Community-header-background Cet article, Basilic, a été écrit par Gorkaunot. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.


Histoire

Fondée sur le monde d’Encarmine, l´histoire de la maison Basilic est antérieure à celle de l’Imperium. Redécouverts par celui-ci au cours de la Grande Crosade, les chevaliers ont juré allégeance au Mechanicus qui fondit un monde-forge non loin devenant ainsi un Questor Mechanicus après des longues discussions, les chevaliers étant grandement affaiblis au cours des millénaires, les promesses du Mechanicum étaient alors bien plus alléchantes que celle de l’Imperium, le défilé des Titans acheva d’accorder leur allégeance à Mars. La planète étant riche en minerais, la présence des Tech-priests fut bientôt innombrable. L’alliance entre les deux partis leurs fut profitable et les chevaliers se couvrirent de gloire au cours des millénaires de combats qui s’ensuivirent. Outre le Mechanicus, il arriva aux nobles de combattre aux côtés des Ryū of Kuraï, les deux factions ayant le même sens de l’honneur. Sans l’intervention de la Maison Basilic, Kuraï serait tombée, de même que sans l’intervention des Space Marines, Encarmine ne serait plus. Les chevaliers ne manquent pas d’ennemis dans le secteur et depuis que la galaxie est coupée en deux, les chevaliers sont plus actifs que jamais pour protéger le sous-secteur Zunia notamment des nécrons plus avides que jamais et des démons sortant de la Cicatrix.

Doctrine de combat

Au combat, les chevaliers de la maison Basilic servent principalement d’appui à la Legio Bellum Canis ou au Mechanicus. Ils servent à éliminer l’infanterie et les blindés qui voudraient stopper les titans. Les chevaliers sont donc séparés en deux groupes, ceux armés pour détruire des blindés et ceux armés pour faucher l’infanterie. Le maison Basilic tue de loin et peu de ces héros sont connus pour des exploits au corps à corps préférant tuer l’adversaire en le “regardant” comme l’animal qui représente leur maison.

Le baron combat le plus souvent dans un Knight Warden formant le cœur de la formation avec deux Knight Crusader à ses côtés pour l’appuyer tandis que le reste de la formation varie en fonction des tactiques du baron. Que ce soit pour nettoyer des hordes d’ennemis ou détruire des blindés, rien ne résiste à la fureur des tirs des chevaliers même les nécrons ont appris à les redouter.

Organisation

Titre Nom
Princeps Artémis
Baron Maître tacticien Bartelemi
Baron Maître du Vox Malcolinus
Baron Maître du savoir Walterius
Baron Maître des forges Herry

La maison compte 150 chevaliers actifs sans compter ceux entreposé dans la Forteresse des Étoiles, la gigantesque forteresse en étoile de Vauban. En ces heures troubles de plus en plus de ces ancestrales machines sont activé pour combattre au nom du Dieu-Machine.

Traditions et Spécificités

Les nobles sont depuis longtemps convertis au culte du Dieu Machine en portant implants électrotatouages et rouage de l’Adeptus Mechanicus. Les nobles aiment organiser des chasses aux monstres sur le monde de Kuraï car le leur ne possède plus aucune forme de vie animale depuis bien longtemps. Les Ryū étant un adversaire de taille même pour un chevalier. La Maison Basilic respecte l’honneur et haït les lâches. Ce point commun avec les Ryū of Kuraï les rapprocha et ils se respectent grandement.

Héros de la maison

Princeps Arthémis:

Pilotant le redoutable "Gorgone”, un Knight Warden équipé d’un Canon gatling Avenger et d’un gantelet Thunderstrike. Arthémis a repoussé nombre d’envahisseurs avec son canon et les rares ennemis ne trépassant pas sous sa pluie de tirs doivent encore résister à son lance-flamme et son fuseur. Ce n’est qu’une fois qu’il a tiré avec toute ses armes que le princeps daigne tuer les rares survivant en les piétinant ou à grand coup de gantelet. Sous son commandement, la maison Basilic a triomphé de tout les envahisseurs du sous-secteur que ce soit des marées d’orks, de démons, de cultistes ou des raids de Drukharis et de space marines corrompus.

Baron Walterius:

Le baron Walterius pilote le Knight Valiante "Éclat du soleil”. Son destrier est armé d’un redoutable canon Conflagration, d’un harpon Thundercoil, les deux armes principales sont soutenues par deux canons Siegebreaker jumelés et deux fuseur également jumelés.

Cette puissance de feu lui a permis de vaporiser des bataillons entiers de blindés, de monstre et son canon Conflagration a transformé plus d’une WAAAGH en tas de cadavre calcinés. Mais ce que le baron cherche par dessus tout ce sont les plus grosses créatures ou véhicules ennemis pour les harponner. Ce comportement a failli lui coûter la vie à de nombreuses reprises mais l’exploit en vaut toujours le coup. Il a notamment détruit un Shadowsword de deux traits bien placés même si cette confrontation failli détruire sa machine et son corps en fut ravagé. Malgré toute ces blessures autant sur sa personne que sur son chevalier, Walterius estime que de cette manière son corps est béni par l’Omnimesie et ne cherche pas à changer ses méthodes.

Baron Bartelemi:

Regard Mortel, le Knight du Baron Bartelemi

Bartelemi n’est pas devenu connu pour ses exploits guerriers mais pour son sens inné de la tactique. 

Il combat le plus souvent en soutien des forces Skitarris ou de la Legio Bellum Canis. C’est un allié solide qui semble capable de lire comme dans un livre la stratégie adverse. Peu d’ennemis ont réussi à surprendre Bartelemi et quand il juge le moment opportun, il attaque personnellement avec son Knight Paladin "Regard mortel” armé d’un obusier à tir rapide et d’une tronçonneuse Reaper, la machine est comme son propriétaire, polyvalente et capable de se mesurer à n’importe quel type d’ennemi. Les chevaliers qui suivent leur baron obéissent à n’importe lequel de ses ordres car ils savent qu’ils mènent forcément à la victoire.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.