FANDOM


Community-header-background Cet article, 45th Nemesis Mowers, a été écrit par Martelus. Veuillez ne pas éditer ou utiliser cette fiction sans la permission de l'auteur.


Techno-Prêtre Cet article, 45th Nemesis Mowers, est actuellement en construction. L'auteur s'excuse pour le dérangement.


Histoire du régiment

L'histoire du 45th Nemesis mowers est en grande partie perdue dans la poussière de l'histoire impériale. Quelques parchemins usés et datapad archeotech, conservés par de puissants champs de stase antiques et diverses sécurités bio-génétique dans leur forteresse souterraine, forment les seules traces de l'histoire et de la gloire des "imperatoris tergum metentis".

Les Origines

La création du régiment remonte aux débuts de l'impérium, plus exactement aux débuts des guerres d'unification, l'Empereur assembla ce régiments pour ses guerres d'unifications, excellant dans le domaine de la recherche et destruction ainsi que la récupération de cible, les opérations de traque longue distance et les frappes d'élimination chirurgicale avec une brutalité et une cruauté peu égalées à leur époque. Souhaitant avoir des troupes de chasse et pouvant accomplir des opérations sur de longues distances et possédant une patience à toute épreuve, en ce temps, le régiment était connu comme le Nemesis Children.

Les enfants de l'ancienne divinité de la vengeance à la main noire du sang séché de leurs victimes.

"Le 45th est une arme précision créé par les mains de l'Empereur, chaque élément de l'arme est pensé pour réussir une tâche à la perfection. Chaque soldat est comme un projectile qui met souvent fin à beaucoup de choses à la fois. L'arme parfaite pour celui qui sait l'utiliser"
—définition du régiment par les commandeurs impériaux durant la Grande Croisade

Les Guerres d'Unification

Durant toutes les guerres d'unification, le régiment des Nemesis Children s'illustra par une loyauté sans faille envers leur maître, l'Empereur, ainsi qu'une efficacité froide et méticuleusement employée durant les siècles des guerres d’unification, bien peu d'écrits peuvent confirmer les dires que sur chaque théâtre d'opération contre les clans technobarbares, au moins une compagnie des mowers était présente.

Le serment de loyauté éternelle :

Lorsque les guerres d'unification arrivèrent à leurs termes et que l'Empereur voulu se débarrasser des traces de la guerre, le régiment de Nemesis Children fut considéré digne de survivre à la purge, les hommes et femmes de ce régiment prêtèrent serment de loyauté éternelle envers l'Empereur de l'Humanité. L'Empereur jugea bon de leur donner une dernière tâche pour prouver leur loyauté envers lui, celle de traquer les survivants d'autres régiments, jugés indignes de la miséricorde du nouveau Maître de Terra. Froidement le 45e accompli sa dernière mission et il détruisit jusqu'aux derniers, les autres régiments désignés par l'état-major impérial, qu'ils furent d'anciens amis ou frères de batailles, tels des faucheurs sans âmes ou remords ils accomplirent leur mission.

Ils gagnèrent ainsi leur nouveau nom qui fut repris des râles d'agonies de leur proie, “The Mowers”, Les faucheurs.

Renaissance

Cette mission fut un profond traumatisme mais les membres du régiment furent rassurées par le nouveau haut commandement (représenté par les custodes), qui leur dit qu'ils avaient prouvé leur loyauté envers l'Empereur et qu'ils seraient ses faux de justice, que les Nemesis Children avait gagné le respect de l'Empereur mais le régiment des Nemesis Children avait disparu. les Nemesis Mowers sont venus les remplacer.

"Malgré tout le respect que je vous dois seigneurs Custodes, les Nemesis Children n'existent plus. Ils sont morts aux combats, trop faibles pour servir sa majesté l'Empereur et nous les avons tués en même temps que ceux jugés indignes de le servir. Les Nemésis Mowers ont pris leur place. Nous avons pris une partie de leur patronyme, nous leurs devions bien cela."
—Commandant Nathan Igram devant l’état-major Custodes

la Grande Croisade

Le régiment fut déployé au même titre que tout les "Old Hundred" aux cotés des Légiones Astartes, bien qu'ils n'accordaient pas grands intérêts pour les honneurs et les médailles traditionnelles des autres régiments, le simple fait d'avoir accompli le jugement de l'Empereur sur le champ de bataille était une récompense sans équivalent à leurs yeux. La grande majorité de leurs missions s'effectuait dans l'ombre de la grande croisade et des légions space marines, car le tempérament pragmatique du régiment leur dictait de ne pas chercher la gloire ou la lumière des projecteurs, cela explique surement le nombre réduit de faits militaires reconnus à leur actif, bien souvent revendiqués par d'autres.

Le régiment ne participa pas à la croisade d'Ullanor car il était occupé dans la traque de cible plus importantes tels que les eldars ou d'autres races aujourd'hui disparues de l'histoire galactique pour le compte de l'Empereur.

l'Hérésie d'Horus

Les sources commencent à manquer à partir du début de l’Hérésie d'Horus. On ignore quels types d'actions le régiment a pu mener, peut-être une guerre secrète contre les Nights Lords ou encore l'Alpha-Légion. Les sources sont peu fiables et se contre-disent par endroits.

Peut-être une volonté des autorités de Terra et de ce régiment de les effacer de l'histoire impériale bien qu'il existait une seule preuve tangible de leur action à la fin de l’hérésie, le rapport 56 Gamma-Téta 9.

Après l'Hérésie

Peu de temps après la fin de l'hérésie, le régiment fut déployé dans des secteurs aujourd'hui oubliés de l'imperium mais cela ne devait pas être la dernière fois que l’humanité devait entendre parler de ce régiment à l'efficacité plus froide que le vide spatial.

Les siècles passèrent et on n'entendit plus parler des Nemesis Mowers, on pensa même que le régiment avait disparu dans le warp ou été exterminé durant la Guerre de la Bête en M32. Tout cela aurai pu durer mais d'étranges rapports vinrent aux oreilles d'une organisation censée en avoir partout, l'inquisition. Les rapports faisaient état de forces d'interventions mystérieuses et particulièrement violente, des soldats en armure noires et aux yeux de feu.

Bien qu'un fait s'imposa de lui-même aux yeux de l'inquisition: le schéma de cibles et d'actions semblait totalement inconnu à leurs yeux, ces interventions semblaient s'attaquer, tout aussi bien à des commandants de la garde impériale et des gouverneurs planétaire qu'à des xenos de toutes les races, à chaque fois les intérêts stratégiques sont mineurs voire sans importance de prime abord car trop loin des zones de guerres mais les enquêtes approfondies sur ces faits étranges montrèrent cependant des traces de corruption chaotiques ou des coopérations avec des races xenos mais au lieu de faire une représailles de masse sur la planète comme la plupart des fois où de telles actions sont commises, seules une quinzaine de personnes sont tuées à chaque fois, le nombre pouvant monter jusqu'à 150 individus.

Le seul carnage connu se fit sur le monde ruche de Avinar VI, ou 5 compagnies des forces de défenses planétaire furent brutalement tuées dans la nuit par des soldats correspondants à la description faite par une seule témoin avant d'être tuée dans la salle d'interrogatoire.

-------Archive d'interrogatoire------ 

"'Commissaire: Sergent *nom censuré*, je vous le demande pour la dernière fois ! Qu'est-ce qu’il s'est passé exactement cette nuit ?
 



'Sergent *nom censuré *: Ils... Ils... Ils étaient partout ! aussi vif que des serpents sans égal ! Et des yeux brûlant d'un feu glacial ! Ils ont fauchés tous les gars sans pitié ! [bruit de marche cadencée dans un couloir]

Ils reviennent pour moi ! Laissez moi partir ! Ils vont finir le travail si vous me laissez pas partir
[septs détonations d'armes à feu résonnent dans le couloir puis un silence total avant que la porte ne s'ouvre doucement, la bande vidéo montre des optiques oranges feu brillant dans la pénombre]
Commissaire: Vous n'avez pas... [son d'impact de balle dans la chair puis de corps tombant lourdement et un deuxième tir coupa la vidéo et endommaga le son mais il était clairement audible que la femme fut lentement écorchée vive avec une précision médicale, sort facilement devinable avec les cris qu'elle émit ainsi que les suppliques de grâce]
-------Fin de l'Archive d'interrogatoire------ 

Pix-capture de surveillance durant l'incident de la ruche Nemoitarus

Pix-capture d'un soldat quelques instant avant sa mort, malgré le flou de l'image, on peut distinguer le raptor impérial.

cette nuit sanglante fut baptisé par l'inquisition  "l'incident de la ruche Nemoitarus"






l'Age de l'Apostasie :

Durant la période de guerre civile due au tyran Vandire, les Nemesis Mowers prirent part aux affrontements contre les forces de Vandire, le palais impérial était devenu un terrain de chasse ou les assassins dirigés par Vandire affrontaient les soldats du 45th, on raconte que les Lucifer Black aux côtés desquels elles avaient mené des opérations communes, à une époque aujourd'hui oubliée de l'humanité, participèrent à la chasse des Mowers.

Bien que officiellement, jamais aucun coup de feu ne fut tiré par leurs armes et que les Nemesis Mowers n'ont pas bougé de leur forteresse secrète que personne, hormis l'adeptus custodes, n'a le droit connaitre et sa position changeante dans l'Impérium, les mensonges des autorités impériales permirent au régiment de mener des opérations extérieures pour éliminer des opposants ou agitateurs ayant fait du tort à leur maître l'Empereur.

Un regain d’activité :

Depuis l'âge de l'apostasie le 45e sombra dans une léthargie profonde, en effet, les rapports sur leurs activités énigmatiques cessèrent d'arriver sur les bureaux de l'inquisition et ont cru le régiment définitivement mort. Mais il n'en était rien car en réalité depuis 6 000 ans, ils surveillaient le système Solar et Terra mais avec l'arrivée de la Cicatrix Maledictum puis les invasions du chaos dans toute la galaxie.  Ils reprirent le chemin des étoiles qu'ils avaient laissé derrière eux depuis des milliers d’années.

La mort hurlante recommença sa moissons sans pitié d'hérétiques et de xenos pour faire du domaine de l'Empereur un endroit sûr pour le genre humain.

"Ne craint pas la faux, elle apporte paix et miséricorde."
—enregistrement audio trouvé sur un commandeur impérial retrouvé mort dans sa tente

Information sur le régiments

Sélection

Le processus de recrutement des Nemesis Mowers est le plus atypique connu dans l'Impérium, en effet, ce sont dans les laboratoires de génétique situés dans les profondeurs de leur forteresse que se situe la chambre des cuves de clonages issues d'une technologie Archeo-tech venant de l'âge sombre de la technologie, Toutes les opérations sont menées par les génomanciens et les meilleurs chirurgiens formés sur Terra.

Génothérapie

Une fois la géno-amélioration effectuée, les jeunes soldats subissent encore 5 années d’entraînements en conditions réelles de combats dans les innombrables zones de guerre de la galaxie, par escouades de 10 à 30 femmes, elles accomplissent leurs missions ensembles cela donne un esprit de cohésion sans équivalent. Ces femmes échouent et gagnent ensembles : les effets sont révélateurs car le taux de pertes est faible par rapport à la plupart des conscriptions des autres régiments.

Une confrérie

Les officiers et sous-officiers du régiment sont intraitables avec l'échec mais pourtant ils savent se montrer bienveillants vis-à-vis de leurs escouades ou leurs compagnies de combats bien que ce respect et cette bienveillance ne sont jamais manifestés ouvertement. Un Mower sait quand il jouit du respect de ses camarades ou de ses pairs comme il sait quand il faut faire profil bas. La camaraderie au sein du 45e peut paraître austère ou abrupte voire violente pour tout autre régiment mais il faut garder à l'esprit que sous le caractère impassible, froid et indifférent ainsi que leur proportion à régler les différents "mano à mano" entre membres d'une même escouade voire entre deux escouades, chaque Mowers est prêts à mourir pour un autre de ces membres.

Les Psykers

Entrainement

WIP

Utilisation opérationnelle

WIP

Doctrines et Croyance

Refus violent du Culte

On ignore comment le culte de l'Empereur-Dieu a atteint les rangs des Mowers, d'abord vu comme une aberration aux yeux de la vérité de l'Empereur car les Mowers avaient depuis longtemps fait leur les doctrines de la vérité impériale et restaient éloignés du commun des mortels la plupart du temps, cela ne pouvait être une corruption de la part de l'ecclésiarchie, et fidèle à la volonté original de leur maître, ils lancèrent une vendetta des plus virulentes contre le ministrorum donnant lieu à des assassinats de masse et divers autres attentats contre les membres de l'ecclésiarchie à tous les étages en quête de trouver le responsable de cet affront à leur honneur et à leur maître l'Empereur mais au bout de 60 ans, ils décidèrent que l'affront envers eux et leur maître était laver.

Cette guerre idéologique coûta la vie à 50 Mowers et à plusieurs milliers de prêtres, missionnaire, prêcheur publiques ou encore confesseurs et autres cardinaux.

Retour de la vendetta

L'âge de l'apostasie au 36e millénaire, souffla de nouveau sur les braises de la guerre entre l'ecclésiarchie et les Mowers, sentant que le Tyran Vandire va essayer de se venger de leur précédente vendetta, ils attaquèrent les premiers déclenchant une véritable chasse à l'homme sur terra et dans les couloirs du palais.

Ils en profitèrent pour supprimer de l’échiquier un certain nombre de membres haut-placés de l'ecclésiarchie sous couvert de la purge des faux prophètes à travers la galaxie mais au lieu de s'arrêter avec la mort de Vandire et la fin de l'âge de l'apostasie, les Mowers se fixèrent l'objectif de rétablir la seule vérité à leurs yeux, la vérité de l'empereur.

Compromis

La vendetta, bien que ultra-violente et étonnamment secrète, prit fin avec l’arbitrage de l'adeptus custodes, bien que les Mowers n'étaient pas prêts d'oublier ce qui fut pour eux l'un des pires affronts à l'Empereur. Le fait que le ministorum n'interviennent pas dans les affaires du 45e suffisait à faire baisser les armes des escouades de traque les plus virulentes.

Découverte de l'établissement du culte

Après l’accord entre le ministorium et les Mowers, leur soif de vengeance  vis à vis du ministorum fut étanchée, l'heure était aux réponses.

Il fut découvert que certains Mowers avait passé des écrits de l'ecclésiarchie aux seins de certaines escouades de grenadiers d'assauts et de traques, beaucoup d'homme et de femme avait même personnaliser leurs armures avec des citations telles que "Le chemin vers l'hérésie est pavé de bonne action" ou "Un bon hérétique est un hérétique mort". Cela eu pour réaction de faire sortir de ces gonds l’un des officiers les plus craint et respecté du régiment… Le colonel-major Helias Radek.

La chasse aux traîtres ou la guerre des faux jumelles

Helias Radek était des plus agacé et encore le terme semblait faible face à la rage qui l'habitait. Pour lui, les traîtres devait être puni avec la même violence et cruauté.

Radek prit sous son commandement personnel, 3 escouades de choc, une escouade de traque et sa garde personnelle composée de 3 soldats de capture et parti faire mener sa chasse aux traîtres, cette fois ce ne furent pas les custodes qui mirent à termes à ce conflit mais la supérieure direct d’Helias : la commandante Irae Radek, sa propre sœur.

L'engagement entre les deux partis eu lieu dans le dôme d'entraînement aux combats au corps-à-corps.

L'affrontement:

Une confrontation silencieuse s'ensuivit, les deux partis se fixant armes dressées, le doigt sur la détente, un geste de travers et les balles fusaient dans la pièce.

On ignore s'il y a eu une discussion, seul peut-être l'Empereur pourrait le savoir mais après près d'une heure de confrontation, les troupes d'Helias finirent par baisser leurs armes mais Helias refusa et d'un geste, il ordonna à sa garde personnelle d'attaquer et les trois soldats attaquèrent, chargeant Irae avec la lame de leur canon d'avant-bras sortie pour la tuer.

Irae sortit doucement sa dague de combat et chargea également, un affrontement d'une violence mais également d'une beauté martiale s'engagea entre Irae et la garde d'Helias. On raconte que même son frère hésita à faire cesser le combat entre sa sœur et sa garde rapprochée mais à peine eut-il le temps de sortir de son hésitation qu'Irae avait mis hors combat les trois soldats qui étaient au sol légèrement blessés et dans l'incapacité de se battre.

Helias pu voir que sa soeur avait encaissé 15 coups de lames paralysante de sa garde et était encore debout arme à la main, d'une résilience à toute épreuve, elle le fixa pendant de longues minutes puis tomba face contre terre, les substances dont les lames étaient enduites commençaient à faire effet. Radek ordonna que l'on fasse mettre sa sœur dans une cuve de régénération et que son sang soit purgé des éléments chimiques.

Résolution et acceptation

Un rapport sur cet incident fut rédigé par Helias, mettant en avant un excès de zèle à provoquer l'immobilisation de 3 soldats de sa garde ainsi que la cure de désintoxication de la commandante Irae Radek, puis fut envoyé autorités ayant droit de regard les activités Mowers.

WIP

Équipements

WIP

Relation avec les autres ordo de l'imperium

WIP

Distinctions militaires

WIP

Haut faits et batailles

WIP

Citations

Par les membres du régiment :

WIP

Par les membres extérieur:

(Aux utilisateurs de compléter)

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .