Community-header-background Cet article, Aelthia Yn Farwolloch, a été écrit par Quelric. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.

Aelthia est une Eldar étrangement ouverte au dialogue avec les autres espèces intelligentes et non chaotiques. Quiconque la connait sait qu'elle est une Aeldari qui sait donner sa confiance au mépris des règles établies. Son but est inconnu mais semble lié aux mystérieux Ynnaris dont elle semble faire partie. Les autres eldars la connaissant semble la considérée comme une peureuse et une simple rêveuse fuyant les événements plutôt que de les affrontés.

"Qui est Aelthia ? Une emmerdeuse égoïste, blessante et cassante, une eldar quoi. Mais aussi paradoxale que cela puisse paraître, elle a toute ma confiance."
—Marco Ricardo Glaz

Biographie

Un début idyllique

Son histoire commence comme celle de beaucoup d’Eldars. Aelthia nait sur le vaisseau monde Canochaer dans une famille aimante sans réel histoire. Elle est la fille unique de Yrule, un Eldar suivant des Voies d'Artisanat et de Atlee, qui elle passe d'un Temple Aspect à l'autre avec comme but ultime de devenir Autarque. Proche de sa mère guerrière malgré qu'elle soit une enfant discrète et calme, son éducation se fit sans aucune histoire, la précision de ses gestes (même aux yeux d'un autre Aeldari) attira l'attention sur elle de plusieurs professeurs sans pour autant qu'ils ne l'influencent vers une voie en particulier.

Sur ce vaisseau monde, une certaine éducation religieuse est mis en avant et chaque Aeldari se fait tatouer sur le visage la vision qu'il a des dieux. Beaucoup choisissent un tatouage discret, car après tout le panthéon Aeldari avait été décimé par la "Grande Ennemie". Aelthia choisit quant à elle un tatouage lui évoquant la déesse de la vie : Isha. Sa première Voie sera dans la même longueur car elle chercha à rentra dans celle de la Guérison sous les conseils de sa mère. Elle avait la guérison dans le sang et elle devint très rapidement un maître dans le domaine, les plantes et les diverses substances présentes sur le vaisseau monde n'eurent bientôt plus aucun secret pour elle.

Bien que cette voie lui plaisait énormément, elle commença à ressentir un certain ennui. Sa mère fut une nouvelle source de conseils pour elle et encore une fois, elle l'écouta : Aelthia choisit alors une voie artistique et devint danseuse.

La guerre rattrape tout

Ce fut à cette période que le vaisseau subit l'attaque d'une importante bande de guerre de Nurgle. Aelthia n'y participa pas mais sa mère si. Alors dans la Voie de la Banshee, sa mère tomba sous les Bolts corrompu des adeptes de la ruine. La jeune eldar et son père furent envahis par le deuil. Elle essaya de rester concentrée malgré son deuil là où son père ne put le faire. Il devint alors Spirite pour rester proche de feu sa femme. Certains morts devraient le rester. C'est ce que se mit à penser Aelthia quand elle parla pour la première fois avec le fantôme de sa mère. Elle qui avant été une source inépuisable d'énergie et de bonne humeur semblait à présent n’être qu’un lointains écho de ce qu'elle avait pu être. Cela fut traumatisant pour elle. Mais ce ne fut rien comparé à ce que le second conflit majeur lui réservait. Une fois de plus, la guerre arrivait et, cette fois-ci, elle allait accompagner ses parents pour défendre le vaisseau monde contre les Nécrons en tant que gardien. Son père prit un tir d'écorcheurs Gauss et le fantôme de sa mère fut détruit par la Némésor Sekhmet avant qu'elle n'écrase la Pierre-Esprit sous son pied de métal vivant.

Une fois le vaisseau monde en sécurité, elle ne put revenir à la vie civile. Malgré le masque de guerre, elle garda intact le souvenir de la mort de ses parents de même qu'une terreur des Nécrons. Elle rentra dans l'errance fuyant tous ce qui lui rappela ce moment.

Une errance sans but

Après sa fuite, Aelthia passa de monde en monde sans réel but précis. Dans un premier temps, elle contacta divers autres groupes de Rangers, afin de les aider eux et son vaisseau monde. Malgré de la bonne volonté elle commença à se rendre compte qu'elle supportait de moins en moins la compagnie des autres de son espèce, la raison étant la même qui l'avait poussée à fuir. Elle se tourna alors vers les mondes humains. Dans sa tête ; son résonnement fut simple : bien que cette espèce avait beau être en permanence rabaissée par les siens à raison, leur possession actuelle de la galaxie n'était pas une raison pour les combattre. Elle passa d'un monde à l'autre comme passager clandestin sur des cargos impériaux, apprenant à les connaitre, à les supporter voire même à devenir amie avec certains, mais aussi à haïr l'Ecclésiarchie, haïr les Astartes qui n'étaient que des brutes sans cervelle et bien d'autres choses.

Finalement, sur un Monde Féodal, elle sauva un petit village humain d'une pandémie qui ne pouvait la toucher grâce à sa nature eldar et les souvenirs de sa Voie passée. Sous leurs demandes elle accepta de rester, s'étant attachée à eux durant leurs soins. Elle s'installa, cachée de tous dans le bois voisin, leur rendant visite discrètement une fois par mois. Elle se posa le temps de trois générations humaine, devenant la "Fée azur" pour eux, azur grâce à ses yeux souvent comparés à la pierre précieuse dans un conte qui lui était adressé.

Cette paix ne dura pas. Le Gouverneur, corrompu par un culte de Slaanesh, massacra le village après qu'il ait refusé de lui livrer quinze jeunes hommes et femmes pour "les jeux du prince" en plus de leurs impôts déjà lourds. Le Gouverneur mourut d'un tir à la tête peu de temps avant que la fée azur ne disparaisse de la planète.

Un but retrouvé

Rejoindre les morts et leur dame

Les événements majeurs de la fin du 41ème millénaire ne restèrent un secret que peu de temps et Aelthia entendu parler du culte Ynnari. Son éducation religieuse entraîna sa curiosité et elle chercha à les localiser. Cela lui prit du temps mais elle les retrouva, enfin un petit groupe de leur Rangers les retrouva alors qu'ils étaient en pleins combat avec une bande d’Orks. Sans réfléchir plus que ça, elle leur vint en aide avant de commencer à leur tenir compagnie. Elle s’entendit étonnamment bien avec eux dès le début. Elle discuta le long de leur trajet du retour avec eux de leurs croyances envers ce nouveau dieu de la mort, notamment avec la dénommé Glaelnar et fut conquis par un point en particulier : l'espoir de pouvoir récupérer l’âme de sa mère à l'Assoiffé.

Une fois devant la fameuse Yvraine dont on lui vantait les mérites, elle fut conquise par sa présence mais surtout par la vision de l'avatar de ce nouveau dieu : L'Incarné, la fascina. Elle jura allégeance à la Dame des Morts, pliant le genou face à l'espoir qu'elle représentait.

La traque aux informations

Devenue Ynnari, Aelthia devint une des nombreuses paires d'yeux et d'oreilles de la faction. Elle repartie en errance mais cette fois dans un but bien précis, la recherche de toute information possible pour sa maîtresse, notamment en ce qui concerne les épées de la prophétie.

Temple en ruine.jpg

C'est alors qu'une série de malchance l'attendit : elle suivait la piste d'un vieux temple eldar sur une Planète Vierge dont elle avait la tache de vérifier la véracité, quand elle se retrouva bloquée sur ce monde par une avancée tyranide. En plus de cela, la piste du temple était un cul de sac : le temple était bien là, mais complètement vide aussi bien d'artefacts que d’intérêts.

Elle entreprit alors de survivre ici autant qu'elle put, se cachant des Tyranides, attendant que la situation évolue. Il y eut en effet du changement en l'arrivée sur ce monde d'Yssack Trald, un Garde Impérial qui avait survécu à l'attaque de son vaisseau par les prédateurs Xénos. Leur rencontre se fit d'abord dans la crainte et, bien que le garde lui sauva la vie, ils étaient tous les deux sur la défensive par rapport à l'autre. Suite à une dispute, il partit avant de revenir quelques jours plus tard couvert de blessures et poursuivit par une de ces créatures. Ce fut à son tour de le sauver. Elle le soigna comme elle put, l’amputant d'un bras. Les insultes entres les deux isolés devinrent brimades et, avec le temps, chacun commença à faire confiance à l'autre.

Les secours pour Yssack arrivèrent en la présence d'un vaisseau impérial au couleurs d'une Libre Marchande qui transportait alors un régiment de la Garde. Aelthia quitta Yssack pour ne pas être tuée car elle restait une xénos, mais elle observa son ami alors qu'il était envoyé dans une des cellules du vaisseau de la capitaine Luna Winter. Voyant que Yssack ne risquait plus rien, elle lui fit ses adieux et chacun donna un cadeau à l'autre. Depuis ce jour, Aelthia a autour du cou une Aquila impériale.

Elle profita de ce vaisseau pour se renseigner sur les Libres Marchants, ces hommes qui voyageaient aux quatre coins de l'Imperium et avaient souvent d'importants réseaux d'informations. Elle isola le nom de l'un d'entre eux, un certain Marco Ricardo Glaz qui travaillait avec la capitaine de ce vaisseau, se promettant d'aller lui rendre une visite dans le futur pour lui proposer un accord d'entre aide.

Une fois cette aventure conclut, elle rejoignit les Ynnaris.

Sarbédia

Aelthia fut rattachée au groupe Ynnari envoyé durant les événement de la croisade de Sarbédia, pour poursuivre un de leurs but et chercher un potentiel soutien de la part du vaisseau monde Nagasemaï.

Le plus grand des hasards fit que l'un des régiments qui participa à la croisade fut le 1er de Odsver, le régiment qui avait recueilli Yssack. Elle fut alors la diplomate avec lui entre les deux factions.

Libre Marchant et Ranger

Après cela, Aelthia respecta la promesse qu'elle s'était faite à elle-même : recontacter le Libre Marchant. Lorsqu'elle arriva devant lui, il ne fut même pas surpris. À vrai dire, Marco était complètement ivre, à la fois d'alcool et de souffrance. L'homme accepta rapidement l'offre d'Aelthia en échange d'un accès à son réseau d'informations. Elle avait pour mission de l'aider à trouver les moyens de soigner sa compagne mourante. Malheureusement pour Marco, Aelthia n’arriva pas à soigner sa femme. Elle décida cependant de rester, s'étant pris d'amitié avec l'homme et sa bande.

Elle repartit néanmoins de temps en temps vers sa faction pour leur rendre compte de ce qu'elle trouvait. Ses retours duraient plus ou moins longtemps et elle fut plusieurs fois désignée pour les pourparlers avec les humains. Ce fut durant l'un d'eux qu'elle fit connaissance avec l'Inquisitrice Andromède avec qui elle se lia d'amitié.

Durant les événements de Miranor aux côtés de l'Inquisiteur Bastien Pavonis, Aelthia fut capturée par la Voïvode Alaneath, mais elle réussit à s'enfuir. La Voïvode lança des mercenaires à ses trousses, voulant faire de l'Ynnari un cadeau pour son maître Asdrubael Vect. Sachant cela, elle ne retourna pas auprès de la compagnie du Libre Marchant et se cacha durant plusieurs années. Elle trouva refuge sur la planète Valgast, sachant que, sur ce Monde Chevalier, Yssack y passait une retraite auprès de sa femme.

Agent d'une radicale

Suite à sa découverte sur le monde de Valgast, l'eldar commencera à s'installer jusqu’à ce qu'une forte dispute avec Bastien Pavonis ne l'a contraint à partir. Alors convaincu qu'elle devrait repartir dans une errance total, son amie Andromède lui proposera de l'accompagné dans ses futurs enquêtes et elle accepta.

Descriptions

Physique

Aelthia est une Eldar considérée comme plutôt quelconque dans les standards de sa race mais, pour un humain, elle rayonne d'une beauté sauvage mélangée à une certaine pureté. Ses longs cheveux bruns cachent un fin visage tatoué d'une grande rune dont seul elle à la signification exacte. Comme tous les Eldars, elle est élancée et, même dans des vêtements amples, cela lui donne une apparence athlétique.

Psychologique

Aelthia croit naïvement qu'une paix et qu'un futur est possible dans cette galaxie qui ne connait que la guerre. Depuis la mort de ses parents, elle a une peur panique des Nécrons bien qu'elle ne l'avouera jamais. Comme peu d’Eldars, elle croit au potentiel humain si celui-là reçoit la bonne impulsion. Sa confiance est une chose compliquée à obtenir mais, une fois obtenue, ne partira jamais.

Equipements

Ranger eldar.jpeg

Aelthia est comme toute Ranger, équipée pour la survie. Une sacoche est toujours contre ses flancs, remplie d'un grand nombre d'herbes différentes qu'elle utilise pour diverse utilisations, notamment pour diminuer l'Appel qui se fait de plus en plus présent. Une grande cape de caméléoline cache ses mouvements et l'aide à rester une ombre. Ses armes sont simplement comme celle d’un Ranger : un long fusil Aeldari, une lame énergétique et un pistolet Shuriken. Son armure n'est pas celle d'une Eldar traditionnelle, détruite par ses actions, mais une sorte de carapace faite dans le cuir d'une espèce de xénos inconnue.

Le seul écart qu'elle pourrait avoir avec un autre Ranger Eldar est la présence d'un chapelet impérial accompagné d'un Aquila qu'Yssack Trald lui avait offert durant leur épopée à deux.

Connaissances

Alliées

Eldars

  • Prophète Elrohir

Impériaux

Ennemies

Drukharis

Necrons

  • Némésor Sekhmet

Faits notables

  • Croisade des mondes de Sarbédia
  • Les joyaux de Miranor
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .