FANDOM


Community-header-background Cet article, Bells of Apocalypse, a été écrit par Szazhen. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.

Les Bells of Apocalypse sont une Bande de Guerre de Space Marines du Chaos affiliée à Nurgle. Ayant quitté la Nihil Cohort pour divergence d'opinion irréconciliable, ils sont presque l'antithèse de leurs anciens frères génétiques. Leurs méthodes se rapprochent de celles de la Death Guard, mais à une échelle plus adaptée à leurs petits effectifs. Ils usent et abusent de Sorcellerie, de Tocsins du Désespoir et de Carillons de la Peste pour briser leurs ennemis malgré leur faible nombre.

Histoire de la Bande de Guerre

Origine

Après une longue période de transformation dans le Warp des suites de l'absorption de Parangon par la Cicatrix Maledictum, la Nihil Cohort fit sa première entrée dans le monde matériel au cours des Guerres de la Peste.

Schisme

Privés de cohésion et de hiérarchie, un schisme ne tarda pas à fractionner la Nihil Cohort lorsqu'une nouvelle faction naquit parmi eux : les Enthousiastes. Captivés par les dons de Grand-Père Nurgle, ils louaient sa générosité au lieu de se résigner à la subir, ce qui paraissait stupide et futile à leurs congénères, créant des tensions toujours plus palpables. Leurs idéaux contradictoires avec la Nihil Cohort, ils finirent par la quitter lorsque les déviances devinrent irréconciliables pour former leur propre Bande de Guerre : les Bells of Apocalypse.

Sarbédia

Après une période d'errance et de carnage, les Bells of Apocalypse s'établirent par les armes dans le Secteur Sarbédia. Ils se sont basés sur Utopia, une planète que leurs prophéties leur avait montré, et commencèrent à mener les rites pour faire de leur lieu de villégiature une nouvelle Planète de la Peste.

Génocide

Ils y commirent le génocide de l'ensemble de la population et utilisèrent ces montagnes de corps putréfiés pour tracer des écritures impies lisibles depuis l'espace, invoquant des Démons de Nurgle en des quantités incroyables et corrompant la planète jusqu'au noyau.

Terraformation démoniaque

Le sol se souleva tandis que des racines gigantesques d'arbres maudits provenant directement des Jardins de Nurgle poussaient, que des poches de gaz souterraines retournaient la terre pour créer de nouveaux reliefs, que des tentacules gargouillants se répandaient tel un cancer sous la surface de la carcasse mourante d'un Monde malade.

Cet enfer fut baptisé Neo Utopia et devint l'un des lieux les plus incompatibles à la vie du Segmentum.

La Croisade

Lorsque la Croisade des Mondes de Sarbédia fut enclenchée, ils luttèrent un temps contre les forces loyalistes, mais leurs faibles effectifs ne leur permettraient pas de tenir indéfiniment et ils le savaient, aussi se fixèrent-ils un objectif : voler un vaisseau et partir pour l'Impérium Nihilus.

Organisation

Bells of Apocalypse Noxious

Les Bells of Apocalypse suivent une organisation de type ecclésiastique très codifiée, tout chez eux est organisé de façon à vénérer Nurgle et leurs Seigneurs sont avant tout des prêcheurs dévots.

Ils sont précisément 77 et veillent à garder ce nombre stable, remplaçant rapidement toute perte dans leurs rangs pour ne pas briser "l'harmonie sacrée de leur généreuse procession".

  • 7 Processions Guerrières de 7 Plague Marines, chacune menée par un Champion.
  • Cercle des 7 Contaminateurs, mené par un Tallyman
  • Cercle des 7 Sanctifiés, mené par un Prince Démon
  • Cercle des 7 Sorciers, mené par un Malignant Plaguecaster
  • Cercle des 7 Tocsins, mené par un Noxious Blightbringer

Croyances

Le niveau de dévotion des Bells of Apocalypse dépasse de loin la moyenne des Renégats affiliés à Nurgle ; toute leur vie est organisée de sorte à honorer leur Dieu à chaque instant, du lever au coucher, à l'attente comme au combat.

Propagation de miasmes sacrés, numérologie, rituels et sorcellerie, massacres et nécromancie, prêches et constitutions de sectes dévouées, invocations de démons pour écouter leurs conseils, observer leurs actes et suivre leur volonté, voici ce à quoi aspire chacun d'entre eux.

Recrutement

Se contentant de leurs faibles effectifs qu'ils ne cherchent pas à agrandir, les Bells of Apocalypse ne recrutent qu'en cas de pertes dans leur rang, ce qui arrive assez rarement avec l'endurance surnaturelle accordée par le Dieu de la Pestilence.

Chiffre fétiche

Quand cependant des pertes clairsèment leurs cercles, ils se dépêchent de combler le vide pour ne pas attirer le courroux de la divinité avec un chiffre imparfait. Pour ce faire, ils font passer une épreuve aux champions humains des Cultes de Nurgle pour sélectionner lesquels sont assez dévots pour mériter cet honneur et assez endurants pour survivre à l'implantation.

Épreuve de foi

L'épreuve est variable, mais il s'agit le plus souvent d'une jarre de poison infectée jusqu'aux poignées par les miasmes du Dieu de la Ruine, que le Cultiste doit boire volontairement, acceptant Nurgle dans son corps, sa Foi devant le protéger d'une mort affreuse et préparer le corps à la transformation.

Doctrines de Combat

Bells of Apocalypse
Au combat, les Bells of Apocalypse forment un curieux spectacle, constituant un étrange mélange entre manœuvres militaires, farandoles festives et cortèges religieux, les différents Cercles forment des rondes cauchemardesques évoluant autour des Processions Guerrières et de marées de démons caquetants et de zombies de la Peste.

Funeste tocsin

Les Cloches sonnent, les nuées de mouches se répandent, l'épidémie se propage et tout n'est plus que destruction, explosion, chair qui se déforme, musique entêtante et fous rires insupportables.

Sorcelleries

Peu nombreux, ils usent et abusent de sorcellerie, d'invocations, de machines-démons, de cultistes et de malheureuses victimes ranimées par d'abjectes corruptions pour compenser cette relative faiblesse.

Insidieux

Ils ne rechignent pas non plus à se disperser et se propager tel des virus sous la forme de Kill Teams réduites tirant partie de la complémentarité de leurs membres.

Fer de Lance

En cas de force majeure, le Prince-Démon et son Cercle de Sanctifiés (des Possédés et des Enfants du Chaos), peuvent constituer un Fer de Lance de violence pure pour écraser un ennemi opiniâtre là où les chars et les drones ne peuvent se rendre.

Arsenal et Flotte

Les Bells of Apocalypse quittèrent le Great Nothing avec ce qu'ils purent emporter avec eux, et bien que Nurgle les honora par la suite de quantité de machines-démons, cela n'incluait pas de vaisseaux, aussi la Bande de Guerre devait se comporter en charognard pour passer d'une planète à une autre en volant des transports, ou invoquer des portails Warp, ce qui est une entreprise longue et incertaine. L'un de leurs objectifs prioritaires est de voler un vaisseau de guerre de fort tonnage pour en faire leur base mobile, que ce soit en conquérant un appareil impérial ou en dérobant un navire à une autre bande d'hérétiques.

Personnalités Notables

Ungywok l'Enthousiaste

Prince Démon, Seigneur du Chaos des Bells of Apocalypse et Maître du Cercle des Sanctifiés, ancien Premier Chapelain des Valiant Sons, il fut le premier à succomber aux paroles de Gmork et un de ses plus actifs partisans dans son plan pour corrompre le Chapitre de l'intérieur. Lorsqu'il fut aspiré dans le Néant avec ses frères, il entendit Grand-Père Nurgle lui parler dans sa tête, et c'est à ce moment que commença le processus de sédition qui vit la naissance des Bells of Apocalypse hors de l'influence de la Nihil Cohort. Il devint Prince Démon des suites des atrocités commises à ses ordres dans le Secteur Sarbédia : autant de dévotion, de généreux carnages et de louanges avec un si petit nombre de complices ne pouvait qu'être récompensé par le plus généreux des quatre Dieux du Chaos.

Apparence et Marquage

L'armure des Bells of Apocalypse est teinte d'un gris spectral bordé de turquoise, il en émane une lueur bleue. Ils portent parfois des parures bleues nuit, comme un rappel de leurs anciennes couleurs de Valiant Sons. Contrairement à leurs faux-frères de la Nihil Cohort, ils couvrent leurs armures d'ornements baroques et de décorations en l'honneur de leur Dieu vénéré, Nurgle. Leur ancien emblème de la Pieuvre, lui, a été totalement abandonné pour accueillir les marques et les dons de leur divinité tutélaire.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .