aurait été désigné à l'unanimité des guerriers du chapitre pour les mener en tant que nouveau dirigeant. Au M.42, peu de choses sont connues des activités du chapitre sous le magistrat de Vargo hormis la rumeur d'une féroce guérilla menée contre les hordes de l'Archi-Ennemi. Vargo aurait en outre été retrouvé à la tête de ses guerriers par le Primarque Ressuscité Roboute Guilliman qui aurait apporté au chapitre des renforts bienvenus sous la forme de Primaris entraînés selon un procédé tenu secret par l'Inquisition.

-Craen Mordo, Maître Archiviste

-Alastor Thalion, Haut Chapelain, Maître du Reclusiam

-Frère-Commandeur "Ion", Commandant de la Psyguard

-Amilcar Desmero, Maître Apothicaire

-Voren Mescaro, Maître de la Forge

-Roen Serenno, Capitaine de la IIIème Compagnie

-Volcar Corso, Capitaine de la Vème Compagnie

-Mero Meltar, Capitaine de la VIème Compagnie

-Artos Elfaro, Capitaine de la VIIème Compagnie

-Egon Casaren, Capitaine de la Xème Compagnie, Seigneur Instructeur

-Mefar Derlen, Sergent

-Cesmar, frère de bataille

-Cassor Orvo, frère de bataille

-Elmar Casmen, frère de bataille

Dans les ténèbres d'un lointain passé

Fragment 1 :

"La Barge de Débarquement était encore loin, à peine un point noir perdu au milieu des nuées. D'ici, il paraissait difficile à l'Inquisiteur Dementhor Reyas qu'une si petite poussière puisse porter en elle le pouvoir de semer l'anarchie dans un Imperium déjà en pleine guerre civile.

Et le pouvoir de le sauver, malgré tout, songea amèrement Reyas.

A côté de lui se tenait sa consœur, l'Inquisitrice Lannista Cereis, vêtue de pied en cape de son ample tenue de cuir noir doublée de kevlar, dissimulant plus d'armes que Reyas pensait qu'un être humain puisse en porter. Ses yeux glacials étaient tournés vers la Barge et son visage allongé et dur trahissait son impatience.

-Les dés sont jetés maintenant, fit elle.

-Vous désapprouvez ? Demanda Reyas en la fixant de ses yeux améthyste. Moi qui me berçait de l'illusion que nous pourrions tomber d'accord sur quelque chose au moins une fois ...

-Cette entreprise était une pure folie, déclara t-elle d'un ton tout à fait posé. Mais faire appel au Culte du Suaire Noir … Moi qui vous prenait pour un vieux sage ...

-Les hommes du Suaire Noir sont un ordre ancien et loyal envers l'inquisition, la coupa Reyas d'un ton sans réplique.

Un ange passa tandis que le point noir grossissait et que ses contours se dessinaient de plus en plus nettement à mesure qu'il approchait de la position des deux inquisiteurs. Au bout de quelques minutes un insigne était devenu visible sur la carlingue de l'appareil. Un crâne d'albâtre à moitié dissimulé par une capuche noire.

-Autrefois peut-être, maugréa Cereis, mais désormais ils ne valent pas mieux que des mercenaires … Si le Haut Seigneur apprend que vous avez utilisé ses financements pour ...

-Vandire est trop occupé pour savoir quoi que ce soit, la coupa à nouveau Reyas, d'un air menaçant cette fois.

Quelques minutes plus tard, la Barge se posait doucement et silencieusement, sa rampe d'abordage s'ouvrant dans un claquement sec. En sortit un groupe d'hommes et de femmes dont les armures carapace presque intégrales étaient dissimulées sous des haillons noirs. L'un d'entre eux, un homme dans la force de l'âge au visage mal rasé et au regard d'acier s'avança vers Reyas et Cereis puis exécuta un bref salut martial.

-Nous avons réussi, Inquisiteurs, commença t-il avant de faire signe à ses compagnons qui rentrèrent à nouveau dans le vaisseau. Mais pas sans mal ...

-Vous les avez tous ? questionna Reyas.

-Oui, répondit simplement son interlocuteur tandis que les autres cultistes du Suaire Noir ressortaient déjà de la Barge, portant à grand peine de gigantesques sarcophages d'adamantium qu'ils posèrent le plus délicatement possible au sol.

Reyas activa discrètement sa balise de position. Ses propres serviteurs seraient bientôt là pour porter la livraison.

-Vous avez bien travaillé, mes amis. Nous avions convenu 40000 il me semble ?

-Ca, c'était avant, Inquisiteur, grogna le chef des cultistes. On prendra le double.

Reyas haussa un sourcil tandis que Cereis lui lançait un regard furieux.

-Ce n'est pas notre marché, lâcha Reyas. 40000 me semble une somme tout à fait honnête pour ce travail ...

-La moitié des nôtres sont morts, Inquisiteur, lui répondit l'homme, et notre ordre n'est plus ce qu'il était. C'est à peine si nous avons les moyens de défendre un trou perdu comme Demetar II face aux hordes de Bucharis. Ce sera 80000 ou rien du tout !

-Vous vous oubliez, grinça Reyas, je suis un agent des Saints Ordos de l'Inquisition ! Vous me devez ...

-Tout ce que je vois c'est un vieillard enveloppé dans un manteau à capuchon, le coupa le cultiste. Un vieillard qui a un lourd secret maintenant, fit t-il en désignant les sarcophages d'un signe de tête.

A une époque, Reyas aurait fait écarteler cet homme pour son impertinence et théoriquement, il avait toujours ce pouvoir. Cependant, les moyens pour le mettre en pratique lui faisaient défaut et il avait vraiment besoin de ces sarcophages. L'Inquisition en avait besoin. L'Empereur en avait besoin.

-Entendu pour 80000, abdiqua t-il.

-Quoi ?! Vous êtes sénile ? s'étouffa une Lannista Cereis verte de rage.

-J'ai dit ! cria Reyas. 80000.

Les cultistes furent payés et partirent aussi silencieusement qu'ils étaient venus. Reyas attendit qu'ils soient redevenus un point à l'horizon pour éclater d'un rire hystérique et glaçant.

-Vous voyez ma chère, caqueta t-il entre deux esclaffements, c'est de cette façon que l'on achète à l'ennemi la corde pour le pendre !"

Fragment 2 :

Allocution de l'Inquisitrice Lannista Cereis lors du Conclave de Malachria en (année perdue) M.36 :

"Je ne prétendrai pas me faire l'avocate de feu le Seigneur Inquisiteur Dementhor Reyas. J'ai compté parmi ses proches collaborateurs sur le Projet Purificatus il est vrai, mais jamais le seigneur Reyas ne m'a fait assez confiance -à moi ou aux autres- pour me confier ses projets déments. Ces … Armes, telles qu'il les appelait devaient servir à la destruction des Xénos ainsi qu'à l'éradication des armées de l'Hérésie dans la galaxie, rien de plus. C'est une chance que nous ayons pu appréhender Reyas avant qu'il ne mette à exécution ses projets de coup d'état. Surtout après les événements qui ont précédé l'ascension du Seigneur Ecclésiarque Thor.

Cependant, même si les plans de l'Inquisiteur Reyas confinaient au radicalisme le plus dément, les raisons qui ont mené à son élaboration n'étaient pas illégitimes. Nous sommes haïs, nous sommes craints et nous sommes désespérément dépendants du reste des Institutions Impériales ! Combien de temps tiendrons nous lorsque les Amiraux de la Flotte refuseront d'appliquer l'Exterminatus aux mondes que nous leurs désignons ? Combien de temps l'Inquisition résistera t-elle lorsque la Garde refusera de la suivre au combat contre les armées du Warp ? Ne vous y trompez pas, la peur peut se révéler un instrument à double tranchant et sans le reste de l'Imperium, nous sommes désespérément sous-armés ...

Nous sommes obligés de faire des courbettes à l'Adeptus Astartes pour obtenir son appui alors qu'ils devraient s'agenouiller devant nous ! Les Guerriers de Titan se considèrent des alliés et non des vassaux ! Les filles de l'Empereur nous servent autant que les porcs libidineux de l'Ecclésiarchie ! En qui pouvons nous complètement placer notre confiance ? EN QUI ?!!

Je vote en faveur de la préservation des guerriers du projet Purificatus. Qu'ils soient envoyés sur Demetar II pour faire taire définitivement le Culte du Suaire Noir.

Je n'ai rien à ajouter."

Fragment 3 :

"Le Magos Meruvain ressentait quelque chose qu'il pensait avoir laissé derrière lui depuis des années : de l'anxiété. Ses longues années à gravir les échelons du Mechanicus, à voir son corps et son esprit se transformer progressivement pour se rapprocher de la perfection de la Machine pour ensuite être missionné au sein de l'Inquisition lui avaient fait miroiter un détachement total et complet des émotions humaines qui demeuraient le fléau de la rationalité. Peut-être avait t-il sous-estimé la prise de cette primitivité, il faudrait qu'il trouve un moyen de régler ça. Cependant, la plupart des citoyens de l'Imperium seraient tombés d'accord sur le fait que l'approche d'un inquisiteur n'avait jamais rien de rassurant.

La navette Inquisitoriale se posait sur la piste d'atterrissage, dégageant tant de fumée qu'elle en semblait constamment nimbée. Meruvain n'aimait pas cela. Les objets devaient avoir une forme définie, pas se cacher derrière des volutes changeantes de vapeur. Ses optiques chassèrent les dégagements de gaz pour voir apparaître nettement la navette. La rampe de débarquement s'était abaissée, laissant apparaître un escalier donnant sur des ténèbres où même la noosphère était inaccessible au Magos ...

Apparut alors la forme voûtée de l'Inquisiteur Reyas, enveloppé dans un large manteau noir à capuche et encadré par ses gardes du corps, des Gardes détachés de l'Astra Militarum en armure carapace cramoisie, sélectionnés parmi les plus disciplinés des régiments de Cadia. L'équipage de la navette descendit les marches tandis que Meruvain s'inclinait le plus bas possible.

-Salutation : Mes Respects, Inquisiteur Reyas. Votre auguste présence honore notre base ...

-Vous m'avez dit qu'ils étaient mûrs pour des tests, Magos, grinça l'agent de l'Inquisition. Me voilà donc.

-Bien sûr, bien sûr, seigneur, couina sans le vouloir le technoprêtre. Si vous voulez bien vous donner la peine de me suivre ...

Les couloirs de la base inquisitoriale étaient sombres, étroits et haut de plafond, tout en voûtes en forme d'ogives. Les murs étaient couverts d'icônes représentant la Rosette Inquisitoriale et l'Engrenage du Mechanicus. Ça et là, on croisait un serviteur lobotomisé et lourdement augmenté en route pour sa prochaine tâche d'un pas traînant. La tension lui semblant atteindre de nouveaux sommets à chaque pas, Meruvain ne pût s'empêcher de questionner l'inquisiteur sur l'absence du Haut Seigneur Vandire.

-Vandire est assiégé, Magos, répondit sèchement l'inquisiteur, il est fini et de toute façon, il est trop occupé pour s'occuper du Projet Purificatus.

-Oui Inquisiteur, bien sûr, fit Meruvain.

Ils descendirent un long escalier et arrivèrent devant une large porte d'adamantium avant de faire halte. Le Magos Meruvain prononça une prière binaire accompagnée de ses identifiants et, lentement, dans un bruit sourd, la porte s'ouvrit. L'Inquisiteur Reyas s'avança vers l'entrée avant de se retourner vers ses gardes du corps et Meruvain.

-Vous restez ici. J'entrerai seul.

Il se tourna vers ses prétoriens.

-Surveillez le Magos. Il attend ici avec vous.

Les soldats adressèrent un bref signe de tête à leur maître et celui-ci passa la porte.

Reyas arpenta un long sas mal éclairé avant de se trouver face à une seconde porte, identique à la première à l'exception d'un détail : elle portait le sceau de l'Inquisition. Les puissants capteurs de signature thermogénétique s'activèrent en même temps que des servo-tourelles équipées de Bolter lourds accrochées au plafond. Les scanners des capteurs eurent tôt fait d'identifier Reyas et la seconde porte s'ouvrit.

L'inquisiteur pénétra alors dans une vaste pièce circulaire. Ses murs étaient couverts de trônes sur lesquels des géants en simple pagne attendaient, leurs visages masqués par les casques pacificateurs de l'Hypnomat modèle Reconfigurus que Meruvain avait pu reconstituer des années plus tôt grâce à ses recherches. Chaque trône affichait une grande quantité de données sur son occupant via un parchemin holographique. Reyas laissait son regard s'arrêter sur certaines d'entre elles.

Arminius Pullo, provenance : chapitre des Ultramarines. Melor Carmykael, provenance : chapitre des Dark Angels. Judicai Ysrael, provenance : chapitre des Dark Angels. Suborai, provenance : chapitre des White Scars ...

Reyas s'arrêta devant l'un d'entre eux. Un géant qui, s'il fallait en croire l'affichage, se nommait Atriseus Numa, un Ultramarine. Du moins, avant de se retrouver ici … Reyas désactiva le casque pacificateur qui fut happé par le plafond, révélant le visage du guerrier, un visage correctement rasé à la mâchoire carrée et aux arcades sourcilières légèrement proéminentes. Les yeux bruns du géant se posèrent sur l'Inquisiteur. Il se leva, marcha vers Reyas et, l'œil fixé sur l'insigne inquisitorial mit un genou en terre et baissa la tête.

-A vos ordres, Inquisiteur, tonna t-il.

-Dis moi quel est ton nom, demanda Reyas.

Il y eut un bref silence avant que l'immense guerrier ne réponde.

-Je n'en ai pas, Inquisiteur.

-Excellent ! Dis moi, que faisais tu avant de venir ici ?

Un autre silence.

-Il n'y a rien, Inquisiteur. Rien avant que je sois en ces lieux.

-C'est normal. Relève toi maintenant, j'ai quelque chose à te demander.

Le géant s'exécuta. Il toisait Reyas de deux bonnes têtes, au moins. L'Inquisiteur sortit un Couteau-Tronçonneur de la manche de son manteau et le tendit au guerrier.

-Active le, ordonna Reyas.

L'horrible et assourdissant ronronnement caractéristique de l'arme emplit la pièce bien qu'aucun des autres géants ne réagit.

-Tu vas le plonger dans ta gorge, fit posément Reyas, pour l'Inquisition.

-Pour l'Inquisition, opina lentement le guerrier qui autrefois avait été Atriseus Numa avant de s'exécuter.

Il n'y eut pas un cri, seulement le bruit atroce de déchirement de chair et d'os produit par l'arme tressautant légèrement dans la main du géant à cause du roulement accéléré de la chaîne interne. Le guerrier regardait fixement Reyas, sans sourciller. il resta longtemps debout et ses jambes ne se dérobèrent sous son poids que lorsqu'il n'y eut guère plus de sang pour les alimenter.

Lorsque le guerrier expira, Reyas ramassa son Couteau-Tronçonneur et l'éteignit avant de le nettoyer avec un linge sorti de sa poche. Il faudrait qu'il songe à faire disparaître Meruvain et tout ses travailleurs une fois que tous les marines seraient prêts. il en profiterait également pour détruire la base.

Aujourd'hui l'Adeptus Astartes, songea t-il, demain, qui sait ?"

Fragment 4 :

Journal vocal de Lannista Gemina Leah de la maison Cereis, Inquisitrice ; entrée numéro 751 :

"Entrée 751, année 998 M.36 :

Pensée du jour : Le pire ennemi de Ses serviteurs est la compassion;

Nous avons obtenu des résultats tout à fait satisfaisants sur Demetar II. J'ai même pu récupérer l'argent des financements que Reyas avait obtenu de Vandire pour le Projet Purificatus avec quelques intérêts supplémentaires. La décision prise lors du Conclave de Malachria a par ailleurs enfin été officialisée me concernant : je suis définitivement à la tête du projet.

Comme dit la semaine dernière, je me suis débarrassée de la racaille Radicale qui suivait Reyas sur l'élaboration des guerriers du Purificatus. Une influence aussi malsaine aurait à coup sûr entraîné une révision de l'Edit de Malachria et il aurait été dommage pour l'Inquisition de perdre une armée aussi dévouée et performante. J'ai placé mes propres hommes de confiance sur la gestion du Purificatus. Cela a été officialisé en même temps que ma reprise du projet.

Cependant, j'ai le sentiment que nos guerriers peuvent encore être améliorés. Morrigas, l'un de mes proches collaborateurs suggère que nous décuplions les effectifs afin de former une nouvelle Légion. Une proposition très intéressante mais au delà des moyens dont nous disposons pour l'instant et il ne faudrait pas attirer sur nous l'attention de l'Adeptus Astartes. C'est déjà une chance qu'ils ne se soient doutés de rien du temps de Reyas.

Mon idée est toute autre. Récemment, la Magos Exploratrice … Par le Trône, quel était son nom déjà ? … Ah oui ! Velayne Rhô-44 … La Magos Exploratrice Velayne Rhô-44 donc, aurait découvert un antique SCS d'implants neutriques à effet permanent sur des cerveaux … Comment dire ? … Modifiés, ou plutôt adaptés à la greffe de ces appareils. Nous n'allons pas tarder à effectuer des tests dès que ma nouvelle amie, Velayne, se réveillera dans sa cellule et ainsi, peut-être pourrons nous donner naissance à une nouvelle génération d'Astartes … Des Astartes qui n'auront rien à craindre de l'Immaterium ...

Les Guerriers de Titan ont leur sorcellerie pour combattre le Warp, nous auront bientôt exactement l'inverse. Je serai d'ailleurs curieuse d'étudier les réactions d'Astartes renégats, voire d'entités de l'Immaterium face à mes nouveaux guerriers. Cela promet d'être intéressant ...

Fin entrée 751."

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .